Edward BUNKER (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mer 31 Mar 2010 - 11:14



Edward Bunker est un auteur de romans noirs et scénariste de cinéma, né le 31 décembre 1933, à Hollywood et mort le 19 juillet 2005 à Burbank. Dès son plus jeune âge, il n'a cessé de jongler entre maisons de redressement et maisons pour jeunes criminels. A 17 ans il était, déjà, incarcéré à la redoutable prison de San Quentin, où une réputation de fou furieux l'avait précédé.

"Si je devais mettre sur une balance tout ce que j'ai fait à la société et tout ce que celle-ci m'a fait, je ne sais de quel côté elle pencherait"
Edward Bunker.

Il représente un idéal pour les prisonniers comparable à Caryl Chessman.

Il connut des années de prison avant de se voir publier. Il se range en 1975, à 42 ans, après avoir passé près de 35 ans de privation de liberté.

A partir de ce moment, il publiera des romans, écrira des scénarios pour le cinéma et jouera dans de nombreux films.

Comparé à James Ellroy, bien que moins prolifique, ce dernier lui voue une grande admiration.



Aucune bête aussi féroce (No Beast So Fierce)

Rivages/Noir - 1973 -446 pages

Postface :

...Max Dembo sort de prison, libéré sous condition, il essaie, sans grande conviction, de devenir honnête ; mais la vie criminelle reprend ses droits. Par une série d'actes autodestructeurs, Max conforte sa décision de devenir voleur à main armée ; il replonge dans les bas-fonds de L.A. où il se mêle à la faune des truands de bas étage. Les explosions de violence se succèdent, échappant à tout contrôle. Mais Bunker nous offre au fil des pages une vision pénétrante et stupéfiante des réflexions intimes de Max Dembo. Edward Bunker accumule les observations tant dramatiques que psychologiques. Là où il vous emmène, vous ne sortirez pas intact de votre rencontre avec Max Dembo"

James ELLROY

Mon avis :

Pour ceux qui aiment le polar noir, ils vont être servis. Bunker est à son aise, on le sent, dans ce récit. Est-ce autobiographique ? Cela y ressemble. Ce qui est sûr c'est que l'univers carcéral, les "matons", les combines et la survie, Bunker connait. En revanche tout taulard n'est pas un écrivain de cette trempe, de ce talent, un écrivain véridique, avec un style énorme et varié selon les événements. Le langage taulard, le langage flic, le langage de la rue, il connait, également.
Ce qui est étonnant et remarquable c'est que ses seules études sont la rue et la prison, on se demande, même, où il a appris à écrire et à lire.
Dembo, le personnage principal du bouquin, sort après huit ans de placard. Il est en conditionnelle. Son responsable de conditionnelle le conduit, par légèreté dans la traitance du dossier, à récidiver. La machine se met en route et, tel un rouleau compresseur, plus rien ne pourra l'arrêter. Dembo n'a qu'une règle ceux qui ne sont pas avec moi, sont contre moi. Et il vaut mieux être avec lui, sinon la bête enragée ne fait aucun cadeau, même à un ami si celui-ci faute. Il n'accorde pas de seconde chance. Il ne pense qu'à lui et toutes ses actions sont régies par cette ligne de conduite.
Les amis de ses amis sont ses amis, certes, mais la confiance est précaire, jamais entière. Le réflexe d'autodéfense est omniprésent - je ne le laisserai pas faire ce qu'il souhaite, j'agirai avant, et tant pis, rien à foutre.
Dembo nous promène dans ce qu'il y a de pire, les camés, les paumés, les voleurs, les receleurs, la lie de la société, de motel minable en motel minable, de bagnole en épave, de braquage en braquage, d'amitié en défection, de vol en assassinat...Le tout dans un style royal d'écrivain de grande écriture flamboyante et inoubliable.

Ce bouquin est tout autant comparable, sinon plus intense que De sang froid de Capote ou Le grand nulle part de Ellroy.

Inoubliable

5/5
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 31 Mar 2010 - 12:58

Quelle critique enthousiaste Bernard! Je ne peux que le noter...
avatar
dodie

Nombre de messages : 4435
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mer 31 Mar 2010 - 16:17

Tu ne seras pas déçue Dodie. Pas facile de résumer un tel livre en quelques lignes !

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 31 Mar 2010 - 19:13

là je note sans hésiter ...
quelle époque ?
années 50 ou plus récent ?

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 1 Avr 2010 - 12:20

Tu peux y aller Odilette, c'est du suprême de polar ! 1973 année où il était encore en prison.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 4 Avr 2010 - 5:30

Ça fait longtemps que j'ai cet auteur dans ma LAL étant donné que je suis une fan de romans noirs. Ta critique ne confirme que mon envie de le lire.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Dim 4 Avr 2010 - 19:46

Critique très tentante, je rajoute à ma LAL!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1513
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  clarize le Dim 9 Déc 2012 - 9:21

Aucune bête aussi féroce de Edward BUNKER

Très grand roman noir L'auteur Edward Bunker à passer une grande partie de sa jeunesse en maison de redressement puis en prison dès 17ans.

A sa sortie de prison Max Dembo, bien seul ne respecte pas sa remise en liberté conditionnelle, il faut reconnaitre que le responsable de conditionnel s'y prend plutot mal, Max retourne assez vite de le milieu et ses anciennes relations, l'argent facile par des hold up, tout ça dans un suspense bien mené avec une analyse psychologie et une réflexion sur le comportement de Max en faisant dire à Alisson la seule personne pour qui il éprouve des sentiments "Tu dois tuer sans ressentir la moindre émotion,comme un animal."

5/5

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 9 Déc 2012 - 17:40

J' ai l' impression que c'est un livre qui pourrait me plaire... Merci Clarize, je le retiens

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Aucune bête aussi féroce

Message  nauticus45 le Ven 1 Aoû 2014 - 13:10




  • Poche: 405 pages
  • Editeur : Rivages (1992)
  • Collection : Rivages/Noir
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2869305389
  • ISBN-13: 978-2869305380


Le narrateur, Max Dembo, vient de sortir de prison, il a purgé de longues années pour un braquage et cette fois il est bien décidé à rentrer dans le droit chemin pour ne pas retrouver la vie en cellules. Encore en conditionnelle, il cherche à s'éloigner de ses mauvaises relations mais se rend vite compte qu'elles sont pourtant les seuls contacts qu'ils aient vraiment. Pour ne rien arranger, son responsable de correctionnel le renvoie en permanence au malfrat qu'il a été et lui rappelle ainsi la difficulté qu'il aura à échapper à son passé. A force de subir les remarques et les actes injustes, Max Dembo commence à se demander si une réhabilitation est vraiment possible...
Ce roman en partie autobiographique est très noir mais il a le mérite de nous mettre dans la tête d'un criminel. Sans horreur inutile ni jugement, Edward bunker nous livre les détails de la vie en prison et à la sortie de la prison, et nous montre à quel point la prison est une spirale infernale à laquelle il est difficile d'échapper!


4,4/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1513
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward BUNKER (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum