Jim DODGE (Etats Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Sam 5 Juin 2010 - 8:44

Stone Junction - 10/18 - ??/5


Attention les yeux, ce roman est un OLNI : "Objet à Lire non identifié". Je ne connaissais pas Jim Dodge, dont la production littéraire est limitée à peu d'ouvrages.
J’ai eu le sentiment que si l'auteur l’avait publié dans les années 70, ce roman aurait pu prendre une dimension mythique. Il est tellement le reflet de la beat génération, de la révolution sexuelle, des grands mouvements altruistes "hippies", ou revendicateurs qui ont engendrés tous ces groupuscules politisés anarchistes dont les actions violentes défrayaient l’actualité, partout dans le monde, à la fin des années 60.
Après ce préambule, qui ne dira pas grand-chose aux plus jeunes d’entre nous, je vais tenter de vous expliquer ce qui m’a frappé dans ce roman sans trop vous en dévoiler.

Annalee Pearse a 16 ans, un caractère bien trempé, elle vient d’être placée par décision de justice au Foyer pour jeunes filles, une institution charitable tenue par des religieuses inflexibles. Mais quand Annalee déclare à Sœur Bernadette qu’elle est enceinte et qu’elle a bien l’intention de garder l’enfant, elle a des arguments assez percutants pour obtenir gain de cause.

Daniel Pearse nait, quelques heures après cette naissance, Annalee, son fils dans les bras, quitte la maternité et fait du stop au bord d’une route, après avoir laissé la voiture qu’elle avait volé pour s’enfuir.

Elle est ramassé par un camionneur débonnaire qui écoute son histoire, la jauge et lui fait au bout de quelques jours une proposition honnête. Il possède un ranch isolé, perdu au milieu de nulle part à quelques encablures de San Francisco. Si Annalee le veut, elle et Daniel pourront y vivre quelque temps. Annalee accepte. Smiling Jack l’y installe et repart. La jeune femme fait quelques petits travaux indispensables pour rendre le ranch salubre, et pendant trois années vit entre la solitude absolue et quelques virées en ville, lui permettant de subsister grâce à l’arnaque de pigeons crédules.

Smiling Jack revient la voir au bout de cette période. Il lui fait une autre proposition, si elle veut continuer à vivre au ranch, elle peut gagner de l’argent en rendant des services à une organisation secrète s’occupant de fugitifs qui ont besoin de se mettre quelque temps "au vert".

Annalee lui répond :

"Jack si tes amis criminels sont moitié aussi sympas que toi, je te rendrai les mille dollars par mois et on sera quitte.

- Hors la loi rectifia Smiling Jack. Pas des criminels : des hors la loi. Mon ami Volta dit qu’il y a une différence de taille. Les hors-la-loi ne font le mal que lorsqu’ils estiment agir pour le bien : alors que les criminels, eux ne se sentent bien que lorsqu’ils font le mal."

Pendant plusieurs années Annalee recevra dans le chalet des proscrits, en général peu violents, mis au ban de la société pour des motifs aussi divers que le dynamitage de barrages, des braquages de banque « en douceur », le refus de partir combattre au Viet-Nam …. En tout une quarantaine d’hôtes discrets qui tous vont contribuer peu ou prou à l’éducation de Daniel qui vit en autarcie totale avec sa mère, dans ce milieu de rebelles aux lois en vigueur.

Puis Shamus arrive et la situation dérape ….. Jusqu’à ce jour où Annalee pour faire diversion doit poser une bombe dans une ruelle désaffectée et meurt dans l’explosion.

Daniel a alors quatorze ans, il était présent. Après s’être remis de sa blessure à la tête, il est pris en charge par la société secrète l’AMO, celle qui organisait la mise au vert de tous ces transfuges.

L’AMO mélange hétéroclite d’anarchistes, de rêveurs, de magiciens, de savants fous, de hors la loi et d’alchimistes …… dont un des chef, Volta va expliquer à Daniel la situation, lui promettre qu’il recherchera le responsable de la mort d’Annalee, et le placer chez un couple membre de l’Alliance.

Daniel n’a jamais été à l’école, son esprit n’a donc pas été formaté.

Pour l’AMO, il peut devenir une recrue de choix, après avoir connu certains apprentissages indispensables. Au cours des années qui suivront Daniel devra expérimenter la méditation, la résistance aux drogues, le perçage des coffres-forts, le changement d’identité, comment gagner immanquablement au Poker, la transmutation corporelle et d’autres éléments tous plus marquants de l’éducation d’un parfait et indétectable brigand-shaman.

Et je m’arrête là pour le résumé. Mais je peux vous assurer que cette première partie est passionnante et donne envie de lire à toute vitesse. L’écriture de Jim Dodge est tellement simple, et entraînante que je n’ai pas sauté une seule ligne des 700 pages. En même temps, il y a beaucoup d’irrévérence, d’originalité, des parenthèses insolites, comme les monologues rock and roll de l’animateur de la radio mobile de l’AMO, ou l’arrivée dans l’histoire de Jennifer Raine ….

Notre héros Daniel est un personnage très sympathique, un magicien en devenir, une personnalité attachante. Un tout jeune homme qui se plie de bonne grâce avec gentillesse aux multiples illégalités qu’on lui apprend, tout en gardant une certaine pureté et beaucoup de bon sens.

Et puis dans la deuxième partie ça se gâte un peu. Les apprentissages de Daniel sont abandonnés, l’enquête sur la mort d’Annalee prend moins d’importance et un diamant aux propriétés particulières devient le centre de l’intrigue.

J’ai légèrement décroché, tout en aimant toujours autant le style de Dodge qui nous fait planer sur des concepts iconoclastes. On a parfois l’impression que certaines pages sont écrites sous influence hallucinogène, mais cela reste très pointu, très limpide, d’une écriture aussi claire et articulée qu’un discours d’un académicien.

Et puis il y a la fin qui est un peu un grand n’importe quoi, où tout se résout d’une manière implacable.

J’ai refermé le livre en me disant que la fin n’était pas à la hauteur du reste. Mais malgré tout j’étais tellement emportée que la "descente" dans le monde réel m’a donné une impression d’étrangeté qui m’a fait comprendre combien j’étais entrée dans ce roman.

Alors peut-être n’ais-je pas bien compris le symbolisme de l’histoire ? Mais ce livre a quelque chose d’indéfinissable qui ne laisse pas indifférent.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  géromino le Sam 5 Juin 2010 - 10:46

Alors là, le moins que l'on puisse dire c'est que ta critique m'intrigue pas mal et j'installe le livre en tête de ma LAL (bon, ils sont nombreux en tête de liste, il faut dire ) et je verrai à l'achat. Ce qui m'embête un peu, c'est les 700 pages, surtout si tu parles que la fin te plait moins et qu'elle est bâclée... mouaismouaismouais... En même temps, il est en 10/18, donc pas trop ruinatif...
Merci Zeta pour cette bonne piste de lecture.
avatar
géromino

Nombre de messages : 2721
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Sam 5 Juin 2010 - 10:52

La fin pas vraiment moins bonne .... peut-être juste un peu trop déjanté pour moi (je suis terriblement cartésienne), mais dans ces dernières pages une renconre que fait Daniel sur le bord de la route avec un militaire .... quelque chose de très grand en peu de lignes.

Si tu veux Géro, je te le prête, parce que c'est vrai qu'acheter un pavé dont on est pas sûr qu'il va nous plaire, on hésite. Et je me demandais justement si je n'allais pas faire de ce roman très insolite un LV. S'il y a d'autres personnes intéressées ?
Je serais curieuse d'avoir les commentaires des rats ou rates pour savoir si ce livre les touche, interpelle, remue, intrigue, (je ne sais plus quel mot employer) autant que moi.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Lacazavent le Dim 6 Juin 2010 - 17:46

Tu m'intrigues Zeta avec ta critique. S' il n' est pas dans le catalogue de ma bibliothèque je serai ravie de figurer sur la liste si tu décides d'en faire un lv.
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  géromino le Dim 6 Juin 2010 - 18:17

Zeta, j'ai un GROS problème avec les livres. Je ne fréquente plus les bibliothèques parce qu'il faut rendre les livres et pour moi c'est un véritable drame. J'ai lu des livres de bibliothèque qu'il m'a été impossible de retrouver par la suite (internet n'existait pas)et j'aime bien retourner les pages ou relire un passage d'un qui m'a plu ou qui m'a marqué. Un livre que j'ai aimé, il me le faut à portée de main. Comme je choisis mes livres scrupuleusement pour ne pas être déçu (enfin, le moins possible...), je n'emprunte donc guère (sauf à Belle-maman, pour des raisons disons familiales). Je te remercie donc pour ton prêt éventuel, mais ne sois pas fâchée si je suis pas ton LV. C'est très bête comme truc, mais je préfère me le procurer par mes propres moyens, quitte à ne le trouver que dans dix ans!!!!
avatar
géromino

Nombre de messages : 2721
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Dim 6 Juin 2010 - 18:19

Lacazavent, Et bien si Géromino ne répond pas ou si tu restes seule sur la liste, je peux toujours te le prêter, rien qu'à toi, ce sera avec plaisir. On attend encore un jour ou deux ! pour voir s'il y a d'autres volontaires ? J'espère que tu auras de quoi caser 700 pages à lire. Mais pour ma part, j'ai trouvé qu'il se lisait très vite. Je pense que ce livre peut autant plaire que déplaire et je suis assez curieuse de vos avis.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Dim 6 Juin 2010 - 18:24

Je te comprend Géro (nos messages ses sont télescopés), quand j'aime vraiment un livre, il me le faut à moi dans ma bibli, j'ai d'ailleurs acheté "le temps où nous chantions" après l'avoir emprunté.
Tu fais donc comme tu veux , et si tu veux te l'acheter il vient de paraître en poche, c'est comme ça que je suis tombée dessus par harsard
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Lacazavent le Lun 7 Juin 2010 - 7:22

J'ai enfin pu vérifier sur le site de la bibliothèque, il ne l'ont pas. Je suis toujours partante si tu veux bien me le prêter.

Géronimo et Zeta : Moi aussi, je préfère avoir les livres que j' ai aimé dans ma propre bibliothèque. Mais vu mon rythme de lecture ce ne serai pas très raisonnable pour mon portefeuille, et puis avec mon amoureux on joue aux écureuils pour acheter plus grand. Les bibliothèques me sont donc indispensables enfin jusqu'à gagner la cagnotte du loto et c'est pas gagné vu que je n'y joue jamais !
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Lun 7 Juin 2010 - 8:19

OK Lacazavent, je te le prête volontiers, tu m'enverras ton adresse par MP et le livre partira en fin de semaine chez toi.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Lacazavent le Mar 23 Nov 2010 - 11:53

Stone Junction de Jim Dodge
10 : 18 / 694 pages



Résumé de l'éditeur :
Après la mort dramatique de sa mère, le jeune Daniel Pearse est recueilli par une société secrète, l'AMO, alliance historique de criminels, d'anarchistes, de shamans, de magiciens, d'alchimistes, de scientifiques fêlés et autres marginaux et rebelles en tous genres. Ceux-ci vont initier Daniel à quelques disciplines indispensables, de la méditation au casse de coffres-forts, en passant par le réajustement karmique, les subtilités du poker, l'art du déguisement ou encore les avantages
et inconvénients des drogues. Fort de ces connaissances, Daniel va s'employer à résoudre le mystère entourant la mort de sa mère tout en essayant de mener à bien la mission que lui a confiée l'AMO : tenter de dérober un étrange diamant détenu par le gouvernement, lequel pourrait bien être la fameuse pierre philosophale...






Effectivement comme l'a si bien décrit Zeta dans son avis, Stone Junction et un livre vraiment très étrange mais qui n' est pas sans laisser indifférent. Et même si ma lecture fut quelque peu difficile (il m'a fallu un temps fou pour en venir à bout, encore toute mes excuses Zeta Embarassed ); je pense bien pouvoir dire que ce livre fut pour moi un immense coup de , peut-être dans mon top trois de cette année.


Je ne sais pas tellement par où commencer, pour moi ce livre peut se diviser en trois parties plus ou moins distinctes mais qui ont chacune à leur tour provoquées en moi des réactions différentes. Si j'ai été intéresser par les premières pages, disons jusqu'au décès d' Annalee, la mère de Daniel, c'était par curiosité plus que par un réel intérêt, mon avis a radicalement changé lorsque les premiers professeurs de Daniel qu' il serait d'ailleurs plus juste d'appeler des ''guides'' ont fait leur apparition.
J'ai sans conteste préférer les presque trois cents pages consacrés à son entrainement. Je me suis régalée en les lisant, chaque professeur et chaque spécialité qu' on lui enseigne étant plus étonnante et improbable les unes que les autres. Ce furent pour moi des pages de pure délice, je vous dit un régal.
Et puis il y a la troisième partie, je pense que là j'ai été plus dérangé par le décalage avec le début du livre. J' ai l'impression qu' il manque comme une liaison, pour moi Daniel prend trop rapidement une place active au sein de l'AMO. Sans compter que le diamant apparaît un peu trop subitement dans le texte, comme par magie. Certes on décrit sommairement l'intérêt qu'il représente mais j'ai beau y réfléchir je ne trouve pas qu'il soit vraiment à sa place. Je passe certainement à côté de quelque chose mais je ne vois pas ce qui m'échappe...

Comme pour rester dans le roman conventionnel il nous fallait une fin, Jim Dodge nous en livre une mais quelle déception... Attention les yeux je ne dis pas cela souvent je me serais bien passé des dernières lignes. Oui, j'aurais aimé que ce livre n' ait pas vraiment de fin que l' on soit libre de poursuivre et d'imaginer à notre guise les pérégrinations de Daniel.

Ne vous y tromper pas, qui aime bien châtie bien. C'est un livre que j'ai vraiment ADORÉ, malgré ses quelques défauts. L'écriture et le style de Jim Dodge est un pur régal, c'est sans coup férir qu' il nous emmène dans son monde, à la frontière entre ce qui est réaliste et ce qui peut le paraître.
Un coup de cœur rien que pour le souvenir que j'en garderai, c'est un livre que je n'hésiterai pas à relire dans quelques années.




5/5

Merci beaucoup Zeta pour ta patience et pour m'avoir fait découvrir ce formidable livre...



PS :J'aimerai vraiment que nos deux avis vous donne envie de découvrir ce livre iconoclaste, j'ai comme dans l'idée qu' il pourrait plaire à certains rats...




Jim Dodge
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Mar 23 Nov 2010 - 12:28

Lacazavent, belle critique ! Je suis contente de te l'avoir fait découvrir et que tu partages mon engouement et ma perplexité, vraiment ce livre est bizarre et prenant. Très original dans le fond et la forme. D'autant qu'il a été écrit en 1989.
Cela fait du bien quelquefois de tomber sur un roman qui bouscule nos certitudes sur ce que doit être la littérature .... Very Happy
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zozinette le Mar 23 Nov 2010 - 14:11

Ca commence à m'intriguer, je note dans un petit coin Very Happy
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  géromino le Mer 7 Sep 2011 - 14:43

"Stone Junction" 10/18 2010 695 pages

Annalee en fuite avec son nouveau-né Daniel sont recuellis par l'AMO, une société occulte qui comprend des individus agissant en toute illégalité, assez puissante pour infiltrer des instances policières, juridiques etc...Ses membres sont tous des spécialistes en coffres-forts, des chimistes émérites, des champions du camouflage. Dans des sombres circonstances, Annalee trouve la mort dans une opération de vol d'uranium, opération effectuée en marge de l'AMO. Les Maîtres de l'association vont alors se charger d'initier Daniel à un apprentissage très complexe où se mèlent l'enseignement de la méditation, comment venir à bout de coffres-forts ou systèmes d'alarme, comment modifier son apparence physique pour semer d'éventuels poursuivants etc...

Jusque là, j'ai plutôt bien accroché, captivé que j'étais. Une pointe d'aventure, du mystère, un soupçon d'humour, et puis on ne s'ennuie pas, toujours des nouvelles sources d'intérêt (l'initiation de Daniel par ses différents Maîtres!).

Et puis arrive cette histoire de diamant fabuleux et de dématérialisation de personnes. Je ne suis pas trop terre à terre, et le surnaturel ne me rebute pas spécialement. Mais j'ai trouvé un tel décalage entre cette première partie tout à fait crédible, réaliste, et la suite (où le diamant mystérieux fait son apparition), que j'ai un peu perdu pied, me demandant où l'auteur voulait en arriver. Alchimistes contemporains, sorciers d'aujourd'hui, pierre philosophale du XXème siècle, ça ne cadre pas avec le ton du début. J'ai délaissé un temps les péripéties de Daniel et son "caillou magique" pour me recentrer sur l'intrigue de la mort d'Annalee. Cette enquête passée au deuxième plan ne voit sont dénouement qu'à la fin, ce qui nous ménage un suspense tenant en haleine jusqu'aux -presques- dernières pages. Je passe sur la fin de Daniel, à laquelle on ne s'attend pas du tout et qui tombe un peu à plat.

Un étrange livre qui nous emmène dans les souterrains d'une société secrète, immorale, aux agissements bien loin de la légalité. L'idée est originale et bien rendue. On y adhèrerait sans trop de scrupules d'ailleurs, à ce jeu de la sédition, tellement on s'y sent à l'aise.

Un livre dense où je ne me suis pas ennuyé et qui m'a bien tenu en haleine. Dommage, cette histoire de diamant à laquelle je n'ai pas réellement accroché.



Note: 3.5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2721
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Jeu 2 Mai 2013 - 7:24

Je n'avais pas vu ta critique Geromino, mais voulant m'acheter un autre livre de Dodge qui vient de paraître en poche, je suis retournée sur la discut de cet auteur et j'ai vu que tu avais lu et commenté "Stone Junction". Comme toi et Lacazavent, j'ai trouvé que cette histoire avec le diamant et tout ce qui entoure cette partie, vraiment trop ... trop ! C'est ce que j'ai le moins aimé dans ce roman. Mais d'un autre côté je suis restée sur une opinion positive, car on ne peut nier une grande originalité, une écriture très efficace, et une maîtrise narrative rare.
Je vais donc me commander "l'oiseau Canadèche" du même, et je vous en parlerai Very Happy .
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Awara le Jeu 2 Mai 2013 - 7:49

Zéta, vos critiques m'intrigent... je jetterai un oeil à la bibliothèque. Seulement un oeil, parce que j'ai trop de livres en attente...Mais, on ne sait jamais Question Toutefois, j'ai souri en lisant que tu étais cartésienne, toi qui aime la littérature de la fantaisie, du fantastique, de l(horreur affraid

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3863
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Jeu 2 Mai 2013 - 8:09

Oui cela peut paraître paradoxal. Cela peut se résumer ainsi : j'aime bien mais je n'y crois pas. J'aime bien parce que cela me fait penser aux contes de fées de mon enfance. Mais je n'arrive pas à y croire surtout quand le réel et le fantastique sont liés. C'est différent pour moi dans la SF ou la fantasy comme "le Trône de Fer", là je rentre complètement dedans sans me poser de questions, je suis dans un autre monde et pendant le temps de ma lecture je veux y croire. Mais dans un livre où le réel et le crédible est bien présent, si, tout à coup, on bascule dans le fantastique, j'ai du mal à adhérer et cela enlève de la crédibilité au reste.
Ainsi les histoires de fantômes et d'esprits, et bien tant que je n'aurai pas expérimenté par moi-même que cela existe, tant que je n'aurai pas eu de message de l'au-delà, je n'y croirai pas. Et pourtant j'aimerais bien y croire.
Maintenant excepté ce point qui hélas prend trop de place dans le roman, "stone junction" est à découvrir.

Il est chez ma fille en ce moment (le livre), elle l'a depuis des mois mais elle n'a pas trop le temps de lire (et c'est un pavé) je voulais le récupérer, le relire, et après si tu as liquidé toutes tes lectures en attente, je peux te le prêter Awara.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'oiseau Canadèche - 10/18 - 3,5/5

Message  zeta le Mar 7 Mai 2013 - 15:04

C'est un roman très court 104 pages écrit avec la plume subversive et espiègle de Jim Dodge. Dès le premières pages on est réjouit par ce qui promet un roman ou la réalité prend une couleur changeante et l'apparence virevoltante d'une fable ou d'un conte : Le vieux Jake, porté sur le jeu et la boisson, recueille son petit-fils orphelin.
Titou (le petit-fils), qui a grandi, trouve un jour un caneton à peine éclos et il décide de concert avec son grand-père de l'adopter. Le canard qui est en fait une cane devient la "Canadèche" du titre .... je ne vous en dit pas plus mais c'est en même temps tendre, irrévérencieux et complètement foutraque !

"- Nous refusons absolument tout ce qui sort de l'ordinaire
Jake explosa :
- Eh ben, ça doit vous faire une petite vie bien merdeuse et salement étroite, Non ?"
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Lacazavent le Mar 7 Mai 2013 - 16:46

Very Happy ah celui là il faut que je le lise un jour

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Mar 7 Mai 2013 - 17:05

Et puis avec ta vitesse de lecture, il ne te prendra pas trop de temps en 3/4 d'heure c'est lu Laughing
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Lacazavent le Mar 7 Mai 2013 - 17:09

Je l' emprunterai à la bibli alors Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Awara le Mar 7 Mai 2013 - 20:44

Je le note, il me tente.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3863
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  géromino le Mer 8 Mai 2013 - 13:49

Zeta, quand tu dis irrévérencieux, foutraque, ça veut dire un peu dans l'esprit de "Stone junction"? ou ça n'a rien à voir ...?

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2721
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  zeta le Mer 8 Mai 2013 - 13:55

Oui c'est dans l'esprit Géro, d'ailleurs dans une postface, un type (que je ne connais pas mais qui doit être aussi écrivain) dit que "L'oiseau Canadèche" préfigure "Stone junction". La presque fin est un peu bizarre aussi. Mais il y a un ton "dodge" que j'aime beaucoup.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  géromino le Mer 8 Mai 2013 - 14:15

Il me semble l'avoir aperçu à l'Espace C. (ou ailleurs, je sais plus); en tous cas je le note. Finalement, avec le recul, je garde un excellent souvenir de Stone Junction, comme si ses défauts avaient été gommés par le temps, en ne gardant que les meilleurs côtés. C'est vrai que ce ton "Dodge", unique, ne laisse pas indifférent.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2721
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim DODGE (Etats Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum