William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 16:38

De : Cryssilda_ (Message d'origine) Envoyé : 05/07/2003 17:58

William BOYD - "Les Nouvelles Confessions"


L'histoire : John James Todd nous raconte son histoire, de sa naissance à sa vieillesse - comme l'a fait Rousseau dans "Les confessions". Le hasard de la vie va le passionner pour ce bouquin d'ailleurs, qui va l'inspirer toute sa vie. Il sera soldat, voyagera, se marira, deviendra metteur en scène...

Je n'ai pas vraiment aimé ce roman... quelques passages sont amusants mais la majeure partie du livre m'a ennuyé, je ne voyais pas trop d'intérêt à l'histoire, mais pour nous raconte t-il sa vie ce John James Todd?

Ma note : 2/5
-----------------------------------------------------------------------------------
William Andrew Murray Boyd est né au Ghana. En 1961 il quitte le Nigéria pour l'Ecosse. Il fait ses études à l'Université de Glasgow puis à l'Université d'Oxford. C'est à cette période qu'il décide de s'orienter vers la littérature. En 1971, part étudier à Nice.
William Boyd retourne à Oxford pour enseigner la littérature. C'est à cette période qu'il publie son premier roman, 'Un Anglais sous les Tropiques'. En 1985, dans son émission de télévision "Apostrophes" Bernard Pivot propose, en direct, de rembourser tout lecteur insatisfait par le roman: "Comme neige au soleil". Ainsi débute son succès en France
William Boyd est avant tout aussi un scénariste. Il a débuté dans ce métier en adaptant ses propres romans tel que "Armadillo" en 2001. William Boyd est Membre de la "Royal Society of Literature" depuis 1983. Aujourd'hui il vit le quartier de Chelsea à Londres.


De : lalyre7032 Envoyé : 21/02/2007 15:33

L'après-midi bleu - William Boyd
Points/Seuil

L'action commence à Los Angelès en 1936.Une jeune architecte,Kay,semble commencer une carrière brillante et vit un mariage raté.Un jour,un vieux monsieur l'aborde et lui annonce :Je suis ton père !!!! S'agit-il d'un fou,d'un farceur ou d'un aventurier ?? Bientôt elle saura car il ne va pas tarder à lui faire des révélations,alors Kay se laisse entraîner par cet homme qu'elle trouve sympathique,mais elle ne croit pas du tout être sa fille d'ailleurs,elle a une mère et c'est vrai qu'un mystère existe sur la mort de son père.Cet homme s'appelle en réalité le docteur Carriscant,il recherche quelqu'un,elle part avec lui pour Lisbonne et c'est au cours de ce voyage qu'il lui raconte l' histoire de sa vie,alors on se retrouve à Manille en 1902 ou il est reconnu comme brillant chirurgien mais il tombe amoureux d'une jeune femme mariée et c'est l'intrigue de cet amour fou que nous découvrirons au cours de son récit et le roman se terminera par un dénouement inattendu à Lisbonne.

Mon avis :Ha !!! ami(es) lecteurs,quel livre!!!!! Quel auteur!!!!!Il utilise toutes les ficelles inimaginables pour créer le suspense durant tout le livre car il est question dans ce roman,de savants fous,de deux ou trois meurtres non élucidés,de techniques chirurgicales,d'enlèvements et de contrebande.Des descriptions pittoresques des extèrieurs avec bains de foule à la clé,des intèrieurs des hôpitaux dans la moiteur de Manille avec en prime des étreintes brèves et adultères,on trouve de tout dans ce livre ,on survole aussi l'occupation américaine des Philipines après la guerre qui opposa les Yankees aux indépendantistes philippins.Je suis certaine de lire d'autres romans de cet auteur. 5/5
Lalyre


De : lalyre7032 Envoyé : 08/03/2007 19:28
Un Anglais sous les tropiques - William Boyd
Points/Seuil

Quatre personnages principaux dans ce roman qui se passe au Kinjanja(qui n'existe pas)pays d'Afrique donc mais qu'on peut imaginer grâce à lambiance bien décrite,purulences et moiteurs,whiskyi,cancrelats et moustiques sans oublier les histoires de sexe .Ces personnages sont le chef noir Adekunlé,Morgan Leafy modeste fonctionnaire de l'Ambassade britannique et Fanshawe son supèrieur hiérarchique.En habitué de ce monde corrompu ,Morgan,buveur invétéré et coureur de jupons,se voit confier une mission qui serait de corrompre le docteur Murray pour permettre le grand projet qui se prépare pour les très prochaines élections démocratiques.Mais Morgan croyant bien faire,déclenche une série de catastrophes et la situation lui échappe mais comme dans cette sorte de roman tout est bien qui finit bien.
Bof,j'ai pas trop aimé ce livre que je devais lire pour le club de lecture de mon bled.Il y a bien quelques gags qui font sourire mais sans plus..,mais j'en lirai d'autres de cet auteur car il en a écrit d'autres qui me semble diffèrends. 2,5/5
Lalyre


De : 13_calimero Envoyé : 26/12/2007 18:50
A lire de toutes urgences "La vie aux aguets" de William BOYD
C'est l'histoire d'une femme qui découvre la vie d'espionne de sa mère lors de la seconde guerre mondiale.
C'est très bien écrit. A chaque fin de chapitre on a envie de lire le suivant.
Cela présente d'autre part toute une facette de l'histoire de la guerre qui n'est pas forcément très connue, à savoir les fausses informations émises par les alliés pour tromper l'ennemi.
J'ai offert ce livre à de nombreuses reprises et toutes les personnes de mon entourage qui l'ont lu, ont A-DO-RE !!!


De : Mousseliine Envoyé : 04/07/2008 19:11

La croix et la bannière / William Boyd

(Seuil/Points, 2005, 345 pages)

Henderson Dores est un Anglais d'une quarantaine d'années. Il travaille pour une firme de commissaire-priseurs spécialisée dans la vente d'oeuvres d'art. Il est venu aux Etats-Unis dans l'espoir d'avoir une vie plus intéressante et surtout de vaincre sa timidité. En fait, il ne se sent pas à la hauteur, il envie tous ces New-Yorkais qui dégagent tant d'assurance, qui sont beaux et bronzés.

Henderson a le don de se mettre les pieds dans les plats, par exemple il s'empêtre dans les mensonges en courtisant deux femmes à la fois. Son boulot l'amène dans le Sud profond et il a sur les bras la fille-adolescente de son ex-femme. Ils séjournent dans la famille Gage, une famille des plus excentriques presque inquiètante.

William Boyd oppose la politesse excessive, les manières guindées, un parler châtié, une certaine hypocrisie sociale de l'Anglais au manque de vernis social (on pourrait même parler de manque de savoir-vivre) des Américains du Sud. On ne sait plus de qui il se moque finalement, sans doute de l'excès des uns et des autres.

Le début est pas mal mais plus on avance plus on s'enfonce dans l'absurde et l'extravagance. Ça se veut sans doute humoristique mais l'humour est trop forcé et ça finit par ne pas être drôle.

J'ai abandonné à la page 222 et j'aurais dû le faire bien avant, j'ai perdu mon temps. C'était la première fois que je lisais William Boyd et c'est aussi la dernière, j'ai peut-être tombé sur l'un de ses mauvais romans, je ne sais pas, mais en tout cas ça m'a trop irritée pour que j'ai envie de retenter l'expérience.

(Mousseline)


De : lacazavent Envoyé : 2008-09-12 04:50

"La vie aux aguets" William BOYD

Points 398 pages

Résumé : Nous sommes par une chaude journée de l'été 1976, un joli petit cottage perdu dans la campagne anglaise, l'atmosphère est paisible. Et pourtant, Ruth est inquiète, depuis quelques temps sa mère a un comportement étrange. Un jour, la vielle dame, lui remet son journal ; Ruth plonge alors avec stupeur dans un long flash-back où sa mère Sally Gilmartin s'appelle en réalité Eva Delectorskaya, qu'elle a pendant plus de trente ans menti sur sa propre identité, qu'elle fut une redoutable espionne au service des services secrets britanniques lors de la seconde guerre mondiale , que son zèle a mainte fois failli lui coûté la vie...
Une vrai vie d'espion !

De la Grande-Bretagne aux Etat-Unies, on parcoure un monde en guerre, une guerre qui se gagnera loin des grands champs de bataille...


Mêlant habilement histoires de coeur, intrigues politiques et espionnages dans un contexte histoire formant le fond de l'histoire, ce polar extrêmement documenté fait revivre juste pour nous une partie méconnue de l'Histoire de l'espionnage.
Et bien, qu'ancré dans le passé, ce roman trouve une résonance particulière dans les événements présents.
Lorsque l'appuis de l'opinion publique devient indispensable à toutes actions d'envergure, tous les moyens sont bons et la manipulation des informations devient monnaies courantes. Si, Si, je vous assure, après avoir lu ce livre vous ne lirez plus les journaux de la même manière.


Et si vous n'avez pas compris, en résumé, j' ai trouvé ce livre ABSOLUMENT GENIALISSIME.

PS : A lire sans hésiter, il ravira les plus blasés d'entre vous et en plus, je suis sur qu'il forme un excellent remède contre les pannes de lectures .


Ma note : 5/5 !
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Comme neige au soleil

Message  Réaliste-romantique le Jeu 22 Jan 2009 - 0:25

William Boyd
Comme neige au soleil

Les destins de plusieurs personnages s’entrecroisent de 1914 à 1918, en Angleterre mais surtout dans les colonies africaines anglaise et allemande. Il y a le militaire qui en profite pour s’éloigner de sa femme récemment mariée avec qui il ne peut faire l’amour qu’à l’aide de scénarios humiliants, le jeune idéaliste honteux qui part à la recherche de son frère, un Allemand qui expulse et vole son voisin avec qui il rigolait la veille… L’auteur porte un regard ironique sur cette guerre absurde, particulièrement en Afrique où les grandes étendues rendaient difficiles les affrontements, et la maladie décimait les armées bien plus efficacement que les obus. La guerre continue même quelques semaines après l’armistice, car les belligérants n’en ont pas reçu la nouvelle. Le style apparaît d’abord classique : chaque nouveau personnage ou lieu a droit à sa description en règle de longueur standard de trois quart de page, mais on découvre finalement le ton subtil mais amusant qui sous-tend tout le texte.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'après-midi bleu

Message  doriane99 le Lun 21 Sep 2009 - 10:51

1936, Los Angeles. Kay Fisher est une brillante architecte, un jour un inconnu l'aborde et se présente à elle comme son père ! Intriguée, elle suit cet étrange personnage dans sa quête, il veut retrouver celle qu'il a tant aimé en 1902.

La quasi totalité du livre concerne l'histoire d'amour entre le Dr Carriscant et la belle Delphine. Cet livre est une histoire d'atmosphère : Manille, les tatonnement du listérisme en chirurgie, les débuts des machines volantes et, au centre de tout cet imbroglio, quelques meurtres sauvages à élucider...

Si j'ai adoré cette partie, je suis moins emballée par la fin du livre et sa conclusion... l'explication des meurtres ne m'a pas totalement satisfaite, c'est bien dommage, cette escapade à Manille était passionnante...

3/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  revolte le Dim 21 Fév 2010 - 22:28

Une vie aux aguets vient de rentrer dans ma lal.
avatar
revolte

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Jeu 3 Juin 2010 - 8:19

Orages Ordinaires de William Boyd
Seuil / 475 pages







Lorsque la vie d'Adam Kindred va basculer....
Adam Kindred est un jeune climatologue de passage à Londres pour un entretien d'embauche. Attablé dans un petit restaurant il va faire connaissance avec son voisin de table, immunologue de métier. Lorsque l'homme part oubliant un dossier, Adam Kindred va cherché à le lui restituer. Il trouvera l'homme poignardé dans son appartement. Négligence, naïveté ou simple malchance va obliger Adam Kindred à s'enfuir et disparaître aux yeux de notre société. C'est pour échapper à la fois au tueur qu'il a surpris mais également à la police qu'il va se créer un refuge sur les bords de la Tamise. Une seul solution se présente à lui, enqueter sur ce fameux dossier qu'il a conservé avec lui dans sa fuite et démasquer aux yeux de tous la conspiration de puissantes firmes pharmaceutiques et la dissimulation des effets secondaires mortels sur de nombreux enfants de leur nouveau traitement médical contre l'asthme.




Je sens qu'il va mettre vraiment difficile d'être complète mais je vais
tenter.

Après le roman, les biographies imaginaires, les nouvelles, le roman d'espionnage historique, William Boyd s'essaie dans son nouveau roman au thriller moderne. Le succès de son entreprise est à relativiser.
L'entreprise qu'il a tenté était dès l'idée de départ des plus hasardeuses pour faire disparaître un homme dans notre monde moderne, il fallait des solutions et des justifications possibles. La disparition en elle même est plutôt bien réussi, plausible disons. Par contre les ressorts de l'intrigue et le suspens sont parfois un peu bancal, rocambolesque. On flirte de temps à autres avec les clichés les plus connus du genre , des coïncidences de rencontres paraissent bien pratique. Cela nous donne une histoire qui avance par à coups allant de retournement en retournement souvent alambiqué.
Plus Adam Kindred évolue dans la clandestinité et plus William Boyd se sert de lui pour réaliser en parallèle un portrait des exclus de ceux qui furent amenés pour des raisons toujours différentes à vivre en marge de notre société. Il évoque également au travers des lobbies pharmaceutiques la puissance de l'argent, et le poids du monde économique. C'est ce mélange de portrait et de sujet qui fait la force et
l'originalité de ce roman, il n'est pas que la énième version de
l'histoire du pauvre homme innocent qui n'a rien fait et qui à la suite
d'un malheureux concours de circonstances voit sa vie menacée.

Au délà des procédés narratifs, d'une technique et une construction qui paraît plutôt simple voir simpliste, j'ai retrouvé l'écriture et le style de William Boyd. L'ironie, la critique est présente et malgré quelques ratés le suspens marche plutôt bien. Une mention spécial pour la documentation importante qui soutient l'intrigue. Elle n'est pas sans rappeler des faits qui se sont déroulés lors d' essais clinique pour de nouveaux traitement en Grande-Bretagne.


Une lecture agréable à condition que l' on n'y ait pas mis trop d'espoir...

4/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Bernard le Jeu 3 Juin 2010 - 12:09

Jolie critique;

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Jeu 3 Juin 2010 - 12:57

avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

La femme sur la plage avec un chien

Message  nauticus45 le Sam 12 Mar 2011 - 21:39




  • Poche: 196 pages
  • Editeur : Seuil (14 avril 2006)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020864762
  • ISBN-13: 978-2020864763

Présentation de l'éditeur:


Un homme et une femme se rencontrent sur une plage de la Nouvelle-Angleterre. Il vivront une étrange histoire d'amour. Un homme a perdu la mémoire et ne se souvient que d'un prénom, " Sylvie ". Un gentilhomme russe se débat entre ses ambitions littéraires et sa jeune maîtresse impétueuse... Autant d'histoires tour à tour drôles, absurdes, poignantes, comme ces vies qui nous promènent à travers le temps et l'espace.



Commentaires:

Cela faisait longtemps que j'avais envie de lire William Boyd et les premières nouvelles de ce recueil ont commencé par me laisser franchement perplexe. Je les ai trouvées un peu "plates", sans grand intérêt. Mais avec "incandescence", le récit d'un week-end par chacun de ses protagonistes, je me suis fait prendre aux exercices de style de l'auteur et, chacune des autres nouvelles étant un nouvel exercice de ce type, j'ai finalement dévoré la seconde partie du recueil! L'écriture de Boyd dans ces nouvelles, même si elle est un peu irrégulière, nous fait passer habilement d'un personnage à l'autre et d'une vie à l'autre, et même si tous ces points de vue ne sont pas passionnants, ils donnent quand même très envie de se plonger d'avantage dans l'univers de l'auteur.

Deux citations, extraites de la nouvelle "Yves Hill":

"L'image d'autrui est une fiction fabriquée par celui qui regarde."

"Ce n'est que dans la fiction que tout est expliqué à propos des autres êtres. Ce n'est que dans nos romans que tout est sûr est certain."


4/5

avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1503
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Lyreek le Jeu 5 Juil 2012 - 10:44


La vie aux aguets - William Boyd
Seuil - 332 pages

Résumé (Amazon.com)

Pendant la canicule de l’été 1976, dans la campagne oxonienne, une jeune femme rend visite à sa mère, dont les propos la désarçonnent. Que penser en effet quand votre mère si anglaise, si digne, vous annonce tout de go qu’elle n’est pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, une émigrée russe et une ex-espionne de haut vol ? Et pourtant Ruth Gilmartin doit s’y résoudre : tout est vrai. Depuis trente et quelques années, pour tenter de retrouver la sécurité, voire sauver sa peau, Sally-Eva a échafaudé avec soin le plus vraisemblable des mensonges.

Habituellement, je ne suis pas fan des histoires d'espionnage. Je m'y perds très vite entre les complots et les trahisons, les agents doubles, triples, bref, pas trop ma tasse de thé.
Mais ici, je n'ai pas perdu le fil et bien que je n'ai pas toujours saisi toutes les subtilités dans le travail d'Eva, je me suis laissée prendre par l'intrigue et j'ai bien apprécié ma lecture.
J'ai beaucoup aimé l'alternance des chapitres entre passé et présent. La manière dont la fille découvre la vie d'espionne de sa mère qu'elle n'avait jamais soupçonné : une vie excitante mais dangereuse, constamment sur le qui-vive .
On y découvre aussi un pan de l'histoire de la seconde guerre mondiale, la manière dont les agences britanniques tentent de faire entrer les Etats-Unis en guerre avant l'attaque de Pearl Harbor.
Bref, j'ai passé un très bon moment avec ce livre que je recommande.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2237
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Orages ordinaires

Message  nauticus45 le Jeu 6 Déc 2012 - 13:51

Résumé:

Suite à un mauvais concours de circonstances, Adam Kindred se retrouve accusé du meurtre d'un homme qu'il connait à peine. Pourchassé par la police et par le vrai meurtrier qui l'a vu sur les lieux du crime, Kindred doit se cacher et finit par changer d'identité, en attendant de réunir les preuves de son innocence.

Commentaire:

L'idée de départ est intéressante et la plongée dans le milieu des milliers de gens qui disparaissent chaque jour aussi, l'écriture est assez agréable, tout comme le rythme, mais l'enchaînement des coïncidences toutes plus rocambolesques les unes que les autres gâche le plaisir. Durant les premières pages on y croit car tout reste cohérent mais rapidement les évènements s'enchaînent d'une telle manière qu'il est difficile voire impossible d'y croire, et c'est dommage. Parfois ce genre de roman est sauvé par sa fin et j'espérais jusqu'au bout que ce serait le cas mais non, la fin comme tout le reste est plate, et au final ce roman est effectivement bien "ordinaire".


  • Broché: 475 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 2010)
  • Collection : CADRE VERT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021001032
  • ISBN-13: 978-2021001037


avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1503
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  dodie le Mar 7 Jan 2014 - 10:56

Orages ordinaires


 Adam Kindred se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment et tout s'enchaîne : il est soupçonné du meurtre d'un homme rencontré par hasard dans un restaurant. Recherché  par la police et poursuivi par le meurtrier il ne lui reste qu'une solution: disparaître, se fondre dans la masse des SDF.
Malgré les "ficelles" parfois un peu grosses utilisées par l'auteur, j'ai beaucoup apprécié ce roman dont le suspens est bien maintenu jusqu'au bout. A travers l'itinéraire d'Adam c'est le monde des SDF, de ceux qui vivent complètement en marge de la société que l'on découvre.
 Parallèlement on suit le complot d'une firme pharmaceutique afin de commercialiser un nouveau médicament qui ne se révèle pas si miracle que cela.
Des personnages intéressants, une description des bas-fonds de Londres bien loin des clichés habituels, une intrigue qui tient la route: ce roman se lit facilement et constitue au final une agréable lecture.
Ma note 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4406
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: William BOYD (Ghana/Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum