Pierre BORDAGE (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre BORDAGE (France)

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 5:03

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 2005-03-24 07:55

L'EVANGILE DU SERPENT de Pierre BORDAGE
ed Folio/676 p

4ème de couverture : Jeune indien d'Amazonie élevé en Lozère, Vaï Ka'i incarne la sagesse du serpent double, symbole chamanique de l'ADN. Il prône l'abandon des possessions, le respect de la terre et accomplit des miracles. Quatre évangélistes, Mathias, tueur à gages, Marc, journaliste désabusé, Lucie, strip-teaseuse sur le Net et Yann, premier disciple racontent celui que la presse surnomme le Christ de l'Aubrac....

Mon avis : Quand on connaît un peu la Bible et plus particulièrement le nouveau testament, c'est un plaisir de suivre les références multiples que l'on peut retrouver dans ce roman. Mais, l'histoire est parfaitement compréhensible et passionnante à suivre même sans culture religieuse.
L'auteur situe son récit dans un futur proche. Pas de vaisseau spatial ou d'être venus d'ailleurs, je vous rassure mais plutôt une extrapolation très réaliste à partir du développement actuel des sciences et de la politique dans un cadre tout ce qu'il y a de plus contemporain.Et le moins que l'on puisse dire c'est que le monde va mal très mal et que ça ne va pas en s'améliorant.
Le personnage énigmatique de Vaï Ka'i est fascinant dans la vision qu'en ont les quatre personnages principaux qui se partagent les chapitres du roman.
Quand aux idées développées par l'auteur si elles ne sont pas nouvelles, elles ont au moins le mérite d'être au service d'un très beau roman sur le thème de l'origine d'un mythe ou d'une nouvelle religion.

Ma note : 4,5/5





De : 2550Chimère Envoyé : 2005-05-14 13:21

L'ENJOMINEUR-1792 de Pierre BORDAGE
ed L'atalante/414p

Résumé : France, 1792, époque de la Terreur, Emile journalier dans une ferme en Vendée tombe amoureux, fait la connaissance du monde invisible et est amené à partir en quête pour combattre une ombre maléfique. Cornuaud, lui est de retour de Saint Domingue et vit sous le joug d'une malédiction. Il a été enjominé (ensorcelé) par une sorcière vaudoun en punition de son crime (le viol d'une esclave). Il retrouve son pays en plein dans la tourmente de la révolution et des luttes entre les différents partis de celle-ci et cherche à tout prix à se faire désenvoûter.

Mon avis : Premier volet d'une série qui devrait compter 3 tomes, L'enjomineur met en place les éléments de l'intrigue tout en plantant un décor peu usité en fantasy historicisante, la révolution française. La magie peu présente sauf pour Cornuaud qui se sait envoûté et qui cherche à se débarasser de sa malédiction. Emile ou Milo pour les intimes commence tout juste à se faire à l'idée de l'existence des farfadets, des esprits de l'eau etc...On suit les deux trames qui sont reliées entre elles par la présence d'un fil conducteur : une mystérieuse secte à l'origine de bien des meurtres. L'ambiance historique est bien rendue, les personnages sont intéressants et j'attend la suite avec impatience.

Ma note 4/5





De : 2550Chimère

Les DERNIERS HOMMES
Pierre Bordage

Nombre de pages : 608
Edition : J'ai Lu Millénaire, réédition les 6 tomes en un seul ouvrage.

Résumé au dos :
Le futur proche, après la troisième guerre mondiale. Dans une Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques, les rares ressources intactes sont partagées par des tribus nomades qui ont pris chacune en charge l'exploitation d'une denrée spécifique. Solman le boiteux, du peuple aquariote (qui découvre et contrôle les ressources d'eau), possède le don de clairvoyance : infaillible juge des âmes, cet atout est aussi pour lui une malédiction puisqu'il le confine à l'écart de tous, qui se méfient de son talent. Seuls Raïma, la guérisseuse, puis la mystérieuse Kadija et un vieux scientifique de l'ancien monde vont l'accompagner dans sa quête pour échapper à l'Apocalypse qui semble menacer inéluctablement les Derniers Hommes.
Avec Les Derniers Hommes, Pierre Bordage a réussi le difficile pari de tenir durant 6 mois en haleine les lecteurs avec un roman complet publié en 6 épisodes. utilisant avec brio et panache toutes les ressources du feuilleton populaire, il livre ici une de ces grandes aventures humanistes et fortement empreinte de religiosité dont il a le secret, riche en personnages mémorables et en rebondissements haletants. En voici l'édition intégrale, revue par l'auteur.

Résumé subjectif :
Rien à ajouter, le résumé du livre est très complet.

Mon avis :
J'ai été séduite par Pierre BORDAGE à la lecture de Wang, roman rencontré par hasard dans les toilettes d'un ami et lu dans la journée qui a suivi. J'ai adoré sa façon de décrire une société du futur complètement apocalyptique. Avec les Derniers Hommes, je m'attendais à retrouver cette noirceur et je n'ai pas été déçue! Le roman a su me tenir en haleine sans jamais faiblir. On suit fébrilement la caravane aquariote, au milieu d'une tette hostile peuplée d'insectes au poison fulgurant, des plantes vénéneuses, de nappes d'eau infectée. Les hommes tentent de survivre dans cette terre blessée, salie par les assauts chimiques de la Troisième Guerre Mondiale. Intrigues de pouvoir, amour, jalousies, hostilité entre peuples, hostilité du monde... C'est un monde complètement "post-apo" comme on dit dans la SF, loin des technologies et bien loin des voyages dans l'espace. Le roman m'a passionée... jusqu'à 50 pages de la fin. Je n'aurai pas cru qu'il s'était agit d'un feuilleton sans cette fin que j'ai trouvée ratée. J'ai ressentit ça avec "La ligne verte" (Stephen King) également. On sent que l'auteur a une idée d'où il veut nous mener, tout le long du livre il joue avec nous avec des anecdotes et des détails mais sa fin n'est pas encore déterminée. Et quand arrive le moment de la fin, j'ai l'impression que l'auteur se retrouve coincé. Ce n'est pas "raté" comme si Pierre Bordage n'avait pas su comment finir son roman, puisqu'il apporte tout du long des éléments qui prennent leur sens avec le dernier chapitre... Mais c'est un peu tiré par les cheveux, comme s'il avait cherché désespérément une explication crédible pour tous ces éléments disséminés auparavant. C'est un peu dommage, la fin laisse à la lecture un arrière-goût un peu maussade alors que le roman avait su tant nous transporter.
Je le conseille cependant vivement, même si je l'ai trouvé moins bien que la série des Wang (alors les Wang par contre, c'est à lire ABSOLUMENT!)

Ma note : 3,75/5
Je ne mets pas 4 à cause de la fin qui gâche un peu le plaisir ressenti à la lecture du reste. Mais ça reste un excellent moment quand même... A condition d'aimer l'ambiance post-apocalyptique, bien évidement.

Extrait :
(copié sur http://www.noosfere.org/heberg/bordage/extraits/derniershommes.htm)
Helaïnn l'ancienne retroussa sa robe, s'agenouilla au bord de la cuve, trempa l'index dans l'eau pendant quelques instants puis, avec d'infinies précautions, l'approcha de ses lèvres rainurées. Comme tous les sourciers, elle ne pouvait se fier qu'à son goût pour détecter la présence éventuelle d'ultra-cyanure.
Solman le boiteux, qui se tenait en arrière avec les apprentis, la vit effleurer de la pointe de la langue la pulpe de son doigt. Le poison foudroyant des anguilles GM aurait pu la tuer en une poignée de secondes. Enfouie une cinquantaine de mètres sous terre, l'eau répandait une odeur tenace de chlore - plutôt bon signe ... - et de rouille. D'imperceptibles secousses telluriques hérissaient sa surface noire balayée par les faisceaux des torches. Les quinze membres de la troupe s'étaient glissés l'un après l'autre dans un anneau de béton étroit, raide, fissuré, puis, bloqués par un éboulement trente mètres plus bas, ils avaient dégagé le passage à l'aide de pioches, de pelles, et remonté les gravats, la terre et les pierres dans les sacs en toile. Le déblaiement des boyaux d'accès aux nappes phréatiques ou aux cuves artificielles était l'aspect le moins plaisant du travail de sourcier : tant qu'ils ne l'avaient pas goûtée, ils ne pouvaient pas savoir si l'eau détectée par les baguettes était potable, et il leur arrivait souvent de tomber sur une nappe ou une cuve contaminée après avoir passé trois ou quatre jours entiers à nettoyer une galerie.
C'était la première fois que Solman participait à une rhabde, une quête d'eau. Et la dernière, sans doute, car son infirmité avait retardé à plusieurs reprises le groupe d'Helaïnn l'ancienne, et même s'ils ne lui avaient adressé aucun reproche, il avait lu dans leurs yeux que sa place n'était pas parmi eux. Sa place était avec les enfants, avec les vieillards, avec ceux que la maladie ou l'impotence condamnait à demeurer dans le camp sous la garde des chauffeurs. Les autres le vénéraient, raison pour laquelle ils n'avaient pas osé lui refuser cette faveur, mais leur respect était également une façon de le confiner dans son rôle de clairvoyant, de le tenir à l'écart des activités quotidiennes du peuple aquariote. Pourtant il avait aimé sortir de l'enceinte étouffante des tentes dressées à l'intérieur du cercle des camions-citernes, marcher à travers la plaine jonchée de rochers gris et arrondis, partager leurs repas, leurs rituels, leurs rires, il avait frémi avec eux lorsque le vent avait colporté les aboiements d'une meute de chiens sauvages ou le bourdonnement d'une nuée de hannetons-GM venimeux, il s'était réjoui avec eux lorsque les baguettes avaient vibré dans la même harmonique et que les apprentis avaient coupé les ronces pour découvrir le tampon de la gaine d'accès à la cuve.
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Pierre BORDAGE

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 5:06

De : van1709 Envoyé : 2006-01-29 11:39

Wang

1.Les portes d'Occident

2.Les aigles d'Orient

Résumé : Au 23è siècle, un rideau électromagnétique (REM) sépare l’occident et l’orient. Wang, un jeune chinois de 17 ans vit en Silésie, une province de la Sino-Russie, avec sa grand-mère. Après avoir volé du tabac pour sa grand-mère, Wang est dénoncé. Il doit payer une forte somme, sinon il n’aura d’autres choix que de devenir un tueur pour les néo-triades. Sa grand-mère le pousse alors à s’exiler et à se rendre vers l’ouest, pour atteindre le REM et passer en Occident. Car des portes séparant l’occident et l’orient s’ouvre parfois, mais personne n’est jamais revenu de « l’autre coté » et toutes sortes de rumeur court sur ce qui attend les exilés.

Mon avis : Je n’avais jamais entendu parler de cet auteur jusqu’à ce que je vois une discussion sur lui sur ce forum. Quelle perte cela aurait été si je n’avais pas ouvert cette discussion !! J’ai lu les deux volumes d’un trait. Vision très noire du monde dans le futur, vision bestiale, carrément inhumaine, les hommes sont tombés bien bas en arrivant à un tel point. L’auteur a eu une imagination débordante, et on passe par toutes les émotions, du dégoût, de l’horreur, de l’incrédulité devant toutes les choses qui se sont passées. Le monde a bien changé, on a du mal à imaginer que de telles choses puissent arriver, mais en même temps, non, ce n’est pas impossible et ça fait peur pour l’avenir de l’humanité. Le personnage principal, Wang, est carrément attachant, et tout comme lui, comme des millions « d’orientaux », on veut que les choses changent tout en se demandant comment il pourra bien s’y prendre parce que ça à l’air complètement impossible. Un livre absolument remarquable à lire absolument !!!

Note : 5/5




De : 2550Chimère Envoyé : 2006-06-12 14:48

L'ENJOMINEUR 1793 de Pierre BORDAGE
Ed L'atalante/409p

Résumé : 1793, pendant que Milo erre comme un vagabond pour avoir failli à sa mission, Cornuaud lui se voit proposer de travailler comme espion afin d'échapper à la guillotine. La secte Mithra et ses fanatiques continue d'avancer ses pions tout en tramant d'obscurs complots. Et la terreur continue de sévir...

Mon avis : Deuxième volet et que d'événements pour les personnages. Entre l'exécution du roi, celle à venir de la reine, les groupes révolutionnaires se tirant dans les pattes les uns les autres, la résistance royaliste peu convaincante, la magie, les sirènes, le petit peuple, l'esprit possesseur de Cornuaud; la dague de la Dame ont plus ou moins les mains libres pour agir au grand jour mais avec discrétion. Enfin, on en découvre un peu plus sur les origines de Milo et sur sa mission qui apparemment concerne la sanglante secte Mithra. Quant à Cornuaud, il fait du chemin dans la hiérarchie des hommes de l'ombre mais combien de temps avant que tout ne s'effondre ? Une deuxième partie palpitante, pleine de rebondissement et qui amène très probablement à un dernier tome explosif du moins je l'espère.

Ma note : 4/5





De : docguillaume Envoyé : 2007-02-19 11:28

Les derniers hommes Pierre Bordage

Collection : J'ai lu Science Fiction
2005 (pour cette édition)
671 pages

L'auteur : Pierre BORDAGE

Pierre Bordage est né en 1955 en Vendée. Il a écrit plusieurs livres de science-fiction : le cycle des Guerriers du Silence, Wang, Les fables de l'Humpur,... pour lesquels il a reçu d'importantes distinctions.

Les derniers hommes

Il s'agit d'une saga écrite en 6 épisodes dans la collection Librio en 2000

Elle réunit : . Le peuple de l'eau 2. Le cinquième ange 3. Les légions de l'Apocalypse
4. Les chemins du secret 5. Les douze Tribus 6. Le dernier jugement

L'histoire se déroule dans un monde dévasté par la troisième guere mondiale, dans une Europe en ruines. Des tribus nomades se partagent les ressources et en font le commerce, telles les Aquariotes qui recherchent les sources d'eau non contaminées.
Solman Le Boiteux appartient au peuple Aquariote et possède le don de clairvoyance. Il juge pour sa tribu puisqu'il est capable de cerner la vérité et le mensonge dans les paroles d'un homme. Mais son don et son handicap, il est boiteux, le mettent à l'écart de la tribu. Seule Raïma la guérisseuse, souffrant d'une terrible maladie génétique qui déforme peu à peu son corps, lui porte de l'attention et de l'amour.
Solman perçoit une terrible menace qui devrait prochainement mettre un terme à l'humanité, un Apocalypse dont il ressent les prémices. C'est le début d'une longue errance des Aquariotes dans les ruines de cités dévastées par le cataclysme nucléaire, pourchassés par les vendeurs d'armes et les soldats-robots.

Mon avis :

Bordage dresse le tableau d'un monde en ruines où survivent des peuples errant à la recherche de ressources. L'intrigue est difficile à résumer (d'autant que j'ai lu ce livre il y a plus d'un an). Mais il s'agit selon moi d'un bon livre de science-fiction. Le style d'écriture est superbe et fluide, les descriptions magnifiques. On lit les presque 700 pages avec plaisir, il n'y a pas de longueur. Un bon ouvrage que je recommande à ceux qui aiment la S-F, quoique la fin est un peu décevante.

Note : 4/5

Docguillaume





De : van1709 Envoyé : 2007-05-03 16:28

L’évangile du serpent

Vaï Ka’i est un nouveau prophète dont la renommée soudaine étonne, mais dont le nombre de disciples augmente de plus en plus. Parallèlement, le nombre de personnes totalement hostiles à ce nouveau mouvement augmente aussi. Originaire d’Amérique Latine, Vaï Ka’i est arrivé très jeune en France, et a commencé très tôt ses « miracles ». C’est à travers les histoires de Matthias, Marc, Lucy et Yann que l’on va en apprendre plus sur lui ; leurs routes vont toutes se croiser à un moment ou à un autre.

L’évangile du serpent se lit facilement, et rapidement. Avec ses quatre histoires racontées en parallèle, on est vite embarqué et on veut connaître rapidement la suite. Leurs histoires, ainsi que celle de Vaï Ka’i intriguent, de même que le complot dont on prend connaissance. Avec ce nouveau mouvement, on assiste à un abandon de la vie matérielle et à un retour à la nature, tout se fait progressivement pour ceux qui décident de devenir des disciples. Bonne histoire donc, mais qui n’est tout de même pas de la trempe de Wang.

Note : 3.75/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Pierre BORDAGE

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 5:08

De : joubjoub Envoyé : 2007-08-16 04:40

.:: Les guerriers du silence (Pierre BORDAGE) ::.

Les guerriers du silence constitue le premier volet d'une trilogie de "space-opera", rédigé par l'auteur français Pierre Bordage.

--------------------------------------------------------------------------------

Résumé : Quelque cent mondes composent la confédération de Naflin, parmi lesquels la somptueuse Syracusa. Or, dans l'ombre de la famille régnante, les mystérieux Scaythes d'Hyponéros, venus d'un monde lointain, dotés d'inquiétants pouvoirs psychiques, trament un gigantesque complot. (Source : J'AI LU)

--------------------------------------------------------------------------------

Avec ce roman, premier d'une trilogie, Pierre Bordage a fait une entrée fracassante dans l'univers de la SF avec ce space-opéra d'une qualité rare. Il mêle avec virtuosité un style impeccable, des personnages attachants, des situations extraordinaires, des mondes magiques, et mille autres merveilles. Le meilleur livre de science-fiction français du XXième siècle.

Avec un style maîtrisé, l'auteur signe une fresque monumentale où la multiplicité des intrigues se coordonne avec la multiplicité des personnages, vivants, attachants, sans temps morts. L'angoisse va crescendo jusqu'au bouquet final...

Premier volet d'une trilogie où se mêlent religion, spiritualité, pouvoir et complots, du fantastique et de la réalité subtilement dosés. Les Guerriers du silence aborde différents thèmes sur la nature humaine, à la fois créatrice et destructrice, à la fois souveraine et facilement soumise à autre chose. L'œuvre critique non pas les religions, mais le dogmatisme et le détournement des enseignements religieux au profit de la prise de pouvoir d'une minorité.

Ce space-opéra est plus que réussi et est en passe de devenir un classique du genre.

Pierre Bordage a reçu, en 1994, le Grand Prix de l'Imaginaire et le prix Julia Verlanger pour Les Guerriers du Silence.

Note : 5/5





De : joubjoub Envoyé : 2008-10-02 08:47

.:: Les guerriers du silence - 02 - Terra Mater (Pierre BORDAGE) ::.

Résumé : Les guerriers du silence ont été anéantis, la prochaine étape du Plan peut maintenant débuter. Le sénéchal Harkot succède au connétable Pamynx. Sortie des cuves matricielles, une nouvelles génération de Scaythes remplace les protecteurs : les effaceurs, qui annihilent la mémoire, le passé, la conscience des humains. Tout semble prêt pour l'avénement de l'informe.

"Contacte la source, avait dit le Fou des montagnes, ou ce sera la fin des hommes."

Shari est l'ultime maillon qui peut relier l'humanité au souffle de vie, reconnecter les siens à leur souveraineté, renverser la volonté des maîtres germes d'Hyponéros. Mais pourra-t-il compter sur l'aide de Jek, âgé de huit ans, de San Frisco, le prince déchu de Jer Salem, et de ces quelques inconscients qui, reliés par un invisible lien, semblent irrésistiblement attirés vers sa petite planète bleue - Terra Mater ? (Source : J'ai Lu)

--------------------------------------------------------------------------------

Dans ce second opus, l'aventure prend un nouvel essor et monte en puissance. La dimension mystique se renforce. L'intrigue devient réellement passionnante.

De nouveaux et nombreux personnages très attachants apparaissent dans ce deuxième tome. Mais ils sont tous intéressants, bien décrits et ont leur rôle à jouer.

Pierre Bordage fait preuve d'une imagination débordante. Il dépeint dans les moindres détails la multitudes de planètes qu'il crée et porte une attention toute particulière pour les mythes et les rituels propres à chaque peuple.

Son style mêle à merveille l'imaginaire, l'actuel que l'on devine assez facilement et sa foi en l'homme malgré la description d'un tissu d'horreurs dont seuls les hommes sont capables au nom de la nécessité de dominer soit par le pouvoir soit par la superstition religieuse.

L'envie de connaître la fin de cette histoire, si bien imaginée, est très forte. Vite la suite...

Note : 4/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Elfe le Mer 8 Avr 2009 - 7:14

Pierre Bordage
Ceux qui sauront


A travers la collection Ukronie, flammarion regroupe des romans qui racontent l'histoire autrement à partir d'éléments qui ont vraiment eu lieu. Ici, la révolution Française n'a pas eu la même issue que l'on connait. Et en 1882, le gouvernement de Gambetta met sur le trône Philippe D'Orléans, Jules Ferry est assassiné, et l'école n'est pas devenur obligatoire pour tout le monde. S'en suit une opposition entre les "nantis" qui possèdent tout et les "cous noirs" que l'on maintient dans l'obscurantisme le plus total.

Nous allons suivre deux personnages. Jean, jeune garçon "cou noir" qui travaille dur et suit une éducation scolaire clandestinement. Jusqu'au jour où il est découvert et est envoyé en camp de redressement. Son camion est alors attaqué par des terroristes qui le libèrent, s'en suit alors pour lui une longue cavalcade afin d'échapper aux forces de l'ordre.

Parallèlement, nous suivons le parcours de clara, jeune fille de l'argentier du roi, qui doit rencontrer son futur mari que ses parents lui imposent selon la tradition. La jeune fille rebelle et entêtée ne souhaite pas suivre le même destin que ses soeurs. Sur la route qui la mène à son futur mari, sa voiture est accidentée et un inconnue la ramasse et la séquestre.

Les deux jeunes gens vont finir par se rencontrer et tous deux, même s'ils sont de deux camps opposés vont se rallier à une même cause: leur liberté.

A travers une écriture agréable même si parfois je l'ai trouvé un peu froide, l'auteur nous amène à nous poser les questions de la dictature, de l'oppression, de la liberté d'expression et surtout de l'importance de l'éducation. C'est un roman fort, dur, et qui s'adresse, je pense, à de bons lecteurs.



Ma note: 4/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1777
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Van le Mer 8 Avr 2009 - 21:24

Très belle critique Elfe, je prends note de ce livre. J'aime beaucoup Pierre Bordage, j'ai lu le mois dernier "les derniers hommes" un vrai coup de coeur, et j'ai acheté deux autres bouquins de lui qui m'inspiraient vraiment.
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Fifietseslectures le Mar 17 Nov 2009 - 11:39

Graine D'immortels

edition Flammarion, Quark noir
251 pages

4eme de couverture
Cent cadavres dans un ashram: comme premier contact avec l'Inde,
on a fait plus zen. Mais ce n'est qu'un début: pour récupérer le
dossier Kali, les fanatiques Intouchables sont prêts à tout. Et
les magnats de la bio-ingénierie américaine aussi. Quel trésor
génétique le biologiste Jean Hébert a-t-il donc découvert pour mettre
l'Inde à feu et à sang? La solution se trouve quelque part entre les
superstitions ancestrales et la biologie moléculaire de pointe. A moins
que Mark Sidzik ne sache faire parler les morts.
Pierre Bordage est né en Vendée en 1955. Auteur de plusieurs cycles d'opéras de l'espace (entre autres, Les Guerriers du silence), il obtient en 1988 le prix Tour Eiffel de science-fiction pour Wang. Pour ses premiers pas dans le thriller, il a fait le pari de confronter la science à la mythologie.

Mon Avis:
C'est le premier livre de Pierre Bordage que je lis, et je pense que je suis tombée sur un de ses moins bons.
En gros ce livre n'est qu'une course poursuite du début à la fin. Le sujet de base est intéressant, une biotechnologie que tout le monde veut obtenir à tout prix, mais il n'y a pas assez de développement sur les tenants et les aboutissements. Bref, çà court, çà court.. çà évite les méchants...et puis flop, çà manque de profondeur.

ma note 1,5/5
avatar
Fifietseslectures

Nombre de messages : 261
Age : 39
Location : Hauts de Seine, France
Date d'inscription : 11/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les fables de l'Humpur

Message  Parch le Mer 30 Déc 2009 - 18:38

Pierre Bordage, Les fables de l'Humpur, J'ai lu, 477 pages, 1999

Aucune critique sur cet ouvrage alors que la quatrième de couverture le présent comme le "grand œuvre" de Bordage... Je me lance donc.



Dans le pays de Dorgne (que l'on devine dans le Sud-Ouest de la France), Véhir, mi-homme mi-porc, aime l'une de ses semblables. Mais dans sa communauté agricole la reproduction est rituellement organisé. Deux fois l'an, mâles et femelles sont enfermés dans l'enclot de fécondité où ces dernières subissent l'assaut des premiers. Alors qu'il espère cueillir la fleur de son aimée, Véhir a découvrir livrée appetits sexuels d'un autre. Véhir refuse la loi du clan et s'enfuit de l'enclos et de sa communauté. Il se retrouve seul dans un monde qui ne valorise que l'esprit collectif, dans un monde où règnent d'autres clans tels que les hommes-loups... Véhir a la chance de rencontrer un congénère en fuite également qui lui parle des dieux humains et dénonce l'obscurentisme dans lequel le clergé maintient les communautés de la Dorgne. Véhir commence alors trépidant voyage à la recherche des dieux humains, une aventure qui au final sera un voyage vers ses origines.

Le livre décrit un monde peuplé de créatures mi-hommes mi-animaux organisés selon un mode d'organisation semblable à celui de la période médiévale. On constate bien vite que toutes ces créatures utilisent les réliquats de la civilisation humaine. Mais l'instinct animal habite également ces créatures qui s'hésitent pas à s'entredévorer allègrement Au fil de ses aventures Véhir rassemble auour de lui une petite troupe hétéroclite qui l'aide dans sa quête. Ces personnages appartiennent à différents clans (= animaux différents) et leurs relations sont d'abord difficiles... Même si la confiance est là, l'instinct reste et Véhir doit rester vigilent au risque de se faire dévorer par ses nouveaux amis.

L'ouvrage est très bien écrit. Il faut entrer dans cet univers comme on entrerait dans un univers fantastique. Pourtant il ne s'agit pas de fantasy mais plutôt d'un roman postapocalyptique comme on le comprend à la fin. L'histoire est classique : la quête des origines, un apprentissage de la différence, des épreuves variés, la découverte d'alliés inattendus... La fin aussi est des plus classiques : un long passage explique le pourquoi du comment... Un peu facile mais efficace.

Finalement, la lecture de cette histoire simple est agréable. Rebondissements nombreux, style admirable (Véhir parle un sabir qui se perfectionne au fil du roman lorsqu'il se détache de sa part animale et travaille sa part humaine). Ce livre peut aussi faire office de fable sur la tolérance, l'acceptation des différence... et oui, un amour naitra entre des membres de clans différents.

Ma note : 4,75/5 (parce que je pense avoir préféré Les derniers hommes du même auteur)

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Shan_Ze le Mer 30 Déc 2009 - 19:06

Merci pour cette critique Parch ! Je n'ai jamais lu Pierre Bordage mais ça fait longtemps que j'ai envie. Je note ce titre et celui que tu cites !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Docguillaume le Mer 27 Jan 2010 - 19:45

Les fables de L'humpur


C'est un roman très singulier que nous offrage Bordage. Le vocabulaire moyen-âgeux est savoureux à souhait, regorge de locutions inventées par l'auteur qui désigne les hommes-chimères par des bruits (le grogne, le hurle, la siffle, le ronge). J'ai beaucoup apprécié cette écriture.
L'univers de ces fables témoigne d'une très grande imagination de l'auteur.
Une très bonne surprise, bien que la deuxième partie m'ait semblé longue.


Note : 4.5/5

_________________
Venez flâner sur mon blog consacré aux vieux livres : http://edition-originale.eklablog.com
avatar
Docguillaume

Nombre de messages : 287
Location : Caen
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  revolte le Dim 21 Fév 2010 - 22:18

L'ange de l'abîme



4ème de couverture : Dans une Europe d'apocalypse ruinée par la faillite des OGM, enlisée dans la guerre contre le moyen-orient, en proie au fanatisme religieux et au racisme, l'auteur raconte le voyage initiatique de Stef et Pibe, deux ado à la recherche de l'archange Michel, le dictateur tout-puissant qui gouverne le vieux continent depuis sa forteresse roumaine.
Dans une ambiance crépusculaire fascinante car terriblement proche et crédible, un grand roman épique d'une actualité brûlante.


Voici le livre qui m'a redonnée l'envie de lire. Cela faisait quelques années que je lisais de temps à autre quelques livres sans qu'il y en ai un seul qui ai pu me passionner.
Ce qui est vraiment réussi dans cette histoire apocalyptique est la description de l'europe détruite que nos deux adolescents vont traverser. Elle est d'un réalisme à couper le souffle et ça fout drôlement les jetons. Pourtant, je ne suis pas convaincu que les prédictions de Bordage se réalise (tout du moins, pas avec les causes qu'il avance). La construction du récit est très originale. On suit deux adolescents dans leurs périples mais au fur et à mesure qu'ils avancent, on suit des personnages différents qui se rapprochent de plus en plus de l'archange. Ca permet à l'auteur d'imaginer les différents choix que les individus ont pris dans ce foutoir où le mot d'ordre est "Sauve ta peau en premier et regarde ensuite le reste". Il décrit l'humanité dans ses plus profondes faiblesses, la barbarie ayant repris lieu et place de la normalité ambiante. Il y a d'ailleurs une scène qui fait partie des pires atrocités que j'ai pu lire.
Et puis c'est assez drôle de se dire qu'en parlant de notre futur, Bordage décrit notre passé (vous comprendrez pourquoi en lisant le roman).
Mais à travers ces horreurs, Bordage nous décrit amoureusement le personnage de Stef. Elle est l'ange de l'abîme et on rêverait de la cotoyer.
Vous l'aurez compris, je vous recommande chaudement cet ouvrage. 4,5
avatar
revolte

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Fabienne le Dim 21 Mar 2010 - 16:49

PORTEURS D'AMES de Pierre BORDAGE

Livre de poche 437 pages

Ma note : 2.5/5

4ème de couverture :


Léonie, achetée au Liberia, alors qu'elle n'était qu'une enfant,
séquestrée, prostituée, s'enfuit à vingt ans de son enfer pour se
retrouver clandestine et sans papiers dans les rues de Paris. Edmé, un
inspecteur de la Crim', déprimé par les violences, la misère et le
cynisme qu'il côtoie chaque jour, découvre un étrange charnier dans la
Marne. Cyrian, fils de famille en mal de raisons de vivre, se prête à
un voyage expérimental d'un genre nouveau, pour trouver le frisson de
l'extrême : le transfert de l'âme dans un corps d'emprunt... Leur point
commun ? Tous trois sont porteurs d'âmes, comme tous les êtres humains.
Mais parfois les âmes ne sont pas où elles devraient être ... Polar,
roman d'amour et d'anticipation : Pierre Bordage joue ici de tous les
genres avec un art consommé...

Mon avis :
Je suis assez partagée. Le plus de ce livre, c'est le mélange des genre. Le drame de Léonie (problème des clandestins, prostitutions, squats...), un enquête policière sur un tueur en série et une aventure de science fiction avec un voyage de "l'âme". Ces histoires, au départ bien distinctes les unes des autres, finissent par bien s'imbriquer et tout se recoupe à la fin.
Là où je n'ai pas trop accroché, c'est sur la partie de "transfert de l'âme" d'un corps à l'autre. Je n'arrive pas à croire au personnage de Cyrian et à son revirement aussi rapide. Il était plutôt antipathique au départ dans le style égoïste et devient au final un champion de la cause de Léonie. Difficile d'y croire.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  belledenuit le Dim 21 Mar 2010 - 17:04

Bah ton avis me fait peur. J'ai ce bouquin dans ma PAL et je compte le lire prochainement. J'espère qu'il me plaira davantage.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Fabienne le Dim 21 Mar 2010 - 17:21

J'ai peut être été un peu sévère car ce livre, je l'ai lu très facilement. Mais, c'est juste cette histoire de transfert de l'âme à laquelle je n'ai pas vraiment adhéré.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Parch le Mar 4 Oct 2011 - 17:06

Pierre Bordage, Ceux qui sauront

Uchronie : en 2008 la France est une monarchie dans laquelle le peuple est maintenu dans l'ignorance. Un garçon, par soif du savoir, va transgresser les interdits. A l'inverse, une jeune fille de la noblesse, peu portée sur l'enseignement que lui dispense son précepteur, va prendre le parti du peuple après la rencontre avec ce garçon.

Le livre est publié dans une collection jeunesse, et le contenu s'en ressent. Le livres est trop manichéen, très caricatural par certains aspects. On se laisse porter par le récit mais on ne peut pas s'empêcher de penser qu'une restauration monarchique réalisée en 1872 (dans le roman) ne pourrait avoir un tel résultat (surtout à l'étranger où la décolonisation n'a pas été réalisée, les régimes républicains n'existent absolument pas). L'auteur se trompe d’évènement à modifier : un échec de la révolution française aurait été plu pertinent. Si les idées de la Révolution française se sont diffusées, peu importe une restauration monarchique en France en 1872. Les autres pays devraient suivre leur évolution. L'absence des Etats-Unis est étrange puisqu'ils ont été créés avant 1872 !

L'auteur produit donc une étrange uchronie où il modifie des éléments datant d'avant son événement de divergence ! Il y a là quelque chose de raté...

Ma note : 3/5


_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Chiwi le Mar 25 Oct 2011 - 15:15

Les Guerriers du Silence, Pierre Bordage



Les Scaythes d'Hyponéros nouent des alliances afin de renverser la Confédération de Naflin. Les chevaliers de l'Ordre absourate bien qu'étant des guerriers ne sont que d'une faible résistance face aux Scaythes et à leurs alliés. Un obscur employé d'une compagnie de transport galactique va aider une jeune fille poursuivie par les Scaythes et il va se retrouver
face à un destin auquel il ne s'attendait pas.


Il y a quelque temps déjà j'avais commencé à lire cette trilogie mais j'avais dû arrêter parce que la bibliothèque n'avait pas le troisième volume. Donc il suffisait de changer de bibliothèque, donc il était temps pour moi de faire
la redécouverte de ce space-opera, que l'on peut rapprocher de Star Wars pour donner une idée de l'ampleur de l'oeuvre.


Pierre Bordage, sur plus de 700 pages, tient facilement le lecteur : richesse des mondes, des sociétés, des mœurs et des coutumes. Les personnages aussi sont multiples mais bien peu survivent à la fin de ce volume, c'est un peu frustrant de n'avoir des personnages qui ne font que passer.

Il y a l'opposition entre deux conceptions du monde : les tenants de l'Eglise kreuzienne prônant une morale dogmatique et combattant les hérétiques à coup de croix de feu à combustion lente et les tenants du Silence, une science qui permet de réaliser de nombreuses choses et centrée sur la connaissance de soi, mais qui a un petit goût de New Age.

Malgré un dépaysement du lecteur, il est quand même facile de se rendre compte que Bordage utilise de trop nombreux stéréotypes propres au space-opera. Et cela donne l'impression d'avoir pompé dans la SF anglo-saxonne.

A la fin j'ai eu l'impression que rien n'était mis en place, que les Guerriers du Silence n'était qu'un volume de présentation.


4/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  belledenuit le Jeu 27 Oct 2011 - 16:18

Porteurs d'âmes

Mon avis :

Parfois je me demande pourquoi j'attends aussi longtemps avant d'ouvrir un livre. Porteurs d'âmes m'avait été offert par Le livre de poche pour me remercier de ma participation au Prix des Lecteurs 2009. Ma plus grande honte : ne pas l'avoir lu avant car après y avoir réfléchi et fait mûrir mon avis ces derniers jours, il s'avère que ce titre de Pierre Bordage, auteur que je ne connaissais pas jusque là, est un coup de coeur !

Explications :

Lorsque l'ouvrage commence, l'auteur nous fait découvrir un personnage nouveau et essentiel à l'histoire à chaque chapitre. Il y a :

- Léonie, une jeune femme africaine de 20 ans, qui par la force des choses devient SDF. Elle va tenter de s'en sortir quoi qu'il puisse lui en coûter.
- Cyrian, un jeune homme de 20 ans également, mais qui est enfant de bonne famille. Il a déjà tout et pourtant un mal-être l'entoure. Il va tenter de vivre différemment.
- Edmé, lieutenant de police, 55 ans, proche de la retraite qui n'a plus vraiment de raison de vivre et qui gêne certains de ses supérieurs. Il veut mener sa dernière enquête jusqu'au bout même s'il faut passer outre les ordres qu'on lui donne.

Autant dire que Pierre Bordage prend des personnages très différents les uns des autres et la narration telle qu'elle est faite nous pousse à nous interroger tout le temps.

Lorsque l'on démarre le livre et que chaque chapitre passe d'un personnage à un autre, on se demande quel est le lien entre les trois.

Au fur et à mesure que l'on va avancer, le puzzle va se mettre en place et c'est à vous glacer le sang !

Bien sûr, Porteurs d'âmes est un thriller fantastique mais, au bout du compte, si tout ça arrivait, qu'adviendrait-il de l'Humanité ?

Ce n'est pas juste un roman de fiction.

Pierre Bordage nous brosse le portrait de ce qu'est la vie d'une SDF, en situation irrégulière de surcroît, mais également de l'existence d'un jeune homme qui est prêt à tout pour vivre une expérience ultime.

A travers leurs yeux, on ouvre les nôtres.

Il est totalement impossible de demeurer insensible face à ce qu'a vécu Léonie et il est difficilement acceptable d'agréer aux agissements de Cyrian. Pourtant, l'un comme l'autre finissent par nous devenir chers.

Leur vie nous importe et jusqu'au bout, jusqu'au dernier chapitre, l'auteur ne lâche rien. On se fait une idée de comment tout cela va finir mais il faut aller vraiment jusqu'au terme de l'ouvrage pour en être sûr.

Pierre Bordage nous fait entrer dans son monde machiavélique, terrible par ce qu'il cache et il est difficile d'en sortir.

Nous sommes happés par ces pages qui défilent et qu'il est ardu de lâcher. Des scènes inimaginables et cruelles rendent l'ouvrage encore plus crédible.

De la réalité à la fiction il n'y a qu'un pas et, avec Porteurs d'âmes, Pierre Bordage n'est pas loin de le franchir.

Si vous n'avez pas encore lu ce titre, n'hésitez pas un instant car il est sensationnel (même si je ne fais qu'effleurer ici tout ce que l'ouvrage comporte en thèmes, en réflexions) et je peux le déclarer : c'est un coup de coeur magistral !

Ma note : 5/5 coeur
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  anna44 le Ven 28 Oct 2011 - 11:33

C'est drôle, belledenuit et Fabienne, vos deux avis divergent complètement !! Cependant, je vais faire confiance à ton enthousiasme belledenuit et je vais rajouter ce titre à ma Lal. Je ne connais pas du tout cet auteur.

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  belledenuit le Ven 28 Oct 2011 - 14:09

C'est ce qui est super motivant en fait : lire des avis différents pour se faire sa propre idée.
J'espère qu'il te plaira Anna Smile
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Nathalire le Dim 30 Oct 2011 - 10:42

Belledenuit tu m'as totalement convaincue, je le note dans ma LAL, il a vraiment l'air bien ce livre, et la critique de Fabienne me donne également très envie de le lire (même si elle l'a moins aimé), les mélanges de genre j'adore ça, surtout avec des personnages si caractéristiques.

Sinon je suis venue sur ce sujet pour poster une critique:

Les derniers hommes


Pierre Bordage touche a plusieurs genres différents, ici il s'agit de vraie pure SF, de la maus costo selon moi, qui laisse peu de place à la fantaisie ou à l0humour, mais j'adore ça quand c'est bien écrit!

Résumé:
Les aquariotes, le peuple de l'eau, sont des nomades qui font commerce de l'eau trouvée par leurs sourciers avec les autres peuples humains disséminés en Europe. Nous sommes en 2200 environ, la troisième guerre mondiale est terminée depuis 1 siècle mais a laissé des séquelle, notamment l'eau polluée et mortelle et les insectesGM (génétiquement modifiée). certains humains naissent avec la transgénose (comme la guérisseuse Raima), une sorte de cancer qui leur fait pousser des excroissances sur le corps... La vie est dure et Solman, le clairvoyant, le "donneur" du peuple aquariote qui voit l'avenir et ressent la vérité, va mener une quête pour sauver ces hommes, les derniers hommes d'une fin certaine.

Mon avis:
Pour ma part j'ai adoré, mais mon plaisir a été crescendo car le début est vraiment difficile, très noir, assez abstrait, j'ai eu de la peine à me situer dans le temps, dans l'espace et à comprendre qui était qui et quel était le rôle de chacun. Dans le deuxième tome j'ai déjà été plus prise par l'histoire mais je trouve qu'il faut attendre un peu pour que ça bouge, au moment où les Slangs attaquent les aquariotes ça devient plus intéressant.
Il y a beaucoup de personnages, des peuples avec leurs propres coutumes. Tout est différent de notre vie actuelle, par contre la terre est là, les pays sont restés et j'ai beaucoup apprécié de me déplacer en territoires connus (la France, l'Allemagne, la Suisse...). Avec la SF c'est souvent; l'Ohio, New-York et Las Vegas... ça change! Il faut avouer que la fin est très spéciale, inimaginable au commencement de l'histoire. Elle tient complètement la route et amène un côté mystique au roman qui ne m'a absolument pas dérangé au contraire.
En plus (ce qui est plutôt agréable avec une série de 6 tomes), les chapitres sont assez courts, l'écriture est fluide et très agréable, facile à lire. J'ai très vite lu le dernier tome, tellement je voulais connaître la fin... je n'ai pas été déçue. Pour moi c'est un roman brillant, bien construit et prenant, un coup de coeur surtout parce que j'ai adoré la fin, je lui mets 5/5 coeur
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  dodie le Dim 6 Nov 2011 - 14:41

Les derniers hommes

Nathalire a bien résumé le livre et en dire plus ne ferait que gâcher le suspens.....
Par contre Nathalire j'ai lu ce livre sous forme d' un seul tome de presque 700 pages ce qui explique que j'ai mis un peu de temps à le lire.....
Autant vous prévenir je ne suis pas une grande spécialiste de "vraie" SF et j'avoue que j'ai eu un peu de mal au début à me situer entre les différents personnages, leurs attributions..et à naviguer dans ce monde pré-apocalyptique.
Mais j'avoue que le style de Pierre Bordage et l'intrigue de l'histoire ont vite gommé tout cela et je me suis littéralement laissée embarquée. J'ai vraiment bien apprécié cette lecture et la fin ne m'a pas déplue contrairement à ce que j'ai pu lire sur d'autres critiques.
J'ai refermé ce livre un peu triste de quitter ce peuple des Aquariotes chez qui je m'étais immiscée quelques jours.
Pierre Bordage a vraiment un grand talent descriptif et se lit avec plaisir.
Une belle découverte 4,5/5

avatar
dodie

Nombre de messages : 4541
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Terra Mater (Les Guerriers du Silence 2), Pierre Bordage

Message  Chiwi le Jeu 10 Nov 2011 - 17:55

Les Scaythes d'Hyponéros sont à la veille de mettre en place une nouvelle étape dans leur plan : la création de Scaythes effaceurs, capables d'effacer et de reprogrammer les esprits humains.

Sur une planète dévastée par une explosion nucléaire, Jek At-Skin décide de retrouver les Guerriers du Silence. Avec l'aide d'un prince déchu de Neorop, il va essayer de rallier Terra Mater, berceau de la science inddique.

On retrouve une partie des personnages qui ont survécu à la fin des Guerriers du Silence. A eux vont s'ajouter des personnages qui ont pour vocation de les aider à renverser les Scaythes d'Hyponéros.

Lorsque j'ai fini Terra Mater, encore une fois j'ai eu l'impression que l'histoire était en suspens.

On n'en sait toujours pas plus sur ce qui dirige les Scaythes, on se doute quand même que cette entité a pour but de détruire l'Humanité.

Dans ce volume Pierre Bordage accentue sa critique des conflits entre religions , entre ceux qui sont « justes » et ceux qui ne le sont pas. On retrouve toujours la thématique de l'opposition entre l'homme reste au contact de sa nature et celui qui s'est civilisé à outrance, le Syracusain en est le meilleur exemple.

3,5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Citadelle Hyponéros ( Les Guerriers du silence 3), Pierre Bordage

Message  Chiwi le Dim 27 Nov 2011 - 17:43

Les étoiles commencent à disparaître. L'Incrée commence son travail de destruction.

Les guerriers du silence sont le dernier rempart contre la destruction de l'Humanité. Ils doivent être douze pour battre leur ennemi. Mais la plupart d'entre eux sont captifs ou ne connaissent pas encore leur destin. Les guerriers
encore libres ont la lourde tâche de réunir leurs camarades pour l'ultime combat.

Troisième volet de la trilogie des Guerriers du Silence, c'est sûrement le mieux. Pendant deux volumes les gentils en ont pris plein la figure et là ils commencent enfin à rendre la monnaie de leur pièce aux Scaythes. Il y a enfin de l'action.

Par contre pierre Bordage nous a baladés pendant 1950 pages à suivre la destruction programmée de l'Humanité. Alors je m'attendais à un final épique. Mais non les guerriers s'assoient en cercle, ils se tiennent la main et voilà le méchant en prend plein la figure. Il repart sans broncher dans son coin pour digérer sa raclée.

Donc j'ai fini cette trilogie, par certains côtés c'était très imaginatif mais d'un autre côté, j'avais déjà pu voir mieux dans la SF anglo-saxonne.

3,5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Shan_Ze le Sam 27 Fév 2016 - 23:49

Dernières nouvelles de la terre… de Pierre Bordage

Premier livre de Pierre Bordage que je lis et j’ai été agréablement surprise par ce recueil de nouvelles. Je voulais commencer par un livre court pour découvrir l’auteur et celui-ci convenait parfaitement. Quinze nouvelles sont regroupées ici, nouvelles parues antérieurement dans des anthologies de science-fiction.
Dans ces nouvelles, il est question du futur de l’homme mais aussi de celui de notre planète. Notre avenir imaginé par Pierre Bordage n’est pas très enchanté… Dans certaines nouvelles, coincés par leur technologie ou leur évolution, les hommes se trouvent dans des situations difficiles. Dans d’autres, il est question de guerre, ami ou ennemi la frontière est floue… Il y a une nouvelle qui ne m’a pas plu : De ma prison (je crois), le discours m’est resté trop abstrait pour l’apprécier. J’ai beaucoup aimé Mon nom est personne avec Jules Verne en vedette. Pour compléter le trio, On va marcher sur la Lune et En chair, chacune des deux m’ayant clairement marquée par la force de leur puissance narrative et les thèmes abordés (respectivement la médiatisation des puissances mondiales et l’évolution de l’humanité). 
J’ai apprécié ce recueil de nouvelles de Pierre Bordage alors que ce genre n’est pas mon préféré. D’autres romans de l’auteur m’attendent dans ma bibliothèque, j’ai hâte de m’y mettre ! 
Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre BORDAGE (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum