Nan AUROUSSEAU (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nan AUROUSSEAU (France)

Message  lalyre le Dim 25 Avr 2010 - 13:00

Quand le mal est fait
Nan Aurousseau
Stock mars 2010
235 Pages
Un petit coin de France ,voici une semaine que Marcel Tous a pris sa retraite ,cet homme qui était cadre dans une société de la filière du bois a toujours beaucoup travaillé .Sa femme Brigitte ,dépensière et beaucoup plus jeune que lui,n'est guère habituée à le voir traîner en pyjama jusque midi ,elle n'a pas envie de devenir son esclave et refuse aussi d'aller habiter leur maison de campagne .D'ou une grosse dispute ,alors Marcel part ,justement il doit aller récupérer des clefs dans un bureau d'assurances multirisques ,il doit se présenter au bureau 44,mais il a bu beaucoup trop et le voila cherchant le fameux bureau ,pendant ce temps Brigitte qui en a jusque par-dessus la tète ,songe à divorcer ....Revenons à Marcel titubant ,cherchant toujours ,se trouve dans un labyrinthe face à des portes blindées ,il voit des tâches de sang sur les murs ,voici un ascenseur qui sans doute va le conduire au bon endroit ,mais non ,des hommes sont là qui l'attendent et vont lui faire subir les pires sévices ,sans raison apparente.Que recèle ce bâtiment immense dont il ne trouve pas la sortie ,mais le voici dans la cave ,une série de cases ouvertes dont une porte le chiffre 44 ,ouf !!!! notre homme croit qu'il va s'en sortir ,d'autant plus que de l'autre côté un jeune homme lui parle et le tire de l'autre côté,un garçon qui l'attendait là,depuis 24 ans ,enfin ,je pense que c'est son fantôme puisque Marcel l'a tué avec sa voiture il y a 24 ans ,alors que c'était un petit garçon et ainsi de suite ......Jusqu'à qu'on découvre que cette sorte de tour ne comprenait que des bureaux invisibles ou des gens en costume noir qui s'occupaient de sinistres affaires ...Mais ce n'est pas fini ,enfin si......car Marcel se retrouve nu dans une cave ,couché sur un lit ,il se refuse à être autopsié ??? Et Brigitte qu'est-elle devenue ??

Mon avis : J'ai commencé ce livre assez indécise ,je ne voyais pas ou cette histoire allait me conduire ,ben tout simplement ,j'ai suivi Marcel ,tremblant de peur avec lui ,me perdant dans les dédales de la tour en le suivant pas à pas ,sursautant lorsqu'une voix se faisait entendre ,aie ......pendant les sévices ce fut l'horreur ,bref une vraie descente aux enfers ,j'ai frémi lors du transport pour l'autopsie .mais je vous assure que je me suis franchement amusée en lisant ce roman.Mais ou l'auteur est-il allé chercher ce qu'il nous raconte ,j'en ferais presque un coup de coeur mais je suis raisonnable ,ce sera un 4,5/5


Nan Aurousseau est un écrivain français né le 27 mars 1951.
Biographie


Il a passé son enfance dans le XXe arrondissement de Paris. A 18 ans, il est condamné à 7 ans de prison pour braquage. Lors de sa réinsertion, il se lance dans la plomberie, puis décide de raconter sa vie dans un livre, suite à sa rencontre avec l'écrivain Jean-Patrick Manchette. Bleu de chauffe est publié en 2005 et rencontre un réel succès. Il reçoit notamment un prix au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras. Son deuxième roman paru en 2007 et intitulé Du même auteur est un roman policier.
Dans Le ciel sur la tête, il dénonce la prison où l'on mélange des jeunes délinquants et des gens qui ont des problèmes psychologiques. Il dénonce les erreurs de greffe. Le suicide dans les cellules de punition (le mitard est la troisième peine) est dénoncé. Il aime en effet utiliser peu de matière. Il montre que les livres peuvent sauver les jeunes détenus, alors que les autorités retirent les éducateurs de prison.
Dans "Quand le mal est fait" Nan Aurousseau raconte la descente aux enfers de Marcel Tous, homme sans histoire dont la vie banale va basculer dans un cauchemar absurde.
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4159
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Nan AUROUSSEAU - Le ciel sur la tête

Message  cecile le Lun 7 Juin 2010 - 14:37

Quatrième de couverture :

" Dans l'escalier retentissait en écho la voix d'un éducateur qu'on empêchait d'intervenir : "Ne les frappez pas ! Ne les frappez pas !" Les mutins avaient résisté toute la journée. Le groupe d'intervention n'était parvenu à les maîtriser qu'à la nuit tombée, sous un tir nourri de grenades lacrymogènes. En détention, les mômes avaient tout cassé et, par solidarité avec les mutins, certains avaient brûlé leurs cellules. Les gardiens étaient intervenus dans les étages et ç'avait chauffé. Une cinquantaine de détenus se retrouvait au mitard et les trente plus durs, ceux qui avaient résisté jusqu'au bout, avaient été expédiés au quartier disciplinaire des adultes, bloc 3. L'éducateur, unique membre de l'institut des cellules d'éducation de service ce jour-là, ne pouvait plus rien pour eux. Pourtant, il s'était bien mouillé la chemise pendant la mutinerie. Il était parvenu à rejoindre les mutins sur le toit dans l'espoir de les raisonner. Mais ils avaient tous pété les plombs. Ils étaient allés au massacre joyeusement. C'était dingue. " Roman noir, mais profondément humain, Le ciel sur la tête est une saisissante plongée dans l'univers carcéral.

Mon avis :

Une terrible description de l'univers carcéral des jeunes délinquants, en France, où se retrouve un étudiant qui n'a rien à faire là. C'est assez pathétique, et l'on s'apitoie volontiers sur le sort de ces jeunes, bien que le personnel essaie de faire ce qu'il peut dans la mesure de ses moyens. Un récit très court où l'on apprend que dans l'univers carcéral, qui semble pourtant hermétique, l'on peut tout se procurer. La haine, l'homosexualité font partie du quotidien de ces adolescents. Le constat est assez catastrophique, mais l'auteur, ancien délinquant lui-même, connait ce dont il parle. Mutinerie, traffic, dépression sont les trois éléments qui déterminent la vie de ces prisonniers. Un livre intéressant mais assez déprimant.

Note : 4/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nan AUROUSSEAU (France)

Message  Pistoufle le Jeu 1 Sep 2016 - 21:39

Le ciel sur la tête




Quatrième de couverture :

    "Dans l'escalier retentissait en écho la voix d'un éducateur qu'on empêchait d'intervenir : Ne les frappez pas ! Ne les frappez pas ! Les mutins avaient résisté toute la journée. Le groupe d'intervention n'était parvenu à les maîtriser qu'à la nuit tombée, sous un tir nourri de grenades lacrymogènes. En détention, les mômes avaient tout cassé et par solidarité avec les mutins, certains avaient brûlé leurs cellules. Les gardiens étaient intervenus dans les étages et c'avait chauffé. Une cinquantaine de détenus qui se trouvait au mitard et les trente pus durs au quartier disciplinaire des adultes, bloc 3.
L'éducateur, unique membre de l'institut des cellules d'éducation de service ce jour là, ne pouvait plus rien pour eux. Pourtant il s'était bien mouillé, la chemise pendant la mutinerie. Il était parvenu à rejoindre les mutins sur le toit dans l'espoir de les raisonner. Mais, ils avaient tous pété les plombs. Ils étaient allé au massacre joyeusement. C'était dingue
."

Roman noir mais profondément humain, Le ciel sur la tête est une saisissante plongée dans l'univers carcéral.

Mon avis : une belle découverte, bien qu'assez "violente" Nous partageons quelques heures de la vie de jeunes prisonniers, séparés et isolés suite à une mutinerie. Nous découvrons au fil des chapitres leurs profils : entre hyper-violence et absurdités judiciaires, chaque histoire est bouleversante et laisse un goût d'inachevé, de gâchis. Il est également question de gâchis quand on découvre l'histoire du personnel pénitentiaire et éducatif, qui tente de tirer (ou pas) un peu d'humanité de cette situation inconcevable. L'écriture est brute, percutante, dérangeante parfois, mais bougrement efficace. J'ai eu l'impression de lire ce court roman en apnée, mal à l'aise, et pourtant intéressée.
Un auteur que j'aimerais découvrir d'avantage, mais un roman un peu trop violent pour moi !

Ma note : 3,75/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 353
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nan AUROUSSEAU (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum