Jean-Louis ETIENNE (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Louis ETIENNE (France)

Message  gallo le Dim 2 Nov 2008 - 9:54

De : Chantal5500 (Message d'origine) Envoyé : 08/11/2007 21:07
Jean-Louis ETIENNE : CLIPPERTON, L'ATOLL DU BOUT DU MONDE :
Seuil- 7è continent - 199 pages

Clipperton est un atoll sauvage, inhabité, isolé sur l'Océan Pacifique, au large du Mexique. De Décembre 2004 à Avril 2005, Jean-Louis Etienne, sa femme et ses deux enfants, et toute une équipe de chercheurs qui se relayent régulièrement, vont y vivre et surtout y faire un inventaire naturaliste indispensable pour évaluer l'impact des activités humaines sur le monde vivant. En effet, toute cette diversité biologique, dont l'homme fait partie intégrante, est aujourd'hui très menacée, bien qu'elle soit indispensable à la survie de l'humanité.

Voilà un témoignage qui se lit comme un roman, où un équipe partage un espace de vie restreint avec les "fous masqués", "les crabes rouges", les rats (débarqués sur l'île suite à un naufrage) : on y construit des cabanes-maisons, des cabanes-labos, on campe sous les cocotiers, on va aux toilettes face à l'océan, on récupère des paquets de cocaïne jetés à la mer...Mais il y a aussi et surtout tout le côté scientifique de l'expédition qui y est expliqué admirablement et sensibilise le lecteur aux méfaits causés par l'homme envers la nature , l'homme qui déséquilibre le monde biologique, (par la pollution, la pêche "sauvage"...),et risque ainsi de le conduire à sa perte. Il y a de l'humour, de la tendresse, de l'aventure, de l'histoire, des connaissances scientifiques hyperintéressantes. Pour moi, un bon moment de lecture sur lequel j'ai pu ensuite mettre des images puisque j'ai pu visionner le reportage télé au même moment.

4/5

De : Mousseliine Envoyé : 10/02/2008 05:32
Jean-Louis ETIENNE : La complainte de l'ours
(J-C Lattés, 2001, 220 pages)
Jean-Louis Etienne a passé un hiver au Svalbard, un archipel d'îles dans l'Artique, entre l'URSS et le Groenland, au nord de la Finlande.

Quinze récits dans lesquels l'auteur parle de banquises, d'ours polaires, de la baleine franche qui a été exterminée, de scientifiques spécialistes des régions polaires, de la nuit polaire, de la chasse aux morses, de pollution... Il raconte ce qui a amené les premiers hommes dans cette région si peu hospitalière : d'abord les baleiniers, puis l'exploitation minière qui a très peu rapporté finalement, et bien sûr par la suite le tourisme. Il parle d'une expédition en ballon qui a mal tourné. Il est admiratif devant les explorateurs du passé qui ont fait connaître le Svalbard et ont dressé les premières cartes de navigation.

Jean-Louis Etienne s'indigne face à la destruction de la nature, à l'avidité de compagnies qui ne se gênent pas pour exploiter la nature de façon abusive. L'écriture n'a rien de remarquable, ça manque d'émotions, de relief, de jolies phrases finalement, mais la passion de cet homme pour la nature transparaît et on ne peut certainement pas rester insensible face à ces écrits.

Je lève mon chapeau très haut devant ces aventuriers qui ont le courage de quitter le confort de leurs foyers et nous faire ainsi voyager à travers leurs écrits. J'ai découvert une région dont je n'avais absolument jamais entendu parler.

Un récit de voyage vraiment intéressant et instructif.

Extrait : "Aujourd'hui je sais ce qui m'attire ici, ces déserts polaires m'apportent un contrepoids d'ivresse, de calme et d'émotions, face à la frénésie et aux soucis du monde. [...] Ce sont des lieux magiques où l'absence de référence à la civilisation impose la rencontre avec soi."

Note : 4/5
(Mousseline)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum