François THIBAUX (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François THIBAUX (France)

Message  veilleur le Ven 26 Mar 2010 - 8:38

Sur l'auteur :
http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/le-monde-imaginaire-de-francois-thibaux
bit.ly aJ49nx
-----------------------

Notre-Dame des Ombres
Le Cherche Midi Editeur, 1997

A contre-jour

Présentation de l'éditeur en quatrième de couverture :

"Même si le lieu où se déroule, en 1963, Notre-Dame des Ombres n'est pas nommé, François Thibaux a situé son roman en pleine Montagne Noire, dans le Sud-Ouest de la France. Chargées d'histoire, haut-lieu du protestantisme français, les montagnes et la vallée de Notre-Dame des ombres ont connu, au cours des siècles, de violents soubresauts, des dragonnades qui suivirent la révocationn de l'Edit de Nantes aux exactions de la Milice sous le régime de Vichy.

"L'histoire passe et s'en va", mais le souvenir de ces évènements hante tous les personnages du livre. Le narrateur (Jérôme), un brocanteur, est issu d'une famille qui fut mêlée de près au fracas de l'Histoire. Son père, chef du maquis dit Notre-Dame des Ombres, a péri fusillé par la Milice, avec la quasi-totalité de ses compagnons.

Depuis l'enfance, une phrase, écrite pas un inconnu, l'obsède : "On voudrait que tout s'arrête, que chaque saison, chaque instant dure toujours" ; elle rythme son existence qu'il s'efforce de vivre au jour le jour. Mais bientôt, le passé resurgira de l'ombre car l'oubli n'est pas possible pour les survivants qui macèrent dans leur mémoire.

L'écriture de François Thibaux, miracle de sensibilité et de sensualité, nous restitue non seulement le parfum des saisons mais aussi la gestuelle des corps".
----------

Ce roman fait moins de 200 pages mais il pèse son poids de densité humaine. Il est difficile de parler de la période de l'Occupation, de l'acharnement terrible que fut cette guerre civile entre la Résistance et la Milice. L'auteur n'en fait d'ailleurs pas le sujet principal de son livre, comme pourrait le laisser penser les quelques lignes de présentation de l'éditeur. Ce roman se passe 20 ans après la guerre et porte sur la mémoire des évènements, les cicatrices difficilement
refermées, les plaies à vif qui se retrouvent tant dans les corps que dans la géographie des Cevennes.

On y croise des jeunes femmes mystérieuses; des pianistes ou violonistes, des personnes aux mémoires percluses de souvenirs douloureux. On y rencontre des cheminements intérieurs dont la douleur n'exclut pas la remontée des passions. On y rencontre le passé et le pardon, sans doute pire qu'une exécution sommaire. Ce livre clôt la guerre pour les protagonistes, tire un trait sur les béances affreuses des Hommes. Il montre aussi que la guerre fige le temps, empêche les évolutions, enkyste les mémoires.

L'écriture de François Thibaux est élégante. Je peux simplement reprocher à ce roman les multiples croisements des personnages qui fait que l'on ne s'y retrouve qu'avec peine. Mais le style est là, soigné, rond, avec l'amour profond de la langue française. Notre-Dame des Ombres est un roman de contre-jour qui a une saveur amère et sucrée à la fois. Il a reçu le prix Paul Léautaud (http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Paul_L%C3%A9autaud).

Veilleur
avatar
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 52
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum