ESCHYLE (Grèce ancienne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ESCHYLE (Grèce ancienne)

Message  Messaline le Sam 27 Juin 2009 - 16:22

L’Orestie d’Eschyle

L’Orestie regroupe trois tragédies : Agamemnon, Les Choéphores et Les Euménides. Cette trilogie raconte trois moments clés de l’histoire des Atrides, cette famille maudite – en raison du crime de leur ancêtre, Tantale – dans laquelle les meurtres sont légion et qui compte parmi ses membres les plus éminents Pélops, Egisthe, Agamemnon, Ménélas, Oreste... Voilà un petit arbre généalogique pour que ce soit plus clair :



Agamemnon :
Agamemnon rentre à Argos après avoir combattu pendant dix ans aux portes de Troie. Il ne revient d’ailleurs pas seul, mais en compagnie d’une captive Troyenne, Cassandre. Mais son retour n’est pas du goût de tout le monde… Il sera assassiné par son épouse, Clytemnestre, qui ne lui a pas pardonné le sacrifice de leur fille, Iphigénie.

Les Choéphores (mot grec désignant les femmes dont le rôle était de porter les offrandes aux morts, en l’occurrence à Agamemnon) :
Oreste, fils d’Agamemnon et de Clytemnestre, est de retour à Argos. Un oracle d’Apollon – ainsi que les conseils de sa sœur, Electre – l’engage à venger la mort de son père. Il lui faudra ainsi tuer sa propre mère et l’amant de celle-ci, Egisthe.

Les Euménides (mot Grec signifiant « les bienveillantes », il s’agit du terme positif désignant en fait les Erinyes, ces déesses infernales de la vengeance qui tourmentent sans fin les meurtriers, en particulier ceux qui ont assassiné un membre de leur propre famille) :
Après le meurtre de sa mère, Oreste, poursuivi par les Erinyes, fuit Argos pour rejoindre Athènes où se jouera son procès.


Agamemnon est probablement la plus intense des trois tragédies. L’angoisse va croissante tout au long de la pièce, tandis que le drame se profile à l’horizon. Agamemnon, le héros coupable – du meurtre de sa propre fille, Iphigénie, qu’il a sacrifiée à Artémis pour pouvoir partir à Troie, mais aussi de la mort de centaines de Troyens – rentre à Argos avec la naïveté du héros qui se croit invincible. Peu à peu le lecteur est saisi d’une espèce d’épouvante à la vue de cet homme qui ne comprend rien à ce que se joue autour de lui, qui court à sa mort sans le savoir. Avec son assissinat, Iphigénie et les victimes troyennes sont vengées, mais le cycle de la violence est encore loin d’être refermé…
Nous le comprenons dès les premiers vers des Choéphores : Oreste est de retour, et il a bien l’intention de venger la mort de son père. La loi du Talion continue de régner en maître sur la cité d’Argos et le sang versé ne se paye qu’avec plus de sang versé. Mais Oreste n’est pas Agamemnon ou même Clytemnestre, au moment d’agir il hésite, il est comme paralysé devant l’horreur du parricide. Nous assistons ainsi au tourment d’un homme déchiré, entraîné dans des événements qui le dépassent.
Ce n’est qu’avec Les Euménides que l’engrenage sera stopé. Les dieux jouent un rôle essentiel dans cette pièce, ce sont eux qui organisent le jugement Oreste, jugement au cours duquel il faudra répondre à cette interrogation : le meurtre était-il « justifié » ? La question de la culpabilité, de la souillure qu’entraîne le meurtre est au cœur de cette tragédie, peut-être moins intense, mais tout aussi fascinante que les deux autres.

Il y a quelque chose d’extrême chez Eschyle ; quelque chose de fascinant et d’intense. Le lecteur, mi-captivé, mi-horrifié, observe le destin implacable s’abattre sur des héros tantôt coupables et inconscients, tantôt lucides et impuissants, mais toujours grands, toujours dignes et quelque part toujours beaux.

Note : 5/5 coeur
avatar
Messaline

Nombre de messages : 322
Age : 30
Location : Paris, ou presque.
Date d'inscription : 17/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ESCHYLE (Grèce ancienne)

Message  s-lewerentz le Lun 29 Juin 2009 - 6:46

Messaline, ton commentaire me donne envie de lire ce livre. Quelle édition conseillerais-tu ?
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ESCHYLE (Grèce ancienne)

Message  Messaline le Lun 29 Juin 2009 - 13:35

s-lewerentz a écrit:Quelle édition conseillerais-tu ?
Personnellement, je trouve que l'édition folio est pas mal. Elle a été faite par deux grands noms des lettres classiques, Pierre Vidal-Naquet - qui signe une préface assez intéressante - et Paul Mazon - traducteur bien connu de l'Iliade qui là encore offre une traduction très accessible. Si on ajoute à cela que c'est une édition qui regroupe toutes les pièces d'Eschyle à nous être parvenues intactes (à savoir Les Suppliantes, Les Perses, Les Sept contre Thèbes, Prométhée enchaîné et bien sur L'Orestie), avec à chaque fois une notice qui remet bien les choses dans leur contexte, je crois qu'on en a pour son argent (ça doit coûter quelque chose comme 7,5 euros). Voilà, j'espère que ça répond à ta question.
avatar
Messaline

Nombre de messages : 322
Age : 30
Location : Paris, ou presque.
Date d'inscription : 17/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ESCHYLE (Grèce ancienne)

Message  Bernard le Mer 23 Déc 2009 - 11:21

Bravo Messaline. C'est limpide et merci pour l'arbre généalogique.
Effectivement et bien que mes études remontent à 40 ans, des réminiscences de casques, de glaives, de boue, de navires, de sang, de transpiration sont encore présentes dans ma mémoire. Atrides, noms, drames, quelle famille !
Moi je te donne ton doctorat immediately !
Je vais me procurer l'édition Folio d'Eschyle, ainsi que l'Enéide.

5/5 pour ta critique !
B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ESCHYLE (Grèce ancienne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum