Jean-Claude FORÊT (France)

Aller en bas

Jean-Claude FORÊT (France)

Message  gallo le Lun 25 Jan 2010 - 12:11

Jean-Claude Forêt, né à Lyon en 1950, agrégé de lettres.
Il devient professeur de lycée à Chamonix au pied (ou au flanc) du Mont-Blanc. En 1987, il débute avec un roman en français: "La vallée perdue", qui met à l'honneur le pays de Mont-Blanc. Puis il enseigne à l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Adolescent, il a découvert l'occitan pendant des vacances dans l'Ardèche septentrionale. De l'étude sur place du dialecte de cette région, Forêt passe au languedocien, appris cette fois dans les livres. Forêt, devenu un promoteur de la langue d'Oc, de
prendra en 1995, la codirection des éditions Jorn, dont il devient Président. Il a écrit de nombreux articles et comptes-rendus sur la littérature occitane. Animateur depuis toujours d'ateliers théâtre, il a composé plusieurs pièces en français et en occitan pour ses élèves et a publié des contes et des poèmes dans OC, des traductions en occitan de Pétrarque dans la Revista Occitana et de poésie grecque moderne (Seferis, Cavafys).

Il est également l’auteur de La Pèira d'asard (IEO, A Tots, 1990), roman écrit en trois variétés différentes d'occitan suivant les trois narrateurs (languedocien normé, occitan médiéval, haut-vivarois), Lo Libre dels grands nombres (Trabucaire, 1998), recueil de nouvelles qui méditent sur le rapport entre les langues, les mathématiques et notre condition d'hommes, Sang e saba (Trabucaire, 2005), roman sur la guerre et les plantes, dont le narrateur trouve paradoxalement dans l'univers végétal l'humanité reniée par les hommes. (Source: http://www.editions-jorn.com/association.htm).

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Claude FORÊT (France)

Message  gallo le Lun 25 Jan 2010 - 13:58


Jean-Claude Forêt - La Vallée perdue
Editions Didier Richard, 1987, (épuisée, ISBN 2-7038-0047-9)
Prix littéraire du Triangle de l'Amitié, Savoie, Valais, Val d'Aoste.
, 226 pag.

C'est la troisième fois que je lis ce livre, acheté en Haute Savoie en 1988, et ça reste un coup de coeur, 5/5. coeur

Deux hommes, Orso ("Ours"), le guide mort en montagne, et Jerôme, son client favori, narrateur; tous deux natif de Lyon (comme l'auteur) où ils ont veçu enfants à la Croix Rousse, s'emerveillant de la vue du Mont Blanc à partir du Gros Caillou. Mais les deux ont suivi un itinéraire de vie tout à fait différent. Orso devient comme possédé de ce qu'il appellera "son" pays, le Pays du Mont Blanc, et ses sept vallees, la huitième étant la vallée perdue, une vallée de rêve. Jerôme, lui, fait un peu d'alpinisme pour échapper à la nullité de sa vie de representant commercial de savons. Pour lui, Orso devient une sorte de Grand Meaulnes, initiateur admiré à un tel degré que Jerôme a le sentiment d'être une "Inclusion" d'Orso, qu'il se perd dans Orso plus grand que lui en tout, aussi bien vis à vis de la montagne que des femmes, que etc.

Rien ou très peu est dit sur les prouesses de l'alpinisme, et pourtant on se sent en plein dans l'ambiance: c'est que la montagne met son empreinte sur les hommes, que toute la gamme de sentiments humains se reflète en elle, plus encore: naît d'elle. Pendant les randonnées des deux hommes, Orso raconte, sur l'histoire de sa famille, sur le Pays du Mont Blanc, "son" pays, sur l'histoire des régions des trois pays: France, Italie, Suisse. Ainsi on visite des villages et des lieux de montagne, et on mange des repas à recettes regionales, façon décor pour le roman qui met en valeur la région sans que cela sente le régionalise.

Une grande parti du roman est formée par les recits racontés par Orso à Jerôme. Ces récits ont une valeur symbolique dans la totalité du roman, et donnent un sens à la mort du guide (ou tirent leur sens de cette mort). Un de ses récits parle de la Montagne de l'Oubli: au-dessus une certaine hauteur on se rémémore tous les détails du paysage jusqu'au plus infime, et ils vous occupent l'esprit à devenir une obsession. J'ai été très frappée par cette image, un agrandissement de ce que j'ai vecu pendant certaines randonnées.

Le sentiment d'obsession traverse d'ailleurs tout le roman en fait justement son charme. Obsession de Jerôme devant la grandeur d'Orso qui trouvera son échappatoire dans la jalousie que sentira Jerôme devant le succes d'Orso auprès des femmes. Mais surtout obsession consciente et consenti d'Orso devant la grandeur de la montagne, allant de pair avec une obsession devant la mort, l'amour et le sens de la vie.

J'ai toujours gardé un bon souvenir de ce livre, qui ne perd rien à la relecture, preuve de sa qualité littéraire.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Claude FORÊT (France)

Message  Mousseline le Lun 25 Jan 2010 - 23:16

Finalement il y a plusieurs auteurs français qui font du Nature Writing. Very Happy

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Claude FORÊT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum