Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Aller en bas

Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  zeta le Dim 3 Jan 2010 - 14:33

Six pieds sous terre - 10/18 domaine étranger (poche) - 5/5

Aidan Walsh a donné une bonne partie de sa vie à l’entreprise locale, celle qui fait vivre sa petite ville du Pays de Galles et qui avait comme slogan, pendant les années glorieuses de l’industrialisation triomphante : "Avec Sunny Jim Electronics, le soleil se lève – l’avenir est si éblouissant que vous devrez mettre des lunettes de soleil".

Malgré les rumeurs, Aidan était bêtement confiant, Jim Richter le patron en personne avait déclaré : "il n’y aura pas de licenciement chez Sunny Jim dans un avenir proche. Je vous en donne ma parole".

Quand l’annonce de la délocalisation de l’usine en Inde éclate, les employés sont écoeurés, démoralisés. Aidan a la cinquantaine, allez retrouver un travail à cet âge là, dans une région sinistrée ! …. La fermeture de leur société, c’est leur arrêt de mort, autant être enterré vivant.

Et c’est là que cette idée folle surgit dans l’esprit d’Aidan : entreprendre une action d’éclat, une revendication spectaculaire pour arrêter l’expatriation de leur emploi : Aidan va s’enterrer dans son jardin, dans un cercueil, il y restera le temps qu’il faudra pour faire plier la direction de son entreprise.

Relié à la surface par un puits étroit qui lui permet d’être ravitaillé et de garder le contact avec ses amis et sa famille, Aidan ne doute pas de faire revenir ses patrons sur leur décision. D’autant qu’il a derrière lui ses vieux copains, ses compagnons ouvriers, les clients et le patron du pub qu’il fréquente, et son fils qui, d'autorité, a pris en main la communication avec les média pour cette action qui doit faire grand bruit … mais la partie adverse est coriace ! Un homme six pieds sous terre, dans un cercueil garanti bio, et toute une ville qui le soutient …. Qu’en ont-ils à faire ?



Un roman épatant distrayant et drôle mais pas uniquement, je me suis prise à frémir d’horreur quand Aidan se retrouve dans son cercueil au fond d’un trou. Je ne me croyais pas claustrophobe, mais m’imaginer à sa place m’angoissait littéralement. Et tout ce qui est écrit sur le monde du travail actuellement est tellement vrai, tellement amer. Toutes ses personnes, un peu partout en Europe, poussées au désespoir, par des entreprises qui engrangent pourtant des bénéfices record, au nom du profit maximum ….

Sur le plan de la forme, Ray French a écrit très simplement une sacrée bonne histoire de façon assez originale, au moment où on pense qu’elle risque de s’enliser, une nouvelle péripétie relance l’intérêt qu’on lui porte. Je pensais en le lisant que ce roman ferait un bon film, à la manière de certains déjà réalisés sur un peu le même thème "les virtuoses"ou "Full Monty". C'est sans prétention intellectuelle, mais c'est bien observé, authentique, et tellement humain.

Alors pour moi c’est un coup de cœur.


Dernière édition par zeta le Mar 19 Jan 2010 - 18:57, édité 2 fois
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  odilette84 le Dim 3 Jan 2010 - 15:00

hop c'est noté !!

_________________
résister c'est exister

odilette84
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  Louvaluna le Sam 23 Jan 2010 - 22:26


Six pieds sous terre

(10/18, 2008, 413 pages)

Analyse d'une lecture abandonnée.

J'ai tout de même poussé le masochisme jusqu'aux trois quarts de ce livre. Attirée par un sujet qui me tient particulièrement à cœur, j'aurais dû me méfier davantage de la quatrième de couverture qui claironnait : « Une comédie à l'anglaise, tendre et humaine, pour en finir avec la crise ! ».

Dans Six pieds sous terre, Ray French met en scène Aidan Walsh, un homme ordinaire qui, apprenant qu'il sera bientôt licencié pour cause de délocalisation, décide de s'enterrer vivant au fond de son jardin pour mettre le patron de l'entreprise Sunny Jim Electronics au pied du mur.

« Dernier élément d'une espèce menacée : un employé qui croyait avoir des droits ! » (p.188)

Certes, l'idée de mettre en avant la révolte d'un ouvrier non qualifié contre une multinationale tentaculaire avait de grandes chances de plaire au vu de l'actualité sociale. Démagogie quand tu nous tiens ! En ce sens, le discours est on ne peut plus simplifié, pour une adhésion optimum, on a un méchant et un gentil, ça ne demande pas trop de réflexion et en plus c'est rigolo. L'humour du livre lui-même ne demande d'ailleurs pas trop d'effort car on peut le résumer au style « pipi-caca-prout ». Que penser ?

Le contexte est à peine ébauché, comme si la condition ouvrière était une évidence pour tout le monde. La psychologie des personnages est survolée comme si au fond il n'y avait pas grand chose à en dire. Les dialogues sont d'une platitude sidérante. L'auteur ne cesse de s'enliser dans les clichés attachés au milieu prolétaire. Alors ?

Au bout de 262 pages, je me suis rendue à l'évidence : Monsieur French n'a aucun talent pour développer des idées, donner corps aux personnages, innover dans l'approche que l'on peut avoir du monde ouvrier, saupoudrer son récit d'un humour drôle et constructif.
Les éditions 10/18 devraient penser à offrir avec ce titre un enregistrement de rires, propre aux sitcoms, à écouter simultanément !
Bref, Monsieur French peut au moins être satisfait d'avoir produit un roman idéalement conçu pour être adapté au cinéma en une comédie dont on se réjouit d'avance !

Mais quelle image ce livre laisse-t-il donc des « prolos » ?

Six pieds sous terre aura manqué clairement et cruellement de profondeur et stagne, en ce qui me concerne, au ras des pâquerettes.



Ray French est né à Newport au sud du pays de Galles. Il a longtemps travaillé avec des personnes handicapées, puis il a été machiniste, manœuvre, caricaturiste, archiviste et bibliothécaire. Il vit actuellement à Leeds avec sa compagne et sa fille, où il donne des cours d'écriture. Il est membre de la Royal Literary Fund, devenue une institution au Royaume-Uni. (source : 10/18)

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  zeta le Dim 24 Jan 2010 - 9:00

Oups !!! Je suis désolée Louva si c'est ma critique élogieuse qui t'a incitée à lire ce livre que visiblement tu n'as pas aimé du tout, du tout !
Ce qui prouve encore une fois que les livres qu'on aime ne sont pas forcément les livres que vont aimer les autres .... et qu'on en a une perception différente.
Dans ce roman J'ai trouvé quelques scènes parfois un peu "trop", il est vrai, mais l'impression globale me les a fait passer sous silence, elles me sont revenues à l'esprit en lisant ta critique que, même si nous ne sommes pas d'accord, je trouve très incisive et intéressante !
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  Louvaluna le Dim 24 Jan 2010 - 21:10

Coucou Zeta, je te remercie pour ton fair-play ! bienvenue2
En allant flâner à la librairie, je suis tombée sur ce livre et me suis souvenue qu'il était dans les coups de cœur dont j'avais fait la liste peu de temps auparavant. J'ai lu la quatrième de couverture une première fois qui ne m'a pas fort convaincue, j'y suis revenue un peu plus tard en repassant devant, j'ai relu le résumé et j'étais finalement curieuse de voir comment y serait exposé le milieu ouvrier. Comme c'est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, j'ai certainement été plus sensible à l'accumulation des clichés et donc des préjugés maintenus sur ce thème par ce livre. A l'avenir, je serai plus attentive à mon intuition...

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  Lisalor le Mar 11 Mai 2010 - 11:56

Six pieds sous terre de Ray French

Mon avis : Un livre qui n'est pas connu mais qui mérite d'être lu car il colle vraiment à l'actualité : les fermetures d'usines et les délocalisations en Asie pour des raisons de compétitivité. J'ai passé un bon moment de lecture, c'est loufoque à souhait et assez marrant. C'est le pot de fer contre le pot de terre.

Des personnages hauts en couleur, une multitude de caractères : Le débrouillard Pablo qui trouve tout à des prix défiant tout concurrence, une fille lesbienne, un garçon mal dans sa peau et toute une bande de copains qui aime bien se retrouver au pub devant une bonne bière après le boulot.

Tout au long du livre, on suit Aidan dans sa lutte désespérée pour sauver son emploi, sa ville. On le suit dans ses doutes, ses envies et sa course folle contre le temps.

Une lecture sympathique et divertissante.

4/5
Lisalor
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 48
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ray FRENCH (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum