Karen BLIXEN (Danemark/Kenya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karen BLIXEN (Danemark/Kenya)

Message  Mousseline le Sam 1 Nov 2008 - 4:21

De : Flo (Message d'origine) Envoyé : 24/08/2004 20:06

La ferme africaine – Karen Blixen

4/5

C’est la chronique africaine (Kenya) au début du XXème siècle par l’auteur danoise qui aurait mérité le Nobel selon Hemingway.

Ce livre est intéressant dans le sens où il nous renseigne sur une époque. Le contexte africain est prenant car Blixen a un sens aigu de la description vivante. Son œil tendre et son âme passionnée nous touche au cœur. Ces petites histoires nous attachent rapidement aux personnages qui gravitent autour de la ferme, qu’ils soient africains ou colons. Blixen a une jolie plume, agrémentée d’une culture solide qu’elle distille subtilement. Le lecteur est transporté dès les premières (très belles) pages et le dépaysement est garanti. En revanche je n’ai pas trop apprécié la seconde partie (« Notes d’une émigrante ») qui fait l’effet d’un cheveu sur la soupe et où l’auteur se laisse parfois aller à pontifier. La dernière partie est émouvante, en particulier le passage se référant à l’enterrement d’un de ses proches amis. J’avais gardé un souvenir différent de l’adaptation en film (qui est plus romanesque) mais, globalement, j’ai été charmée tant par la forme que par le fond.

Folio / 510 pages


De : sereinejulie1 Envoyé : 28/08/2004 20:34
Ah! Isak Dineson (Karen Blixen)... Sa plume... jai lu ses livres il y a longtemps.

J'ai grandement apprécié deux romans de nouvelles Winter Tales et Seven Gothic Tales , Gaduerrotypes, The Angelic Avengers et un merveilleux livre format magazine 81/2'' par 11'' qui est une compilation de photos de son enfance jusqu'à la fin de sa vie avec maints articles autobiographiques. Un livre de collection que je chérit tout particulièrement. J'aimerais bien relire Seven Gothic Tales je le suggère à tous ceux qui souhaitent découvrir cette auteure ou qui aiment beaucoup les nouvelles (contes).

Sereine
[h]
De : Mousseliine Envoyé : 12/03/2005 02:39

Karen Blixen - La Ferme africaine
(Gallimard, 1978, 510 pages)

Karen Blixen a vécu en Afrique de 1914 à 1931, elle avait une ferme au Kenya. Dans La Ferme africaine, elle y raconte sa vie au quotidien, elle parle des gens qui l'entourent de près ou de loin, des indigènes, d'amis européens. Son récit est truffé d'anecdotes de toutes sortes. Elle parle aussi de la flore et de la faune. Mais c'est surtout un grand roman d'amour, l'amour de Karen Blixen envers l'Afrique.

Ce récit n'a pas du tout vieilli à condition qu'on prenne l'Afrique, le Kenya en fait, d'un point de vue historique. Sinon l'écriture est contemporaine, une écriture élégante, racée, poétique au rythme de l'Afrique.

Si vous vous intéressez à l'Afrique vous ne pourrez qu'être conquis par ce très beau récit où l'aspect ethnologique est fort tellement Karen Blixen nous parle des différentes ethnies qu'elle côtoie.

Pour moi c'est une très belle découverte que je suggère à ceux et celles qui veulent s'envoler vers d'autres horizons et ça donne drôlement envie d'être pour quelques temps Karen Blixen et chevaucher dans les Ngong...

Note : 4.5/5
--------------------------------------------------------------------------------
Pour faire connaissance avec Karen Blixen:
http://www.ratsdebiblio.net/blixenkaren.html

Karen Blixen

Karen Blixen est née en 1885 à Rungstedlund, près de Copenhague, dans une famille aristocratique. Après avoir étudié les Beaux-Arts à Copenhague et suivi des cours de peinture à Paris et à Londres, elle épouse, en 1914, son cousin, le baron Bror Blixen-Finecke, dont elle divorcera en 1922.

De 1914 à 1931, elle habite au Kenya, une ferme, ce qui lui inspirera son livre le plus connu, La Ferme africaine, publié en 1937.

Sous divers pseudonymes, écrivant soit en anglais, soit en danois, Karen Blixen est l'auteur d'une oeuvre marquée souvent par une imagination fantastique et baroque: Sept contes gothiques, Contes d'hiver, Les Voies de la vengeance, Derniers contes. Elle revint aux souvenirs africains avec Ombres sur la prairie en 1957.

Après sa mort survenue en 1962, divers contes inédits ont été réunis avec dans Ehrengard et contes posthumes.

De La Ferme africaine a été adapté le film Out of Africa.


De : Lhisbei Envoyé : 30/03/2005 20:39

Karen BLIXEN - ferme africaine
Gallimard, Collection du monde entier, Grand format, 332 pages

Karen Blixen raconte sa vie en Afrique, lorsqu'elle y possédait une ferme et cultivait le café entre autres choses. Le livre est découpé en 3 parties. La première partie est un récit autobiographique, la deuxième une collection d'anecdotes et de réflexions sur les gens qui ont marqué la vie de la ferme, les animaux etc... , la troisième partie est le récit de la fin de sa vie en Afrique avec la vente de la ferme et son départ pour l'Europe.
Karen Blixen est tombée amoureuse du Kenya, de sa faune et de ses peuples et ça sa voit dans son récit. Excellente conteuse ses mots nous font revivre une Afrique du passé certes (du temps des colonies) mais une Afrique vivante et éternelle. Jamais elle ne s'apitoie sur son sort même quand tout va mal (décès, problèmes financiers, guerres...), elle préfère s'intéresser à ce pays si beau, à ses habitants animaux et humains.

Un beau voyage au rythme de l'Afrique 4/5


De : joubjoub Envoyé : 2008-05-21 06:27

.:: La ferme africaine (Karen BLIXEN).

Résumé : "Quand le souffle passait en sifflant au-dessus de ma tête, c'était le vent dans les grands arbres de la forêt, et non la pluie... Quand il bruissait et chuintait à hauteur d'homme, c'était le vent dans les champs de maïs. Il possédait si bien les sonorités de la pluie que l'on se faisait abuser sans cesse, cependant, on l'écoutait avec un plaisir certain, comme si un spectacle tant attendu apparaissait enfin sur la scène. Et ce n'était toujours pas la pluie. Mais lorsque la terre répondait à l'unisson d'un rugissement profond, luxuriant et croissant, lorsque le monde entier chantait autour de moi dans toutes les directions, au-dessus et au-dessous de moi, alors c'était bien la pluie. C'était comme de retrouver la mer après en avoir été longtemps privé, comme l'étreinte d'un amant."

Nouvelle traduction du danois par Alain Gnaedig

Arrivée en 1914 au Kenya, vite délaissée par un époux volage, la jeune Karen s’occupe du domaine et se prend de passion pour ce pays. Elle s’acharne à cultiver ses terres nues et désolées, protège la tribu africaine qui y vit, se lie d’amitié avec un chasseur de fauves...

Le livre le plus émouvant jamais écrit sur l’Afrique, le chef-d’œuvre qui a inspiré Out of Africa.
Au départ, cela ne devait être qu'un recueil d'anecdotes de soirées, de "petits tableaux tout à fait véridiques", de récits de voyages et d'anthropologie. Plus tard cela devint La Ferme africaine. (Source : France Loisirs)

--------------------------------------------------------------------------------

Ce livre est une sorte de journal avec des moments de vie et des souvenirs. Karen Blixen fait de très belles et détaillées descriptions de l'Afrique et de ses paysages. L'analyse des africains et l'observation de leur comportement est très fouillée. Nous apprenons énormément de choses sur la vie en Afrique.

Karen Blixen aime et respecte le peuple d'Afrique. Pays qu'elle admire, qu'elle porte dans son coeur, cela se sent. Elle s'est attachée à ceux qui vivaient avec elle. Sa vie là-bas a du être source de bonheur, d'apprentissages et regards sur le monde transformés. Que d'émotions !

L'écriture est très belle, très imagée, très poétique. Un magnifique roman qui vous emporte et fait rêver de l'Afrique.

Note : 4/5

P.S. : Ce film a fait l'objet d'une adaptation cinématographique, intitulée Out Of Africa, le chef-d'œuvre aux 7 Oscars de Sydney Pollack.


De : Lyreek14 Envoyé : 2008-08-05 06:00

Karen Blixen - La ferme africaine
Gallimard - 416 pages

L'auteur évoque ses années passées dans sa ferme au Kenya entourée des indigènes, de ses amis émigrés comme elle en Afrique et de ses animaux.

Très joli récit où on sent l'attachement de Karen Blixen à sa terre et à ses gens. J'ai eu un peu de mal tout de même à venir à bout de ce livre, peut-être à cause des multiples petites anecdotes sur les différents personnages. J'ai trouvé en fait qu'il n'y avait pas vraiment d'histoire d'ensemble, ça ressemble plus à un carnet de voyages ou à un journal intime. Etrangement, la partie que j'ai préféré est celle de la vente de la ferme et du départ. On y voit tout particulièrement l'amour de l'Afrique et le courage de Karen Blixen devant les épreuves et son combat pour assurer à ses gens de bonnes conditions de vie.
En définitive, c'est un beau livre pour découvrir l'Afrique et les africains à travers les yeux d'une europééne, c'est très dépaysant et très enrichissant. Par contre, pour ceux qui, comme moi, aiment une véritable trame narrative plutot qu'un récit par petites touches, vous risquez de devoir vous accrocher.

3,5/5


De : liza_lou55 Envoyé : 2008-08-30 12:58

Karen BLIXEN - La ferme africaine
(Gallimard, 410 pages)

La vie de Karen Blixen en Afrique dans sa plantation de café au milieu des autochtones et de la nature belle et sauvage qui l'entoure. Un récit fait d'anecdotes, de réflexions sur l'existence jour après jour aussi bien des Européens que des Kikuyus et des Masaïs "voisins" de la ferme.

Dans cette ferme perdue au milieu de nulle part, nous suivons la Baronne Blixen qui nous chante son amour du Kenya, de sa nature, de sa faune et sa flore. On y suit avec intéret et curiosité la représentation de la vie et des coutumes locales, dont l'exemple le plus frappant est la mention de l'affaire du coup de fusil. Des amis européens font escale à la ferme; parfois c'est la Baronne elle-même qui part en voyage, en Europe ou, plus dangereusement, dans tout le Kenya pendant le guerre afin de convoyer des armes.

Pas de récit linéaire donc mais plutôt une succession d'anecdotes et de souvenirs. L'amour et la nostalgie de l'auteur envers sa ferme défendue d'arrache pied puis finalement abandonnée sont palpables durant tout le récit surtout dans la dernière partie relatant son départ de la ferme, passage particulièrement émouvant.

Une oeuvre qui m'a surprise - je ne m'attendais pas à cela - d'autant plus que je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de récit (les recits de voyage, ce n'est pas à proprement parler mon truc...). Mais l'histoire de La ferme africaine et surtout la prose, douce et lumineuse de Karen Blixen, ont su en définitive me charmer et même si je pense que je n'ai surement pas apprécié ce récit à sa juste valeur, je suis convaincue qu'il s'agit surement là d'une des plus grandes oeuvres littéraires du XXème siècle.

Ma note : 3,5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Karen Blixen

Message  Garanemsa le Dim 25 Juil 2010 - 9:30

LA FERME AFRICAINE

Karen Blixen



De ses dix-sept ans passés au Kenya, Karen Blixen a tiré les magnifiques souvenirs d'Afrique qui forment la ferme africaine. Mais plutôt que d'avoir utilisé ces souvenirs pour écrire une insipide et prétentieuse autobiographie, Karen Blixen a voulu laisser parler l'Afrique, ses mystères et ses histoires, sa magie.

Intelligemment, elle a laissé sa patine à son récit pour en faire un récit intemporel. Jamais l'Afrique ou plutôt les Afrique, celles des indigènes, celles des indiens, celles des arabes et celles des blancs, qui se côtoient sans jamais se comprendre tout à fait mais sans jamais s'ignorer vraiment, n'avaient été aussi bien dépeinte que dans ce conte réaliste et autobiographique. Hemingway même regrettait que le prix Nobel qu'on lui avait attribué entre autres pour ses oeuvres sur l'Afrique de l'Est n'ait pas plutôt récompensé la conteuse scandinave.

Le livre lui-même est envoûtant. Parce qu'il parle d'une Afrique envoûtante. Un monde où les colons blancs ne sont les maîtres que parce que les noirs le veulent bien et que les Arabes et les Indiens y trouvent un avantage. Les blancs n'y sont d'ailleurs les maîtres que pour être l'esclave de leurs squatters et serviteurs noirs qui leur prêtent toutes les responsabilités ainsi qu'une aura magique qui attise sans cesse leur curiosité, les fétiches magiques dont les réactions toujours inexplicables aux yeux des squatters Kikuyu sont sources d'heureux ou de mauvais présages. Un monde bien étrange pour les blancs qui finissent tous pourtant par prendre le rythme de l'Afrique.

Un monde bien étrange pour le lecteur aussi qui découvre à travers une série d'épisodes pittoresques ou dramatiques le quotidien de la planteuse. Le récit multiplie les ellipses: le fonctionnement de la plantation est à peine évoqué, la guerre - celle de 1914 - qui s'étend sur les quatre premières années de Blixen en Afrique n'est évoquée qu'après plus de deux cent pages à travers le souvenir des expéditions de ravitaillement. Rien ne perce des combats qui opposèrent les Allemands et les Anglais dans leurs colonies d'Afrique de l'Est- jusqu'en 1918, la Tanzanie est allemande. Ellipse majeure, Bror Blixen, le mari de Karen Blixen de 1914 à 1922, est totalement absent du récit. Et toutes ces ellipses renforcent encore l'omniprésence de l'Afrique dans le récit. Une Afrique à laquelle l'écrivain rend hommage à travers ce livre et qu'on a voulu porté à l'écran à travers la sublime adaptation qu'est Out of Africa.




Repris sur essecliveBien entendu 5/5

avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karen BLIXEN (Danemark/Kenya)

Message  Lacazavent le Jeu 3 Fév 2011 - 14:02

La ferme Africaine de Karen Blixen
Folio / 506 pages




Que dire de plus...?
Personnellement j' ai beaucoup aimé ce livre. Certaines anecdotes et réflexions peuvent parfois paraître daté, honteuse. C'est à lire dans l'esprit du temps, c'est alors une très belle description d'un monde et d 'une époque. J' ai voyagé à la fois dans le temps et l'espace. L'écriture est très belle pleine de sensibilité et d'amour. Je me suis tout de même interrompue au milieu pour en apprendre un peu plus sur la vie de Karen Blixen. J'aurais du le faire auparavant, cela n'a fait qu'enrichir ma lecture.

5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karen BLIXEN (Danemark/Kenya)

Message  Réaliste-romantique le Ven 5 Fév 2016 - 1:46

Saison à Copenhague

L’hiver et le printemps sont les saisons des mondanités à Copenhague, alors que les Danois aisés sont en ville. Une idylle se noue entre deux personnes, mais ils refusent de s’aimer.
 
C’est une longue nouvelle publiée dans un Folio 2 euros. L’écriture de Karen Blixen possède un ton ironique qui surprend, elle critique subtilement ce milieu qu’elle a connu. J’ai malheureusement néanmoins trouvé ce texte ennuyant, je ne me suis pas attaché aux personnages.
 
3/5

RR

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1961
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karen BLIXEN (Danemark/Kenya)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum