Jean-Louis MAGNON (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Louis MAGNON (France)

Message  Casta le Mar 3 Nov 2009 - 14:56

Biographie : (tiré du site des éditions Albin Michel)

Jean-Louis Magnon vit aujourd'hui près de Toulouse où il est né en 1946.
Médecin réanimateur, vers 1980 il rencontre Jean Carrière qui l'encourage à publier.
Ses romans, comme Hautes Terres, Les Garrigues Rouges ou Un Château en Provence, parlent d'un Sud aux grands espaces dont les chemins sont parcourus par des personnages aux rêves généreux.
D'autres comme la saga du Canal du Midi, Blanche des Solitudes ou Les Chênes de Montfort, tentent de garder la trace d'un temps enfui dont il a connu la fin.
Enfin, Frank Maréchal, le héros de sa série de romans policiers, dit parfois à haute voix ce que son auteur pense.


Bibliographie :

Les Héritiers de la Bastide (2009)
Les Peupliers de Saint-Julien (2008)
Les Chênes de Montfort (2007)
L'Inconnue aux cheveux rouges (2006)
Un Château en Provence (2005)
Le Mas des peurs (2004)
Maleterre (2003)
Les Cendres de juin (2002)
Les Belles du Midi (2001)
Les Hommes du canal (2001)
Vengeance d'automne (2000)
Hurlebois (1999)
Les Garrigues rouges (1998)
Blanche des solitudes (1997)
Hautes Terres (1996)
Le Jardin des Hespérides (1994)


HAUTES TERRES (1996) Albin Michel - 422 pages

Résumé : L'histoire se déroule pendant la première moitié du XXème siècle, dans la partie méridionale du massif central. Avec en toile de fond, omniprésente, la nature aussi belle que sauvage de ces hautes terres, l'auteur nous raconte le destin de Marie, petite orpheline recueillie un soir d'hiver au Puech, une ferme isolée, par Pauline, la gouvernante. D'une guerre à l'autre, Marie suit la route tracée par la volonté de revanche de Pauline, au rythme des saisons et des passions cruelles ou magnifiques.

Mon avis : Au début, je me suis laissé emporter par l'histoire. C'est bien écrit, on se représente assez rapidement le caractère des personnages (un peu caricatural tout de même), et l'auteur met beaucoup de poésie dans sa manière de décrire la nature. Et puis, peu à peu, la lassitude s'est installée. Le style narratif, excluant presque totalement les dialogues, a fini par me gêner alors que je le trouvais agréable. Les descriptions de la nature et l'emploi de métaphores, aussi belles soient-elles, prennent un air de déjà lu qui ronronne devant mon intérêt qui s'effiloche. Dès lors, je m'aperçois que l'intrigue est sans surprise, on sait d'avance quand les larmes vont couler et quand vont battre les coeurs.

Note : 2,5 : 5
avatar
Casta

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 10/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum