Dan MILLMAN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dan MILLMAN (Etats-Unis)

Message  salto-vrille le Mar 3 Nov 2009 - 13:57

A y est, j'ai lu Way of the Peaceful Warrior Enfin "lu", "lu"... plutôt dévoré, et en 6 pauvres soirées

Et j'ai littéralement adoré.
Le héros s'appelle Dan, ben tiens, comme l'auteur. Il est champion de gymnastique, comme l'auteur. Vous l'avez donc compris, il s'agit de l'auteur. Mais ce n'est pas une biographie comme on pourrait s'y attendre, c'est-à-dire racontée de l'enfance jusqu'à la vieillesse, sous le maximum d'aspects, et uniquement sous forme de faits. Là, la limite entre réel et fiction, réel et rêverie est complètement floue.
Tout part d'un soir où Dan n'arrive pas à dormir. Il décide de se balader et rentre dans une station service tenue par un vieil homme intrigant. Il est à la fois vieux et jeune, angélique et machavélique. Et cet homme est déjà apparu auparavant dans certains rêves de Dan. Il va devenir son mentor pour atteindre la quête du bonheur, la quête de la vie. Parce qu'en fait, Dan a peur de grandir et de vivre, il est trop sur la défensive. Et l'humour et l'ironie ne manquent pas, surtout au début où le contraste entre le vieil homme plein de malice et Dan, de mauvais poil, est particulièrement flagrant !! Donc Socrate, le vieil homme, va faire faire à Dan plusieurs voyages dans le temps, dans l'espace, en fait des voyages sensoriels. J'en dis pas plus

Il se lit vite, facilement, on a hâte de connaître le voyage suivant. Et en fait, ce que j'ai aimé, c'est que malgré la portée philosophique, on se retrouve plongé dans un univers de magie et on imagine des créatures issues venant de l'univers du fantasy (ou alors c'est moi qui ai trop d'imagination ??). Parce que moi, les biographies et les livres de développement personnel... very bof... mais dans Way of the Peaceful Warrior, on oublie complètement ce côté-là. On ne retient que le côté magique, rêveur, et ce mélange entre l'univers "réel" et terre-à-terre du gymnaste qui est dans une station service et l'univers complètement loufoque et fantastique que Socrate fait découvrir à Dan. Finalement, le gymnaste qui passe ses journées à s'envoler dans des sauts périlleux, c'est une image, ça colle bien à l'envol dans un univers magique

En fait, c'est plus un roman d'apprentissage qu'une biographie, et j'ai trouvé beaucoup de ressemblances avec The Catcher in the Rye de Salinger. D'ailleurs à un moment le personnage fait une référence à Salinger, comme quoi je ne me tape pas toujours des hallus Donc si vous avez aimé Salinger, je pense que vous aimerez Millman.
avatar
salto-vrille

Nombre de messages : 13
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum