Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Aller en bas

Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  belledenuit le Jeu 13 Aoû 2009 - 7:54

Le totem du loup de Jiang Rong

Editions Le livre de poche (2009) - 634 pages




Présentation de l'éditeur :
Le Totem du Loup, c'est le récit d'une initiation, celle de Chen Zhen, jeune étudiant chinois qui doit apprendre, au contact des tribus mongoles, comment survivre... Les hordes de loups règnent encore sur la steppe. Les cavaliers nomades, héritiers de Gengis Khan, craignent et vénèrent cet animal qu'ils ont choisi pour emblème. La rencontre avec cette culture va bouleverser le jeune Chinois. Un fascinant roman d'aventures, vendu à plus de vingt millions d'exemplaires en Chine.

(Source jaquette et présentation : Amazon.fr)

Mon avis :

J'ai terminé ce livre avec le coeur lourd. C'est un formidable témoignage que nous livre là l'auteur à travers un jeune chinois parti dans la steppe Olon Bulag afin de découvrir la façon dont vivent les nomades.
Certes, je ne pouvais pas lire plus de 4 ou 5 chapitres à chaque fois que je l'ouvrais (ce qui vaut un avis relativement tardif) mais il n'en demeure pas moins qu'il ne faut, de toute façon, pas se presser pour le lire.
Il se déguste par petites touches. On vit alors plus intensément chaque moment que nous fait partager Chen Zhen, le jeune instruit, aux côtés de Bilig, vieux pasteur qui va tout lui apprendre de sa vie de Mongol mais aussi de la relation que lui et son peuple entretient avec les loups.
Le livre est composé de chapitres nous décrivant les chasses que les Mongols doivent faire contre les loups afin de sauvegarder leurs troupeaux de boeufs, de moutons ou de chevaux mais il raconte aussi celles que font ces animaux sauvages pour survivre.
Car dans cette steppe, il s'agit bien de survie.
A travers un contexte politique difficile qui fait courir à sa perte la steppe et les animaux sauvages qui y vivent (nous nous situons ici en 1969 en pleine révolution culturelle sous le gouvernement maoiste), Chen Zhen et ses amis nous font vivre des instants pleins d'émotion, de magie et d'amour.
Je me suis fortement attachée à ce jeune apprenti berger et à son louveteau car Chen Zhen, même s'il est un Han, aime les loups et souhaite les connaître et tout apprendre d'eux.
Le loup est un animal extraordinaire : il est rusé; il connaît les hommes; il a une technique de chasse imparable; et malgré la violence qu'il déploie pour se nourrir (et donc vivre !) c'est aussi un animal pour qui la survie des siens est importante.
Quelques scènes m'ont horrifiée, d'autres m'ont époustouflée et une seule m'a fait pleurer.
On ne peut qu'être admiratif devant tout ce que nous relate Jiang Rong (pseudonyme de l'auteur qui a vécu pendant des années dans cette steppe dont il raconte finalement ici sa propre aventure) mais il faut aussi s'interroger sur la façon dont l'Homme détruit son patrimoine.
L'épilogue est effarant et pourtant on ne peut que s'y attendre. En comparaison, ça me fait penser à la dissimination de l'Indien par l'Homme Blanc, sauf qu'ici il s'agit d'un même peuple !
Si ce livre vous parle et que vous avez envie d'y consacreer quelques jours de lecture pour découvrir la vie dans steppe et les méandres de ces nomades, je ne peux que vous dire : allez-y ! lancez-vous !
De plus, un site est entièrement consacré à ce livre qui s'est vendu à plus de 20 millions d'exemplaires rien qu'en Chine ! N'hésitez pas à aller y faire un tour : Le totem du loup

Quelques extraits :

"Le trois jeunes hommes examinèrent intensément le louveteau : rien de commun avec un petit chiot, toujours couvert de duvet luisant. Le louveteau avait des poils gris tendre, entremêlés de crins noirs, longs et raides. On aurait dit une châtaigne dans sa bogue, mais la description enchanteresse s'arrêtait là : de petits crocs sortaient déjà de sa gueule minuscule et la petite boule de poils exhalait une forte odeur animale mêlée à celle de la terre. Bref, tout le contraire de petits chiots mignons et adorables. Mais, aux yeux de Chen Zhen, c'était la plus belle et la plus précieuse de toutes les vies de la steppe." (p. 208)

"Les gardiens de chevaux détestent les marmottes car leurs montures trébuchent dans les trous qu'elles font. Les marmottes sont, avec les rats, les lièvres et les gazelles, les plus grands ennemis de la steppe. Il faut savoir qu'une marmotte donne naissance à six ou sept petits par an, et les jeunes partent s'établir un peu partout. Les trous, reliés par des galeries, se multiplient à une vitesse phénoménale : un vrai dédale ! En plus, comme c'est un grand rougeur qui consomme les graines et les herbes quand vient l'automne, il faut le tiers d'un hectare pour engraisser une seule marmotte ! La steppe en est dévastée." (p. 300)

"La steppe est un monde très complexe... Plusieurs éléments coexistent, reliés entre eux, dont le loup est l'un des plus importants. Qu'un seul élément fasse défaut, et la steppe court à sa perte." (p. 301)

Ma note : 5/5
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  odilette84 le Mar 1 Sep 2009 - 15:34

LE TOTEM DU LOUP

Je viens de faire un voyage magnifique ou un rêve peut-être…

J’étais dans la steppe mongole en compagnie de son peuple nomade, au milieu des troupeaux de moutons, à cheval tout le jour, le visage brûlé par le vent et les rayons du soleil, accompagnée de mes fidèles grands
chiens.
Autour de moi s’étendaient d’immenses pâturages peuplés de marmottes et de rats des champs. Au-dessus de ma tête, les nuages roulaient dans le ciel bleu étincelant de pureté, les aigles volaient au firmament. La nuit
dans ma yourte, le chant des loups accompagnait mes rêves.
La vie était rude et le travail pénible, le climat hostile et le danger permanent, mais c’était la vie des descendants de Gengis Khan…
Ce roman qualifié de roman d’aventure va bien au-delà de la simple relation de l’expérience vécue par de jeunes « instruits » de Pékin venus partager la vie du peuple des steppes.
C’est avant tout une ode à la nature et à son parfait équilibre. Une véritable leçon d’écologie, où les traditions et la parole des anciens, leur expérience et leurs savoirs ancestraux permettent une réelle
harmonie entre l’homme et la terre qui l’accueille et le nourrit.
Toutefois, ce roman est aussi l’histoire d’une destruction, l’opposition de la civilisation nomade à la civilisation du profit et de la rentabilité.
Le choc de deux cultures et le grand désastre qui s’ensuit.
Situé à l’époque de la révolution culturelle chinoise, ce livre ne fait pas la part belle au progrès et nous porte forcément à nous interroger sur les conséquences de nos actes pour les générations futures.
Sujet oh combien d’actualité !
Ce roman est aussi une belle histoire d’amour entre un jeune homme et un louveteau, l’histoire d’une fascination pour cet animal sauvage élevé au rang de divinité par les Mongols et pierre angulaire de tout
l’équilibre de la steppe.
On ne peut que ressentir la même fascination que le jeune Chen ZHen, et le même respect pour cet animal mythique.
Ce fut une lecture passionnante qui me laissera un long souvenir.
Certains reprocheront les longues scènes de batailles entre hommes et loups, mais il s’agit de combats légitimes dans le respect de chacune des parties.
Le style de l’auteur n’est jamais lourd ou redondant et je n’ai jamais éprouvé aucune lassitude malgré les presque 700 pages de ce livre.
Je me ravis donc que le nouveau thème soit « les écrivains chinois » car cette littérature qui ne m’attirait pas vient de me faire de l’œil, de l’œil de loup
Vous l’avez compris, je vous recommande cette lecture
Merci Belledenuit !!


Ma note 5/5

_________________
résister c'est exister

odilette84
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  belledenuit le Mar 1 Sep 2009 - 16:05

Je suis toute contente qu'il t'ait autant plu Odilette Jap2
Alors n'hésitez pas à vous inscrire pour le découvrir. C'est un LV qui n'attend que d'être lu et apprécié !
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  Chantal le Mar 15 Sep 2009 - 20:51

LE TOTEM DU LOUP : Jiang Rong
Le livre de Poche - 635 pages.

A la fin des années soixante, Chen Zen, jeune étudiant chinois, s'installe avec trois amis dans la steppe mongole, pour une "rééducation". Il est berger, habite une yourte et apprend à vivre en autarcie dans cette steppe si belle, si sauvage et aux conditions climatiques si rudes. Son second père, sur place, c'est Billig, un vieux chasseur mongol qui l'accueille ainsi que sa famille, et lui apprend tout sur la pensée et le mode de vie mongols, sur la chasse, et surtout sur les loups, ces loups qui fascinent tant Chen Zen. Pour mieux les connaître, il va aller jusqu'à sauver un louveteau de la mort, le nourrir, le soigner et l'élever. Mais il va alors connaître d'immenses difficultés et bien des doutes sur le bien-fondé de son choix....

C'est un roman d'aventure (les scènes de combat avec les loups sont saisissantes de vérité), un roman de voyage, un roman ethnologique, un roman très écologique, un plaidoyer vibrant pour le peuple et le pays mongol. Et il faut le lire à petites doses pour mieux en savourer toutes les richesses et toute la beauté. J'ai appris énormément sur la vie quotidienne mongole, sur les croyances de ce peuple et sur le respect qu'il a pour la nature et pour tout cet écosystème de la steppe, face à un communisme destructeur et "planificateur". J'ai aussi beaucoup appris sur les loups, leurs moeurs et leur rôle prépondérant dans cet écosystème. L'auteur fait sans cesse un parallèle entre le loup et l'homme mongol (nomade, libre et fort) qui admire et respecte cet animal, même s'il le combat tous les jours, au point d'en faire l'emblème de son peuple. Ceci au détriment du peuple chinois (les hans) sédentaire qu'il compare à des moutons résignés au communisme.

Ce roman m'a procuré de merveilleux moments de lecture très dépaysants et très enrichissants et je remercie Belle de Nuit de m'avoir donné cette belle occasion de lecture.

5/5
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  belledenuit le Mer 16 Sep 2009 - 8:55

Je suis vraiment ravie qu'il t'ait plu aussi Chantal. Ca fait quand même trois membres qui donnent un 5/5. C'est un signe ça sur la valeur de l'ouvrage. Et puis comme le dit Chantal : "il faut le lire à petites doses pour mieux en savourer les richesses et toute la beauté".
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  Lulu le Jeu 24 Sep 2009 - 15:41

Que dire de plus que mes illustres prédecesseurs de cette rubrique?

Oui ce livre m'a enchanté dans le plus pur sens du terme.J'ai quitté la France et me suis envolée pour la steppe mongole.Je me suis évadée et quand j'ai refermé mon livre j'ai senti sur moi le souffle du vent,j'ai senti le sable sous mes pieds,j'ai entendu le hurlement des loups dans la nuit tombante et le hennissement d'un troupeau de chevaux apeurés.
Durant tout le temps de ma lecture ce livre m'a habité et je me suis souciée du louveteau à l'instar de Chen Zhen.
Et quand la fable a disparu et qu'elle a fait place au documentaire j'ai compris tout l'enjeu d'un tel livre et pourquoi un auteur peut risquer sa vie pour ses idées.Quant à la fin elle m'a laissée bien amère.

Ma note:un très gros 5/5

Il faut lire ce roman.
Lulu
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 37
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  lalyre le Sam 26 Sep 2009 - 13:50

Le totem du loup

Rong Jiang

Livre de poche 2009

634 P.

Chen Zheng ,un jeune chinois est envoyé comme jeune instruit dans la steppe chez les éleveurs de Mongolie ,ou pour ces nomades ,le loup est roi...C'est avec eux que Chen va comprendre que l'animal au lieu d'être un ennemi ,protège la steppe en détruisant les animaux nuisibles pour les pâturages,les gazelles vivant en grand nombre dans cette région ,elle provoquent de grands dégâts ,les marmotes font de grands trous qui causent beaucoup de chutes de cavaliers car à cette époque,les hommes n'avaient que les chevaux pour se déplacer .Donc Chen se rend très vite compte que le fragile équilibre doit être protéger.Les nomades luttent pour survivre et le climat est rude ,c'est tout cela qu'il va découvrir grâce au vieux Bilig vivant dans sa yourte ,il va se lier d'amitié avec lui et Yang Ke ,un autre instruit .....Ces nomades ,pasteurs mongols sont tous descendants de Gengis Khan,ce sont de fabuleux cavaliers ,chasseurs qui défendent leurs troupeaux de moutons,de boeufs et de chevaux qui sont souvent attaqués par des hordes de loups .Chen adopte un jeune louveteaux venant d'un antre pillé ,il va l'élever comme son enfant ,mais la pauvre bête doit vivre attachée, car en grandissant il devient dangereux mais qu'importe pour Chen ,il veut le garder ,rêvant de l' accoupler avec une jeune chienne,hélas au bout de quelques mois son rêve sera brisé .il n'y a rien à faire ,le vieux Bilig lui avait bien dit que dans ce monde sauvage chacun y avait sa place ,car ils sont tous les créatures de Tengger le Ciel Eternel et c'est lui qui gère le destin de chacun ,hommes et animaux .Rentré à Pékin,Chen a fait des études ,beaucoup d'années ont passé,il revient en Mongolie pour retrouver des gens qu'il a connu ,hélas la steppe a perdu son identité ,il n'y a plus de pâturages ,motos et voitures ont remplacé les chevaux ,les loups sont disparus et ces belles immensités sauvages sont happées par la modernité.....



Vraiment c'est un livre que j'ai adoré ,j'ai beaucoup appris ,j'ai aimé la sensibilité du jeune Chen ,j'ai même aimé les loups ,j'ai découvert leurs astuces pour dérouter les chasseurs et pour attaquer les troupeaux .Des thèmes qui m'ont plu ,l'amitié ,la sauvegarde de la nature ,la survie et la solidarité .J'ai éprouvé de la tristesse face à ces hauts placés qui commandent aveuglément et ne pensent qu'aux profits avec pour résultat, la désertification de la steppe,la mort du louveteau m'a fortement émue.Mais alors qu'est ce que j'ai pu rêver en lisant ce livre magnifique et j'en avais bien besoin ayant besoin de m'évader ....J'ai l'impression d'en avoir parlé trop peu mais d'autres l’ont fait mieux que moi ,ou vont le lire.......

5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4612
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  Prospéryne le Ven 13 Nov 2009 - 16:26

Le totem du loup Jiang Rong Le livre de poche 635 pages



Résumé:
C'est l'histoire de Chen Zhen, jeune instruit chinois qui en pleine révolution culturelle, quitte Pékin pour aller vivre au milieu de la steppe Olon Bulag, en Mongolie-Intérieur, région isolée et encore pastorale de la Chine. Là, au contact des pasteurs et surtout de Billig, le vieux chasseurs de loups, ils s'initiera à la riche culture mongole et à son totem puissant: le loup, animal autant dommageable pour les troupeaux que bénéfiques contre les ennemies naturels de la steppe. Une telle puissance le fascinera, surtout mêlée à l'histoire millénaire des tribus mongoles qui ont si souvent dominé la Chine par le passé, en particulier Gengis Khan. Mais rien n'arrêtera la poussée des peuples de la plaine chinoise, qui armée de fusils, de jeep et de tracteurs, feront la chasse aux loups...

Critique:
Même arrivée à la toute fin du livre, je n'ai pu me défaire de l'impression de lire un documentaire. Un documentaire très bien fait, magnifiquement écrit, superbe dans ses descriptions de la vie de la steppe et de la stupidité des hommes qui ne la comprennent pas, mais malgré tout un documentaire. Pas un roman. Je n'ai pas vraiment rentrée dans les émotions des protagonistes, je les regardais vivre fascinée, mais à l'exception de quelques passages vers la fin, sans réelle émotion. Je ne regrette par contre pas le moins du monde d'avoir lu ce livre, l'auteur a su magnifiquement bien rendre les moeurs et coutumes des gens de la steppe et j'ai aussi aimé toutes les informations sur la Chine et ses multiples dynasties. Ainsi que sur les tribus nomades qui ont si souvent fait plié l'Empire du Milieu. Un très bon livre que je recommande à tout ceux qui veulent découvrir les peuples mongols, et aussi en général, un peu la Chine, à travers son histoire millénaire et la façon dont les habitants se voient eux-mêmes.

Ma note: 4/5

LV de Belledenuit.

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
Prospéryne
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 36
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  belledenuit le Dim 15 Nov 2009 - 9:45

Je suis contente qu'il t'ait plu Prospéryne Merci pour ton avis
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  clarize le Mar 13 Avr 2010 - 15:16

Le totem du loup de Jiang RONG
Merci à Belledenuit de m'avoir fait connaître cet auteur.
Que dire après toutes ces belles critiques, j'ai adoré ,OUI, j'ai aimé voyagé dans la steppe Olon Bulag avec les cavaliers mongoles au milieu des chiens à chasser les loups, les gazelles , les marmottes.....Puis j'ai reçu une grande claque , on détruit tout ça en un rien de temps , c'est la faute à Mao, Non , c'est tous , il n'est pas question de culture pour dire que l'homme est un loup pour l'homme (Thomas Hobbes).
C'est un livre à acheter, à offrir.

5/5

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  belledenuit le Mar 13 Avr 2010 - 15:57

Mais c'est que je suis ravie d'en avoir fait un livre voyageur Il vous a plu à toutes et je suis toute
belledenuit
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 43
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  Mandarine le Mar 13 Avr 2010 - 23:57

J'ai lu "le totem du loup" il y a environ 4 mois; et j'ai vraiment beaucoup aimé.
J'ai beaucoup appris en lisant ce livre, notamment sur les relations étroites entre tous les éléments de la nature. Comme si tout était minutieusement calculé pour que l'équilibre persiste; et ce même lorsque ça paraît dur et cruel (par exemple, les attaques des loups sont nécessaires pour la bonne santé des chevaux, etc). Je trouvais cela fascinant.
La fin, tellement réelle, m'a laissé un goût amer.

Ce livre m'a fait voyager, et je ne peux que le conseiller.
Mandarine
Mandarine

Nombre de messages : 2354
Age : 33
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  rose le Mer 24 Nov 2010 - 16:16

Le Totem du Loup
Le Livre de Poche, 2009. 635 pages

A priori, en lisant le quatrième de couverture, un livre que je n'aurai jamais lu, s'il je n'en avais entendu parlé sur ce site. Fi les a prioris
Je ne vais pas résumer ce livre, ce qui a été déjà fait plus haut...
Il est difficile pour moi de mettre vraiment des mots sur ce roman initiatique se situant en terres mongoles. L'ayant lu, après avoir refermé Croc-Blanc (dont il y est fait de nombreuses allusions par Chen Zhen dans le roman). Le rapport au loup y est traîté de manière totalement différente. Le Loup n'y est plus attachant, mais un adversaire que l'on respecte selon des traditions ancestrales. Cet animal qui tue les troupeaux permet aussi la sauvegarde de la steppe. En suivant l'initiation des jeunes instruits venus de Pékin, on découvre les coutumes de chasse, de l'alimentation et de la vie en communauté. Ce récit est très intéressant. On s'attache à ces paysages et à ses personnages qui y vivent en harmonie. Puis vient le temps des changements, la rationalisation, l'organisation venues de la frontière - du gouvernement - s'installent. Les rites se perdent, le respect s'amenuisse. Les vieux meurent emportant avec eux leur amour de la terre et de la nature. Les jeunes instruits, ayant fait leur vie à Pékin, ne reconnaisse pas la steppe de leur jeunesse....
Un magnifique roman, qui m'a passionnée et vraiment surprise en bien. Une belle découverte en marge du thème de la littérature chinoise de l'année 2009
Ma note :4.5 /5

_________________
lecture en cours:

Kafka sur le rivage,Haruki Murakami
rose
rose

Nombre de messages : 639
Age : 44
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiang RONG [pseudonyme] (Chine)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum