TIE Ning (Chine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TIE Ning (Chine)

Message  cecile le Jeu 10 Déc 2009 - 15:18



Née en 1957 à Pékin, Tie Ning commence à écrire dès 1975, à la fin de ses études secondaires. C'est aussi à cette date quelle est envoyée à la campagne dans le cadre du mouvement des jeunes instruits. Elle s'attache à décrire la vie des petites gens, leur monde intérieur qui révèle leurs idéaux, leurs quêtes, leurs peines et leurs contradictions, dans un langage plein de tendresse et de fraîcheur. En 1984, Tie Ning entre à l'Association des Ecrivains du Hebei. Elle en occupe aujourd'hui la présidence.



103 pages
2004

Quatrième de couverture :

Cinq nouvelles tantôt poétiques et humoristiques, tantôt mélancoliques, satiriques et cruelles, peuplées de personnages dont les histoires se répondent. Rencontre de deux solitudes, souvent celle d'un homme et d'une femme que tout sépare mais qui se croisent un jour : la prostituée d'une petite gargote et le peintre de passage venu la photographier pour trouver l'inspiration ; le petit employé de bureau prisonnier d'un monde imaginaire et cette jeune fille à vélo qu'il poursuit jour après jour dans un rêve qui tourne au cauchemar ; une histoire d'amour platonique autour de quelques raviolis entre l'ouvrier marié et sa jeune collègue à l'usine ; le vieux lettré et cette jeune paysanne qui lutte pour s'imposer face à ceux qui la méprisent dans un monde qui n'est pas le sien ; et l'histoire insolite du compte à rebours cruel d'une mort attendue jusqu'à la douzième nuit...


LA DOUZIEME NUIT

Lao Qin s'est promu agent immobilier dans un petit village et propose à la narratrice de lui vendre une petite maison. Le propriétaire Ma Laomo la lui vend pour treize mille yuans alors qu'elle n'a pas jugé bon de la visiter. Elle se rend compte alors que la maison est habitée par la tante moribonde du propriétaire...

Une histoire un peu fantastique qui se révèlera être un secret de famille.

SOLITUDE

Mr. Tong homme de lettres, dont l'épouse a une maladie incurable, est alitée d'une manière permanente. Chang'e, jeune femme veuve avec un enfant s'occupe de la malade. Au décès de cette dernière, elle demeure chez le veuf et l'épouse. Les trois filles de la défunte rejettent leur nouvelle belle-mère et son fils...

Un récit de promotion sociale gràce au savoir-faire. Assez amusante.

LE SOURIRE DU PAPILLON

Yang Biran rédacteur d'une trentaine d'années est un homme très étrange, il erre dans les rues chaque nuit pendant deux heures. Une histoire de fou, car le héros a de surcroit des manies très bizarres qui lui feront perdre son emploi.

Farfelu et hilarant !

AMITIE, COTON ET RAVIOLIS

An Delie et Li Jingang sont amis depuis l'enfance, inséparables, et tous deux mariés. An Delie travaille dans une usine et se lie d'amitié avec une ouvrière Yao Xiufen. Peu à peu cette amitié évolue vers un sentiment plus tendre. Ils décident alors de se voir quelques heures dans l'appartement qu'un ami leur prête...

Mon histoire préférée, celle d'une occasion manquée, qui jamais ne se reproduira, très émouvante !

Extrait :
"Leurs mains se frolaient, mais jamais plus que çà. Sans doute avaient-ils compris qu'il était déjà trop tard"

PETIT MILLET GLUTINEUX

Petit Millet Glutineux travaille dans un restaurant, elle et sa patronne reçoivent un client un peu spécial...

Une histoire de misère humaine que je ne mettrais pas dans mes favorites.

Note : 4/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum