MIYABE Miyuki (Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MIYABE Miyuki (Japon)

Message  nauticus45 le Jeu 1 Oct 2009 - 19:08




Miyuki Miyabe voit le jour en 1960 dans la capitale japonaise.
Elle devient rapidement un des auteurs phare de la littérature policière nippone en publiant une carte pour l'enfer, de son titre original Kasha, roman le plus lu jusqu'à aujourd'hui de l'archipel. Celui -ci lui permet d'obtenir en 1993 l'équivalent du prix "Goncourt du policier".
A la suite de ce succès retentissant, paraît la même année de son sacre, la librairie Tanabe,
recueil de nouvelles narrant les aventures de M. Iwa et de son neveu,
propriétaires d'une librairie et détectives amateurs. Cinq ans plus
tard, Miyuki Miyabe offre à ses lecteurs Crossfire, roman
réunissant les ingrédients de ces précédents ouvrages, (enquête
classique, thriller psychologique, romance amoureuse sur fond de récit
fantastique et de critique sociale).
Mais la romancière élargit son horizon avec la parution en 2004 de la trilogie, Brave Story, relevant plus du genre fantastique.
Ses romans sont adaptés en une série de 19 volumes par le dessinateur
Yôichiro Ôno la même année et en film d'animation deux ans plus tard.


Biographie trouvée sur le site nautiljon.com
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1529
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

CROSSFIRE

Message  nauticus45 le Jeu 1 Oct 2009 - 20:25



"Crossfire" , éditions Phlippe Picquier, 560 pages, août 2008


Résumé:

Aoki Junko est tout sauf une jeune femme comme les autres; possédant le pouvoir de pyrokynésie, elle se rend régulièrement la nuit dans une usine désaffectée pour décharger son énergie en brûlant tout ce qui l'entoure. Un soir, elle est interrompue par un groupe de jeunes qui transportent ce qui semble être un corps. Leur victime n'est pas morte, mais ça ne saurait tarder si personne n'intervient. Alors Junko dégage toute la chaleur qu'elle peut et les brûle vif, tous sauf un, leur leader. Mais ce n'est que partie remise, il y a quelques années Junko avait déjà traqué une bande qui assassinait des étudiantes et avait réussi à venger les jeunes femmes, elle se sent donc capable de recommencer.

Les corps retrouvés Ishizu Chikako, de la brigade des incendies criminels, constate les dégâts et fait immédiatement le parralèle avec une bande de jeunes assassins qui étaient morts brûlés un à un il y a quelques années. Elle n'est pas officiellement chargée de l'affaire mais Itô, son capitaine, lui suggère quand même de rencontrer Makihara, un collègue qui s'intéresse lui aussi à la première série de meurtres. A l'époque il avait élaboré une théorie étrange qui n'avait pas plu au service, mais l'expérience de Chikako l'aidera peut-être à avancer malgré tout sur l'enquête...

Mon opinion:

Dès les premières pages on se laisse prendre à ce roman captivant. L'histoire est vue alternativement par les yeux de Junko et de Chikako, ce qui donne un rythme très entraînant et permet de prendre du recul au fur et à mesure de l'histoire. Pris dans cette cadence, le lecteur se prend à s'interroger sur la justice, thème central du roman. Car il n'est pas question ici d'encourager la vengeance, Junko la pratique et on comprend qu'elle en ait envie, mais en l'exerçant elle devient elle -même une meutrière, et elle en est consciente. Elle tue des meurtriers, c'est vrai, mais elle tue aussi les innocents qui se dressent sur son chemin et se demande de plus en plus si c'est sa conscience qui conduit ses actes ou son pouvoir. Chikako de son côté ne peut pas approuver quelqu'un qui fait justice lui-même, mais elle doit bien admettre aussi que la justice rendue n'est pas toujours la plus efficace et même si sa morale est intacte, elle découvre progressivement que Junko, au fond, est aussi une victime.

Je n'avais jamais lu de roman de Miyabe Miyuki mais j'ai vraiment adoré celui-ci et je n'ai qu'une envie, en découvrir d'autres! Je me suis faite prendre dès le début par ce roman atypique, à la fois roman policier et fantastique, tout en étant profondément humain, je n'avais pas encore mis de 5/5 mais là, il s'impose!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1529
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La librairie Tanabé

Message  nauticus45 le Jeu 8 Oct 2009 - 19:13


Editions Philippe Picquier, décembre 2001, 221 pages

Résumé:

Monsieur Iwa est libraire dans la banlieue de Tokyo. Tous les week-end Minoru, son petit-fils féru de littérature, vient l'aider à la librairie. Les clients défilent alors en profitant des taquineries de l'adolescent et de son grand -père. Ces deux -là s'aiment beaucoup et aiment les livres, mais ils ont aussi un autre centre d'intérêt: les enquêtes policières. Par chance la librairie les amènent régulièrement à en résoudre, et ils s'en sortent avec beaucoup de perspicacité et d'humour!

Avis:

Très différent de "Crossfire", ce livre est en fait recueil de nouvelles ayant pour point commun les deux personnages principaux, Monsieur Iwa et son petit-fils. Les intrigues auxquelles ils sont confrontés sont courtes, mais on prend beaucoup de plaisir à les résoudre avec eux. L'ensemble forme un livre agréable à lire et où rien n'est vraiment pris au sérieux, si ce n'est les règles du roman policier classique.

4/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1529
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIYABE Miyuki (Japon)

Message  s-lewerentz le Ven 9 Oct 2009 - 6:13

Autant Crossfire ne m'inspire pas, autant celui-ci me semble sympa. Noté, merci !
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIYABE Miyuki (Japon)

Message  zozinette le Dim 15 Nov 2009 - 16:25

CROSSFIRE - MIYUKI MIYABE


Le résumé est très bien fait plus haut


Mon avis

Ce livre qui mélange les genres, policiers, fantastique, est un bon roman. Ca peut paraître brouillon au départ. J'ai eu un peu de mal de rentrer dedans,une petite centaine de pages, parce qu'au début c'est des petits bouts d'histoire et changer de personnage me déroutait un peu mais tout se met en place rapidement. Les personnages féminins prennent une grande place, reléguant les hommes au second plan, quelle que soit la situation. Malgré les crimes qu'elle commet Junko reste sympathique tout le long du livre.
Tous ces personnages sont bien implantés dans leur ville, Tokyo. Ce qui m'a permis de découvrir un peu cette ville et je comprends mieux comment elle est formée et les quartiers dont elle est composée.
J'avais moyennement aimé " La librairie Tanabe" mais là, c'est sûr que je relirai cette auteur.

A noter une post face qui parle du polar japonais depuis la création du genre, j'ai trouvé que c'était une bonne idée.


Ma note

4/5
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIYABE Miyuki (Japon)

Message  Lacazavent le Lun 16 Nov 2009 - 8:42

Décidément cette auteur est vraiment attrayante, "La Librairie Tanabe" est disponible à ma bibli, j'irais certainement l'emprunter sous peu.
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIYABE Miyuki (Japon)

Message  dodie le Lun 16 Nov 2009 - 10:44

Encore un auteur à découvrir pour moi
avatar
dodie

Nombre de messages : 4472
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: MIYABE Miyuki (Japon)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum