Julia GLASS (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Elfe le Ven 15 Jan 2010 - 10:44

Refaire le monde
ed des Deux Terres

En cuisine, Greenie a toujours eu une véritable passion pour les gâteaux. La plupart des cuisiniers inexpérimentés pensent à tort qu'il est plus facile de réussir un beau gâteau qu'un soufflé ou une mousse. Mais Greenie sait qu'un gâteau réussi est comme un mariage réussi: de l'extérieur il a l'air ordinaire, parfois même quelconque, mais il suffit d'en prendre une part et de le goûter pour savoir qu'il n'en est rien. C'est le sublime résultat d'une longue et patiente expérience, une réalisation dont le succès repose sur une profonde compréhension des goûts et des compatibilités, un respect de la mesure, de l'équilibre, de la chimie et de la chaleur, une histoire d'innombrables erreurs surmontées." p 718.

Greenie est une excellente pâtissière de New York qui a réussi à séduire le gouverneur du Nouveau-Mexique avec son gâteau à la noix de coco. Celui-ci lui propose de devenir chef-cuisinier de sa résidence. Elle décide alors de tout quitter: son mari, psychothérapeute qui semble plongé dans la mélancolie, et son ami Walter qui tente de se dépatouiller dans ses peines de coeur. Elle emmène avec elle son fils, George et part vivre une nouvelle vie au Nouveau-Mexique. Enfin c'est ce qu'elle croit, mais son départ va provoquer une série d'événements qu'elle n'avait pas prévu du tout.

L'histoire de ce roman est à première vue très simple et banale, mais il ne faut pas se fier aux apparences. C'est un roman bien plus complexe. C'est un roman que l'on pourrait qualifier de roman chorale: autour de Greenie gravite toute une série de personnages secondaires qui très vite vont devenir très important.

Le seul conseil que je pourrais vous donner c'est de ne surtout pas avoir peur des 760 pages que comptent ce roman, tant il se lit très facilement et avec beaucoup de plaisir. C'est un roman qui raconte la vie, qui raconte le monde tel qu'il est, qui raconte le désir de vivre et d'aimer. C'est un livre sur l'humanité, sur le passage à la vie adulte et par conséquent sur la nostalgie de l'enfance. C'est un roman qui vous livre un autre regard sur le monde et notre entourage. Et puis comment résister à une si belle couverture!!!



Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1777
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  anna44 le Ven 15 Jan 2010 - 16:39

Est-ce que c'est contemportain ? En tout cas, le résumé et ta critique m'inspirent, je le note !!

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Rosario le Ven 15 Jan 2010 - 18:55

Zut !! il était à la bibli en exposition et la couverture était superbe !! et je ne sais pas pourquoi, je l'ai laissé passer... La prochaine fois, je ne le rate pas !


Rosario

Rosario

Nombre de messages : 341
Age : 72
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Elfe le Sam 16 Jan 2010 - 8:11

Anna: L'histoire se passe l'année juste avant le 11 septembre 2001.
Rosario: ce sera pour la prochaine fois!
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1777
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Jours de Juin - Points - 4,5/5

Message  zeta le Sam 16 Jan 2010 - 9:26

Il n’y a rien d’original à dire que ce qui est merveilleux avec la lecture c’est de pénétrer des vies, d’être le témoin privilégié d’un moment ou de toute une existence, souvent bien plus exaltante que notre quotidien. Et quand bien même il s’agit d’une vie somme toute ordinaire, en avoir une vision globale, pénétrer dans l’âme et le cœur de tous les protagonistes, pouvoir comprendre pourquoi chacun agit de la façon qu’on observe, nous permet un éclairage exceptionnel sur la condition humaine.

Julia Glass, que je ne connaissais pas, met en scène une famille et nous la rend vivante, quasiment intime. Elfe le dit très bien, on peut trouver ce qui se déroule sous nos yeux assez banal, et pourtant la psychologie des personnages, le simple déroulement des semaines, des mois, des années en leur compagnie, nous touche beaucoup. C’est doux, feutré, chaleureux, on a affaire ni à des monstres ni à des saints, mais à des êtres humains qui se cherchent, qui veulent aimer, être heureux, se sentir utiles. Des gens pas si simples pourtant, qui peuvent ne pas dire ce qu’ils sont vraiment, leurs failles et leurs faiblesses, par pudeur, par peur de blesser.

Ce roman est découpé en trois partie, trois années qui vont compter dans la vie des Mc Léod, écossais, comme leur nom l’indique.

Paul le père vient de perdre sa femme et pour oublier ou mieux se souvenir il part en Grèce, en voyage organisé. Ses souvenirs immanquablement l’amènent à évoquer sa vie avec son épouse, qu’il a aimée en tout et parfois malgré tout. Il pense également à ses enfants, et particulièrement à Fenno qui ne dit pas clairement mais ne dissimule pas non plus son homosexualité, et comme nous sommes en 1989, que Fenno vit à New-York, Paul ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour son fils.

Au cours de ce séjour en Grèce, avec son lot de vicissitudes amusantes, Paul éprouve une soudaine attirance pour Fern, une très jeune femme artiste peintre, et, aussi soudainement, l’envie très forte de vivre ailleurs et autrement.

La deuxième période se déroule en 1995 et est axée sur Fenno, et sur Mal, son ami, qui se meurt du Sida.

Dans la troisième on retrouve Fern, la jeune femme croisée brièvement en Grèce.

Dès les premières pages je suis entrée dans ce roman et j’ai vécu avec les Mc Leod, de concert avec eux, leurs joies et leurs peines, leurs drames et leurs cicatrisations.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  zozinette le Sam 16 Jan 2010 - 9:30

Ca me tente bien, je note
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Suzanne-écrivain le Sam 16 Jan 2010 - 16:19

Et hop ! Un autre titre sur ma LAL !

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 45
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Chiwi le Sam 18 Sep 2010 - 7:17

zeta a écrit:Il n’y a rien d’original à dire que ce qui est merveilleux avec la lecture c’est de pénétrer des vies, d’être le témoin privilégié d’un moment ou de toute une existence, souvent bien plus exaltante que notre quotidien. Et quand bien même il s’agit d’une vie somme toute ordinaire, en avoir une vision globale, pénétrer dans l’âme et le cœur de tous les protagonistes, pouvoir comprendre pourquoi chacun agit de la façon qu’on observe, nous permet un éclairage exceptionnel sur la condition humaine.

Julia Glass, que je ne connaissais pas, met en scène une famille et nous la rend vivante, quasiment intime. Elfe le dit très bien, on peut trouver ce qui se déroule sous nos yeux assez banal, et pourtant la psychologie des personnages, le simple déroulement des semaines, des mois, des années en leur compagnie, nous touche beaucoup. C’est doux, feutré, chaleureux, on a affaire ni à des monstres ni à des saints, mais à des êtres humains qui se cherchent, qui veulent aimer, être heureux, se sentir utiles. Des gens pas si simples pourtant, qui peuvent ne pas dire ce qu’ils sont vraiment, leurs failles et leurs faiblesses, par pudeur, par peur de blesser.

Ce roman est découpé en trois partie, trois années qui vont compter dans la vie des Mc Léod, écossais, comme leur nom l’indique.

Paul le père vient de perdre sa femme et pour oublier ou mieux se souvenir il part en Grèce, en voyage organisé. Ses souvenirs immanquablement l’amènent à évoquer sa vie avec son épouse, qu’il a aimée en tout et parfois malgré tout. Il pense également à ses enfants, et particulièrement à Fenno qui ne dit pas clairement mais ne dissimule pas non plus son homosexualité, et comme nous sommes en 1989, que Fenno vit à New-York, Paul ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour son fils.

Au cours de ce séjour en Grèce, avec son lot de vicissitudes amusantes, Paul éprouve une soudaine attirance pour Fern, une très jeune femme artiste peintre, et, aussi soudainement, l’envie très forte de vivre ailleurs et autrement.

La deuxième période se déroule en 1995 et est axée sur Fenno, et sur Mal, son ami, qui se meurt du Sida.

Dans la troisième on retrouve Fern, la jeune femme croisée brièvement en Grèce.

Dès les premières pages je suis entrée dans ce roman et j’ai vécu avec les Mc Leod, de concert avec eux, leurs joies et leurs peines, leurs drames et leurs cicatrisations.

C'est un roman que j'ai vraiment dévoré. L'histoire n'est pas toujours heureuse mais je lui ai trouvé un certain optimisme.C'est vraiment une lecture à recommander.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Elfe le Mer 10 Juil 2013 - 13:01

 Les joies éphémères de Percy Darling



Percy Darling adore se baigner nu dans l'étang qui borde sa propriété... Mais le jour où une école investit sa grange pour y créer une école expérimentale, tout change pour lui. Non seulement il va devoir porter un maillot de bain mais fini la tranquillité... Enfin, avoir de la compagnie ce n'est pas si mal pour un homme vivant seul dans sa grande maison regorgeant de souvenirs. Depuis la mort de sa femme, Percy a du mal à se remettre de la mort de sa femme. Heureusement, celui-ci est bien entouré, entre ses filles l'une oncologue et l'autre travaillant dans l'école toute proche qui regrette de vivre aussi loin de ses deux enfants,ou encore son petit fils étudiant et son colocataire aux activités subversives, l'instituteur homosexuel, le jardinier Guatémaltèque en situation irrégulière, Sarah une mère célibataire qui aura une grande importance pour Percy,  c'est toute une kyriade de personnages qui gravite autour de lui.
C'est avec bonheur que nous suivons les tribulations de ce jeune retraité qui tente de vivre avec son temps et d'aider ses proches comme il peut. Un roman très touchant et qui malgré le nombre de pages conséquent se lit très facilement.

5/5:coeur: 

avatar
Elfe

Nombre de messages : 1777
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 10 Juil 2013 - 14:22

Hum! Je le note! Merci Elfe !
avatar
dodie

Nombre de messages : 4539
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia GLASS (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum