Éliette ABÉCASSIS (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Mousseline le Sam 25 Oct 2008 - 15:33

De : Sarah-Émilie (Message d'origine) Envoyé : 11/14/2002 05:42
Éliette ABÉCASSIS: La répudiée

Une plongée dans un monde fermé et régit par des lois strictes, sans jamais porter de jugement. Une belle réussite de la part de cette auteure!

Rachel, de la communauté des Hassidim, est mariée depuis 10 ans à Nathan. Ils s'aiment, mais n'ont pas d'enfants. Le rôle et la fierté de la femme doivent être de porter des enfants et de permettre à son mari d'étudier la Thora. Elle se prete avec plaisir au second, et espère chaque mois le premier. Même sa mère la juge...

Après 10 ans, un Hassidim a le droit de répudier sa femme si elle ne lui a pas donné d'enfants. Le droit, mais pas le devoir... en théorie. Beaucoup de presssion pleuvent sur Nathan. Rachel surmonte sa honte et les interdictions de son peuple et consulte un médecin dans l'autre partie de Jérusalem. Elle apprend que le problème de la conception des enfants dépend probablement de Nathan... mais que peut-elle faire? Rien, à part se terrer dans sa honte et sa douleur.

Un roman superbement écrit, qui se lit très bien et assez rapidement.

Je n'aime pas les romans que publient la maison Albin Michel... Sur la 4e de couverture, une brève citation du livre, et nulle part on ne retrouve d'informations sur l'auteur. Dommage.

4/5


De : philaera Envoyé : 11/15/2002 3:09
La répudiée

J'ai un avis plutôt mitigé sur ce livre; il m'est impossible de voir dans ce roman une histoire d'amour;
J'ai l'impression que l'histoire de cette femme et de cet homme n'et peut-être qu'un prétexte employé par l'auteur pour dénoncer l'extrémisme religieux. Mais dans ce cas il aurait fallu que le sujet soit plus approndis.
Beaucoup voyent en ce livre une histoire d'amour, moi dans ce livre je n'y vois que l'intolérance et la prétention qu'engendre l'extrémisme religieux que j'ai en horreur.
Biensûr cela n'engage que moi, mais bien qu'il soit trés bien écrit quelque chose me dérange dans ce livre, il manque quelque chose.

Ma note 3/5
Philaera


De : Mousseliine Envoyé : 16/04/2003 20:42
Éliette ABÉCASSIS: La répudiée
(éditions Albin Michel)

Un très très bon roman! un peu court par contre mais bon c'est déjà ça.

C'est l'histoire de Rachel, une juive Hassidim, mariée à Nathan depuis bientôt dix ans. Le hic...ils n'ont pas encore d'enfants et après dix ans un mari a le droit, et non le devoir, de répudier sa femme si celle-ci n'a pas donné d'enfants à son époux. Rachel vit dans la crainte que Nathan la répudie, surtout que ce dernier subit beaucoup de pression de la part de son père.

J'ai beaucoup aimé découvrir les coutumes, les habitudes de vie, les croyances et les fêtes religieuses des Hassidims. Bon on reste un peu sur notre faim car c'est un petit livre de 130 pages alors l'auteure n'a pas le temps d'élaborer mais c'est correct car ça me donne le goût de lire autre chose sur le sujet.

Très intéressant de voir comment la religion peut prendre toute la place dans la vie de certaines personnes...et ce sans se poser de questions, c'est ainsi. Alors que d'autres ont la force ou la clairvoyance de remettre en question les préceptes de cette religion, comme la soeur de Rachel.

En tout cas j'ai vraiment aimé!

Note : 4.25/5
-------------------------------------------------------------------------------------
Eliette Abécassis

Fille d'Israël née en France, Éliette Abécassis est une brillante exégète des récits bibliques. Agrégée de philosophie, fascinée par le polar, elle allie avec virtuosité l'érudition historique et théologique au roman d'aventures. Pour cette jeune auteure, avide d'investigations sur le terrain, la quête spirituelle est aussi haletante qu'une enquête policière.

Qumran la révèle au public en 1996. Vendu à 200 000 exemplaires, traduit en 18 langues, il est rapidement hissé au rang de best-seller mondial. Quatre ans plus tard, avec le même succès, elle publie le Trésor du temple, seconde partie de la trilogie encore inachevée. Éliette Abécassis est aussi une scénariste primée - Kadosh, 1999 - et La Répudiée (2000). En 2002, les jurys des prix Goncourt, Médicis et Fémina avaient tous inclus Mon père dans leur première sélection.

--------------------------------------------------------------------------------

Bibliographie

Le corset invisible
Albin Michel, 2007
Un heureux évènement
Albin Michel, 2005
La dernière tribu
Albin Michel, 2004
Clandestin
Albin Michel, 2003
Mon père
Albin Michel, 2002
Le trésor du temple
Albin Michel, 2001
La répudiée
Albin Michel, 2000
Petite Métaphysique du meurtre
P.U.F., 1998
Qumran
Livre de poche, 1998
L'Or et la Cendre
Ramsay, 1997; Livre de poche, 1999




De: Polo

Éliette ABÉCASSIS: La répudiée

Il s'agit d'une femme répudiée par son mari à cause de la loi juive, qui prescrit la répudiation d'une femme mariée si, après dix ans de mariage, elle n'a pas enfanté. Ce roman nous laisse sur notre appétit. L'auteure ne fait que soulever le problème. Un homme aime sa femme et par lâcheté il accepte de la répudier à cause des pressions familiales et religieuses.

Et si c'était l'homme qui était stérile? Le roman fait ressortir l'étroitesse d'esprit des religions. Elles érigent en dogme le fruit de leurs préjugés et de leur ignorance. Le roman ne t'en apprendra pas plus que ce résumé et que celui de Philaera. Ce roman n'est sûrement pas un roman d'amour. Les héros s'aiment certes, mais l'oeuvre ne fait pas ressortir la dynamique de leur amour. Moi, je partage l'opinion de Philaera.

Note : 3/5
(Polo)


De: Karine, 33 ans, Genève/Suisse
J'ai franchement détesté! Je n'ai pas aimé le style et l'écriture. L'histoire en elle-même est pas mal mais racontée différemment. On reste sur sa faim, l'histoire est trop courte. J'ai l'impression d'avoir perdu 2 heures!
Note : 2/5


De: Nathalie Perrier

La répudiée

Ce roman très bref (130 p.) ne raconte pas vraiment d'histoire; c'est plutôt le cri déchirant d'une femme juive répudiée par son mari parce qu'au bout de 10 ans de mariage elle ne lui a toujours pas donné d'enfant. A travers certains rites et coutumes de la religion juive (mariage, purification des femmes) on entrevoit la condition féminine et la résignation avec laquelle elles l'acceptent. La révolte est intérieure, assimilée à la souffrance.

C'est très bien écrit mais la brièveté du récit laisse le lecteur non éclairé quelque peu sur sa faim.


De : van1709 Envoyé : 03/07/2005 21:16

La répudiée

Voilà un livre dont le style m’a légèrement déroutée au début, je ne suis pas habituée à ce style, mais j’ai vite repris le dessus, et ça m’a beaucoup plu. Cependant, je l’ai trouvé bien trop court à mon goût. J’aurais voulu plus de détails, un peu plus d’approfondissements. L’angoisse de la narratrice est quand même bien exprimée, et l’injustice de la situation est révoltante.

Note : 3.5/5


De : sweety_delphine Envoyé : 2007-07-05 04:44

Eliette Abecassis - La répudiée

Rachel et Nathan s'aiment passionnément mais après 10 ans de mariage, aucun enfant n'est né de leur union. Or d'après les lois de leur religion, un homme et une femme mariés doivent s'unir pour procréer et faire l'amour pour le plaisir est un péché.
D'après leurs lois, après 10 ans d'un mariage infécond, un homme peut répudier sa femme même si celle-ci n'est en fait pour rien dans la stérilité du couple. Mais comment savoir ce gende de diagnostic lorsque se montrer nue devant un autre homme que son mari est un crime, même s'il s'agit d'un médecin.
Rachel va ainsi être répudiée, rejetée par l'homme qu'elle aime, sans qui elle ne peut vivre.

J'ai apprécié ce couple pour leur côté amoureux. J'ai détesté Rachel pour son côté acceptation des lois absurdes qui veut que la femme soit inférieure à l'homme et soit complètement dévouée à son époux. J'ai détesté Nathan pour son côté d'homme faible qui se laisse dicter sa conduite par des lois ridicules.

J'hésitais à m'intéresser au livre. Je m'étais dit que je ne lirai plus de livres laissant une grande part à la religion car je sais très bien que ça va me mettre hors de moi. Ces sottises et croyances inventées de toutes pièces par des hommes qui ne cherchent qu'à contrôler les faiblesses des autres. C'est encore l'impression que j'ai eu avec le livre. Deux êtres se font dicter leur conduite et leur vie par un homme qui utilise les croyances. Mais il ne vaut pas mieux que les autres donc pour qui se prend t-il pour oser clamer ces lois absurdes?

Ce qui m'a mis hors de moi dans le livre :
1) Le couple n'a pas su croire en eux et leur amour et a préféré se fier à une loi qui les oblige à avoir des enfants.
2) La fin montre une Rachel faible. Mais cette vision me fout en boule. Une femme n'est pas une poupée qui meurt lorsque son homme s'en va. J'aurais aimé qu'elle aille de l'avant, qu'elle prenne du poil de la bête, qu'elle recommence à zéro. L'homme n'est pas tout dans la vie ! C'est un compagnon de route important mais sans lui le chemin continue quand même.

Je ne regrette pas d'avoir lu le livre qui est quand même bien écrit mais il m'a mise en rogne ;-).

2,5/5

Majanissa
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Éliette ABÉCASSIS

Message  Cocotte le Dim 9 Nov 2008 - 0:40

De : lassy Envoyé : 31/10/2004 00:52
Je parle d' Eliétte Abecassis à propos du Da Vinci code, et je vois que les titres dont je parle ne sont pas traités ici : alors, avec l'aide des 4e de couverture (mauvaise mémoire)

L'Or et la Cendre
Un théologien de renommé mondiale est assassiné. Un jeune historien spécialisé dans la 2nde guerre mondiale, va aider son ami journaliste dans son enquête. Ils rencontrent des théologiens juifs et catholiques, des historiens, des témoins des camps nazi.... Et une jeune femme dont la famille semble détenir des secrets....
Un thriller, une histoire d'amour, et une réflexion aiguë et lucide sur les valeurs et les désarrois de notre temps.

Qumran
Le vol d'un des précieux manuscrits de la mer Morte, découverts en 1947 dans les grottes de Qumran, précipite Harry, jeune juif religieux, fils d'un archéologue israélien, dans une enquête jalonnée de cadavres crucifiés.
Quels terribles secrets renferment donc ces manuscrits, pour être toujours en grande partie soustraits, cinquante ans après, à la connaissance du public et des scientifiques? Les énigmes qui entourent la vie et la mort de Jésus ont-elles donc des enjeux susceptibles de provoquer ces meurtres atroces ?
Récit érudit et palpitant, dont l'intrigue se joue sur 2000 ans de l'histoire humaine.
Livre étonnant. Surprenant. Que chacun peut lire, grand public et lettrés, amateurs de suspense et d'intrigues troubles, familiers de l'Histoire, celle qui est sainte, celle qui est profane, et des débats capitaux de la pensée depuis 2000 ans et davantage. (Philippe Cusin, le Figaro littéraire)

Le trésor du Temple
Avril 2000, désert de Judée. Un archéologue sacrifié sur un autel, près des grottes de Qumran. Les services secrets israéliens en état d'alerte.

Ary, le héros de Qumran, est à nouveau plongé au coeur d'une des plus extraordinaires énigmes de l'Histoire qui unit, au fil des siècles, les Esseniens, les Templiers, et la secte des Assassins.
Et, remontant du fond des âges, le mystère du trésor du Temple.

Un thriller messianique (...) qui allie avec virtuosité l'érudition historique et théologique au roman d'aventures.

5/5 ! surtout pour Qumran, qui a été une révélation du genre pour moi, mais j'ai peur qu'on se lasse un peu "des ficelles", à la longue....


De : grenouille Envoyé : 17/11/2004 15:16

La dernière tribu, Eliette Abécassis :

Résumé : " pourquoi le corps d'un homme, assassiné il y a 2000 ans au tibet, se retrouve-t-il aujourd'hui dans un temple shintoïste de Kyoto? POurquoi tient-il dans la main le fragment d'un manuscrit de Qumran? Qui avait intérêt à ce qu'on le découvre là? Chargé par les services spéciaux israéliens d'élucider ce mystère, Ary Cohen se retrouve lancé dans la mission la plus périlleuse qui lui ait jamais été confiée." Critique sur la 4ème : "thriller autant qu'aventure spirituelle, la dernière tribu explore les arcanes du judaïsme et du bouddhisme tibétain et japonnais. Erudition, intelligence, invention : avec le talent d'une grande romancière et le sens de l'intrigue d'un maîter du suspense, l'auteur joue avec les textes sacrés, les religions l'histoire et le temps"'.

Ma critique : si j'ai tout recopié c'est pour vous proposer quelque chose d'un peu objectif. Je n'ai pas vraiment aimé ... même si je reconnais que l'auteur ne mérite pas d'voir 1 ou 2... En effet, il y avait tout pour me plaire dans ce livre, certains de mes ingrédients fétiches depuis Da Vinci Code, mais là la mayonnaise n'a pas pris... Je n'ai pas lu Qunram, peut-être que ça explique pourquoi je n'ai pas sympathisé avec les personnages (j'aimerais avoir ton avis Scarpeta car tu a fais une bonne critique du 1er). J'ai trouvé les passages sur les religions et les traditions ennuyeux, un peu plaqués (l'exercice m'a semblé plus intellectuel qu'autre chose) et les relations entre les héros dépourvues d'émotion. Globalement ça manque d'élan à mon goût et je devais faire un effort pour reconnaître les différents prêtres bouddhistes que je confondais. Je n'ai pas trouvé le souffle d'énergie que j'aime dans les romans d'aventure ou de quête, ni le rythme indispensable à un bon policier... Dommage, j'avais bien aimé "mon père" du même auteur. L'écriture était plus en phase avec le sujet pour moi...
Note : 3/5

De : Felindra2775 Envoyé : 08/01/2005 00:36

"Mon père" de Eliette Abécassis

Parce que, un jour, elle reçoit la lettre d'un inconnu qui lui dit être le fils de son père, qu'elle le croit sans hésiter, Héléna, la narratrice, réexplore son passé et campe, pour son demi-frère, le portrait d'une relation père-fille idyllique, hymne à la figure paternelle, à la flamme de la transmission, au miracle de la parole. L'autre versant de cette relation duelle, c'est la peinture saisissante des désarrois d'une femme déprimée, otage d'un père trop présent.

Mon avis:

Ce livre est très vite lu, j'ai mis à peine 3 heures. Il faut que je le digère car c'est un livre très fort en émotions. Pas qu'il fasse pleurer, non. Mais bien que ce soit un roman, c'est une histoire qui aurait pu exister. Beaucoup de souffrance. Il est écrit un peu comme un policier. Ils mènent tous les deux leur enquête afin de savoir qui était vraiment ce père et jusqu'à la fin on est tenu en haleine. J'ai beaucoup aimé.

4/5

felindra


De : teddyteddy_nounours Envoyé : 08/06/2005 21:50

LA DERNIERE TRIBU D' ELIETTE ABECASSIS

Le résumé est au message de Grenouille

Mon avis:
J'ai choisi ce livre pour la couverture et l'auteure, et pour une fois j'ai lu aussi la 4ème de page, et làj'ai pris peur, car pour moi mélanger thriller-spiritualité-judaïsme-bouddhisme-Israél-Thibet-Japon, correspond à des histoires misent dans un shaker pour faire le livre de l'année. Je n'ai pas été déçu de mon choix, car j'ai effectué un voyage étonnant à travers ces différents pays aux cultures très opposées parfois. J'ai été pris dans un tourbillon, comme Ary Cohen (le fil rouge du livre). Pas un moment d'ennui et en plus le sentiment d'apprendre et comprendre sans effort, tellement l'écriture est claire et précise. A part Patrick Carré, personne, en tant qu'écrivain n'avait réussi à m'intéresser sur un sujet aussi pointu.
Eliette a le don d'écrire d'une façon où l'on a de la peine à penser que c'est romancé. Moi, en tout casj'ai eu l'impression de vivre une histoire réelle. Ce roman a été pour moi un choc culturel qui m'apassionné du début à la fin. Je pense que dans ma biblio il y aura toujours un livre d'Eliette à lire. Je ne mets pasde passage de ce petit bijou, car je risque d' écrire le livre en entier.
Bravo, merci, votre livre m'a donné beaucoup de bonheur.

Teddy 4,8 /5

"Roman historique"


De : Philcabzi5 Envoyé : 27/06/2007 13:49

Éliette ABÉCASSIS: La dernière tribu
Ed. Livre de poche, 2004, 347 pages

Note: 1.5/5

Présentation de l'éditeur:

Le corps d'un homme, assassiné il y a deux mille ans au Tibet, est retrouvé au japon, dans un temple shintoïste près de Kyoto. Il tient dans sa main un fragment d'un des célèbres manuscrits de Qumran. Chargé par les services spéciaux israéliens d'élucider l'énigme, Ary Cohen découvre, au fil de son enquête, des similitudes entre les deux religions, juive et shintoïste. L'une des tribus hébraïques dispersées au IXe siècle avant notre ère serait-elle parvenue à gagner l'Extrême-Orient ? Au pays du Soleil Levant, Ary devra affronter bien des dangers avant de comprendre les raisons de cette macabre et étonnante découverte, et de retrouver fane, la femme de sa vie, agent de la CIA.

Mon avis:

Ce que j'ai pu m'ennuyer en lisant ce livre... Pourtant j'avais adoré Qumran de la même auteure! Le personnage princical, Ary Cohen, m'a tapé sur les nerfs dès le début. Un juif hassidique, devenu esséniens, devant devenir le prochain Messie mais préfère coucher avec une femme de la CIA. Il devient ensuite apprenti dans l'Art du Combat, moine bouddhiste, shintoïste. Bref, un peu trop gros pour moi! J'ai eut l'impression tout le long du roman que les pages ne servaient qu'à y mettre des informations sur le shintoïsme, le boudhisme et le judaïsme. L'histoire était presque inexistante sauf celle de l'amour de Ary pour la fuyante Jane, ce qui m'a véritablement agacé!


De : Arti77772 Envoyé : 22/06/2005 17:12

Éliette Abécassis - Clandestin
(Albin Michel, 2003, 162 pages)
L'été. Un homme, une femme, un train. Des regards qui se croisent, un trouble qui naît. Elle part rejoindre un compagnon qu'elle croit aimer. Lui est en fuite et doit retrouver un passeur sur le quai de la gare, à l'arrivée. Tout les oppose. Mais tout leur semble possible.

Voici un roman d'amour contemporain qui n'a rien de rose, ni de surfait, écrit d'une plume lucide, sensible, qui décrypte les engrenages d'un coup de foudre, de l'espoir qui renaît, de deux destins bouleversés.

La fin est assez triste...

Note : 3.5/5
(Arti)


De : Arti77772 Envoyé : 25/08/2005 09:58

Éliette Abécassis - Un heureux événement
(Albin Michel, 2005, 223 pages)

« Mais d’où vient cette folie que les gens ont des enfants ? Pour qui se prennent –ils ? Savent-ils ce qu’ils font ? »
Le ton est donné. Eliette Abécassis divulgue l’envers caché de la maternité comme si elle brandissait une kalachnikov. Gestation, cellulite, épisiotomie, montée de lait et aliénation, rien ne nous est épargné. Ô adorable bébé vampire qui transforme une femme en maman, autrement dit panse molle aux neurones carbonisés. Sans oublier le mari maillon-faible, la belle-mère cauchemardesque, les nuits blanches, la liberté enfuie. Les multipares glousseront, les primipares riront jaune et les nullipares seront terrifiées. Ou soulagées.
4/5 Arti


De : doriane99 Envoyé : 17/12/2006 21:08

Éliette ABÉCASSIS: Un heureux événement

Barbara Dray prépare sa thèse en philosophie quand survient "l'Heureux Evénement", elle devient maman d'une petite Léa. Ce livre est l'histoire de sa grossesse, de son accouchement et des conséquences de sa maternité sur sa vie.

Un livre à interdire aux jeunes femmes qui veulent devenir maman, on y trouve ce qu'il y a de pire dans la maternité : les nausées, le corps devenu celui d'une "baleine échouée", les difficultés de l'attachement, la destruction du couple au profit de la relation "maman-bébé"... L'auteur y déverse toutes ses désillusions.

"Faire un enfant... c'est la fin de la vie" ; "ma vie ne 'appartenait plus. Je n'étais plus qu'un creux, un vide, un néant. Désormais, j'étais mère".

Même si, à la fin du livre, cette maman s'épanouit dans sa maternité (au détriment de son couple), le bilan est bien négatif et moi qui suis la première à parler à mes amies enceintes des difficultés rencontrées lors de cette période de bouleversement, je suis effarée de la noirceur de ce livre !

J'ai eu l'impression d'un livre dans lequel l'auteur a déversé son amertume, la maternité qui casse le couple et qui oblige à se sacrifier pour son enfant... Un livre dangereux pour celles qui ne sont pas passées par là, offrez-le et soyez sûre qu'elles resteront sans enfant !!!

2/5


De : Chris tomando mate Envoyé : 02/01/2007 20:25
Si vous avez aimé La Répudiée et puisque certains semblent l'avoir trouvé trop court , je vous conseille le film d'Amos Guitaï : KADOSH il m'a bouleversée!!
Le scénario a été co-écrit par Eliette Abécassis et c'est en lisant vos critiques que j'ai pensé au film. Par contre je ne sais pas si le livre a précédé le film ou inversement

Bonne lecture ou bon film!!
De : Audreyzaz Envoyé : 2008-11-02 08:43

MERE ET FILLE, UN ROMAN - Éliette ABÉCASSIS

Quatrième de couverture :

« Personne ne te rendra plus heureuse que moi, puisque c'est moi qui t'ai faite. Personne ne te comprend comme moi puisque tu viens de moi, puisque tu es moi. »
Deux personnalités du monde de la mode, mère et fille. Une histoire d'amour, de possession, d'admiration et d'émancipation. Où la séduction, le désir sont le fil conducteur de la relation, la féminité un héritage.

Mon avis :

J'avoue je ne sais pas trop quoi penser de ce livre, c'est assez confus dans ma tête, je crois que je n'ai pas tout compris.

Il y'a une sorte de "Je t'aime, moi non plus" tout au long de l'histoire. La mère qui tient à protéger sa fille, la fille qui aimerait tout de même faire sa place dans le milieu professionnel mais sans pour autant froisser sa mère et lui faire croire qu'elle veut la mettre à la porte.

Ensuite toute une partie sur la maternité, là ça ne m'a pas parlé plus que ça, n'ayant pas encore d'enfant, malheureusement je n'ai pas été sensible à ça.
J'ai bien ressenti certaines choses mais d'après moi ce roman s'adresse plus aux femmes ayant un ou des enfants.

Je n'ai été touchée à 100 %, peut être que si je relis ce livre dans une dizaine d'années lorsque j'aurais eu un enfant peut être que là je verrai les choses autrement mais pour l'instant j'ai 22 ans et bien qu'avec quelqu'un depuis 5 ans je ne suis pas prête à avoir un enfant maintenant donc tout ceci ne me parle pas encore.

Ma note : 2/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Eliette Abécassis - Mon père

Message  sybilline le Jeu 3 Nov 2011 - 21:24

Romain très vite lu et très prenant. Beaucoup d'émotions sans rentrer dans le patho. On ressent bien tout le poids sur les épaules de la narratrice.

4/5
avatar
sybilline

Nombre de messages : 17
Location : belgique
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Liza_lou le Mer 25 Juil 2012 - 14:45

Un heureux évènement
(Le livre de poche, 160 pages)

"L'heureux évènement" dont il s'agit est ici la naissance de Léa, la fille de Barbara et Nicolas. Ce qui devait être l'un des plus beaux moments de leur vie va en réalité être le déclencheur de la crise de leur couple, la catalyseur des haines et des reproches, la fin de leur vie passée.

Avec ce roman, Eliette Abécassis dresse un portrait au vitriol de la maternité et de ses conséquences. Rien ne lui échappe ou presque : La grossesse, avec son lot de désagréments (nausées, corps déformée que Barbara ne reconnait plus et se met à haïr), l'accouchement difficile avec un père qui s'évanouit d'horreur et enfin la vie de mère en tant que telle où la fatigue, la solitude et l'incompréhension face à son bébé désempare Barbara.

Venant moi même de devenir maman, je me suis reconnue dans certaines situations et ai donc pu relativement comprendre les sentiments de l’héroïne. Il n’empêche! Il va sans dire que Mme Abecassis a fait fort ici en ne montrant que le coté négatif de la maternité. Certes, ce récit est bien l'un des rares à mettre en exergue le coté négatif du désir d'enfant et de la maternité, ce qui, en soi, est une révélation. Mais quelle noirceur! Quel pessimisme! "Ma vie ne m'appartenait plus. Je n'étais plus qu'un creux, un vide, un néant. Désormais, j'étais mère." Rien que cette phrase vous donne un aperçu du ton du livre. Et à vrai dire, ce n'est rien par rapport aux différentes scènes décrites dans le récit.

Un récit choc, percutant voire dérangeant. Si après l'avoir lu, vous voulez encore avoir des enfants, c'est que vous êtes prêt!

Ma note : 3/5
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  petitepom le Ven 30 Nov 2012 - 11:34

la répudié

Ce roman est très court, ce n'est pas mes préférences car on a pas le temps de rentrer dans l'histoire.

Le sujet m'interessait, j'attendais à ce que ce soit plus éttoffé ; Rachel est soumise et amoureuse de son mari, elle accepte difficilement le rejet de son mari; la religion gère leur vie, le mari est en accord avec sa loi hassidique.

J'aurai aimé un peu de combativité de la part de Rachel ou de déobéissance de la part du mari, cela aurait donné un peu de pigment à cette histoire, belle mais trop plate.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 245
Age : 51
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Van le Dim 19 Mai 2013 - 17:44

Un heureux évènement

Barbara va être mère. Après 3 ans de pur bonheur avec son compagnon, elle a l’impression que sa vie change. Plus rien ne sera comme avant pour elle. Sa vie est "détruite", elle n’a plus aucune liberté, sa vie de couple se dissous.

Ce livre était une bonne façon de voir les aspects peu reluisants de la maternité. Le manque de sommeil, les responsabilités, l’indépendance en moins, les disputes de couple, l’organisation, etc… Cependant j’ai tout de suite senti le manque de volonté de Barbara, de la mauvaise foi, un manque d'envie de s'impliquer. Et c’est ce qui m’a chagriné, et m’a aidé à prendre du recul. Pourquoi est-elle comme ça ? On n’a pas vraiment d’explication. Je suppose que certaines personnes vivent très mal le fait de devenir mère, après tout, tout le monde est différent. Mais j’ai quand même reconnu cette mauvaise foi, surtout lors de ses disputes avec son homme. Je ne sais pas comment c'est de devenir mère, j'imagine que ce n'est pas tout rose, mais est-ce pour autant tout noir? Je ne pense pas. C’est un livre court avec juste une description de ce qui se passe. Une vision très très noire de la maternité.

Note : 3/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 33
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Cyrielle le Dim 19 Mai 2013 - 17:55

J'ai hâte de le lire. Je pense que ça doit être intéressant de le lire avant d'avoir un enfant et ensuite.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7314
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Cyrielle le Lun 17 Juin 2013 - 7:48

UN HEUREUX EVENEMENT
 
 
Mon avis: 3.5/5
Une histoire très intéressante mais une protagoniste dès plus horripilante.
Ce roman brise le mythe de la maternité parfaite, bisounours. Mais il le brise tellement que s'en est énervant, Barbara est contradictoire, elle ne supporte pas sa nouvelle vie de mère mais en même temps elle ne peut pas se passer de sa fille...
Je trouve aussi qu'elle est très immature, bien sûr qu'un enfant change sa vie, c'est une nouvelle vie qui commence, Barbara veut rester la jeune femme qui faisait la fête, partait en week end improvisé, étudait, elle est finalement assez égoïste et d'une mauvaise foi abérrante!
Quant à l'idée que d'avoir un enfant casse forcément l'amour et le couple, permettez moi de vous dire que ça m'a particuliairement agacé!
Bref, un roman qui m'a hérissé le poil mais qui est toutefois instrutif et fait réfléchir sur son désir d'enfant et les chamboulement que ça apporte.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7314
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  cookie610 le Dim 8 Fév 2015 - 20:06

Un heureux événement

Note : 2.5/5

Le résumé a déjà été fait plusieurs fois ci-dessus. 

Critique : J'étais curieuse de lire ce livre, l'histoire de la face cachée de la grossesse et de la maternité et j'ai été un peu déçue. Le personnage principale Barbara, est hyper horripilante. Je peux comprendre sans problèmes les personnes qui ne souhaitent pas avoir d'enfants, mais je trouve qu'ici le personnage est très égocentrique dans ses choix de faire un enfant sans vouloir en assumer les conséquences. L'auteure a mis dans ce livre le pire du pire (de ses expériences ?) : les bouleversements physiques, les tensions et déchirement dans le couple, le baby-blues, etc. Dommage qu'on n'ait que le côté très négatif de la maternité, sans une touche de positif. N'étant pas maman moi-même, je dois dire que ce livre ne donne pas du tout envie de le vivre.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4683
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éliette ABÉCASSIS (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum