Joël EGLOFF (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joël EGLOFF (France)

Message  gallo le Sam 1 Nov 2008 - 18:23

De : Claarabel (Message d'origine) Envoyé : 09/02/2005 20:51
L'étourdissement - Joel Egloff - (142 pages) - La note: 4 / 5

Il y a ce roman qui commence tout simplement : "Quand le vent vient de l'ouest, ça sent plutôt l'oeuf pourri. Quand c'est de l'est qu'il souffle, il y a comme une odeur de soufre qui nous prend à la gorge. Quand il vient du nord, ce sont des fumées noires qui nous arrivent droit dessus. Et quand c'est le vent du sud qui se lève, qu'on n'a pas souvent, heureusement, ça sent vraiment la merde, y a pas d'autre mot."

Le décor est planté : sinistre. C'est le petit monde de Je, le narrateur. Un type qui vit seul chez la grand-mère, qui travaille dans un abattoir, pas loin d'une station d'épuration, pas loin d'un aéroport, en-dessous des pylônes et fils électriques. Le trou perdu du monde. Un endroit où on pressent les personnages carrément abrutis et en sursie. Abrutis par le bruit, les avions qui passent pas loin des toits des maisons. Abrutis par l'odeur, l'eau qui mousse, les poissons malades, les champignons indigestes, les meutes de chiens, le brouillard opaque, les animaux qui s'époumonnent avant d'être étourdis et zigouillés, la grand-mère méchante et mauvaise langue.

En bref, l'univers dépeint par Joël Egloff est franchement glauque, lugubre, morose, sinistre et déprimant ! Pourtant la lecture de "L'étourdissement" échappe très loin à toute envie mélancolique. L'assombrissement n'est que dans le ciel grisâtre de ce coin paumé car l'écriture de l'auteur illumine incroyablement l'ensemble de ce roman ! Je l'ai lu d'une traite ! Accrochée, envoûtée, séduite et bouleversée par cette poésie qu'a su merveilleusement créer Joël Egloff. Un petit roman à lire, il réchauffe le coeur !


De : Chantal5500 Envoyé : 12/03/2006 17:39
Joël EGLOFF - EDMOND GANGLION & FILS : - Folio - 163 pages

A St Jean, Georges (le plus âgé) et Molo (le petit jeune) travaillent pour Ganglion & Fils, une entreprise de pompes funèbres. Mais celle-ci périclite faute de décès, et malgré un été suffocant (et l'attente impatiente de Ganglion), les personnes âgées tiennent le coup.(!) Enfin un homme, pourtant jeune, décède et un enterrement va avoir lieu. Après la messe, le corbillard prend la route pour un cimetière éloigné.......

Un petit conte burlesque, plein de petites phrases humoristiques, quelquefois à la limite de la poésie (j'ai pensé à Prévert) qui finit un peu moins bien qu'il n'a commencé. Je l'ai lu en une heure et c'est un bon petit livre de détente.

3,5/5


De : Chantal5500 Envoyé : 01/05/2006 13:56
Joël EGLOFF, L'ETOURDISSEMENT (187 pages).

Le héros de l'histoire qui est aussi le narrateur, habite avec sa grand-mère dans une maison délabrée sur un terrain vague. Tous les jours, il part travailler à l'abattoir. Les loisirs à cet endroit sont : se baigner dans la station d'épuration, pêcher des poissons à demi-morts dans une eau polluée et mousseuse, partir à la chasse au "trésor" dans le dépotoir, se promener le long des lignes haute-tension ou bien regarder les avions, moteurs à pleine puissance, prendre de la hauteur juste au-dessus de sa tête.......Et son rêve à lui, c'est de partir, aller voir ailleurs comment c'est, la vie....

Aux premières pages, tout paraît glauque, sordide, mais il ne faut surtout pas abandonner la lecture, plus on avance, plus on accroche (je l'ai lu d'une traite), plus on prend du recul et alors apparaît le sourire et puis même le rire ! (j'ai ri aux larmes au passage du père Noël, entre autres). Avec une écriture à la fois pleine d'ironie, d'humour très noir, mais aussi d'une certaine et réelle poésie, et toujours légère, Joêl Egloff nous fait regarder en face une vie pleine d'absurdité dans un monde tellement fou et tellement pollué. Un roman vraiment réjouissant, si facile à lire et qui nous donne tant à réfléchir ! Une belle réussite ! et un auteur que je continuerai à lire.

4,5/5

De : Sahkti1 Envoyé : 01/05/2006 14:48
Joël EGLOFF, L'étourdissement

Qu'ajouter à ce qui a été dit? C'est sinistre, oui, mais tellement poussé à l'extrême que ça ne peut qu'interpeller. Il y a ici un parti-pris de l'auteur qui met son humour noir et son écriture poétique au service d'une histoire quotidienne où le pire côtoie le meilleur. Un boulot dans un abattoir, une vie entre une décharge et un aéroport... oui, tout cela peut sembler sordide mais Egloff en fait quelque chose, il donne consistance à tout ça, tout prend forme sous nos yeux et ce qui était du tristement ordinaire arbore subitement un petit côté extraordinaire qui constitue le rayon de soleil. Illumination au milieu d'un monde constitué d'impasses, tant sociales qu'économiques. C'est sordide, pessimiste, il y a là derrière une impression d'aller droit dans le mur. Et en même temps, non, il suffirait presque d'y croire pour que tout ça change. Alors pourquoi pas?!

Ma note: 3,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum