Daniel GLATTAUER (Autriche)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Aurore le Ven 30 Avr 2010 - 4:59

Daniel Glattauer est un écrivain né à Vienne en 1960.



Il passe toute sa scolarité à Laaer Berg, dans la grande banlieue sud de Vienne où il passe son bac en 1978. Il termine ses études de pédagogie et histoire de l'art en 1985. Il écrit des articles d'abord pour le Die Presse et, depuis 1989, des chroniques politiques et judiciaires pour le grand journal autrichien Der Standard. Quand souffle le vent du nord, son premier livre traduit en français, est son plus grand succès.

(Source : Wikipédia)

Quand souffle le vent du nord - Daniel Glattauer
(Bernard Grasset, 2010, 348 p.)




Ce que je suis heureuse de vous parler en première de ce livre que je n'ai pu lâcher car il est captivant de la première à la dernière page ! Pour preuve, je l'ai achevé hier et c'est même avec une précipitation sans précédent que j'ai dévoré l'ouvrage.

L'histoire, car c'est tout de même l'essentiel, retrace l'échange de mails d'Emmi, jeune femme "mariée et heureuse" - c'est elle qui le dit - avec un sombre inconnu du nom de Léo. Leur rencontre virtuelle a lieu car Emmi, souhaitant se désabonner d'un magazine, se trompe d'adresse mail. De cette erreur de destinataire nait une correspondance pleine de douceur, de rêve et où la barrière de l'immatériel devient un formidable vecteur d'émotions humaines. Car Léo semble avoir le même âge ou presque - les questions terre à terre sont vite écartées -, semble avoir la même sensibilité. De plus notre interlocuteur mystère est disponible, prévenant, plein d'humour et de répartie. Emmi se prend donc au jeu et débute un étrange rituel ponctué de mails, de pensées et d'échanges de plus en plus à fleur de peau.

On savoure la dynamique qui s'instaure avec des pépites de mails qui donnent le sourire.

Les voisins s'occupent de Jukebox. Jukebox est notre gros chat. Il ressemble à un Jukebox, mais ne passe qu'un seul disque. Et il déteste les skieurs, donc il reste à la maison
. (p.59)

En fait tout l'intérêt de ce livre réside dans l'attachement qui devient de plus en plus fort au fil des mails. Emmi, d'abord réservée et plutôt cynique, devient une correspondante piquante et pleine d'entrain. Quant à Léo, c'est l'homme idéal par excellence : pas tout à fait remis de sa dernière rupture, il prend les choses avec philosophie et mène sa vie tambour battant.
Je ne peux que dire que ce livre s'est révélé être un coup de cœur - et coup de cœur énorme même - car je m'y suis reconnue, car j'ai pu m'identifier à cette Emmi en quête de quelque chose, de distraction ou de nouveauté. Mais comment ne pas succomber au charme de ce Léo qui a plus d'un tour dans son sac, qui porte le masque à merveille, qui use d'inventivité pour toujours rester l'intriguant et mystérieux jeune homme de la boîte mails.

Et maintenant c'est à vous, écrivez-moi, Emmi. Écrire, c'est comme embrasser mais sans les lèvres. Écrire, c'est embrasser avec l'esprit. (p. 136)

Je ne voudrais pas dévoiler toutes les ficelles du livre car j'ai pris un plaisir si intense à écarquiller les yeux au fil du récit que je voudrais garder moi aussi un certain masque sur les suites de l'affaire. Beaucoup de questions restent ainsi en suspens pour vous - ô vous, heureux futurs lecteurs - comme le dénouement final, comme les sentiments respectifs de l'un et de l'autre, comme la bienséance qui semble rester en filigrane de l'intrigue.

Je sous le charme de ce livre ! Je l'avais repéré dans La librairie francophone avec un avis déjà très positif d'une des libraires mais là je peux le dire, ce livre est un bijou. On voudrait recevoir dès demain la réponse d'un interlocuteur aussi loquace que Léo, on voudrait avoir toute cette magie d'échanges furtifs et surtout on rêverait de lire quelques pages en plus. Car ces deux personnages sont les témoins d'une nouvelle ère, celle du numérique, celle où tout est possible et où l'inattendu a toujours sa place.

5/5


Dernière édition par Aurore le Ven 30 Avr 2010 - 16:06, édité 3 fois

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2181
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  zeta le Ven 30 Avr 2010 - 6:32

Y'en a deux qui doivent se les mordre de ne pas avoir eu l'idée de départ ! C'est couillon pour Levy et Musso de ne pas y avoir pensé plus tôt : les ventes ! l'adaptation cinématographique ! Le merchandising (tee-shirts qui auraient pu arborer un écran d'ordi, un coeur avec Léo et Emmi dedans !) Quel manque à gagner !

Plus sérieusement , j'ai lu des chroniques aussi enthousiastes, sans aucune réserve ou distanciation de la part d'autres lectrices aussi émérites que toi .... donc après avoir attendu sagement sa sortie en poche, je le lirai peut-être et rejoindrai-je le fan-club de Léoooooooooooooooooooooooooooo !
(Il ya une suite qui est séjà parue en Allemagne, je crois)
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  anna44 le Ven 30 Avr 2010 - 8:01

Super critique Aurore !! On ressent tout le plaisir et l'intensité que tu y a mis et comment résister à cette lecture ? et hop, dans ma LAL !!
anna44
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 37
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Invité le Ven 30 Avr 2010 - 8:03

Ca confirme bien mon envie de le lire, merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Shan_Ze le Ven 30 Avr 2010 - 8:24

Je l'avais déjà aussi remarqué, il n'est pas encore disponible dans les médiathèques de Lyon, mais en traitement. Je guette, je guette !


J'avais trouvé la bande annonce du livre, hier (ça donne une petite idée, non ?) :
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7979
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Invité le Ven 30 Avr 2010 - 8:31

tu as de la chance Shan-Ze. Moi j'ai beau guetter, je ne le vois pas,même en équipement! Où il va apparaitre quand il vont faire la mise à jour, où il va falloir que j'attende la sortie en poche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Lulu le Ven 30 Avr 2010 - 14:50

Et voilà tu as levé le mystère sur ce livre.Je le mets dans ma LAL pour l'enthousiasme qu'il suscite pour toi.
En plus tu es très forte car tu nous fais le coup du suspense.
Lulu
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 37
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Cyrielle le Ven 30 Avr 2010 - 15:01

Ton enthousiame est communicatif, je le note aussi dans ma LAL

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7955
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  dodie le Ven 30 Avr 2010 - 15:10

Comme d'habitude j'ai du mal à résister à tes critiques lorsque tu as aimé un livre: je le note
dodie
dodie

Nombre de messages : 4936
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Aurore le Ven 30 Avr 2010 - 16:14

Merci à vous toutes ! Vous ne pouvez pas savoir quel bonheur ça a été de lire ce livre. Glattauer a trouvé le filon et j'attends la suite avec une impatience grandissante. Lisez-le, lisez-le !

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2181
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Fabienne le Ven 30 Avr 2010 - 17:15

Aurore, enthousiasme communicatif. Je le note également.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Clochette le Dim 9 Mai 2010 - 17:15

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Editions Grasset

Emmi souhaite résilier son abonnement au magazine "Like". Elle adresse donc deux mails de résiliation mais à Léo Leike ! Celui-ci lui répond poliment que la charmante Emmi s'est trompé de destinataire. Les deux personnages en restent là.
Puis, à l'occasion de la nouvelle année, Emmi adresse un message grâce à un mail groupé, dans lequel se trouve Léo Leike. Et débute alors une correspondance "mailesque" entre eux, au départ un peu distante, mais toujours pleine d'humour de la part de Léo, où ils vont peu à peu se dévoiler, évoluer dans leurs sentiments, tomber amoureux, jusque....


De prime abord, effectivement, l'histoire pourrait paraître un peu simple, digne d'un Marc Levy ou Guillaume Musso. Mais le seul point commun entre eux s'arrête à la 4ème de couverture.
Bon alors commençons par le début : ce que j'ai aimé dans ce roman, ce sont les échanges de mails, qui permettent de donner du rythme à la lecture. En effet, contrairement à un échange de lettres qui se doivent d'être plus longues, avec un temps de réponse plus long, ici grâce aux mails, ça va vite ! Emmi et Léo peuvent correspondre une fois par jour mais également 28 fois par jours (comme ça leur est arrivé !). Avec souvent des échanges du tac-au-tac. Et puis leurs sujets de conversation sont loin des préoccupations terrestres ; ils parlent de leur intimité intérieur ! J'ai donc en général trouvé les sujets plus profonds que ne pourraient le laisser présager des échanges de mails. (C'est plus qu'un "tchat"). Léo est plein d'humour (contrairement à ce que pense Emmi), attentionné, une sensibilité toute féminine, et pourtant sur ses gardes car il vient de vivre une déception amoureuse... Un rêve pour toutes les femmes . Quant à Emmi, (mariée et heureuse, c'est elle qui le dit !) et bien, c'est une fille ! Je me mêle de tout, je critique, et ensuite je regrette.
Et puis forcément, on a tous envie de se retrouver dans ces deux personnages, le charme de la première fois, les premiers échanges. On se cherche, on se découvre, la nouveauté est si attrayante... Qu'on soit marié ou célibataire Mais de là à aller jusqu'à la rencontre, c'est une autre paire de manche. Nous vivons tous un moment dans notre vie des rencontres virtuelles, (nous en sommes la preuve vivante !), qui peuvent aller jusqu'à de l'amitié virtuelle, mais de là à se rencontrer, c'est toujours un peu l'angoisse. Alors là entre Emmi et Léo, où il s'agit d'amour, c'est toujours un peu le sujet qui "coince". Je crois, d'ailleurs, que c'est également ce qui a coincé chez moi. Comme je l'ai dit, je suis quelqu'un qui prend rapidement mes décisions, donc j'avais franchement envie de les secouer, de leur dire "Allez, mais allez-y !" J'avais donc une impression de "tourner en rond" !
Mis à part ce détail, je dirais vraiment que c'est une bonne lecture pour qui a envie de redécouvrir les premiers "émois amoureux".

Ma note : 4/5
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  belledenuit le Dim 30 Mai 2010 - 8:58

Mon avis sur "Quand souffle le vent du nord" :

Ce livre fait l'unanimité sur la blogosphère et j'étais vraiment très curieuse de le lire à mon tour.

Maintenant en ce qui concerne l'ouvrage tant discuté ces derniers temps, je vais peut-être passer pour le
vilain petit canard (encore !) puisque contrairement à l'unanimité je n'ai pas spécialement accroché à ce livre.

Même si les échanges de mails se lisent vite - voire même très vite - il n'en demeure pas moins que jusqu'à quasiment les 100 premières pages, je me suis vraiment ennuyée à les découvrir.

Je comprends bien qu'il faut que la relation s'installe et que cela se fasse petit à petit mais il y a beaucoup de répétitions et je me suis dit que certains passages auraient pu être évités.

A partir du moment où Leo et Emmi "s'engagent" dans cette relation virtuelle on s'attend forcément à ce qu'ils se rendent compte de leur attirance réciproque. Et cela ne vient que quasiment à la fin, l'un et l'autre, tout au long du livre, se refusant à admettre l'inévitable.

L'auteur a voulu montrer les rouages d'une relation virtuelle et en cela il le démontre parfaitement bien. On
prend son temps pour apprendre à connaître l'autre mais je pense aussi qu'à un moment où à un autre, la relation doit passer un certain cap.

Ici, il n'était soi-disant question que d'amitié et je n'ai pas compris pourquoi ils mettaient autant de temps à se rencontrer si tout était clair d'un côté comme d'un autre.

Forcément, on sait pertinemment qu'il ne peut pas en être ainsi (je ne suis pas forcément de ces personnes qui croient en l'amitié homme-femme - à un moment indéterminé il peut y avoir basculement de la relation) et du coup ça me saoulait un peu de les voir aussi indécis l'un que l'autre (il faut dire aussi que je suis aussi très catégorique dans mes choix et c'est assez rare que je mette des mois à prendre une décision alors les voir hésiter aussi longtemps l'un et l'autre a mis mes nerfs à rude épreuve).

Par contre, certaines réflexions sont très pertinentes et vraies sur ce qu'apporte une relation virtuelle lorsque dans la vie il nous arrive un gros souci.
Sauf cas spécial, les contacts que nous pouvons avoir entre les uns et les autres ne s'arrêtent pas dans ces moment là, bien au contraire, ils s'affirment et se renforcent. C'est ce qui m'a plu dans ce livre.

J'ai aussi beaucoup aimé l'intervention de la tierce personne lorsqu'il fait un mail à l'un des deux (ceux qui ont lu le livre comprendront, je pense, de qui je veux parler). L'auteur a donné une opportunité à cet individu de donner son point de vue. C'était beau et touchant à la fois.

En bref, je dirai que je n'ai pas trouvé ce livre exceptionnel. C'est un ouvrage qui permet de réfléchir sur l'utilisation d'internet et les dérives que cela peut apporter dans notre vie. En cela, il est intéressant de le découvrir.

Ma note : 3/5
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Shan_Ze le Lun 31 Mai 2010 - 10:52

Humm, ton avis est un peu moins enthousiaste que les précédents... J'attends l'occasion de le lire pour me faire ma propre opinion. Si ça se lit vite...
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7979
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  belledenuit le Lun 31 Mai 2010 - 13:14

Oui même si ce n'est pas un coup de coeur pour moi et que j'ai trouvé ça moyen correct, il n'empêche que le point positif c'est que ça se lit très vite !
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  cookie610 le Jeu 19 Aoû 2010 - 13:30

Quand souffle le vent du nord

Note : 4/5

Résumé :
Emmi envoie un mail de résiliation au magazine "Like" mais elle se trompe et l’envoie à un particulier, Léo. Après éclaircissement de la situation, ils entament une correspondance électronique. Emmi est mariée et heureuse, Léo se remet d’un chagrin d’amour. Leur relation, d’abord légère, devient de plus en plus intense et importante pour chacun d’eux...

Critique
: Comme l’a fait remarqué Zéta, vu le résumé, on pourrait se croire dans un bon vieux roman de Musso/Lévy comme je les aime. Mais les apparences sont trompeuses. Ce livre n’est pas du tout un roman chick-lit, loin de là. Les échanges sont beaucoup plus profond que cela, moins terre à terre. C’est un roman absolument captivant du début à la fin, les pages défilent toutes seules. Du fait des échanges de mails, de leurs réponses au tac-au-tac, il y a un certain rythme dans le roman qui donne envie de lire le mail suivant, puis celui d’après et ainsi de suite… Les deux personnages sont attachants, Emmi la cynique et Léo plein d’humour et de philosophie. Le début me faisait vraiment penser au film d’Ernst Lubitsch, the shop around the corner (ou plutôt au remake avec Meg Ryan et Tom Hanks parce que le premier est une correspondance papier alors que le second est à l’ère numérique). Par contre, vers la fin, j’ai un peu eu l’impression que l’on tournait en rond (on se rencontre ? on ne se rencontre pas?), il n’aurait pas fallu que ça dure plus longtemps.

Concernant la fin (attention spoiler):
Spoiler:
Je n'ai pas vraiment aimé la fin. Déjà le fait que Bernhart s'incruste dans leur relation et demande à léo de rencontre Emmi, j'ai trouvé ça limite. Mais le pire vient du dernier mail. Je veux savoir ce qu'il se passe après. Beaucoup trop de questions restent en suspens à la fin.

Bon, j’ai quand même bien aimé dans l’ensemble.
cookie610
cookie610

Nombre de messages : 4884
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Clochette le Jeu 19 Aoû 2010 - 14:01

Ton sentiment ressemble aux miens Cookie
En tout cas, il y a une suite , mais je crois que pour l'instant, elle n'est sortie qu'en Allemagne.
En ce qui me concerne, pas sûre de la lire !
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 45
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Fabienne le Jeu 19 Aoû 2010 - 14:17

Bon, malgré vos critiques plus mitigées, je vais tout de même essayer de le lire. Je verrai bien !!!

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Quand souffle le vent du Nord - Grasset - 2,5/5

Message  zeta le Mer 27 Oct 2010 - 15:52

J’ai lu ce livre très rapidement, sa forme se prête à cette rapidité. Quand ce roman est sorti je dois reconnaître que j’avais un a priori un peu négatif sur lui. Le résumé qui en a été fait dans les médias, sa bande annonce filmée (?) m’avaient agacée. Il semblait un pur produit marketing « dans l’air du temps » à la façon des romans sentimentaux de certains auteurs qui débitent du best-seller à la pelle. Mais de bonnes critiques dans le forum, ont fait que j’étais vraiment prête à lui donner sa chance. Finalement les histoires d’amour, bien écrites, je n’ai rien contre. Elles font partie de mes plus belles émotions de lectrices. J’ai pour toujours en mémoire celles de Gwen et Eddie dans « l’arrangement », de Garp et Helen dans « le monde selon Garp », de Jivago et Lara, dernièrement de Max et Nora dans « White Palace », de Cendrillon et du Prince charmant (ben quoi ?…. Aussi quand j’étais petite). Et de plus en ce moment, à cette époque de morosité automnale, une jolie histoire d’amour c’était pile ce qu’il me fallait …. Mais, je n’ai apprécié que très moyennement le roman que m’a gentiment prêté Cookie et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

Déjà mon impression de départ s’est confirmée : cette relation « mail-s-tolaire (de épistolaire) basée sur une erreur au départ m’a tout de suite parue assez invraisemblable ….. et pourtant elle n’est pas complètement irréaliste, mais elle garde une sensation d’artificialité, surtout du côté d’Emmi qui le proclame dès le départ : « est mariée et heureuse ». Oui, bien sûr, très vite on n’en est pas persuadé ; mais, si elle, elle l’est pourquoi commencer à écrire à un parfait inconnu ? et passer aussi vite à un marivaudage, une intimité de ton qui surprend.

Emmi pour tout vous dire m’est assez antipathique, prétentieuse, imbue d’elle-même, aguicheuse, le verbe vif et souvent agressif. Léo est plus charmant de prime abord. Mais de toute façon l’un et l’autre dans leurs échanges de mail sont plats et "froids", y compris quand leurs sentiments évoluent, je n’ai trouvé qu’à de brèves reprises leurs écrits plus brillants et chaleureux, sinon le reste m’a semblé terne. D’autant que, assez régulièrement, leurs mails ne contiennent qu’une phrase ou deux.

Enfin, quant au sentiment amoureux qui se crée entre eux, il m’a étonné car, attachés aussi bien l’un que l’autre à garder le mystère sur leur personnalité (et leur plastique), ils se dévoilent assez peu, restent pratiquement muets sur leur passé, leurs idées et idéaux, leurs goûts, …. Où est la communauté de pensée qui pour moi, surtout quand il n’y a pas de rencontre et d’attirance physique, est à la base d’une amitié amoureuse ? Qu’est-ce qui dans leur caractère (surtout celui d’Emmi) peut les conduire sur la voie de l’amour ? Je m’interroge à ce sujet.

Et comme d’autres lectrices leurs perpétuelles volte-face : on se voit ou on ne se voit pas, rencontrons-nous, ne nous rencontrons pas, m’ont passablement exaspérée. Donc pour résumer j’ai trouvé le fond et la forme (absence de style et de belle écriture, peut-être dus au moyen de communication entre les personnages) tout à fait moyens.

Je le note donc 2,5/5 mais je souligne que je l'ai lu sans déplaisir, juste parfois une ombre d'ennui.

Merci beaucoup Cookie de m'avoir prêté ce livre, j'étais curieuse à son sujet et ma curiosité est apaisée Very Happy
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  cookie610 le Jeu 28 Oct 2010 - 7:58

Et bien, ça c'est de la rapidité Zéta !!!! Je suis navrée que tu ne l'ais pas plus apprécié.

zeta a écrit:
Et comme d’autres lectrices leurs perpétuelles volte-face : on se voit ou on ne se voit pas, rencontrons-nous, ne nous rencontrons pas, m’ont passablement exaspérée. Donc pour résumer j’ai trouvé le fond et la forme (absence de style et de belle écriture, peut-être dus au moyen de communication entre les personnages) tout à fait moyens.

C'est marrant mais c'est ce coté on se rencontre, on ne se rencontre pas ? qui revient perpétuellement dans les critiques. Moi aussi, au bout d'un moment je trouvais que l'on tournait un peu en rond.
cookie610
cookie610

Nombre de messages : 4884
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  zeta le Jeu 28 Oct 2010 - 8:07

Ce livre n'est pas désagréable à lire Cookie, il y a quelques réparties amusantes, je ne regrette pas de l'avoir lu (surtout qu'il se lit vite), mais j'ai trouvé que du fait que leurs échanges n'étaient pas profonds (à mon avis), leur relation devenait très artificielle. Ce roman est resté pour moi au niveau de la production "Levy-Musso", et j'aurais préféré qu'il s'en démarque. .... Remarque si dans la suite ils se rencontrent ces deux là, ils auront tout à découvrir.
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  clarize le Mer 17 Nov 2010 - 20:28

Daniel GLATTAUER (Autriche) Quand souffle le vent du nord. Note 3/5

Déjà bien critiqué précédemment, que puis je rajouter, le sujet intrigue car une relation virtuelle qui devient une liaison virtuelle plaît. Je reprocherai, comme signaler au dessus, qu'ils communiquent beaucoup sur les apparences physiques , je chausse du 37, peu sur leur histoire personnelle. Je trouve pas mal le moment ou ils se donnent un rendez vous mais en restant anonyme dans un lieu trés fréquenté, le dialogue qui en découle est plein d'humour mais enfin vont ils véritablement se voir et concluent, mais vous le saurez à la fin. Ne lisez pas le spolier de Cookie.

Merci Cookie pour cette découverte, la lecture était agréable.


Dernière édition par clarize le Jeu 18 Nov 2010 - 8:28, édité 1 fois (Raison : oubli du titre)

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Lulu le Sam 5 Fév 2011 - 10:06

Quand souffle le vent du nord

Un petit roman qui se lit vite et bien! On enchaîne la lecture des mails et les pages tournent toutes seules.

Au final, moi aussi j'ai été contrarié par le jeu entre Emmi et Leo "on se rencontre? Oui? Non? Peut-être?".
Personnellement en tant que "jeune mariée" j'ai du mal à comprendre qu'on se dise heureuse en ménage et qu'on drague via mail mais ça doit être mon côté vieux jeu! Rolling Eyes

Après ces longues tergiversations la fin est un peu abrupte et bâclée mais on est presque soulagé qu'ils aient pris une décision.

Envie de légèreté? Ce roman est un bon moment de divertissement.

Ma note: 3,5/5

Merci Cookie pour ce livre-voyageur. study



Lulu
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 37
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Nathalire le Ven 1 Avr 2011 - 12:23

Quand souffle le vent du Nord

LV de Cookie, Merci pour ce prêt Very Happy

Je vais être un peu gentille avec ce livre en lui mettant 4/5, je partage un peu vos avis, j'ai également ressenti un léger ennui, une sensation de "tourner en rond" et bon... la fin: no comment, mais voilà, je reste dubitative Neutral

Seulement ce que j'ai bien aimé c'est son côté frais, original et très facile à lire qui me plaît quand même assez (un peu genre chick-lit) et que parfois je lis avec plaisir. Le thème est très actuel et je me suis retrouvée dans les protagonistes (bien que je n'étais pas en couple quand j'allais sur le net!) et leur continuelle interrogation sur leur hypothétique rencontre est parfaitement justifiée (pour l'avoir vécu, mieux vaut selon moi en rester aux mails...).
J'ai par contre trouvé le personnage d'Emmi un peu caricatural... la femme (quand même adulte: 34 ans!) qui ne sait pas ce qu'elle ressent ni ce qu'elle veut et qui s'amuse, sans autre sujet de conversation que les seins et le sexe Rolling Eyes c'est un peu facile... Léo à côté semble être l'homme parfait mais juste trop sentimental... Je ne veux pas faire ma féministe mais là, l'auteur est quand même bien un homme!!! 50 ans en plus!!! Pas sûr qu'il connaisse bien les femmes celui-là! C'est un peu trop cliché pour être réel... Voilà c'est dit, et ça ça m'a énervé durant tout le livre Razz
Sinon pour conclure je dirais lisez-le si vous êtes à la plage ou trop stressé par le boulot avec les yeux qui se croisent, ce livre est très très vite lu et les phrases très très faciles à comprendre.
Merci Cookie, c'est un style original et j'avais envie de le découvrir.
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Aurore le Ven 1 Avr 2011 - 12:29

Pour info, la suite, La septième vague sort le 6 avril chez Grasset. Il parait que c'est encore du bonbon ! Smile

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





Aurore
Aurore

Nombre de messages : 2181
Age : 32
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel GLATTAUER (Autriche)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum