Ake EDWARDSON (Suède)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ake EDWARDSON (Suède)

Message  gallo le Sam 1 Nov 2008 - 18:06

De : Stephermanicus (Message d'origine) Envoyé : 23/09/2004 19:04
Ben voila voila J'ai enfin terminé mon premier roman d'
AKE EDWARDSON

A. Edwardson est Suédois. il a écrit toute une serie de polar (suédois : c'est mis en grosse lettres sur un morceau de papier rouge qu'on met souvent sur ce genre de livres )

Mon premier roman de cet auteur n'est pas le premier roman de l'auteur (vous suivez?)
Il écrit ses romans comme une série policière (genre columbo ou Julie Lescaut, plus Lescaut car il y a deux histoire : l'histoire du policier (peu dévelloppé dans Columbo) et l'histoire du crime).

J'ai lu de cet auteur, Un cri si lointain qui est le 3 ème tome de la série.

L'histoire?
Erik Winter est commissaire/inspecteur selon le pays dans lequel on se trouve, Il a pris qques jours de vacances. Mais voilà que surgit une affaire difficile : un corps de femme a été retrouvé au bord d'un lac. Le corps reste inconnu des services de polices, aucun avis de disparition ne correspond, RIEN ne permet de l'identifier. Ce Crime va permettre à Erik d'écourter ses vacances (ce qui ne semble pas le déranger car notre héros est poursuivi par sa copine qui veut emménager chez lui et par sa famille qui le colle (comme toutes les familles)).
Un seul indice pour identifier le corps de la femme : elle a eu un enfant. Mais qu'est devenu cet enfant ? Erik n'aura de cesse de le retrouver.
Qu'en penser?
Ce n'est pas un super thriller, ce n'est pas un roman d'action, c'est un polar simple. Il est facile à lire. Deux histoires se mêlent dans ce roman où le rêve a une certaine importance. Erik vous pationne, vous énerve, il est finalement tellement attachant cet inspecteur qui suit ses intuitions et ses rêves.

4,5/5



De : 2550Chimère Envoyé : 27/09/2004 18:50
DANSE AVEC L'ANGE de Ake EDWARSON
ed 10/18/429p

Résumé : Un jeune suédois est assassiné à l'arme blanche dans une petite chambre d'hôtel à Londre. Parallèlement, à Göteberg en Suède, c'est un jeune anglais qui est tué de manière similaire : un seul et même assassin pour ces meurtres ? Avec l'aide d'un commissaire anglais chargé de l'enquête à Londre, le commissaire Erik Winter et son équipe tentent de le découvrir.

Mon avis : palpitant à souhait. L'auteur prend le parti de raconter l'enquête de façon procéduriaire (empreintes, recueil de témoignage, autopsie, analyses diverses, etc...) et de multiplier les points de vue tout au long de l'enquête. On fait ainsi connaissance avec chaque inspecteur faisant partie de l'équipe de Winter, on connaît leurs doutes, leur speurs, leur colères, les motivations qui les poussent à continuer. On finit par avoir de la sympathie pour eux. Bien entendu le personnage principal Erik Winter est plus présent que les autres parce que c'est le patron quand même. Il a également la malchance d'avoir hériter d'une mère appréciant trop l'alcool et qui passe son temps à l'appeler sur son portable à toute heure du jour et de la nuit. Moi les passages avec maman Winter m'ont quand même bien fait rigoler je l'avoue. Grâce à ces personnages, l'auteur nous dépeint une société suédoise très loin de l'idée que l'on s'en fait. Vous avez commencé à perdre vos illusions sur la Suède en lisant Mankell, vous allez définitivement les enterrer avec Edwarson.

Ma note : 4/5



De : 2550Chimère Envoyé : 03/10/2004 18:00
UN CRI SI LOINTAIN de Ake EDWARDSON
ed 10/18 -520p

Résumé : Le corps d'une femme est retrouvé dans un fossé près d'un lac, le commissaire Winter interrompt ses vacances pour prendre l'affaire en main à commencer par identifier l'inconnue. Parallèlement Göteborg est devenu une vrai poudrière, agression raciste, fusillade en plein centre ville entre bandes rivales, prise d'otage, autant de crise à gérer pour la police.

Mon avis : Toujours aussi bien. L'intrigue devient de plus en plus passionnante à suivre. Le commissaire et son équipe qui est moins présente que dans Danse avec l'ange sont toujours aussi intéressants à suivre dans leur enquête comme dans leur vie privée. On ressent l'ambiance particulièrement oppressante dans laquelle évolue les personnages, car en plus de devoir gérer une affaire criminelle qui s'avère de plus en plus compliquée, la ville semble être en ébullition permanente ce qui rend le travail de l'équipe de Winter encore plus dur.

Ma note : 4,5/5



De : Mousseliine Envoyé : 15/12/2004 13:34
Ake EDWARDSON - Danse avec l'ange / (10/18 (Grands détectives 3674), 2004, 429 p. )

Un garçon, un suédois, est retrouvé mort à Londres. Un jeune anglais est assassiné à Göteborg (Suède). Les deux cas présentent des similitudes, meurtres sadiques. Erik Winter commissaire de la police de Göteborg dirige l'enquête en parallèle avec un inspecteur de Londres.

L'intrigue est bien menée, et ce avec clarté et limpidité, c'est agréable de lire un auteur qui fait les choses simplement, qui ne se sent pas obligé d'en mettre plein la vue aux lecteurs, et malgré ça bâtit une histoire bien solide.

Mais peut-être plus que l'intrigue c'est le contexte autour qui m'a plu, c'est davantage qu'un simple polar d'investigation. L'auteur nous parle de beaucoup de choses et c'est enrichissant, entre autres le milieu, plutôt sordide, dans lequel baigne l'enquête, et j'ai apprécié découvrir Göteborg et Londres avec Eric Winter, ce Eric Winter est un personnage fort plaisant, jeune, riche, snob, amateur de jazz, de cigares et de beaux vêtements. De plus il s'exprime dans un bon français (suédois), ça change agréablement des policiers qui parlent la langue de la rue. Eric Winter est en fait le héros d'une série policière, l'auteur a écrit plusieurs romans, quelques-uns seulement sont traduits en français pour l'instant.

Bref, un roman qui m'a beaucoup plu, dans le genre c'est certes parmi les très bons livres que j'ai lus. Et pour moi qui lit surtout des polars américains voilà une découverte des plus agréable. C'est certain que je n'en resterai pas là avec Ake Edwardson.

Note : 4.25/5



De : Friisette Envoyé : 26/02/2005 18:21
Danse avec l'ange - Ake EDWARDSON

De jeunes hommes suédois sont sadiquement assassinés à Londres. De jeunes anglais subissent le même sort à Göteborg, en Suède. Les cas sont similaires. Le commissaire Erik Winter collabore avec Macdonald, un collègue anglais afin de tenter de résoudre le mystère.

Voilà un polar simple et riche à la fois. Ici pas de technologie ou de grands effets mais en même temps, c'est un polar très efficace. L'auteur distille les indices afin de maintenir notre intérêt, de nous lancer sur différentes pistes qui se rejoignent, s'éloignent et se retrouvent. Tout reste parfaitement clair tout en étant nébuleux à souhait...

Et puis le commissaire Winter nous apparaît sympathique même s'il est un peu snob, hautain. Par bien des côtés, il m'a fait penser à Lynley, l'inspecteur dandy des romans d'Elizabeth George. Une personnalité à la fois hautaine et humaine. J'aime bien les héros qui ne s'ouvrent pas à tous, qui gardent un aura mystérieux.

Bref, voilà une belle lecture et je me promets de lire les autres titres d'Ake Edwardson!
4/5



De : 2550Chimère Envoyé : 24/11/2005 17:49
OMBRE ET SOLEIL d'Ake EDWARDSON , ed 10/18 -474p , Trad : Anna Gibson

Résumé : appelé au chevet de son père mourant en Espagne, le commissaire Winter se retrouve dès son retour à Göteborg avec une affaire criminelle des plus sordides, un double meurtre. Mais il se pourrait fort bien qu'il soit lui-même la véritable cible de l'assassin.

Mon avis : Un volume plus tourné sur l'introspection des personnages, l'évolution de leur relation familiale avec en toile de fond un meurtre énigmatique et violent. J'apprécie le côté réaliste de cette série, Les inspecteurs et même le commissaire,ne sont pas des surhommes qui résolvent un crime en quelques jours. L'enquête se poursuit pendant plusieurs mois comme c'est le cas le plus souvent dans la réalité. Les personnages sont des êtres humains normaux et nous sont donc plus proches. Et puis, il y a quelques touches d'humour bienvenues dans cette atmosphère un peu glauque instauré par l'auteur. Encore un très bon cru ce troisième tome des enquêtes du commissaire Winter.

Ma note : 4/5
Lalyre, si j'ai un conseil à te donner c'est de commencer la série dans l'ordre parce que tu vas te retrouver un peu perdue autrement :
Danse avec l'ange
Un cri si lointain
Ombre et soleil.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  gallo le Dim 2 Nov 2008 - 13:11

De: Chimère
Ake Edwardson - Je voudrais que cela ne finisse jamais
(Jean-Claude Lattès, 2005, 392 pages)

Résumé : C'est l'été à Göteborg et il fait chaud. Cela n'empêche pas l'équipe du commissaire Winter d'être sur le pied de guerre, le corps d'une jeune femme a été retrouvé dans un parc et le meurtre présente des similitudes avec une affaire non résolue cinq années auparavant.

Mon avis : Le plaisir que l'on peut prendre à lire cette série c'est que les personnages évoluent au fil des tomes, les enquêtes précédentes laissent des marques et modifient leur comportement. Ils ont aussi une vie en dehors du commissariat et parfois cela a une influence sur leur travail. Et puis il y a l'intrigue souvent tordue à souhait et dont la résolution tient en quelques mots : patience, ténacité, observation du moindre détail. On fait la connaissance dans ce volume d'une nouvelle venue Sara Helander dans la sphère du commissaire qui promet d'être intéressante à suivre. Encore un très bon opus de cette série attachante.

Note : 4/5
(Chimère)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  Lacazavent le Jeu 11 Fév 2010 - 10:12

Ake Edwardson - Chambre n°10
JC Lattès, Roman / 502 pages






La 4ème de couverture : "Il flotte sur les pays du Nord, et sur la Suède en particulier, un parfum de blues épais que même le soleil (si rare en ces contrées) ne semble pouvoir dissiper. Et l’inspecteur Winter (héros fétiche de °A ke Edwardson, immense star du polar suédois avec Henning Mankell), traîne des pieds et se
laisse souvent envahir par le gris d’un pays en crise tout au long de cette enquête complexe sur une série de meurtres aussi horribles qu’inexpliqués. Un polar mélancolique et intense."




Voici un roman policier pour le moins surprenant, bien que l'inspecteur Winter demeure le personnage principal, les enquêteurs sont relativement nombreux reformant ainsi un travail par équipe proche de la réalité, les similitudes s'arrête là. L'intrigue et la progression de l'enquête reste flou, les incessants aller-retour
dans le passé et les nombreux dialogues sans rapport direct avec notre histoire ne sont pas fait pour permettre aux lecteurs de se retrouver dans ce brouillard. Ce fut pour moi une lecture relativement laborieuse, j'y ai mis du mien pourtant mais rien n'y a fait certes j'ai bien aimé le rythme que prend l'écriture au cours des pages consacrées à enquête cependant dès que les dialogues sans véritable rapport prenait le pas, je m' éloignai. Pénible, j'aurais bien supprimé la moitié du roman. On nous promet ''un polar mélancolique et intense'', mélancolique pourquoi pas mais intense, là non ce n'est vraiment pas le cas !

Ma note : 2,5/5



La série des enquêtes d'Eric Winter comporte :
- Danse avec l'Ange, Grand prix du roman policier suédois en 1997
- Un cri si lointain
- Ombre et soleil
- Je voudrais que cela ne finisse jamais
- Voile de pierre
- Ce doux pays



avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  Chiwi le Jeu 9 Déc 2010 - 16:23

Ake Edwardson, Voile de pierre

Le commissaire Winter doit se rendre en Ecosse pour enquêter sur une disparition. Dans le même temps, Aneta Djanali doit enquêter sur un cas confus et complexe de violences conjugales.

Voile de pierre est le 5° volume de la série Winter. On retrouve tous les personnages de la série, cela permet de voir leur évolution. Mais il y a trop de personnages autour de Winter, s'intéresser à leur devenir ralentit l'intrigue policière voire la rend inexistante.

Je n'ai pas retrouvé ce qui avait pu m'intéresser dans les premiers volumes. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de verbiages. L'intrigue est peut être trop alambiquée.

Même l'évolution de Winter ne me semble plus aussi intéressante que dans les précédents volumes, pour moi l'intrigue passait au second plan, je voulais savoir s'il allait emménager avec sa copine, s'ils allaient avoir un enfant.

Je ne vais pas dire que j'ai été déçu car j'avais senti une baisse de régime dans le précédent. Mais c'est dommage qu'il n'y ait pas eu d'amélioration.

2.5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 32
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  lalyre le Dim 9 Jan 2011 - 14:13

Le dernier hiver
Ake Edwardson
JCLattès septembre 2010

376 pages


Quatrième de couverture
Un matin de décembre, une patrouille de police est appelée dans un appartement de Vasastan. Sur les lieux, un jeune homme, en état de choc, prétend s'être réveillé et avoir trouvé sa petite amie morte auprès de lui, un oreiller sur la tête. Quelques jours plus tard, un meurtre identique se produit : une jeune femme est étouffée dans un bel appartement du même quartier, son compagnon à ses côtés. Coïncidence ? Malgré leurs dénégations, les deux hommes sont les principaux suspects. Pourtant, un détail dans les deux appartements intrigue une jeune auxiliaire de police, qui ne peut s'empêcher d'y repenser. Un détail qui cloche...
Mon avis
Un de ces polars scandinaves ou il faut arriver aux dernières pages pour savoir la raison de ces meurtres et le nom du coupable......Il faut dire aussi que l'auteur avec une certaine humanité nous décrit les personnages et c'est grâce à cela que l'on s'accroche au roman, car aucun d'eux n'a l'air méchant et l'on veut en savoir plus. Il faut passer par de nombreux et longs dialogues pour cela, ce que l'on apprend très vite c'est que ce Noël sera mouvementé et chahuté et que la patience de l'épouse d'Erik Winter mérite d'être récompensée mais le sera t-elle ? Mais quels détails la jeune auxiliaire de police a t-elle décelés sur les lieux du crime ? Car l'enquête n'avance guère, Erik sent son mal de tête revenir, il est tourmenté et fatigué de tous ces crimes à résoudre et c'est sans doute pour cela que l'auteur le met en congé, puisque ce roman est annoncé comme le dernier épisode des enquêtes du héros de la série....Mon avis est assez mitigé donc ce sera 4/5.
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4061
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  Bernard le Lun 10 Jan 2011 - 19:09

Intéressant. Je note.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3536
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  Chiwi le Dim 6 Nov 2011 - 15:52

Chambre n°10, Ake Edwardson
J.C. Lattès, 2007, 502 pages


Appelé pour le meurtre d'une femme dans une chambre d'hôtel, Winter se rend compte qu'il est déjà venu dans cette chambre au début de sa carrière pour la disparition d'une jeune femme. Il croit alors être passé à côté de quelque chose lors de sa première enquête. Il va alors mener deux enquêtes de front car les deux événements auraient un lien entre eux.

Après Voile de Pierre assez décevant, j'avais une certaine appréhension à me replonger dans le monde d'Erik Winter. Mais avec Chambre n° 10 j'ai retrouvé ce que j'avais apprécié dans la série. Le récit se recentre sur Winter. Une enquête inachevée auparavant permet de faire des flashbacks, de retrouver un Winter qui débute, qui fait la connaissance violente de Fredrik Halders, sa rencontre avec Angela.

Mais le métier lui pèse de plus en plus, il ne vit plus dans un monde de normalité. Il veut trouver une tranquillité, prendre un congé pour aller en Espagne. Donc le moral de Winter s’affaisse toujours de plus en plus mais cela n'est pas si négatif car il s'en rend compte et n'entre pas dans un cycle d'autodestruction.

3,75/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 32
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ake EDWARDSON (Suède)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum