Jeffrey EUGENIDES (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeffrey EUGENIDES (Etats-Unis)

Message  gallo le Dim 2 Nov 2008 - 10:15

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 31/12/2003 08:20
Jeffrey EUGENIDES : Middlesex
(Éditions de l'Olivier, 2003, 679 p.)

C'est l'histoire d'une famille, d'abord les grands-parents qui vivaient dans un petit village grec en Turquie. La guerre entre les turcs et les grecs les ont amenés à quitter leur village pour les Etats-Unis. Là c'est leur vie en Amérique, la vie d'immigrants grecs à Détroit, le rêve américain. Ils ont des enfants qui à leur tour ont des enfants et c'est le petit-fils ou la petite-fille qui raconte l'histoire. Et c'est surtout la vie de ce petit-fils ou petite-fille, un enfant qui est né avec les deux sexes...

L'auteur aborde plusieurs thèmes. Les conflits turcs/grecs, la culture de la soie, l'hermaphrodisme, l'histoire de Détroit sur un demi-siècle: la ville des automobiles, la prohibition, le krash, le ghetto noir, les automobiles, la deuxième guerre, la guerre de Corée, l'émeute de 1967, la musique...

Tout ça est extrêmement enrichissant et passionnant. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant les 679 pages. C'est rare qu'un roman aussi volumineux ne contienne pas quelques longueurs mais ici C'est captivant de la première à la dernière ligne. Jeffrey Eugenides a un beau style, de l'humour et il est très bien documenté... on apprends plein de choses sur plein de sujets tout en se divertissant.

Je vous le recommande très très fortement. Pour ma part c'est un grand, grand coup de coeur! Un excellent roman américain.

note: 5/5

De : la-grande Envoyé : 28/06/2004 16:05
Jeffrey EUGENIDES - Middlesex

L'histoire d'une famille grecque dont les grands-parents ont émigrés vers les États-Unis - à Détroit - en 1922. L'histoire d'une jeune fille (elle est la narratrice), hermaphrodite, qui raconte son vécu et celui de ses parents et grands-parents.

L'auteur nous amène plus loin que la simple saga familiale - éléments historiques, faits scientifiques, tout y est... C'est un livre prenant, intéressant, et passionnant. On s'attache aux personnages, on sourit des liens qui existe entre eux, on rit, on s'attriste, on s'intéresse à ce que l'auteur nous raconte. Et puis on vit tous les questionnements de Calliope, cette fille qui se transformera en garçon - hermaphrodite sans le savoir - un sujet qu'on voit peu en littérature (sans que le personnage soit présenté comme un monstre).

Un livre qui donne envie d'en savoir plus sur les grecs et le conflit turc mais aussi sur Détroit - cette ville qu'on imagine laide et polluée, berceau des voitures américaines, et porte de sortie vers le Canada.

Je partage l'opinion de Mousseline, c'est un excellent roman qui doit être lu.

Je vais aussi lire Virgin Suicides du même auteur... un livre que j'ai acheté il y a quelques mois.

Note: 5/5

De : sereinejulie1 Envoyé : 03/07/2004 19:45
Jeffrey EUGENIDES, Middlesex

Mousseline et lagrande ont fait de très belles critiques ainsi que le résumé. Je vous présente donc une brève appréciation.

J'ai aimé lire Jeffrey Eugenides car il est un narrateur merveilleusement engageant. Mais c'est sa sagesse émotionnelle, sa compréhension nuancée dans les vies intérieures de ses personnages qui prête une puissance cumulative à ce récit.

Un des plaisirs de Middlesex est la profondeur avec laquelle il est construit, avec des motifs et des caractères entrelacés par les épisodes divers du roman. Le livre est fertile en événements, imprévisible et désireux de distraire. On découvre des vérités cruelles, les passions se construisent et s'effrondent mais l'auteur tient la lumière du ton. Middlesex balaie le lecteur avec la grâce facile et le charme. Mais surtout, c'est un acte colossal de curiosité, d'imagination et d'amour.

J'ai trouvé ce livre grand, étonnant, tendre et souvent hilare. Un roman au terreau riche et fertile qui m'a tenu rivé au récit. 4.50

De : 2550Chimère Envoyé : 06/08/2004 20:27
MIDDLESEX de Jeffrey EUGENIDES

Résumé : Les résumés précédents étant très bien faits, je passe à la phase suivante.

Mon avis : Je retiens surtout de ce livre, un talentueux art de la narration.Les 30 premières lignes représentent le summum dans l'art de résumer une histoire sans rien dévoiler.Pas de temps mort, l'auteur captive le lecteur durant la totalité de ce gros roman. Il transforme une histoire qui pourrait facilement sombrer dans le grotesque et l'invraisemblable en un formidable récit qui emprunte à la fois, à la saga familiale, la chronique sociale, le drame, la comédie et à la mythologie.Le charme vient également des personnages tous très bien construits, auxquels on peut s'identifier et que l'on finit par connaître comme s'ils faisaient partie de notre famille ou de notre cercle de relations. Il réussit à nous mettre en empathie avec Calliope/Cal ce qui est loin d'être évident étant donné sa nature particulière.

Ce livre est vraiment un coup de coeur et l'auteur vient d'entrer dans mes favoris.

Ma note : 5/5 Pour conclure, Middlesex, c'est du 100 % satisfaction garantie. Foncez vous n'allez pas le regretter.

De : 2550Chimère Envoyé : 17/08/2004 20:45
VIRGIN SUICIDES de Jeffrey EUGENIDES

Résumé : Pourquoi, les cinq soeurs Lisbon se sont-elles suicidées ? Pour tenter d'y voir clair, bien des années après le drame, ceux qui en étaient amoureux collectent des informations afin de tenter de percer ce mystère.

Mon avis : Encore une fois, je suis enthousiasmée par l'art narratif de l'auteur qui semble chercher des sujets de roman pour le moins originaux. A travers les souvenirs d'adolescents, il dépeint une chronique de quartier, et nous offre une tranche de vie à consommer sans modération. Moins intense et vibrant que Middlesex, c'est quand même un excellent livre à recommander.

Ma note : 4/5

Réponse
De : Mousseliine Envoyé : 18/08/2004 01:50
Aaaah merci Chimère, je suis contente de lire une critique de ce livre, je l'attendais presque. J'ai failli louer le film le dernier week-end mais il y a quelque chose qui m'arrête... tout d'un coup que par la suite ça m'enlève le goût de lire le livre, en tout cas ça ne serait pas pareil...

Réponse
De : Rotko21 Envoyé : 18/08/2004 14:29
au cours de peregrinations sur le net, j'ai vu des commentaires elogieux sur le film et notamment sur la musique. Mais dans le public de cinephiles que je visitais, certains disaient preferer nettement le livre. Moi j'ai lu le livre et c'est du bon travail

De : Chantal5500 Envoyé : 27/08/2004 19:30
Jeffrey EUGENIDES: MIDDLESEX

Quel talent, ce Jeffrey Eugenides !!!

Cette histoire de la famille Stephanides sur trois générations est narrée avec un tel brio qu' il accroche le lecteur de la première à la dernière page. Malgré le nombre de pages, il n'y a aucune longueur. Il apporte, en plus d'une très belle histoire, des tas de connaissances : sur la société américaine, sur l'intégration des immigrés, sur l'histoire politique du pays, sur Détroit...et surtout sur les méfaits de la consanguinité et sur l'hermaphrodisme. L'écriture peut être tendre, humoristique ou pleine d'ironie sous-jacente, l'auteur nous explique l'hermaphrodisme avec naturel, de façon pointue et surtout avec beaucoup de sensibilité (j'ai appris beaucoup). Un superbe roman comme je les aime : une saga familiale et une véritable chronique sociale mêlées racontée avec bien du talent. Un auteur, pour moi, à lire et relire.

Sans hésiter : 5/5

De : Venusia Envoyé : 15/10/2004 22:49
Middlesex - Jeffrey EUGENIDES

Je l'ai terminé il y a une semaine alors je fais une petite critique très rapide avant de tout oublier.

Middlesex, c'est avant tout l'histoire d'un gêne, gêne récessif causant l'hermaphrodisme chez une personne lorsque jumelé avec son pareil. Ce gêne commence donc son périple en Asie Mineure, et voyage à travers le temps, à travers les continents, au fil des événements historiques, pour finalement rencontrer son homologue dans la personne de Calliope, l'héroine du roman.
--------------------------------------------------------------------------------
J'ai trouvé la première partie du roman, qui raconte l'histoire des grands-parents de Calliope, charmante. J'ai éprouvé un peu de déception lorsque ces deux personnages se sont métamorphosés tranquillement en caricatures d'immigrants typiques, et sont pratiquement disparus du décor. Il faut bien comprendre que ce roman raconte l'histoire du gêne, et que les personnages servent seulement d'accessoires, donc, inutile de s'attacher à eux. Je n'ai d'ailleurs rien ressenti à la mort de certains personnages principaux. Tout de même, il y a beaucoup de digressions qui n'ajoutent pas grand-chose à l'histoire, comme cette histoire de Jimmy devenu prêcheur islamique.

Je suis restée sur ma faim avec l'histoire de Calliope. Je croyais que ce roman documenterait son passage d'un sexe à l'autre, mais je trouve qu'il s'est attardé plutôt longuement sur son enfance. Son choix de sexe se fait de façon brusque et abrupte, et sans regrets ni hésitations; puis, il y a le vide total de l'âge de 16 ans à 41 ans. J'aurais aimé en savoir plus, moi, sur sa conversion vers le monde de l'autre sexe. J'aurais aimé savoir quels événements ont marqué Cal à l'âge adulte, sa peur des relations intimes, ses insécurités. Le Cal de 41 ans est tellement différent de Calliope à 15 ans! J'ai trouvé que l'absence de cette transformation enlevait de la profondeur au roman.

J'ai écouté une entrevue radio avec Jeffrey Eugenides sur NPR, où il a avoué qu'il n'a jamais rencontré d'hermaphrodites ou assisté à des rencontres de groupes d'hermaphrodites. Il en a préféré rester sur son imagination, et donc moi, sur ma faim.

Note: 3.5 / 5

De : Shan_Ze Envoyé : 18/12/2004 19:38
Middlesex - Jeffrey EUGENIDES

L'organisation de ce livre est vraiment parfaite! L'histoire n'est pas vraiment racontée dans l'ordre chronologique pourtant on s'y retouve parfaitement. Cal commence par revenir au moment précédent sa naissance puis, il revient encore plus en avant dans son histoire, qui devient en fait celle de ses grands-parents. Il continue sur celle de ses parents et sans de transition trop brusque, il passe à la sienne où il nous montre comment la découverte de son intimité et de ses sentiments contradictoires vont le troubler. Car il est besoin de remonter si loin pour comprendre ce qu'il est.
Il y a un moment où je me suis un peu ennuyée cependant ; juste avant la rencontre de Calliope avec l'Objet, je trouvais que ça devenait un peu monotone... Mais ça reprend de plus belle par la suite, et je ne l'ai plus relaché avant de l'avoir fini. J'ai beaucoup aimé les comparaisons entre les hommes et les femmes, avec l'exemple de la chasse et la cueillette, on se rend compte à quel point nous sommes différents. L'hermaphrodite, celui qui est à la limite des 2 sexes, permet d'avoir une vision sur ces deux milieux.

Le titre Middlesex, est à double sens, non?

Note : 4.5/5

De : boogok Envoyé : 01/05/2005 20:39
Middlesex - Jeffrey EUGENIDES
5/5

Le résumé a déjà été fait. Ce qui m'étonne dans les critiques, c'est que je semble être la seule à avoir été bouleversé par le questionnement sur la normalité qu'amène la question de l'hermaphrodisme. Normal par rapport à quoi et à qui? Anormal et fonctionnel ou normal et non fonctionnel parce que travesti dans sa nature pour répondre à des critères psychosociaux?

Bref, j'en ai eu pour la semaine à réfléchir. D'autant plus qu'il y a quelques mois, j'avais vu à la télévision un reportage ou documentaire sur des jumeaux mâles dont l'un des deux avait été émasculé par accident et élevé comme une fille. Et la théorie du médecin intervenu auprès des parents rencontrait celle émise par le médecin créé par l'auteur dans Middlesex.

Donc un roman qui amène une réflexion sur plusieurs pistes: immigration, intégration, normalité, etc.

J'ai vraiment aimé.

De : melodie74 Envoyé : 23/11/2005 17:11
Jeffrey Eugenides. Middlesex.

Je ne peux rien ajouter qui n'ait été dit. Ce livre semble faire l'unanimité. En fait, la seule chose que j'aurais ajouté à ma critique à été dite par Venusia : j'ai adoré le livre, le fil historique et dramatique, mais pour un livre volumineux, je trouve que boucle a été bouclée très rapidement sur l'histoire de Calliope. En fait, tout se termine dans les dernières cent pages (sur presque 700). Dommage je trouve, car le personnage était plus qu'intéressant et tellement original en littérature! Il aurait mérité un peu plus.

Ma note : 4/5
De : supermartine Envoyé : 28/01/2008 16:15
VIRGIN SUICIDES de Jeffey Eugenides

"M. Lisbon continuait d'essayer de la dégager, doucement, mais même dans notre ignorance nous savions que c'était sans espoir et qu'en dépit des yeux ouverts de Cecilia et de sa bouche qui ne cessait de se contracter, ce n'étaient que les nerfs et qu'elle avait réussi à s'arracher du monde."

Des adolescents amoureux s'efforcent de percer le mystère des filles Lisbon. Du haut d'une cabane nichée dans les arbres, ils passent leur temps à scruter les fenêtres de leur maison. Vingt ans plus tard, ils rassemblent des fragments de ragots et de ouï-dire, de conversations téléphoniques, de rapports de médecins et de confessions crues et tourmentées. Autant de pièces à conviction qui expliqueront peut-être les morts successives de Cecilia, Therese, Bonnie, Lux et Mary.

Mon avis :
Dans les années 70, les 5 soeurs Lisbon agées de 13 à 17 ans, vont toutes sur un lap de temps d'une année se suicider...
Elles sont superbes, dans leur monde, isolées... On suit cette dernière année de leur courte vie à travers les yeux de leurs jeunes voisins. Leur vie quotidienne d'adolescente, l'école, le premier bal etc...
Très beau livre, assez bouleversant, très bien écrit, une atmosphère particulière, assez langoureuse, tout au long du livre mais ce n'est jamais glauque ni sordide. Beaucoup de descriptions mais ce n'est pas du tout ennuyeux !

Pourquoi ces jeunes filles passent-elles à l'acte ? Les parents ? L'école ? L'ennui ? Devenus adultes, c'est ce qu'essaient de comprendre les jeunes garcons, vingt ans plus tard.

Le film a été adapté au ciné par Sofia Coppola. Excellente adaptation où elle a vraiment su retranscrire la même atmosphère que dans le livre.
Si en plus vous avez vu le film, lisez le livre ; vous ne serez pas déçus !
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre mais aussi le film vu il y a quelques années ! Et la BO aussi !

Mais maintenant il me faut un livre léger pour réussir à quitter les soeurs Lisbon...

Ma note : 4, 5 / 5 ou même 5 ? J'hésite !
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffrey EUGENIDES (Etats-Unis)

Message  Houppelande le Ven 7 Mai 2010 - 22:58

Middlesex

Ce livre raconte l'histoire d'un famille d'origine grecque vivant maintenant aux États-Unis. Cette famille porte en elle un gêne qui cause l'hermaphrodisme. On commence par les grands-parents qui doivent fuir l'Asie mineure en 1992, ensuite l'immigration aux États-Unis, les enfants, les enfants des enfants...

Récit très bien écrit, l'alternance entre le passé, la présent, est à mon avis très bien dosée. Pas de temps morts, et les personnages sont vraiment intéressants. J'ai l'impression que j'aurais pu en prendre plus, plus de détails sur la vie de Cal entre 16 et 41 ans. Mais, en même temps, tout ne peux pas être raconté dans le détails et l'auteur a fait le choix de focuser sur certaines périodes de l'histoire.

Un livre que je recommande!

4.5/5
avatar
Houppelande

Nombre de messages : 403
Age : 34
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffrey EUGENIDES (Etats-Unis)

Message  Ysla le Dim 28 Nov 2010 - 18:05

MIDDLESEX
Points, 667p

Résumé : voir plus haut.

Mon avis : Je rejoins l'avis de Vénusia plus haut. Middlesex est un bon roman, qui se lit bien, avec une histoire bien racontée et distrayante, notamment grâce à son narrateur.
Cependant, ce livre ne m'a pas totalement convaincue. J'ai trouvé certains passages un peu ennuyeux (le prédicateur, surtout), ils m'ont paru surcharger l'histoire. Et surtout, j'ai regretté de ne pas en apprendre plus sur Cal lui-même et sur les années qui nous séparent de son adolescence. Je ne me suis pas attachée aux personnages dans l'ensemble, et certains détails m'ont franchement agacée : pourquoi le frère de Cal s'appelle-t-il "Chapitre onze" ? C'est un prénom ? Pourquoi Desdemona se force-t-elle à parler en anglais à son fils alors qu'il parle le grec ? (d'où des "fautes" dans ses paroles dans les dialogues).
Mais je reconnais que Middlesex est intéressant dans sa façon de raconter 50 ans d'histoire, surtout américaine. On apprend pas mal de choses et on a l'impression de les vivre de l'intérieur (l'incendie de Smyrne, la crise de 1929, les émeutes, etc.). Et puis, il y a ce sujet, l'hermaphrodisme, qui est rare en littérature et que je trouve globalement plutôt bien traité dans cette histoire.

Ma note : 3/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffrey EUGENIDES (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum