Antoine CHOPLIN (France)

Aller en bas

Antoine CHOPLIN (France)

Message  lalyre le Dim 24 Jan 2010 - 9:57



Cour Nord
Antoine Choplin
Ed du Rouergue 2010
130 P.
Dans une petite ville du Nord au début des annés 60,une entreprise va fermer ,le père syndicaliste et son fils y travaillent ,un ciel noir ,il pleut ,il fait grand vent mais la tempête se lit sur le visage des ouvriers qui occupent l'entreprise .Léo,le fils et narrateur suit son père ,ils vievent ensemble ,la mère est morte ,partie vers un monde meilleurs .Mais Thèo a d'autres ambition que son travail à l'usine ,alors il sévade dans la musique avec des copains ,ce qui lui fait oublier la misère ,le chômage,la dureté de la vie ,le désespoir de la jeunesse qui ne voit aucun avenir .Des dialogues entre le père et le fils ,mais si peu ,c'est un monde qui se dilue ,qui perd ses repères .Alors le père ,puisque rien ne s'arrange avec la direction ,entame une grève de la faim ,allant jusqu'au bout ,désespèré en voyant les collègues reprendre le travail ,il est prêt à mourir mais Lèo se détourne ,va vers ses rêves ,vers le jazz ,inévitablement l'usine fermera ,le père se retrouve à l'hôpital ,mais qu'elle va être la destinée de ces êtres sans travail???

Une histoire sombre ,des thèmes tels que les relations humaines ,le chômage ,la lutte pour garder son travail ,le désarroi des personnages et aussi la musique qui engendre l'espoir de ces jeunes .Une histoire très simple ,un duo entre père et fils ,une belle écriture simple ne laisseront pas oublier ce livre .4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Cour Nord de Antoine Choplin

Message  Louise le Mar 25 Mai 2010 - 17:30

Ce livre ne m'a pas emballé. Assez banal comme roman
Une histoire sans action, sans couleur, sans vraiment d'intrigue.
Une écriture minimaliste, sans originalité.
Il y a un peu d'espoir pour le père et le fils à la toute fin.

Cote : 3/5
Louise
Louise

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine CHOPLIN (France)

Message  Elfe le Sam 17 Déc 2011 - 14:11

Le héron de Guernica


Basilio,
peintre amateur, assiste à l'exposition internationale des arts et
techniques qui se déroule à Paris. Il doit y rencontrer Picasso pour son
tableau Guernica. Or Basilio vit à Guernica et le jour du bombardement,
il était là sous les bombes. Quelques instants avant, il s'appliquait à
peindre la beauté d'un héron cendré.

D'une
grande sensibilité, ce roman est un petit bijou. L'auteur confronte
avec beaucoup d'émotions la sérénité et la fragilité des scènes de
peinture et de nature à la violence et à l'irréversibilité du
bombardement. Les scènes dans la nature sont très belles et d'une très
grande poésie. C'est un roman que je conseille à beaucoup de lecteurs.

5/5
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine CHOPLIN (France)

Message  Lacazavent le Sam 17 Déc 2011 - 14:50

Je le note sur ma lal, merci Elfe

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine CHOPLIN (France)

Message  lalyre le Dim 18 Déc 2011 - 9:39

Le héron de Guernica

Antoine Chopin

Editions Rouergue août 2011

Présentation de l'éditeur( Copier chez Amazone )

Avril 1937, Guernica. Quand il ne donne pas un coup de main à la ferme du vieux Julian, Basilio passe son temps à peindre des hérons cendrés dans les marais, près du pont de la Renteria. Ce matin du 26, alors que nombre d’habitants ont déjà fuit la ville dans la crainte de l’arrivée des Nationalistes, le jeune homme rejoint son poste d’observation au bord de l’eau. Amoureux d’une jeune ouvrière de la confiserie, il veut lui peindre un héron de la plus belle élégance, lui prouver sa virtuosité et son adresse de coloriste, alors que, déjà, les premiers bombardiers allemands sillonnent le ciel. Ce n’est pas que Basilio se sente extérieur au conflit, il a même tenté de s’enrôler chez les Républicains, mais on n’a pas voulu de lui. En ville, on dit de lui qu’il a un sacré coup de pinceau. Mais qui peut comprendre sa fascination pour ces oiseaux, l’énigme de leur regard, leur élégance hiératique, mais aussi leur vulnérabilité ? Peintre naïf, peut-être que ce Basilio, mais surtout artiste qui interroge la question de la représentation. Comment faire pour rendre par le pinceau la vie qui s’exprime dans le frémissement des plumes ? Questionnement peut-être plus essentiel encore dans ces temps de cruauté. Car sitôt les premières bombes incendiaires tombées sur Guernica, Basilio rejoint la ville pour voir, de ses propres yeux, l’horreur à l’oeuvre. Avec l’aide d’Eusebio, son ami prêtre, il photographie les avions allemands, pour témoigner de ce massacre. Mais comment rendre la vérité de ce qu’ils sont en train de vivre, ceux de Guernica, dans ce cadre limité de la plaque photo ? « Ce qui se voit ne compte pas plus que ce qui est invisible » dit-il.

Mon avis

Ce livre est un petit bijou de littérature tout d’abord par l’amour que porte Basilio pour la peinture et les hérons. Ensuite sur fond historique, ce petit texte est écrit d’une façon concise, poétique, intelligente et humaine, créant une multitude d’images, d’émotion et de sensations. Une écriture qui met en valeur la simplicité et la pureté de Basilio, petit peintre amateur tellement attachant. Et pourtant l’on s’interroge sur la raison du bombardement des avions allemands sur Guernica, petite ville tranquille, il semblerait que cette tragédie eut lieu pour tester leurs nouvelles armes mais ce fut aussi dénoncé comme un acte terroriste….C’est un livre sombre par ce sujet mais rendu lumineux par l’art et l’écriture. C’est à lire absolument …..5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine CHOPLIN (France)

Message  lalyre le Jeu 24 Jan 2013 - 18:42

La nuit tombée
Antoine Choplin
Ed. La fosse aux ours août 2012
122 pages

Quatrième de couverture
Un homme sur une moto, à laquelle est accrochée une remorque bringuebalante, traverse la campagne ukrainienne. Il veut se rendre dans la zone interdite autour de Tchernobyl. Il a une mission.
Le voyage de Gouri est l'occasion pour lui de retrouver ceux qui sont restés là et d'évoquer un monde à jamais disparu où, ce qui a survécu au désastre, tient à quelques lueurs d'humanité.

Petite chronique
Traversant des campagnes et des villages ukrainiens, Gouri s’aperçoit que les voitures se font de plus en plus rares. S’arrêtant pour faire le plein d’essence, il se renseigne sur le chemin à prendre, le pompiste lui dit : Je serais vous, je ferais attention, j’ai vu un gars comme vous qui est parti là-bas, il n’est jamais revenu. Gouri pense retrouver des amis, c’est à l’entrée du village que se trouve leur petite maison, arrivé là, il voit Véra sur le seuil mais Iakov, son mari est gravement malade, il fit partie des volontaires pour éteindre le feu de la centrale. Les villages sont déserts, les maisons vides et pillées mais il n’empêche, Gouri veut retrouver sa maison, mais sa remorque que veut-il en faire ? Que veut-il emporter pour sa fille gravement malade? Je n’en dis pas plus, écrit avec pudeur et intensité, et mon ressenti est que ce livre reflète bien ce que sont devenus la plupart des gens de la zone, un roman sombre écrit avec humanité parce que c’est l’homme qui en est le centre. Le récit dit toute la désespérance et l’atmosphère feutrée avec des mots simples, toute l’histoire forte tient dans ce petit livre dont on sort avec le souffle coupé par l’émotion. 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine CHOPLIN (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum