Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 17 Jan 2010 - 13:11

Les feuilles mortes
Thomas H. Cook
Gallimard 2008
275 P.
Eric a une vie heureuse et dans soucis avec sa femme Meredith et leur fis Keith,il possède une jolie maison ,il exerce la profession de photographe .Eric est le narrateur de l' histoire du roman ,il nous parle de keith ,un adolescent difficile ,renfermé sur lui-même et sans amis .Et pourtant cet enfant solitaire inspire confiance à des connaissances de ses parents qui bien souvent lors de leurs sorties font appel à lui pour garder leur fille unique ,Amy âgée de huit ans.Tout se passe toujours sans problèmes car la petite aime beaucoup Keith.Mais cette ènième fois ,quelque chose s' est passé ,lorsque les parents rentrent ,Amy a disparu,ils font directement appel à la police ,qui très vite soupçonne Keith ,le garçon se défend maladroitement ,Eric ,son père engage un avocat afin de le défendre ,il sent que Keith ment ,alors tout doucement ,le doute s' insinue dans sa tête .Anéanti par ce qu' il ce qu' il ressent ,il tente de nier ses soupçons à l' égard de son fils ,il aimerait se rapprocher de lui ,dialoguer pour que les non-dits disparaissent .Et justement ce roman relate la souffrance des parents qui ne savent que penser de l' attitude de leur fils. Heureusement ,il y a d 'autres personnes dans cette histoire tel que l' oncle ,un célibataire qui travaille la nuit,préfèrant garder ses journées ,pour regarder les petites filles s' ébattre dans la cour de récréation ,juste sous sa fenêtre .......
Un roman assez éprouvant par tous les non-dits ,l'anéantissement des parents et leurs soupçons ,le mutisme de Keith,
l' incommunicabilité dont on se rend très vite compte, lorsque les premières fissures apparaissent entre les personnages .
Un très bon thriller assez réaliste,un roman que je n'oublierai pas . 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4244
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  dodie le Dim 17 Jan 2010 - 13:27

Belle critique Lalyre je le note!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4548
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Dim 17 Jan 2010 - 18:23

Oui, belle critique Lalyre. Je suis un inconditionnel de cet auteur, j'ai beaucoup aimé Les rues de feu, qui est mon polar de référence. J'ai sur ma liste personnelle L'interrogatoire, en ligne de mire. Les feuilles mortes n'a pas l'air mal. Jusqueboutiste comme je suis, je le lirai aussi;

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Dim 17 Jan 2010 - 18:26

Merci Lalyre, grâce à toi je rajoute un livre dans la LAL Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mer 24 Mar 2010 - 12:01




Thomas H. Cook est un écrivain américain, né en 1947 à Fort Payne, Alabama. Il a publié une vingtaine de romans, nommés aux Awards, il en a reçu plusieurs dont le prestigieux Edgar Award en 1996. Ancien professeur d'histoire et rédacteur au magazine Atlanta. Il vit avec sa famille à Cape Cod et New York City.




La preuve de sang (Evidence of blood)

Série Noire - Gallimard - 1991 - 403 pages

Résumé :

Sequoyah, Géorgie. En 1954, une adolescente disparait (sur la 4ème de couverture elle est assassinée, comme quoi...), un homme est arrêté, jugé, condamné à mort et exécuté. De nos jours (1991), Ray Tindall, ancien shérif de la ville, meurt d'une crise cardiaque foudroyante. Son copain d'enfance, Jackson Kinley, auteur à succès de biographies de criminels, prévenu par la fille de Tindall, se rend à Sequoyah pour l'enterrement. Serena, fille de Tindall, explique à Kinley que son père, le dernier mois avant son décès, n'était plus le même homme, anxieux, nerveux, comme miné par quelque chose qu'elle est incapable d'expliquer. Kinley découvre que Tindell, enquêtait sur la disparition de 1954. Il décide, alors, de prendre cette enquête à son compte.

Mon avis :

Je suis un inconditionnel de T.H. Cook, ce qui n'altère en rien mon jugement. Cook est un auteur peu connu en France, dont l'écriture est parfois claquante comme une balle de fusil et, parfois, douce comme un air de violon. Ici, nous avons les deux et l'on sent que Cook se freine pour ne pas étaler ses tripes comme il le faisait dans son opus : Les rues de feu. Pourquoi ? Parce qu'il imprime un rythme lent au récit, une écriture redondante, volontairement afin de permettre au lecteur de s'occuper de l'enquête parallèlement à Kinley, sans pression ni nervosité ; il est évident qu'il voudrait imprimer un élan qu'il réfrène comme un cheval retenu afin qu'il ne gagne pas la course.
Overton, l'homme exécuté en 1954 a-t-il enlevé la gamine ? Tindall dit non. Kinley dit non. Tindall échoue. Est-ce certain ? Kinley réussit, mais lui, s'il en est convaincu, l'avenir démontrera que c'est une réussite incomplète. Alors, homme pondéré et jusqu'au-boutiste, Kinley reprend l'affaire à l'envers. Il réussira mais pas gratuitement et il verra que Tindall, lui aussi avait résolu le mystère sans, pour autant, l'avouer et pour protéger quelqu'un, mais qui ?
Pourquoi ou pour qui Tindall enquête-t-il sur une affaire vieille de 40 ans ? Pourquoi ou pour qui Kinley reprend la même enquête ? De rebondissement en rebondissement, dans une écriture majeure, Cook, entraine son lecteur, tranquillement, en faux rythme vers un dénouement impossible, éclaboussant au passage les notables de la ville, cette petite ville où Radio Tam-Tam prévaut mais, bien moins, que la loi du silence.
Le souvenir, les discussions mémorisées, les minutes du procès, les témoignages sont autant de morceaux de bravoure et de grande littérature, celle qui fait décoller l'esprit jusqu'à son point culminant et entraine le lecteur dans sa lecture jusqu'à la fin, sans relâchement et dans le regret devoir refermer ce livre.
Un grand et bon moment de lecture.
Passionnant.

5/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 24 Mar 2010 - 14:09

Et un de plus à lire.... En plus l'auteur a une bonne bouille!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4548
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Mer 24 Mar 2010 - 15:27

Je note également
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mer 24 Mar 2010 - 17:48

Merci Dodie, merci Lacazavent.
C'est vrai qu'il a une bonne bouille le père Cook.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 4 Avr 2010 - 19:46

Tiens je ne le connais pas du tout cet auteur. Dis donc Bernard tu es une référence en termes de polars! cheers

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Lun 5 Avr 2010 - 12:16

Merci Mousseline. Thomas H. Cook est un très grand.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Ven 9 Avr 2010 - 10:45




Les ombres du passé (Into The Web)

Gallimard - 2004 - 250 pages


Résumé :

Roy Slater revient à Kingdom County, Virginie de l'ouest. Nous sommes en été, été 1984. Son père est en phase terminale d'un cancer du foie. Selon le médecin, il ne passera pas l'été. C'est pour accompagner cette fin de vie que Roy revient dans ce lieu qui a bercé son enfance jusqu'à son départ pour la Californie où il a poursuivi ses études et où il enseigne.
On découvre le cadavre d'un homme dans la rivière. Le shérif Lonnie Porterfield, camarade de classe de Roy, en manque d'adjoint, lui fait prêter serment et lui demande son aide dans cette affaire. Sans arrière pensée...?

Mon avis :

C'est l'histoire d'un père qui n'aime pas son fils, parce que ce n'est pas un homme, comme on l'entend, là-haut, à Waylord, chez les mineurs où on fait le coup de poing pour un mot de travers.
C'est l'histoire d'un fils qui n'aime pas son père qui n'a jamais aimé personne, ni sa mère, ni son frère, ni lui.
C'est l'histoire d'une famille brisée, d'un gosse, le frère, assassin de deux personnes et qui se suicide dans sa cellule, se pendant avec les draps de sa paillasse et d'une mère qui se couche après la mort de son fils pour ne plus se relever.
C'est l'histoire d'un shérif, l'ancien, le père de l'actuel, qui est persuadé que Roy est complice de son frère.
C'est l'histoire d'un fils qui n'a vu que le superflu, l'apparent, le vernis chez ce père rustre et fruste, qu'il n'a jamais écouté, parce qu'il ne voulait pas l'écouter, sûr de son manquement à ce statut de père et son désamour de sa famille.
C'est l'histoire de deux hommes du même sang qui se méconnaissent dans cette incompréhension voulue et entretenue à loisir, car ça aide à vivre et vieillir. Le cerveau humain, le leur, le notre est ainsi fait que seuls les mauvais souvenirs apparaissent en mémoire et que les bons sont tellement ancrés en profondeur qu'il ne peuvent remonter.
C'est l'histoire d'un père qui se souvient d'Archie, le frère, lors de son magnifique "home run" au base-ball, une des seules et rares fois où il est allé le voir.
C'est l'histoire d'un vrai père, avec ses qualités et ses défauts.
C'est l'histoire d'un regain d'intérêt, d'un retour du même sang, d'une affection en sommeil.
C'est l'histoire d'une complicité retrouvée.
C'est simplement l'histoire de deux hommes, d'une vie.
C'est l'histoire d'un père et un fils, du temps perdu.
C'est une bien belle histoire.

UN grand auteur, un livre magnifique, un style talentueux, des dialogues flamboyants, l'Amérique profonde...

5/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 18 Avr 2010 - 16:56

Les ombres du passé
Thomas H.Cook
Folio 2007
278 pages

Présentation de l'éditeur

Vingt ans après avoir fui sa ville natale en Virginie, Roy revient au pays pour veiller son père, atteint d'un cancer incurable. Mais, en retournant au bercail, c'est tout le passé traumatique de sa famille qui lui remonte soudainement au visage : le suicide de son frère en prison après qu'il a tué les parents de sa petite amie, sa rupture avec Lila, son amour de jeunesse, qui ne s'est jamais remise du drame... La cohabitation avec ce père à l'agonie est loin d'être aisée. Le vieil homme ne l'a jamais aimé et lui a toujours préféré son frère. À présent, il lui reproche son départ, sa lâcheté. Comment expliquer une telle dureté envers son fils : Roy aurait-il des choses à se reprocher ? Pourquoi Lila ne semble toujours pas vouloir lui pardonner ? Et le pardonner de quoi au juste ? Sans parler du vieux shérif à la retraite qui le regarde étrangement... En rentrant au pays, ce sont tous les cadavres qui sortent du placard. Une fois la machine lancée, rien ne peut l'arrêter et Roy se retrouve pris dans l'engrenage du passé..

Beaucoup de questions dans ce roman qui m'a beaucoup déçue Tout d'abord on ne sait pas bien pourquoi Lila rompt avec Roy lorsqu'il est au loin....L'intrigue m'a parue trop simple ,bien trop simple et pourtant beaucoup de non-dit ,la lecture est trop facile pour un thriller ,je croyais arriver à une fin qui aurait racheter l'histoire ....Hé bien !!! non ,je ne dirais pas que je me suis ennuyée mais terminant ma lecture j'ai pensé avoir perdu mon temps . 3/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4244
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mar 20 Avr 2010 - 10:34

J'y ai vu le choc des générations. Le père à l'ancienne, style oeil pour oeil et le fils déplacé qui n'entre pas dans le moule. Lila le quitte car il ne réagit pas sous l'insulte et que toute la ville (le village) le sait, ce n'est pas un homme, alors embarquée par le "qu'en dira t-on" et sa certitude de sa culpabilité ajoutée à la salissure subie, elle abdique et préfère le célibat à l'affront.
C'est aussi, pour moi, la reconquête d'un père. Egalement la découverte d'un amour paternel trop enfouit et qui remonte à la surface.
Maintenant cet auteur me fascine, alors mon jugement est, peut-être tronqué, va savoir...

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Rosario le Jeu 6 Mai 2010 - 11:30

Thomas H. COOK

Les rues de feu

Folio Policier

Tout d'abord, un énorme merci à Bernard, je ne connaissais pas cet auteur, moi qui adore les polars.


1963, Birmingham, Alabama. Probablement l'état le plus raciste des USA. Martin Luther King y fait ses discours qui ont secoué le monde. Une révolution est en marche dans ce pays et plus jamais rien n'y sera comme avant. C'est aussi dans cette ville qu'a eu lieu la fameuse "Croisade des Enfants". Le racisme y fait rage et surtout dans le commissariat de police. Les forces de l'ordre comptent réprimer férocement, sur ordre d'un préfet complètement réactionnaire et presque anormal, une manifestation pacifique.

Ben Wellman (son nom veut dire "homme bien"...), flic blanc, intégre et têtu, est chargé de mener une enquête sur la mort d'une petite fille de 12 ans, retrouvée sur un terrain de sport, une balle dans la nuque et surtout férocement violée. Bien que je me sois sentie perdue par moment, le déroulement se fait doucement, les faits s'imbriquent avec une grande maestria. L'ambiance est incroyablement rendue, on y est vraiment : la chaleur est étouffante et la haine court le long des pages. Les différents personnages sont criants de vérité. On a l'impression d'être reporté des siècles en arrière et pourtant cela s'est passé il y a seulement 40 ans et dans la plus grande démocracie du monde...

Je ne peux rien dévoiler ! l'enquête est passionnante avec des rebondissements jusqu'au dernier moment ! La fin est triste, belle et très douloureuse et m'a laissé un sentiment de grand désarroi... Bien sûr, la situation n'est plus la même pour la population noire des USA, mais la haine et le racisme est partout, et même dans la communauté noire.

Lisez-le !


Rosario

Rosario

Nombre de messages : 341
Age : 72
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Jeu 6 Mai 2010 - 12:14

Je note l'auteur, car tous ces livres me tentent!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1568
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 6 Mai 2010 - 17:04

Bravo pour ta critique Rosario. Tu as su, en quelques phrases, résumer l'intrigue et faire passer le message. Je suis content que ce livre t'aies plu. La façon dont Cook raconte la croisade des enfants montre combien c'est un grand écrivain. Je me souviens tout a fait de ce passage, comment il commence et aussi comment il se termine. J'en ai la chair de poule !
Tu m'as donné envie de relire ce livre.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 14 Fév 2011 - 0:41

Les rues de feu
Ed. Gallimard, 1992, c1989, 437 pages, ISBN 978-2-07-035956-1
Titre original: Streets on fire (traduit de l'américain par Tom Nieuwenhuis)

Ma note: 4.5/5

Allez voir l'excellent résumé de Rosario, il est complet.

Mon avis:
Je dois avouer avoir eu un peu de difficulté à entrer dans cette histoire car il y a tant de personnages que je m'y sentais perdu. Mais après un certain temps, j'ai pris mes marques et je suis plongée dans cette histoire en marge de l'Histoire. Au fil des pages, j'appréciait de plus en plus cet inspecteur intègre qu'est Ben Wellman. Son enquête est difficile, les gens ont peur de parler, mais il ne lâchera pas le morceaux et que l'interpellé soit noir ou blanc, ils va devoir répondre à ses questions un jour ou l'autre. Bref, j'ai été enchanté de rencontrer cet écrivain par ce roman et je compte bien poursuivre la lecture de sa bibliographie!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Bernard le Lun 14 Fév 2011 - 23:20

Merci Phil. J'ai effectivement, depuis, relu ce livre avec la même émotion !

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 18 Jan 2012 - 18:31

les feuilles mortes

je ne
reprend pas le résumé
je suis juste ravie d'avoir découvert cet auteur
le style est agréable, pas compliqué, mais pas simpliste
le lecteur est accroché tout de suite car la structure du roman et la narration à la première personne fait que l'on entre immédiatement en empathie avec Eric
l'intrigue est simple mais efficace et le suspens maintenu jusqu'au bout
dévoré en une journée
cela faisait longtemps que cela ne m'était plus arrivé
je vais me mettre à la recherche des autres livres de cet auteur
allez je me lâche et je mets 4,5 sur 5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Clochette le Mer 18 Jan 2012 - 19:41

J'aime moi aussi beaucoup cet auteur (même si je ne l'ai pas critiqué ici Embarassed ). Je n'en ai lu que deux titre : celui-ici et "Les ombres de la nuit". Mais c'est le premier que j'ai préféré. Un auteur peu connu sur le forum mais qui gagne à l'être. Des intrigues, certes simples, mais que l'auteur réussit à maintenir "haletante". J'ai cherché un peu sur le net, et je pense qu'il y a matière à faire de belles découvertes avec cet auteur, Odilette
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 18 Jan 2012 - 20:25

moi aussi Clochette
mais sur Pochetroc, la plupart des titres sont très demandés ...
pas grave j’attendrai

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 29 Déc 2012 - 13:54

Les feuilles mortes de Thomas H. Cook
Folio Policier / 320 pages




Eric Moore a toutes les raisons apparentes d'être heureux : propriétaire prospère d'un magasin de photos et d'une jolie maison dans une petite ville sans problème de la côte Est, il mène une vie de famille épanouie auprès de sa femme Meredith et de son fils Keith, un adolescent de quinze ans. Cet équilibre parfait va pourtant voler en éclats à jamais… Un soir comme les autres, ses voisins demandent à Keith de garder Amy, leur fille de huit ans. Au petit matin, Amy est introuvable. Très vite, l'attention de la police se porte sur Keith et ce dernier, pataud et mal dans sa peau, se défend maladroitement. Du jour au lendemain, Eric devient l'un de ces parents qu'il a vus, à la télévision, proclamer leur foi dans l'innocence de leur enfant. Alors que l'enquête de la police se recentre autour de Keith, Eric doit lui trouver un avocat et le protéger contre les soupçons croissants de la communauté. Mais est-il tout à fait sûr de l'innocence de son fils ? Si Keith était coupable, et s'il était prêt à répéter son geste... Quelle devrait être alors la responsabilité d'un père ?


Une lecture facile et agréable, le style est très simple mais redoutable. On est très vite pris par l' histoire qui chemine entre l' enquête policière et les secrets de famille. Au fur et à mesure que le doute grandit les personnages évoluent, dans ce portrait de la famille idéal des failles se font jour. C'est l' environnement et la famille des personnages qui se fragilisent et basculent
Peu de surprise cependant et un dénouement que j'ai trouvé presque trop rapide et facile.
Parfait pour un après-midi pluvieux au coin du feu.


4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Sam 29 Déc 2012 - 17:43

Un autre auteur dans mes intentions - coup donc Lacazavent on a la même LAL!!! Very Happy

J'ai du fun quand je passe une commande!!! Shocked

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Fabienne le Ven 11 Jan 2013 - 22:21

LES LECONS DU MAL de Thomas H. COOK

Edition Seuil 357 pages




Jack Branch est professeur dans le petit lycée de Lakeland Mississippi, dans les année 50. Il se prend d'amitié pour un de ses élèves, Eddie Miller, que la vie n'a pas trop gâté jusqu'ici. En effet, il est le fils du "tueur de l'étudiante"et dans cette petite ville, personne ne lui laisse l'oublier.
Pour lui permettre d'accepter son passé et d'oublier, il lui propose de l'aider à écrire et de mener une enquête sur son père.
Cette enquête va faire ressortir de vieux démons.

Critique
:
J'ai trouvé que le livre était assez long à se mettre en place. L'auteur insiste à de nombreuses reprises sur Eddie Miller et son problème pour s'insérer dans la classe. Cependant, à partir de l'enquête qui est menée sur le père d'Eddie "le tueur de l'étudiante", les évènements s'accélèrent et prennent de l'ampleur.
L'auteur nous entraine dans les méandres du passé mais plutôt qu'explorer le côté policier, c'est plutôt le côté psychologique qu'il développe. Il nous montre également la différence des classes sociales dans ces années 50.
Un roman noir plus qu'un polar qui monte en intensité au fil des pages.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  dodie le Dim 21 Avr 2013 - 13:13

Les rues de feu

Birmingham, Alabama, mai 1963 Martin Luther King prononce ses discours et réunit autour de lui une foule de plus en plus nombreuse qui se manifeste pacifiquement lors de "marches". Leur but l'abolition des lois raciales....
Dans ce contexte un peu tendu Ben Wellman, un inspecteur blanc, honnête et non raciste mène l'enquête sur le meurtre d'une fillette noire sauvagement violée et assassinée.
Entre la communauté noire, dont certains membres ne sont pas des enfants de coeur car la pègre existe aussi chez eux et la police blanche profondément raciste dans son ensemble, notre inspecteur va devoir jouer des coudes pour mener à bien sa mission.

Ce polar est rondement mené. L'intrigue est bien ficelée et l'on ne découvre qu'à la fin le fin mot de l'histoire. Ben Wellman est un "gentil" inspecteur que l'on prend plaisir à suivre tout le long de cette histoire où l'atmosphère est étouffante de chaleur et oppressante tant la haine raciale est perceptible .
Une bonne intrigue se déroulant dans un contexte historique malheureusement réel.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4548
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas H.COOK (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum