Anne B. RAGDE (Norvège)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  petitemartine le Lun 21 Fév 2011 - 18:13

Lacazavent, j'ai commencé le dernier tome. J'avais beaucoup aimé le tome 2 et je suis très contente d'avoir pu récupérer rapidement le tome 3 à la bibliothèque car en effet, il y avait pas mal de suspens à la fin du tome 2 ! Bon, j'espère ne pas être trop déçue...
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2650
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lacazavent le Lun 21 Fév 2011 - 18:23

Petitemartine : peut-être auras- tu une autre impression, en tout cas j'ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé

Chantal : j'ai trouvé le deuxième vraiment bon et c'est quand même une série agréable à lire.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  odilette84 le Lun 21 Fév 2011 - 20:02

Chantal, ne renonce pas , ça serait dommage

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Chantal le Mar 22 Fév 2011 - 17:34

Bon je vais tâcher d'aller faire un tour en bibli aux prochains congés, mais ça fait plus d'un an que je n'y ai pas mis les pieds.... Smile
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2396
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  louveloba le Dim 20 Mar 2011 - 14:17

La terre des mensonges
4 personnages, 4 vies qui finissent par se rejoindre; ce sont pourtant les absents qui ont la clé de leur histoire commune.
Margido est entrepreneur en pompes funèbres. Il est solitaire et satisfait de sa situation, repoussant même les rares avances de veuves pas si éplorées. La seule chose qui manque à sa vie, c'est le sauna qu'il rêverait d'installer dans son appartement.
Espen a fait table rase de son passé pour pouvoir s'affirmer: il est créatif, émotif, amoureux de son compagnon et des bonnes choses de la vie. Le luxe donne un sens à sa vie.
Tor vit avec ses parents dans la ferme familiale. Il se débat pour garder son élevage porcin à flot, et, dans sa solitude, a reporté son affection sur ses animaux. Sa mère, 80 ans, tient la maison. Ensemble, ils ignorent le père, relégué au salon devant la télévision, et avec qui ils ne communiquent que par signaux - une serviette de toilette dans la salle d'eau signifie qu'il est temps de prendre sa douche hebdomadaire...

Un matin, la mère n'ouvre pas ses rideaux. Tor s'inquiète, mais délaie le moment de prendre une décision. Ce moment-là arrive finalement, et il doit appeler Margido et Espen, ses frères, mais également Torunn, la fille qu'il a eue d'une brève liaison, désormais adulte. Elle va faire connaissance avec le reste de la famille au chevet de sa grand-mère. Occasion pour les secrets familiaux de ressurgir...

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Anne B.Ragde, toute en subtilité. Les personnalités sont bien définies, on comprend rapidement qui est le narrateur de chaque chapitre, et s'il est parfois difficile de se mettre dans leur peau, on finit par comprendre leurs points de vue et leurs réactions. Tous ne sont pas également intéressants, mais cela reflète la "vraie vie" : tout le monde n'a pas la même importance dans une famille, que ce soit volontaire (comme Margido) ou involontaire (le père). Le personnage de Tor m'a particulièrement agacée par son indécision, son manque de courage et le fait qu'il traite son père comme un retardé parce que c'est ce que fait sa mère. En même temps, c'est un personnage très émouvant, attaché à ses animaux, à sa mère, et à ses idées d'un autre temps - et qui, on le sent en filigrane, aurait rêvé d'une autre vie pour lui-même. Et curieusement, ce ne sont pas les narrateurs qui auront le dernier mot, mais les 3 personnages secondaires...

Même si le roman n'est pas une franche partie de rigolade, je lui ai trouvé quelques côtés "chick lit" (alors que 3 des personnages principaux sont des hommes bourrus dans une ferme pleine de porcs Question je sais...), peut-être parce que le coeur de cette aventure, c'est une brave fille dans la trentaine qui va avec son nouvel ami homo pleurnicheur et fêtard dans une ferme cracra pour retrouver ses racines...

Ma note: 4,5/5

louveloba

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lyreek le Lun 21 Mar 2011 - 20:14


La terre des mensonges - Anne B. Ragde
Balland - 370 pages

Après des années de silence, Margido, entrepreneur de pompes funèbres, Erlend, décorateur de vitrines et Tor, éleveur de porcs, se retrouvent à la mort de leur mère dans la ferme familiale. Se pose alors la question de l'héritage...

J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a captivé dès les premières pages. J'aime la façon qu'a l'auteur de nous décrire si finement ses personnages, ces trois frères si différents.
J'ai aimé l'ambiance de cette ferme, les non-dits, le mystère, on sent tout de suite qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond mais il faut attendre la fin pour savoir le fin mot de l'histoire. Et encore, je suis sure qu'on ne sait pas tout vu qu'il y a 2 autres tomes.
Bref, j'ai passé un excellent moment avec cette famille que j'ai hâte de retrouver.

4,5/5

_________________
Lecture en cours :Bal de givre à New York de Fabrice Colin

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2434
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  dodie le Dim 3 Avr 2011 - 14:18

La terre des mensonges

J' ai beaucoup aimé ce roman, l'idée de l'auteur de nous les présenter en premier lieu chacun dans son univers est excellente. J'ai été bouleversée par le premier chapitre qui est un peu dur .
Le cheminement individuel de chaque personnage est très bien expliqué jusqu'à la révélation finale qui m'a scotchée......
L'écriture est fluide et le roman se lit rapidement.
Je n'ai qu'une hâte: que les autres tomes paraissent rapidement en poche pour que je puisse retrouver cette famille atypique mais attachante.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4846
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  noemiejardine le Jeu 16 Juin 2011 - 18:39

Zona frigida


  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Balland (3 mars 2011)
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN-10: 2353151051
  • ISBN-13: 978-2353151059
présentation de l'éditeur:

Un huit-clos haletant, par l auteure norvégienne à succès.
Qu
est-ce qui a bien pu pousser Bea, jeune caricaturiste branchée de 35
ans, à s inscrire pour une croisière à destination des terres du Grand
Nord ? La croisière, d abord : un concept plutôt destiné au Troisième
âge et pas à une célibataire croqueuse d hommes comme elle... La
destination, ensuite : le Svalbard, dite « Zona frigida », aux confins
septentrionaux de la Norvège, ne constitue pas un territoire des plus
accueillants. On prétend même qu il y fait si froid que tous les
animaux sont devenus blancs... Autant dire que la présence de Bea sur
ce cargo a de quoi susciter la curiosité de ses compagnons de route.
Si
la jeune femme a prétexté auprès de ses proches le besoin de rompre
avec son quotidien, il apparaît rapidement que ses motivations sont
tout autres : Bea a des comptes à régler avec son passé et ce voyage
devrait lui permettre de repartir à zéro. La croisière d agrément va
vite se transformer en cauchemar pour certains passagers...

très bon roman, j'ai adoré.....
Béa est une fille très attachante, un peu givrée, portée sur la boisson, fumant beaucoup trop, mais douée, vive, intelligente;
un coup de coeur comme celui que l'on a eu en découvrant la Lisbeth Sallender de la série Millénium...
Et Ragde excelle à décrire la nature environnante, le froid, la brume et les ciels sur la mer le soir, si tant est que l'on peu parler du soir, en été, avec le solei de minuit!
Un tout bon Ragde les rats, suis sûre que les fans de la ferme Nesbov vont aussi se régaler!

4.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lyreek le Dim 19 Juin 2011 - 17:24


La ferme des Neshov - Anne B. Ragde
Balland - 379 pages

Dans ce deuxième tome, on retrouve les trois frères Margido, Erlend et Tor qui, après des années de séparation, se sont retrouvés.
Chacun fait face comme il peut aux difficultés de la vie et bientot la question de l'avenir de la ferme des Neshov se trouve au centre des préoccupations.

Un second tome tout à fait à la hauteur du premier! J'ai beaucoup aimé retrouvé la famille Neshov qu'on connait bien maintenant.
Les personnages sont vraiment intéressants, j'adore Erlend de Krumme, un couple vraiment attachant, c'est assez rare dans la littérature de mettre en scène un couple homosexuel sans qu'on tombe dans des caricatures d'usage.
J'ai plus de mal avec le personnage de Tor, trop dans son monde, sa dépendance à sa mère limite malsaine, pour moi c'est le personnage que je comprends le moins. Même Margido me semble plus équilibré.
Alors que la première partie se centre sur la vie de chacun, dans la deuxième partie du roman, les choses se compliquent et l'auteur met en place les pièces pour le dénouement final. Quel suspense pour les dernières pages, vite le dernier tome!

4,5/5

_________________
Lecture en cours :Bal de givre à New York de Fabrice Colin

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2434
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  noemiejardine le Lun 4 Juil 2011 - 14:55

Un jour glacé en hiver

ben, ne peux que vous renvoyer à ce que disait si justement lacazavent
Si je voulais être méchante je dirais qu'après l' élevage de porc, Anne B Ragde nous emmène ici à la découverte d' un autre type
d'élevage,
celui des chiens de traineau. Et pour moi qui ai une peur bleu des
chiens, ce n' est pas vraiment un sujet qui me passionne. En débutant
ma lecture, je ne pensais simplement pas que les chiens seraient aussi
présents ! Cela aurait pu passer s' il y avait eu une véritable
histoire, si les personnages avaient été traité avec plus de
profondeur, si le sexe très présent avait présenté un réel intérêt dans
l' intrigue et s' il n' y avait pas eu le dédain intéresser des hommes
pour ces chiens et les animaux sauvages. Les chiens ne sont pas
maltraités, au contraire, mais ils représentent surtout un moyen de
s'enrichir.
Bof, bof, bof

pour moi aussi ce fut bof, bof, bof....
heureusement les autres Radge m'ont enthousiasmés
lui pardonnerai celui-là, on ne peut pas être toujours bon....
mais à ce point? son éditeur ne lui fait-il plus aucune remarque?
2.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lyreek le Mer 13 Juil 2011 - 19:41


L'héritage impossible - Anne B. Ragde
Balland - 348 pages

Dernier tome de la trilogie consacrée à la famille Neshov...

Globalement, ce tome m'a déçue. Bien sur, on y retrouve les personnages auxquels on s'est attaché mais l'ambiance est trop lourde, Torunn devient comme son père, aussi renfermée, aussi lointaine et difficile à comprendre. Seul petit rayon de soleil, la relation qu'elle tisse avec le grand-père, très émouvante.
Il ne passe finalement pas grand chose dans ce dernier volume et surtout la fin n'en est pas vraiment une. On dirait que l'auteur voulait se débarrasser du dénouement et du coup, le roman a un gout d'inachevé. Vraiment dommage!
Une bonne série tout de même dont je garderais globalement un bon souvenir.

3,5/5

_________________
Lecture en cours :Bal de givre à New York de Fabrice Colin

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2434
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

zona frigida

Message  romania le Mer 21 Sep 2011 - 14:31

Je commence mes débuts sur ce site en parlant de livre que j'ai adoré (comme presque tous ceux qe j'ai lu récemment).

L'histoire est attachante comme son héroïne et nous interpelle dans la relation entre l'homme et la nature. Dana, qui refuse que l'on tue les phoques (mais pourtant Georg n'a rien des bourreaux de bébés phoques, puisqu'il attend qu'ils soient morts pour le faire) veut des animaux idéaux, une manière de nounous adulte et non l'ours réel et non fantasmé... Sinon, elle ne s'y intéresse pas.

Et il y a toute l'évocation d'une nature sublime de blancheur, de beauté immaculée.

La seule chose qui m'a laissé sur ma faim, c'est que l'auteur ne nous rien des adieux de Béa et de Georg. On peut les imaginer nous même...

romania

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Elfe le Sam 4 Fév 2012 - 13:17

La Terre des mensonges

Après la mort de leur mère, trois frères
que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l'aîné, se
consacre à l'élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes
funèbres et Erlend est décorateur de vitrines à Copenhague. Les
retrouvailles s'annoncent mouvementées : la tension atteint son
paroxysme lorsque la question de l'héritage amène la révélation d'un
terrible secret.
Voilà un roman à l'humour grinçant qui
m'a beaucoup plu. Ce premier tome prend le temps de nous présenter les
personnages principaux: les 3 frères aussi différents les uns que les
autres mais terriblement attachant. Malgré le peu d'action, l'auteur
réussit à capter l'attention du lecteur grâce à une écriture percutante
et fluide. L'image de la famille en prend un coup, avec ces trois frères
que tout oppose et qui vont devoir faire face au décès de leur mère et à
leur passé. Vite vite, le 2e tome!
ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1853
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Fabienne le Sam 4 Fév 2012 - 16:20

Vu à la biblio, La tour d'arsenic, et j'ai hésité à le prendre. Il faut que je découvre cet auteur. Elfe, merci pour la critique.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  noemiejardine le Mar 7 Fév 2012 - 16:31

la tour d'arsenic



  • Broché: 522 pages
  • Editeur : Balland (20 octobre 2011)
  • Collection : LITT ETRANGERE
  • ISBN-10: 2353151361
  • ISBN-13: 978-2353151363
présentation de l'éditeur
Norvège : la vieille Amalie Thygesen, dite Malie, ancienne chanteuse de
cabaret à la gloire éphémère, rend son dernier souffle dans une maison
de retraite. Tandis que sa petite fille, Therese, plie ses bagages sur
l'instant pour rejoindre le lieu des obsèques - et se laisse prendre
dans un tourbillon de souvenirs drôles, tendres, émouvants, le reste de
la famille chante l'heure de la libération : débarrassés de la vieille
femme fantasque au caractère trop bien dessiné, les uns et les autres
vont pouvoir se jeter sur les biens immobiliers et vendre les babioles
qui, pour eux, ne valent pas la peine d'être gardés. Comprenant mal ce
manque de compassion et de respect pour sa grand-mère, Therese va
découvrir, au fil des objets qui ont fait la vie de Malie et des
confidences récoltées, qui a été cette femme qu'elle croyait si bien
connaître... Une femme que sa propre fille, Ruby, la mère de Malie,
détestait cordialement, et que beaucoup craignaient. Comment peut-on
susciter chez ses proches des sentiments aussi contradictoires ?

très déçue par ce pavé monstrueux, 522 pages!
N'ai pas retrouvé le ton enjoué de la trilogie Nesbov....
c'est un bout de saga familiale, l'histoire d'une grand-mère hors norme et fort peu sympathique.
le récit est construit comme un mille- feuilles,
il doit avoir un peu trop de crème car il s'écroule par tous les bouts....

j'ai vraiment eu du mal à m'intéresser, me suis accrochée bêtement...pourquoi?
espérais toujours une reprise de tous ces fils dénoués, mais rien....un récit qui s'effiloche, sans armature réelle...

Bref, espère que Anne B. Radge ne continuera pas dans cette veine!
2/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lacazavent le Mar 7 Fév 2012 - 17:40

Very Happy ton avis m' a fait bien rire Noémie, quand au livre je crois bien que je vais passer mon chemin.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Aurore le Mer 27 Juin 2012 - 16:02

Je m'appelle Lotte et j'ai huit ans - Anne B. Ragde
(Balland, 2012, 2012)




Je découvre la plume d'Anne B. Ragde et j'avoue être particulièrement charmée par cette première expérience car ce roman m'a immergé en plein cœur d'une tragédie du quotidien, j'ai nommé le divorce. Lotte a, comme son titre l'indique, huit ans et est fille unique de parents qui se déchirent. On comprend que le père a quitté la mère pour une autre femme avec qui il s'est installé. Depuis cet abandon de domicile, le père est contraint de se conformer aux exigences de la mère : pas de garde partagée, pas de visite à domicile si l'autre femme est présente...
Lotte, elle, subit la situation avec une étrange clairvoyance. Elle comprend parfaitement la souffrance de sa mère, la lutte pour conserver la seule chose qui lui reste : sa fille. Elle saisit aussi que son père semble accepter ce nouveau départ et, qu'en partant, il a peut-être mis entre parenthèses sa vie d'avant.

J'ai été très sensible au point de vue adopté, celui d'une fillette un peu perdue car bringuebalée ici et là, au gré des disputes "conjugales". Elle est pourtant quelqu'un d'ouvert, de sociable et c'est donc un choc que de s'apercevoir que la nouvelle, du potentiel divorce, provoque l'évitement de ses petites camarades. Nina et Eva Lise, qui étaient avant ses meilleures confidentes, passent maintenant soigneusement leur chemin lorsque Lotte approche. En classe, il n'y a guère que Marit (autre fillette dont les parents ont divorcé) qui lui tend la main. On se dit que cette fillette-là mériterait davantage d'attention et que ce qu'elle emmagasine risque de lui causer un mal-être plus profond, lors de l'adolescence. D'ailleurs, de sa hauteur de petite fille, c'est sa Barbie qui devient une sorte de porte-parole de toutes ces émotions qu'elle ne peut extérioriser. Il y a aussi Betsi, la chienne des grands-parents paternels, qui devient une compagne privilégiée. Ça fend quelque peu le cœur car on voit Lotte évoluer toute seule dans un monde que les adultes auraient dû préserver de toute insécurité. Et pourtant les ombres planent, de plus en plus présentes et l'empêchent de dormir.
Cette courageuse petite Lotte a un grand cœur et a conscience qu'elle doit ménager chaque parent pour qu'un semblant de vie familiale perdure :

Elle n'avait de cadeaux pour aucune des deux femmes. On ne pouvait quand même pas demander de l'argent à la personne à qui on voulait faire un cadeau. L'année dernière, elle avait eu vingt couronnes de son papa et avait acheté du parfum pour sa maman. Et avec les vingt couronnes que sa maman lui avait données, elle avait acheté deux revues sur les armes et la pêche pour son papa, ainsi qu'une boîte de tabac. (p. 203)

C'est ce genre d'attentions qui me l'ont rendu extrêmement sympathique ! Tout comme lorsque sa grand-mère projette de lui acheter de nouveaux vêtements et que Lotte imagine comment les abimer pour ne pas contrarier sa maman qui s'évertue à lui raccommoder ses vieux habits. C'est qu'on sent une tension entre les deux parties de la famille : d'un côté il y a la mère, isolée et malheureuse, n'ayant plus que la voisine, Madame Sybersen, pour se confier. De l'autre, il y a le clan paternel avec, en tête, les grands-parents et l'oncle. Même si Lotte continue à aller chez ses grands-parents, il y a des recommandations d'usage à appliquer : ne pas évoquer la mère, faire comme si de rien n'était, mais ne pas non plus trop évoquer la nouvelle femme et ses deux rejetons. Il y a ces non-dits qui persistent mais aussi ce père absent qui peu à peu lâche la bride pour effacer inconsciemment ce qui a été.

J'ai trouvé la narration passionnante avec une alternance dans le récit : d'une part, la vie chez la mère, faite de solitude et d'habitudes, d'autre part une période de vacances passée chez les grands-parents (paternels). C'est dans l'enchainement des deux qu'on perçoit les difficultés de cette résultante, qu'est le divorce, chez les autres et particulièrement dans l'entourage proche. Je dois bien avouer que les dernières pages m'ont serré le cœur car plus ça avance, plus on est en empathie pour cette petite fille. Un épisode particulier, où elle doit jouer le rôle de l'autre fillette (celle de la nouvelle compagne) m'a paru particulièrement cruel. J'en palissais d'embarras, imaginant comment elle pouvait se sentir niée dans sa propre identité et ça m'a juste été insupportable. Les parents ne se rendent visiblement pas compte de l'impact de ce qu'ils peuvent imposer à leur enfant. Lotte heureusement a de la répartie, un incroyable instinct qui nous l'a fait grandir, bien avant l'âge ! Un récit bouleversant et plein d'humanité !

4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2162
Age : 31
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Lacazavent le Mer 27 Juin 2012 - 16:19

Very Happy Je le note, ce livre me fera peut-être oublié ma dernière lecture de cette auteure !

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Aurore le Mer 27 Juin 2012 - 16:46

C'est une de mes collègues qui m'avait parlé de sa trilogie alors je me suis dit que cette opportunité de lire son dernier livre me permettrait de me faire une idée. J'adhère, j'accroche... je veux lire d'autres choses d'elle !

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2162
Age : 31
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://chezmelopee.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  petitepom le Jeu 28 Juin 2012 - 5:46

La terre des mensonges

J’ai trouvé plein de tendresse dans ce roman : une famille est mise à nu. La première partie peut sembler longue car elle est très descriptive, cela ne m’a pas gêné, elle permet de bien cibler les personnages. Ce coté très détaillé du lieu où vie chaque personne, apporte une vision plus complète et amène vers une révélation, dans les dernières pages, plus importante ; on comprend mieux la raison de cette précision à ce moment là.

Les personnes qui forment cette famille deviennent assez vite des familiers, l’écriture est telle que l’on se laisse porter au sein de cette famille comme si l’on en faisait partie. Ne voyant rien arriver que des moments autour de la mère et à la ferme, j’ai eu peur de ne rien avoir à découvrir , du coup la fin m’a semblé précipité ; mais en allant faire des recherches sur le net, j’ai pu voir qu' il y avait un suite.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  petitepom le Lun 23 Juil 2012 - 5:09

Le ferme de Neshov

J'ai préféré ce 2° tome, on connait les personnages et leurs situations, on est familié avec le décor, on fait parti de cette famille.

De chapitre en chapitre, on suit les trois frères, Tor, dans sa ferme de porc vivant avec son "père", Margido et Erlend qui reste mon préféré par sa sensibilité plus marquée ; tor est un paysan dur au labeur et Mardigo est un homme droit et religieux ; Erlend de part sa relation avec Krumme et leurs envies d'avoir un enfant donnent un touche douceur dans ce récit.

Torum, la fille de Tor est plus effacé, je trouve ; elle porte cet héritage lourd sur les épaules, sa venue à la ferme, pour aider son père en est l'exemple.

Cette saga me plait, je suis à fond dedans, je poursuis la 3° tome de suite.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  petitepom le Dim 29 Juil 2012 - 16:28

L'héritage impossible

Ce troisième tome comme le premier est plus descriptif, on peux lire plusieurs pages à suivre le quotidien fastdieux de torum, mais ces longs paragraphes prennent tout leurs sens, une fois que l'on avance dans l'histoire, car, comme le dit le titre cette héritage est impossible.

La vie de Torum à la ferme avec son "grand père" est dur, la répétition des même taches, jours après jours ; seul erlend reste en dehors de la réalité profitant de la vie égoïstement. Margido est plus lucide mais préfère espérer que ca marchera et qu'il pourra garder un oeil sur la ferme sans trop s'impliquer.

Le lecteur se demande comment tout cela va finir, cette envie de savoir pousse à tourner les pages ; j'ai bien aimé cette trilogie, un roman vrai au coeur de la Norvège, ca change de décor et des lectures plus communes.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  noemiejardine le Mer 27 Fév 2013 - 20:17

je ferai de toi un homme heureux


  • Broché: 336 pages
  • Editeur : BALLAND; Édition : Balland (7 février 2013)
  • Collection : Littérature étrangère
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2353151779
  • ISBN-13: 978-2353151776
présentation par amazon:
Norvège, 1960 : la modernité s empare enfin des foyers et les corvées
des mères de famille se voient simplifiées grâce à l arrivée de l eau
courante, du réfrigérateur, des machines à laver... La bien nommée «
Cité de l Avenir » a su s accorder à son époque : ici règnent - en
apparence, du moins - la joie de vivre et le contrôle social. Huit
familles y vivent très proches les unes des autres. Les femmes au foyer
ne se gênent pourtant pas pour se critiquer mutuellement sur leur façon
de se vêtir ou le mode de vie des uns et des autres. Ici, les voisines
se font mutuellement leurs permanentes à domicile, ça papote dans tous
les coins, et avec un peu de chance, on peut apercevoir la dame du
troisième étage qui fait le ménage chez elle, chaque vendredi,
complètement nue. Et voilà qu un jour, un jeune homme se présente et
propose d installer des judas aux portes...

Une intrigue à la Desperate housewives où les peurs, les hontes, et les désirs inavoués sont dépeintes avec un réalisme cru.
Véritable étude sociologique des années 60 en Norvège où chacun retrouvera des éléments de son enfance.
Synergie poche : Sortie simultanée de La Tour d Arsenic chez 10/18 (janv 2013)
«
On est bluffés par le don de conteuse de Anne B. Ragde qui insuffle vie
dans chacun de ces appartements. On croirait voir les lumières s y
allumer, une à une. » Dagbladet


Pas mal, on est lentement pris par les vies racontées.
Un petit immeuble, des familles, certaines heureuses, d'autres pas du tout, des femmes qui s'ennuient, d'autres qui s'activent fébrilement....
C'est bien raconté, amusant aussi...un livre où l'on ne se prend pas la tête, ça c'est sûr. Une lecture tranquille, gentillette dirais-je....
mais rien de génial ni de très accrocheur. Garderai le souvenir d'un petit immeuble en Norvège, tout en béton et très mal insonorisé.

3.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne B. RAGDE (Norvège)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum