Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Ven 24 Juil 2009 - 14:14

Stephen BAXTER (Royaume Uni)



Né à Liverpool en 1957, Stephen Baxter est ingénieur et mathématicien. Après avoir enseigné durant de longues années, il se consacre à l’écriture en 1995. Il a tenté, sans résultat, de devenir astronaute en 1991 dans la Station Mir… Toujours présent dans la recherche pour la conquête spatiale, il donne de nombreuses conférences en Europe. Un des plus grands auteurs actuels de S.F., on lui doit plus d’une vingtaine de romans, où il mêle le space opera, la hard science, l’aéronautique et l’histoire. Nombreux prix littéraires, dont British SF, John W. Campbell et Philip K. Dick Awards pour Les Vaisseaux du temps. Egalement auteur de nouvelles.



Bibliographie. Ouvrages traduits en français :





Les Vaisseaux du temps. Robert Laffont 1998 – Livre de poche 2003, 2008

Evolution. Presse de la Cité 2005 – Pocket 2008

Les enfants de la destinée 1. Coalescence. 2006 Presses de la Cité 2006 – Pocket 2009

Gravité. Le Bélial 2008

Trilogie Univers multiples : Temps, Espace, Origine.

Voyage

Titan. J’ai lu.

Poussière de lune. J’ai lu / Millénaires 2003



Sur le lien www.actusf.com/spip/article-3855.html on trouve une interview de Stephen Baxter.



Les vaisseaux du temps



Le livre de poche, 634 pages.



Quatrième de couverture :



Lorsque s’achève La Machine à explorer le temps, texte fondateur de la science-fiction moderne, le Voyageur s’apprête à repartir dans le futur sauver Weena, la charmante Eloï, menacée par les cruels Morlocks.

Voici le récit de son second voyage qui le mènera aux confins de l’espace, du temps et des univers parallèles. Le manuscrit est mystérieusement parvenu à Stephen Baxter un siècle exactement après la parution initiale du chef-d’œuvre de H.G. Wells.

Le Voyageur, surpris, découvre un monde différent de celui qu’il a déjà exploré, où les Morlocks disposent d’une science avancée et ne ressemblent guère aux barbares qu’il a connus.

Les Vaisseaux du temps, l’un des plus remarquables textes de la science-fiction contemporaine, a obtenu le British Science Fiction Award, le John Campbell Memorial, le Philip K. Dick Award, et a figuré parmi les cinq finalistes du prix Hugo en 1996. Baxter a dépassé son maître.



Mon avis : livre extrêmement difficile à résumer, tellement il foisonne d’aventures fabuleuses au cours des siècles dans un futur lointain. D’ailleurs, l’essentiel est dit dans la présentation de la quatrième de couverture. Le résumer serait rendre un mauvais service au lecteur éventuel, il n’aurait pas le plaisir de la découverte. Tout le monde n’a pas forcément lu La Machine à explorer le temps, mais je pense que tout le monde, ou presque, a vu au moins une fois le film. Le roman de Stephen Baxter peut être lu sans connaître l’histoire imaginée par H.G. Wells, mais pour ceux qui ont aimé le livre de Wells ou le film qui en a été tiré, la lecture des Vaisseaux du temps est un réel plaisir.



Ma note : 5/5.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re : Stephen BAXTER (Royaume Uni)

Message  Franillon le Jeu 30 Juil 2009 - 5:29

Coalescence (Les enfants de la destinée – 1), de Stephen BAXTER (Royaume Uni)



Pocket 2009 – 731 pages.



Quatrième de couverture :



George Poole, divorcé sans enfant, informaticien sans grand avenir, vit et travaille à Londres. Après l’enterrement de son père, il découvre un secret de famille : il a une sœur jumelle, Rosa, « disparue » alors qu’ils avaient trois ans.

Ses recherches l’amènent à Rome, où Rosa a été élevée par une étrange institution, l’Ordre de Sainte Marie Reine des Vierges, fondé au début de l’ère chrétienne par une certaine Regina. George découvre un sanctuaire qui héberge des milliers de femmes, toutes très jeunes et qui lui ressemblent étrangement avec leurs cheveux blonds et leurs yeux gris, auto-organisées comme dans une ruche…



« Baxter est si stimulant intellectuellement que personne n’a plus honte, grâce à lui, de lire de la science-fiction ; on aurait plutôt honte d’avouer qu’on n’a pas encore lu Baxter. Magistral. »



Bifrost.



Mon avis :



Tout d’abord, je suis tout à fait d’accord avec Bifrost, C’est magistral ! George Poole, après la mort de son père, apprend par hasard l’existence de sa sœur jumelle et décide de partir à sa recherche qui le mènera, après bien des obstacles, jusqu’à une étrange institution basée à Rome. Parallèlement on suit la vie de Regina, jeune Romaine qui, d’après la tradition familiale, serait une lointaine ancêtre de George Poole. Celle-ci assiste depuis sa Bretagne natale à l’effondrement de l’empire romain.

Ce livre, bien que publié dans une collection de science-fiction, rappelle plutôt, dans sa première moitié, un récit historique sur le début de la chute de l’empire romain. Cependant, par une savante alternance des moments historiques et de l’enquête de George Poole, l’auteur nous livre progressivement les éléments d’une hypothèse scientifique dont on ne découvrira l’étonnant résultat qu’à la toute fin de ce livre. Le raisonnement clef est distillé au compte-goutte par Peter, un ami d’enfance de George Poole, qui analyse brillamment un étonnant phénomène de société.

J’attends avec impatience le second volet du triptyque annoncé.



Seul reproche à ce livre : les fréquentes coquilles dues au manque de sérieux de la correction après mise en page. Malgré ce défaut, ma note sera de 5 / 5 car ces coquilles ne sauraient être imputées à l’auteur.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re : Stephen BAXTER (Royaume Uni)

Message  Franillon le Lun 4 Jan 2010 - 21:26

Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Les enfants de la destinée II – Exultant. Pocket S.F. 791 pages.

Quatrième de couverture : Vingt-cinq mille ans dans le futur. L’humanité s’est répandue dans les étoiles. Mais elle est figée dans une guerre millénaire pour la conquête définitive de la Galaxie contre un ennemi mystérieux : les Xeelees. Un gigantesque programme de sélection, grâce aux meilleurs gènes des officiers de la Coalition, a été mis en place afin d’obtenir une forme supérieur d’être humain : l’enfant soldat. Malgré cette force militaire sans précédent, les hommes demeurent impuissants face à la forteresse imprenable des Xeelees. Et ceux-ci, qui ont survécu à bien des révolutions cosmiques, ne semblent pas près de rendre les armes…

Mon avis : Voilà de la science-fiction comme je l’aime, écrite par un maître du genre. On ne peut pas résumer un tel ouvrage. Comme l’indique la quatrième de couverture, l’action se passe très loin dans le futur et très loin dans l’espace, aux confins de la Galaxie, de notre Galaxie. A cette époque, l’humanité a réussi à construire des vaisseaux capables de se déplacer à une vitesse supraluminique, c’est-à-dire plus vite que la lumière, ce qui, dans l’état actuel de la science, est impossible par définition. Toutes les exo-planètes et les moindres astéroïdes sont occupés, exploités, armés d’une façon ahurissante. Les nightfighters xeelees qui semblent installés au bord de Chandra, un trou noir, attaquent en permanence les installations humaines. Des milliers d’enfants soldats propulsés dans les tranchées qui sillonnent les astéroïdes meurent par milliers. Les Xeelees, équipés d’armes redoutables, fondent carrément la roche des astéroïdes. Pirius, jeune pilote d’un vaisseau participant aux opérations de défense, se trouve, avec les autres greenships, contraint de fuir les nightfighters xeelees, et, suite à une acrobatie non prévue par les règlements, il rentre à sa base avec un nightfighter ennemi en remorque. Ce qui lui vaut, avec ses coéquipiers, de passer en jugement et d’être rétrogradé et envoyé dans un camp disciplinaire comme un simple soldat – pour la rééducation. Ceci, malgré l’intervention d’un étrange représentant de la Commission, le Commissaire Nilis, venu spécialement de notre vieille Terre. Par le jeu d’un paradoxe temporel, Nilis va tout de même réussir à entraîner Pirius dans une aventure extraordinaire. En fait, pas Pirius bleu, le jeune pilote condamné, mais Pirius rouge, son double, une sorte de jumeau de deux ans plus jeune. Il l’emmène d’abord sur Terre, avec sa copine, la jeune ingénieur Torec, de façon à ce qu’ils puissent coopérer tous deux à la réalisation des plans élaborés par Nilis, considéré partout comme un vieux fou, mais tellement convaincant qu’il arrive à monter un projet de défense fantastique, naturellement combattu par toute la cliques des maréchaux et généraux de la Coalition.

De temps en temps, au cours des chapitres, Baxter nous fait un cours d’astrophysique, un peu difficile à suivre par moment, mais qui finit par nous faire comprendre, presque avant Nilis et les chefs militaires, ce que sont en réalité les Xeelees. C’est tellement bien présenté qu’on arrive à y croire…

Un des meilleurs ouvrages de S.F. que j’aie lu au cours de ces dernières années. D’où une note de 5 / 5. Vrai comme pour le premier volume Coalescence.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re : Stephen BAXTER (Royaume Uni)

Message  Franillon le Lun 16 Aoû 2010 - 20:55

Stephen BAXTER (Royaume Uni)

Transcendance (Les enfants de la destinée III) Pocket 2010 – 795 pages.

Résumé : Ce livre fait suite à Coalescence, qui se passe en gros à notre époque, et à Exultant qui se passe quelques dizaines de milliers d’années dans le futur. Mais paradoxalement, l’action de Transcendance se déroule en 2047. Le héros principal de ce livre est l’ingénieur Mickael Poole, qui n’est autre que le neveu de Georges Poole et de sa sœur Rosa, héros de Coalescence, et qui joueront aussi un certain rôle dans cette troisième partie de la trilogie. Un chapitre sur deux est consacré aux activités de Mickael Poole, au sein d’une petite équipe de chercheurs, pour tenter de régler le problème du rejet de méthane, puissant gaz à effet de serre, en provenance du permafrost victime du réchauffement climatique. Mais pas seulement à ces activités, parallèlement il essaie de comprendre pourquoi il est hanté par une sorte de fantôme qu’il rencontre dans des circonstances tout à fait inattendues. Et il est persuadé que ce fantôme est Morag, son épouse, morte en couche dix-sept ans plus tôt. Cette histoire ne plaît pas du tout à son frère John et pas davantage à son fils Tom. En revanche, son oncle George lui conseille d’en parler à Rosa qui a été exclue de la Coalescence au début de notre siècle et qui est devenue prêtre de l’Eglise catholique. L’autre chapitre, et comme cela en alternance tout au long du livre nous montre comment et pourquoi la jeune Alia, dans un avenir d’un demi-million d’années, est appelée à la Transcendance, sous la conduite de Reath. Comme en principe tous les jeunes de ce lointain avenir doivent le faire, Alia a l’habitude de passer un certain temps, régulièrement, au-dessus de son bac d’observation. Et qu’observe-t-elle là ? Tout simplement Mickael Poole tout au long de sa vie, depuis son enfance à Miami, jusqu’à l’époque qui nous intéresse. Et, en fait, c’est elle, Alia, qui hante Mickael Poole sous les apparences de Morag… Les Transcendants, qui sont devenus immortels, se sont fixé pour but la Rédemption, c’est-à-dire le rachat du passé et de toutes les souffrances humaines, afin d’atteindre dans un avenir plus ou moins lointain la divinité. Alia a été choisie par la Transcendance pour devenir elle-même une Transcendante et prendre contact avec Mikael Poole afin de guider les humains de 2047 vers une apothéose évolutive.

Mon avis : Tout d’abord mon résumé est peut-être un peu confus, mais c’est un livre extrêmement touffu, bien que très agréable à lire. Le projet de refroidissement du permafrost pour repiéger le méthane autour du pôle Nord est magistralement exposé. Les séances de RV (réalité virtuelle) montrent l’évolution probable de nos webcams actuelles. La disparition totale des automobiles et la rareté des transports aériens, remplacés par des véhicules automatiques fonctionnant à l’énergie de Higgs, laisse une certaine frustration aux personnes d’un certain âge qui étaient tellement habituées au bruit, aux embouteillages, etc. Beaucoup d’idées très intéressantes, des personnages attachants, aussi bien Mickael Poole et sa famille, avec laquelle il est bien souvent en bagarre, que l’étrange Alia et sa sœur Dréa qui se déplacent en swifant. De nombreuses allusions aux deux volumes précédents, ce qui n’est pas inutile pour s’y retrouver un peu dans cette grande fresque d’une évolution possible de l’humanité… En conclusion, un excellent livre de Science-Fiction. Ma note : 5/5.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Dim 16 Oct 2011 - 11:54

Les enfants de la destinée 1 - Coalescence

Quel roman!
Je partage complètement l'avis de Franillon, qui m'a d'ailleurs conseillé de le lire il a y déjà longtemps et je ne peux que la remercier!

Ce roman ne se passe pas dans le futur (on est en l'an 2000 à peu près), c'est un mélange de cyberpunk et de space opera (encore peu exploité dans ce premier tome). C'est un vrai roman de SF mais qui étrangement n'en a pas l'allure... Dans une grande partie de ce premier tome il s'agirait plutôt d'un roman historique racontant les croisades romaines du moyen âge... Le côté fiction intervient peu à peu mais est si bien marié à la réalité qu'on croirait presque que c'est vrai... superbe!

Le personnage principal évoluant à notre époque est George Pool, un anglais de 45 ans qui à la suite de la mort de son père découvre l’existence d'une soeur jumelle dont il aurait été séparé à la naissance. En faisant des recherches il apprend qu'elle a été envoyé dans un Ordre religieux à Rome fondé par son ancêtre au moyen âge, Regina. S'en suit toute l'histoire de la vie de Regina et la création de l'ordre, en alternance avec l'enquête de George pour retrouver sa soeur.
Peter, un vieil ami retrouvé de George, passionné de conquête spatial à la recherche des vérités cachées par le gouvernement, accompagne George dans ses recherches et se retrouve à Rome avec lui. Ensemble il vont faire la connaissance de Lucia, une jeune membre de l'ordre qui cherche à le fuir et vont pénétrer les secrets de l'Ordre.

Sur la fin on comprend le titre: Coalescence. Elle définit la société établie par l'Ordre dans les souterrains de Rome. A ce moment une multitude d'hypothèses prennent forme, comme par exemple qu'il existe de nombreuses coalescences inconnues dont font partie les hommes (consciemment ou inconsciemment) et dans la dernière partie (prémisse du tome 2?) on participe à un voyage dans un engin spatial sur une planète inconnue...

J'ai adoré, j'ai été happée par ces mystères et le génie de Baxter. Je n'ai qu'une envie, lire le tome 2 que j'ai commandé Very Happy 5/5 coeur coeur


avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Dim 16 Oct 2011 - 13:10

Ravi que tu apprécies autant ce roman de Stephen Baxter, Nathalire. Il faudrait que je me procure un autre de ses livres, car voilà déjà un bout de temps que je n'ai rien lu de lui !
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Lun 17 Oct 2011 - 12:53

Est-ce que tu as lu Les Vaisseaux du temps? J'en ai entendu beaucoup de bien.
Je pense que cet auteur va devenir un de mes favoris si tous ces livres sont aussi passionnants Very Happy
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Lun 17 Oct 2011 - 13:57

Oui, j'ai lu Les Vaisseaux du temps, c'est d'ailleurs le premier que j'ai lu de Baxter. Baxter s'est amusé dans ce livre à imaginer une suite à La Machine à explorer le temps d'H.G. Wells. C'est excellent.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Philcabzi le Lun 14 Nov 2011 - 11:37

Coalescence
Ed. Presses de la Cité, 2006, c2003, 539 pages, ISBN 2-258-06687-5
Titre original : Coalescent (traduit de l'anglais par Dominique Haas)

Ma note: 4.25/5

Mon avis:
Suite aux excellentes critiques de Franillon et Nathalire je ne pouvais pas passer à côté de ce roman! J'ai été très surprise de découvrir finalement un roman historique teinté de science-fiction, un peu comme les romans sud-américains sont teintés de réalisme magique. Honnêtement c'est toute la part de roman historique qui m'a le plus captivé et qui m'a laissé un sentiment étrange. J'ai lu plusieurs livres qui parlent de la grandeur de l'Empire romain, de sa création, de la conquête des différents peuples, mais je n'avais encore jamais lu quelque chose à propos de sa chute. Vous avez déjà lu des romans post-apocalyptiques? Et bien c'est le sentiment que j'avais à la lecture de Coalescence, j'avais l'impression de lire ce genre de roman. Étrange... avoir l'impression de lire de la SF lorsqu'il s'agit d'histoire.

Mon seul bémol c'est la fin... ben oui contrairement à mes amis rats! Pas que je l'ai trouvé inintéressante, c'est plutôt qu'elle ne m'a pas surprise. J'ai espéré jusqu'à la fin que l'auteur n'allait pas nous ressortir cette histoire mais plutôt trouver une tournure plus imaginative. Cela dit c'est tout de même accrocheur et je compte bien lire le deuxième tome.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Mar 15 Nov 2011 - 14:30

Merci à vous de ces avis. Je note car cela a l'air très intéressant

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Dim 15 Jan 2012 - 11:59

Les enfants de la destinée t.2 - Exultant



Belle couverture n'est-ce pas?

Ce deuxième tome m'a un peu refroidie... malheureusement je n'ai pas été aussi exultée que le laisse présumer le titre Wink
L'histoire nous emmène très loin dans le futur dans un climat de guerres permanentes entre les peuples terrestres et "extraterrestres". Les dirigeants de la terre forment des jeunes à devenir soldats, la guerre est partout et permet aux puissants de "s'occuper" et surtout d'occuper les peuples.
Dans ce futur la "vitesse de la lumière" est atteinte, les voyages interstellaires sont évidemment possibles et il est même possible de voyager dans le temps (la quatrième dimension est maîtrisée). Il est alors tout à fait possible de se retrouver face à son moi venu du futur, comme c'est le cas pour le jeune Pirius, qui voit sa vie chamboulée lorsqu'il est accusé de ne pas avoir obéi aux ordres de son supérieur dans une mission effectuée dans le futur par son "jumeau" temporel. Les deux Pirius se trouvent condamnés et Pirius rouge (le jeune) se voit offrir la possibilité de participer à une mission de destruction des ennemis Xeelees comme "peine" pour sa désobéissance. Il accepte et commence alors la mission de l'escadrile Exultant composée des éclopés de la guerre.

C'est un excellent livre mais j'ai été déçue car j'avais adoré le tome 1 et que ce deuxième n'y ressemble en rien. Par contre j'ai trouvé que Stephen Baxter avait énormément dû travailler pour rédiger un roman comme ça, plein de technique et royalement bien ficelé (avec les dimensions temporelles différentes). J'ai surtout aimé la fin, le moment de la mission, j'ai trouvé quelques chapitres un peu longuets. Mais globalement j'ai bien aimé quand même, et je lirai le troisième tome bien sûr pour connaître le lien entre les Xeelees et les coalescences!
Note: 4/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Dim 15 Jan 2012 - 13:56

C'est vrai, Nathalire, Baxter est parfois un peu déroutant. On s'attend à une suite et puis on se demande pourquoi on se trouve si loin de ce qu'on attendait. Dans le troisième tome, tu seras surprise également. Mais malgré la longueur de ces livres je trouve qu'il se lit toujours bien, on a envie de connaître la suite. Et il a des idées, le bonhomme !
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Lun 16 Jan 2012 - 9:41

Oui tout à fait Franillon, c'est ce que je me suis demandé: Mais où veut-il nous emmener? Et c'est précisément pour connaître la réponse que je vais lire le troisième! Je suis bien contente d'avoir découvert cet auteur en tous cas Very Happy
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Dim 15 Avr 2012 - 19:55

Déluge – Pocket 2012 – 733 pages.

4ème de couverture : 2016 : Lily, Helen, Gary et Piers, quatre scientifiques retenus en otages depuis cinq ans sont libérés. A leur sortie, ils découvrent avec stupeur un monde au bord du chaos : le niveau des eaux est monté d’un mètre, provoquant une inondation sans précédent à Londres, l’engloutissement de l’Opéra de Sydney et la disparition pure et simple des îles du Pacifique… Tout en luttant pour leur survie, ils vont chercher à comprendre la cause de cette apocalypse aux dimensions bibliques afin d’endiguer la catastrophe. La construction d’Arches géantes, initiée par un milliardaire controversé, semble être la seule échappatoire. Mais il n’y aura pas de place pour tout le monde…

Mon avis : 4ème de couverture réductrice, qu’importe, elle était suffisante pour me donner envie de lire ce nouveau roman de science-fiction de Stephen Baxter. Ça n’aurait peut-être pas été suffisant pour me faire acheter ce livre s’il avait été d’un auteur que je ne connaissais pas. Je connais suffisamment son œuvre pour lui faire confiance. Et pourtant… j’ai quand même mis un mois et demi pour lire ce livre de 733 pages, mais surtout par manque de temps. Il s’est souvent passé plusieurs jours sans que j’aie le temps de l’ouvrir. Cependant, même si le sujet du livre est particulièrement intéressant et d’actualité, puisqu’il s’agit de changement climatique et de montée spectaculaire du niveau des océans, pour moi, ce n’est pas le meilleur de Baxter, mais ça ne lui enlève rien.

D’habitude, Baxter nous emmène loin en arrière(la Grande Bretagne à l’époque romaine) ou au contraire très loin en avant dans le temps et encore plus loin dans l’espace. Cette fois nous restons dans la première moitié du XXIème siècle et nous ne quittons pas la Terre. C’est elle qui change, et de terrible façon. L’idée originale de l’auteur est que la montée des eaux n’est pas tellement le fait de la fonte des glaciers, mais qu’elle provient de masses d’eau considérables s’échappant du manteau. On connaît depuis déjà pas mal de temps l’existence de sources chaudes à grande profondeur, provenant effectivement du manteau, mais dont le débit est relativement modeste. Dans le présent roman, Baxter ouvre toutes grandes les vannes et l’eau monte, monte, monte. Jusqu’où ? Très haut. Et c’est là que je ne le suis pas. Certes, tous les spécialistes expliquent que le manteau renferme des quantités d’eau qui seraient supérieure à la masse totale des océans que nous connaissons actuellement. Mais la vitesse à laquelle Baxter fait monter le niveau des océans me semble peu réaliste. Je n’entrerai pas dans les détails car il faudrait faire appel à des notions de géodynamiques un peu complexes. Quoiqu’il en soit, un romancier a le droit d’exagérer un peu pour rendre l’effet plus saisissant, un roman n’est pas un traité scientifique. Ceci étant, il nous entraîne dans une circumnavigation hallucinante sur une Terre dévastée, et c’est assez passionnant. Baxter nous montre comment les humains risqueraient de se comporter dans un tel chamboulement. Si les personnages principaux du roman sont dans l’ensemble, assez sympathiques, même le milliardaire rêveur, malgré ses nombreux défauts, tout ne se passe pas de la meilleure façon.

En conclusion un roman de S.F. d’un genre très particulier, méritant d’être lu, auquel je donnerai une note de 4,5, malgré ses grandes qualités.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Lun 16 Avr 2012 - 9:25

Merci pour ta critique Franillon.

Ce nouveau roman a l'air tout a fait prenant! Tes questionnements au sujet de la montée possible des eaux (dont je n'ai pas la moindre idée) me donne terriblement envie de le lire. En plus j'aime les romans catastrophistes affraid
Mais il faudra d'abord que je termine le troisième tome des enfants de la destinée (et oui je traine toujours avec les séries).
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Dim 17 Juin 2012 - 10:48

Les enfants de la destinée t.3 - Transcendance

Rien que le titre: Transcendance... ça fait travailler l'imagination...

Après un tome 1 assez concret plus ou moins situé dans notre temps et un tome 2 complètement décalé dans des futurs plus qu'inimaginables, je ne savais pas quoi trouver dans ce tome 3.

J'ai été rassurée en retrouvant un M. Poole (héro du premier tome) avant de réaliser qu'il s'agissait du neveu du précédent Poole (ce qui nous amène 1 à 2 générations plus tard). Ce dernier est ingénieur et travaille sur un projet révolutionnaire de vaisseau spatial. Ce qui m'a le plus enthousiasmé c'est l'avenir construit par Baxter, un avenir où la voiture a complètement disparu, où l'énergie de Higgs est la source principale, où les hommes peuvent se projeter en SV à l'autre bout du monde (l'évolution de notre bon vieux téléphone), et où les robots ont pris une place importante dans notre quotidien... Tous ces éléments sont parfaitement maîtrisés et j'ai été fascinée par l'imagination de Baxter.
Parralèlement à ça nous faisons connaissance avec Alia, "jeune" post-humaine du future ( très lointain...) qui ressemble plus à un primate qu'à une humaine. Elle vit dans un vaisseau spacial mais a été designée pour faire partie de la Transcendance... et là ça se complique... Mais où Baxter va-t-il chercher tout ça??? Il ne devait pas mâcher que du chewing-gum Very Happy
La Transcendance s'apparente aux coalitions (sujet du premier tome), c'est un groupe d'esprits vivant en symbiose et poursuivant des buts philosophiques de rédemption (désolée je ne peux pas mieux décrire tout ça, il faut le lire). Le monde d'Alia est situé temporellement après l'épisode des Exultants (tome 2) et les humains ont été en quelques sortes "délivrés" des menaces extraterrestres. Ils poursuivent donc une vie peinard, dans plusieurs planètes de la galaxie et sur des vaisseaux, développant de nombreuses adaptations physiques et mentales liées à leurs conditions de vie.

Bref, l'histoire se déroule en parallèle entre le "présent" (qui est un futur assez proche) et le lointain futur. Poole, son fils et ses acolytes se lancent dans un projet démentiel de robots-taupes chargés de capter l'hydrogène des couches profondes de la terre, menaçant la terre d'une terrible explosion destructrice.
Alia est quand à elle chargée de faire prendre une décision à la Transcendance: poursuivre le but de rédemption jusqu'au bout ou accepter la douleur de la vie... Oui le thème est assez mystique... Elle prend alors contact avec le lointain ancêtre Poole... je ne vais pas tout vous dévoiler, à vous de le lire pour savoir quand, comment et pourquoi?

J'ai bien aimé ce troisième tome, même si je lui trouve une profonde complexité issue de l'esprit (tordu?) de l'auteur que je n'ai pas complètement saisi... Du coup de nombreux passages m'ont semblé quelque peu confus mais dans l'ensemble j'ai compris (enfin je crois).

Sacrée trilogie, tellement de travail d'écriture que je crois défaillir rien que d'y penser... je suis hyper admirative de Stephen Baxter mais je mets la note de 4/5.
Oufff bien contente d'avoir lu cette trilogie, gros morceau quand même... et rassurée qu'il n'y ai pas de quatrième tome!
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Dim 17 Juin 2012 - 13:40

Bravo, Nathalire, pour ta critique du troisième tome de la trilogie des Enfants de la destinée ! En effet, c'est pas évident de parler des bouquins de Stephen Baxter. C'est tellement touffu et complexe, mais quand on y entre, c'est quand même de grands moments de lecture, à condition d'aimer ce genre. Stephen Baxter a une imagination étonnante et, en plus, une capacité d'écrire de gros bouquins qui, tout en étant très complexes, se tiennent quand même. Et cela fait toujours plaisir quand on rencontre quelqu'un qui apprécie les mêmes livres que soi, lorsqu'il s'agit d'ouvrages aussi denses.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Lun 18 Juin 2012 - 11:54

Merci Franillon.
En relisant ta critique j'ai remarqué quelques erreurs dans la mienne Razz bon juste des détails...
Oui c'est vraiment un monde à part et je vais continuer à découvrir Baxter avec Les vaisseaux du temps et Déluge. C'est vraiment un auteur prodigieux!
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Jeu 11 Juin 2015 - 20:17

L'odyssée du temps, tome 1 : L'oeil du temps d'Arthur C. Clarke et Stephen Baxter



Je connais de nom le fameux Odyssée de l'espace du même Arthur C. Clarke sans l'avoir pourtant lu et vu. Mais je ne pense pas que L'Odyssée du temps ait un rapport avec son prédécesseur sinon pour le clin d'oeil. 
L'auteur jette le lecteur dans le feu de l'action : c'est Fureteuse, une de nos ancêtres qu'on découvre. Puis, d'autres hommes d'époques plus récentes… les différentes époques se sont mélangées, des Britanniques du XIXe siècle côtoient aussi bien des hommes de Néerdanthal que ceux du XIXe siècle, des Russes du XXe siècle rencontrent du mongols du XIIe siècle. 
Une véritable encyclopédie historique qu'on aurait démonté puis remonté en combinant les époques. Vraiment fascinant ! Les différentes rencontres sont assez cocasses qu'intéressantes. Les personnages sont bien décrits : Bisesa a beaucoup de caractère mais reste mystérieuse, Kolya oppose son rationalisme à la soif de puissance…et finalement, des personnages célèbres ne jouent que les seconds rôles (mais quels rôles !). 
J'ai beaucoup aimé ce livre coécrit par deux grands auteurs de science-fiction qui met en scène des paradoxes temporels et cultive en même temps son lecteur avec des moeurs des peuples d'époque (les mongols sont assez flippants). Je ne sais pas quel auteur a écrit quelle partie mais le livre est vraiment bien documenté et construit. Juste dommage qu'on ne retrouve pas une carte qui met en scène la nouvelle Terre, Mir, ainsi que les différents mouvements des personnages. A suivre évidemment, j'ai bien envie de savoir le mystère qui plane derrière ces terribles yeux de métal qui observent froidement l'humanité…
Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7316
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Réaliste-romantique le Dim 29 Mai 2016 - 23:35

Voir La longue terre écrite avec Terry Pratchett (4/5 selon RR)

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1822
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Réaliste-romantique le Lun 5 Sep 2016 - 18:06

Stephen Baxter a écrit un livre intitulé Proxima sur la possibilité d'une planète habitable autour de cette étoile. Et les scientifiques croit avoir découvert les signes de l'existence d'une telle planète, justement située dans la zone habitable autour de son étoile. Stephen Baxter a écrit une lettre au magazine New Scientist à ce sujet.

Mais ne faites pas vos boîtes trop vite, le déménagement n'est pas pour demain...

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1822
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen BAXTER (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum