Anne-Laure BONDOUX (France)

Aller en bas

Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 4:48

De : freakygreen (Message d'origine) Envoyé : 2004-09-06 19:51

La Princetta et le Capitaine

Malva est la Princetta héritière de la Galcinie. Son père, le Coronador, la rend furieuse (intérieurement) lorsqu'il brûle ses carnets, lui servant de journal intime, après les avoirlu à voix haute devant plusieurs personnes. C'est quand sa mère lui annonce qu'elle doit se marier avec le Prince d'Andemark, qui est 2 fois plus vieux qu'elle, qu'elle décide de s'enfuir avec sa chambrière Filomène. C'est alors qu'elle rencontrera Orféus Mac Bott avec qui elle partagera mille et une épreuves...

5/5




De : 2186Elfe Envoyé : 2005-09-28 13:03

Les Larmes de l'assassin

Paolo Poloverdo vit seul avec ses parents dans le sud extrême du Chili. Ils vivent une vie de labeur dans cette terre aride, jusqu’au jour où arrive un homme étrange. : un assassin.

Après avoir tué les parents de Paolo, il se résout à laisser la vie au petit garçon, et au fil du temps apprend à vivre à ses côtés. Tous deux vont apprendre ensemble et à travers leurs rencontres à découvrir la vie, la nature, les sentiments, l’amour, les autres !!!

C’est un livre très fort et très dur. Les personnages sont à l’origine très bruts : l’enfant n’a pas reçu d’éducation et n’a vécu jusqu’ici que pour l’entretien du potager et le soin des chèvres, l’assassin se réfugie dans la violence. L’un et l’autre vont s’ouvrir à ce qui les entoure et apprendre de chacun. Pour finir, ils trouvent leur vérité à travers la poésie, la lecture, l’écriture, et les sentiments si intenses que l’on éprouve face à un proche.

Même si le début peut être un peu déroutant pas sa dureté, la fin est très belle et tendre. D’un état brut les personnages évoluent vers une véritable poésie de l’existence.
On ne ressort pas indemne de cette lecture.

Ma note : 5/5


De : Claarabel Envoyé : 2005-10-10 08:10

Les larmes de l'assassin

A découvrir dès 13 ans, préconise l'éditeur. Mais je me questionne sur ledit jeune lecteur, plongé dans cette histoire sombre. Comment relever la tête sans éprouver la chape qui s'y abat progressivement ? Moi, je me suis sentie clouée à mon siège. C'est noir, très noir. Dans une maison du bout de la terre, les parents de Paolo Poloverdo sont égorgés par un criminel, Angel Allegria. Il épargne le garçon et vit un an à ses côtés, quand arrive un autre inconnu, Luis Secunda. Tous trois vont "former une famille" de bric et de broc, seuls, loins, écorchés. C'est franchement glauque. S'ajoute toute l'âpreté du décor chilien, un pays de nulle part. J'avais franchement un nuage noir au-dessus de ma tête !

Mais finalement, j'étais assez surprise puis touchée par le tournant des événements. Il y a un sursaut d'action et d'émotion dans l'histoire, très prenante donc. La relation entre l'enfant et l'assassin soulève plusieurs perplexités, mais certaines leçons psychologiques expliquent ce phénomène entre le bourreau et sa victime... Paolo Poloverdo est un garçon très attachant, qui inspire de la pitié, hélas. Je n'aime pas ce sentiment. Pourtant ce n'est pas péjoratif ni réducteur, dans "Les larmes de l'assassin" le sentiment d'amour et d'affection est exploité différement. Ce roman tranche dans l'habituelle littérature jeunesse que j'explore, d'ailleurs ce livre se destine à tout public. Je ne suis pas la seule à le remarquer, et c'est vrai. Par contre, tout jeune lecteur risque de s'y perdre. Et pour finir, une question à l'auteur : le choix du nom d'Angel Allegria n'est pas anodin, ange joie ne mènent pas à "un assassin". Est-ce déjà signe de miséricorde ? Un bon livre, en tout cas.

3.5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Ysla le Ven 19 Fév 2010 - 18:31

LES LARMES DE L'ASSASSIN
Bayard Jeunesse / Millezime, 2003, 227p

Mon avis ne rejoint aucun des deux avis déjà postés... comment expliquer mon ressenti ?

Tout d'abord, je n'ai pas trouvé ce livre si glauque que ça, si noir. Bien sûr l'histoire n'a rien de drôle et le point de départ est sinistre : un assassin tue les parents d'un enfant. Mais c'est raconté de telle façon qu'on n'est pas spécialement ému par cet acte. Les parents n'ont d'ailleurs jamais exprimé une grande affection pour leur enfant ("un garçon né de la routine de leur lit, sans amour particulier").
Après ce premier drame, l'enfant va en vivre d'autres, mais il va aussi expérimenter quelques moments de grande joie et puis tout cela finit sur une note très positive (presque trop "il était une fois" d'ailleurs, en comparaison avec le reste du roman !).

Je suis bien embêtée pour dire si oui ou non, j'ai aimé cette lecture. A vrai dire, je me suis un peu ennuyée... Le style ne m'a pas enthousiasmée (mais ça, c'est sûrement lié au fait d'avoir lu Zola juste avant !) et je trouve que l'histoire en n'étant ni totalement un conte, ni totalement réaliste perd en crédibilité. Je l'aurais préférée soit totalement improbable, onirique, allégorique, soit entièrement réaliste, mais là on oscille entre les deux extrêmes et c'est un peu bizarre au final.

Et puis, vous allez me trouver tâtillonne, mais franchement, tant qu'à situer son histoire au Chili, pourquoi donner aux personnages des noms qui sonnent espagnol mais ne s'écrivent pas espagnol ? Parce que "Allegria" ça s'écrit : Alegría. Bon, c'est peut-être fait exprès ? Et alors pourquoi, quand Paolo apprend à écrire et qu'il écrit "bateau" BATO, et que Luis lui dit "ça ne s'écrit pas exactement comme ça", pourquoi s'embêter avec cette histoire d'orthographe alors qu'en espagnol, on écrit uniquement les lettres qu'on entend ? Ce n'est pas logique de placer ce détail dans une histoire sensée se dérouler en milieu hispanophone !!

Bon je reconnais que ce roman met en scène de beaux sentiments, à commencer par la rédemption et bien sûr l'amour entre un homme et un enfant, dans un contexte original et à travers une histoire plutôt bien menée. Mais je n'ai pas été séduite comme je l'aurais voulu.

Ma note : 3/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Ysla le Dim 23 Jan 2011 - 15:05

LE TEMPS DES MIRACLES
Bayard jeunesse / Millezime, 2009, 255p



Résumé : Blaise a été trouvé à l'âge de 12 ans au fond d'un camion, peu après la frontière française. Il ne sait dire qu'une phrase en français : "Je m'appelle Blaise Fortune et je suis citoyen de la République de France. C'est la pure vérité."
Avant d'arriver en France, Blaise s'appelait Koumaïl et parlait russe. Il vivait quelque part dans le Caucase. Blaise nous raconte son histoire, de ses premiers souvenirs à l'âge de sept ans jusqu'à son arrivée clandestine en France. Il raconte surtout Gloria, cette femme qui l'a élevé et protégé et qu'il a perdue sans savoir où, comment, ni pourquoi...

Mon avis : Cette fois, je n'ai pas été déçue (voir critique ci-dessus), loin de là. Quelle belle histoire que celle de Blaise ! Ce roman est bien écrit, n'est jamais ennuyeux tant il se passe d'événements (des départs précipités, des rencontres, etc.) et de surcroît apporte toute une foule d'informations très intéressantes sur l'histoire récente du Caucase. Les personnages sont très bien dépeints et très attachants. On n'oublie pas facilement Gloria et son courage, sa détermination absolue. Elle a bien un petit tic de langage (Tatata !) qui me portait un peu sur les nerfs au bout d'un moment, mais à part ça, rien à dire !
Un roman passionnant, plein d'humanité, et qui propose un voyage à travers les pays d'Europe de l'est, les peuples (un passage très beau est consacré aux Roms) et les dures expériences de la vie. Avec en prime une très belle fin. Un site internet http://letempsdesmiracles.bondoux.net/ permet d'obtenir d'intéressantes informations sur la façon dont s'y est pris l'auteure pour écrire ce roman, sur ses inspirations. Très éclairant et bien conçu. Une bonne idée, qui mériterait d'être exploitée pour d'autres romans.
A noter qu'il existe aussi une édition adultes (même texte, couverture un peu plus sobre).

Ma note : 4,75/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  matw25 le Dim 23 Jan 2011 - 19:29

Intéressant je pense que je me laisserai tenter car je pense que cela va me plaire je note donc Very Happy

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 26
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Shan_Ze le Lun 11 Juil 2011 - 21:05

Le destin de Linus Hoppe de Anne-Laure Bondoux
(Bayard Jeunesse, 280 pages)


Linus Hoppe est un jeune garçon de 14 ans. Il habite en sphère 1 avec sa famille. Bientôt il passera l'examen qui décidera dans quelle sphère il fera le reste de sa vie. Mais il commence à se poser des questions sur le système, sur sa vie...

Un roman de dystopie pour les jeunes, facile à lire et qui ressemble un peu à 1984. Les actions s'enchainent rapidement, on découvre les décisions de Linus mais aussi ses hésitations. La fin est ouverte, d'ailleurs il existe un second tome La seconde vie de Linus Hoppe (que je lirai). Un roman qui fait commencer à s'interroger sur notre avenir et sur notre pouvoir de décision...

L'image de la couverture est assez parlante du roman, tous regardent dans la même direction et heureux... sauf Linus.

Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7905
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Shan_Ze le Mar 23 Aoû 2011 - 23:05

La seconde vie de Linus Hoppe d'Anne-Laure Bondoux
(Bayard Jeunesse, 280 pages)



Linus vit maintenant en sphère 2 depuis 6 mois. Il se demande si sa décision était celle à prendre. En effet, il travaille dans une usine et fait du travail à la chaine. Mais c'est là qu'il va rencontrer Toscane, la fille du directeur qui va la remettre en relation avec ses amis...

Une suite qui relève plus de l'aventure, de l'action que de la fiction. On retrouve moins l'idée de liberté de penser et d'agir mais simplement une suite logique et heureuse. J'ai quand même bien appréciée ces deux livres. A découvrir pour les plus jeunes.

Note : 3/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7905
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  mangelivre le Mar 13 Sep 2011 - 9:55

Je garde un excellent souvenir des Larmes de l'assassin
avatar
mangelivre

Nombre de messages : 34
Age : 28
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Shan_Ze le Lun 8 Avr 2013 - 9:00

Pépites d'Anne-Laure Bondoux
(Bayard Jeunesse, 352 pages)



Bella Rossa a vingt ans, une chevelure rousse et une poitrine incroyable. Elle habite à Maussad-Vallée avec son père impotent. Lorsque la guerre passe par son village, elle pense que c'est le bon moment pour partir chercher fortune... Elle fera des rencontres heureuses et d'autres moins. Est-ce que la fortune sera au bout du voyage ?

Pépites, ce sont au début ces balles qu'elle reçoit dans le ventre, mais elles signifieront aussi autre chose dans l'histoire. C'est un peu comme un conte, une aventure, une quête. On embarque assez vite dans l'histoire même si les personnages sont assez caricaturaux. J'ai eu un peu de mal avec ce Jaro mais j'ai trouvé Long'Pa amusant. Je me suis moins attachée à l’héroïne Bella Rossa...

En tout cas, une belle découverte, pour l'aventure et l'humour omniprésent. Une auteure que je relirai.

Note : 3.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7905
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Lyreek le Mar 8 Jan 2019 - 18:28



La princetta et le capitaine
Anne-Laure Bondoux

Quatrième de couverture

Malva, l’héritière du trône de Galnicie, refuse de se marier à celui qui lui a été promis et décide de s’enfuir. Une stupéfiante aventure l’entraîne aus­sitôt dans le tumulte des guerres et des tempêtes. Son destin finit par croiser celui du Capitaine Orféus Mac Bott. Les deux héros et leurs six compagnons de fortune vont subir mille épreuves pour avoir osé se lancer dans ce voyage au-delà du monde connu.

Mon avis

Un roman jeunesse très sympa à lire même si, sur le papier, on a largement passé l’age Smile

J’ai beaucoup aimé l’histoire de Malva et l’univers décrit par l’auteure. C’est un monde imaginaire mais qui recèle des petits clins d’œil au monde qu’on connait histoire de ne pas être totalement dépaysé. J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à le parcourir au gré des aventures de Malva et ses compagnons.

Et des aventures, il y en a ! On ne s’ennuie pas une minute avec toutes les embûches qui se dressent sur le chemin de la princetta. Pour une jeune fille qui n’a jamais connu que le luxe du palais royal, c’est un sacré changement.

Heureusement, Malva est une jeune fille volontaire, indépendante et courageuse. Elle refuse son destin tout tracé et s’enfuie vers l’inconnu. Son voyage lui permettra de faire de belles rencontres et notamment celle du capitaine Orfeus.

Je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte aux futurs lecteurs mais sachez que c’est un livre très bien écrit, à la fois dépaysant et divertissant, triste et émouvant par moment mais aussi plein d’espoir.

A recommander aux jeunes lecteurs mais aussi à tous ceux qui ont envie de voyage et d’aventure.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Wings 4 d' Aprilynne Pike

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2448
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne-Laure BONDOUX (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum