Javier MORO (Inde/Espagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  lalyre le Dim 7 Juin 2009 - 18:51

Une passion indienne
Javier Moro
Points/Seuil 2007
La véritable histoire de la princesse de Kapurthala
445 P.

Espagne 1907,la belle Anita Delgado est danseuse dans un café de Madrid lorsqu'elle se fait remarquer par Jagatjit Singh,le maharajah de Kapurthala,il en tombe amoureux et fait sa demande auprès des parents d'Anita qui n'a que dix-sept ans.Les parents ne sont pas d'accord ,ils croient en un caprice du prince mais celui-ci qui obtient toujours ce qu'il veut leur offre beaucoup d'argent,ce qui les fait céder .Anita est flattée ,elle croit en l'amour,après un mariage civil imposé par les parents en Espagne,elle part vers le Nord de l'Inde pour convoler en grande pompe avec son prince mais ce qu'elle ignorait en arrivant c'est que celui-ci avait déja quatre femmes .Mais cette déception ne dure pas longtemps car choyée,couverte de bijoux ,des nuits de fêtes délirantes avec les Rajah voisins ,des processions d'élèphants,les costumes somptueux la font vivre comme dans un conte de Milles et Une Nuits pour elle c'est une plongée étourdissante dans les fastes d'un monde dont elle doit apprendre les coutumes et traditions et s'y soumettre.Malgré la naissance d'un fils qui la rend encore plus heureuse ,elle connaîtra aussi maintes déceptionsdont les humiliations imposées par les officiels britanniques qui ne la reconnaissent pas comme princesse ,l'Inde étant toujours sous le contrôle des Anglais.En 1925,après un divorce,elle quittera l'Inde ou elle a vécu une passion tumultueuse avec un des fils de son mari ,ce qui va créer un des plus grands scandales dans l'Empire britannique,elle rentre dans son pays ,elle aura vécu dix-huit ans en Inde.

Ce résumé ne peut être plus descriptif car il faut en laisser pour les procains lecteurs,j'ai eu peine à imaginer que ce roman ,véritable conte de fée,soit un vécu mais tellement de faits historiques s'entremêlent à cette histoire,comme par exemple la fin du règne des monarques hindous .qui ne se refusaient rien ,les dépenses et les fastes extravagants ,tout cela fait que le portrait de cette femme est vrai.Beaucoup de détails précis dans ce roman qui ressucitent les couleurs,les odeurs ,l'auteur décrit très bien la fin de la domination coloniale .J'ai trouvé Anita attirante par sa très forte personnalité qui se veut libre ,restée une vraie Andalouse pendant toutes ces années en Inde....4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Ladybug le Ven 28 Aoû 2009 - 18:32

Une passion indienne
Editions Robert Laffont, 395 pages

Nous voici plongés en plein coeur de l'Inde des Rajahs et Maharajahs à la fin du 19ème, début 20ème. Passionnante histoire que celle de cette jeune Andalouse qui devint princesse indienne. Rejetée par la famille du Prince et par les autorités anglaises, elle est cependant appréciée par les amis et collègues de son mari, ce Prince qui essaie de concilier sa fidélité à l'Orient à sa passion pour l'Occident.

Javier Moro séduit notre imagination en nous racontant, les relations familiales, mondaines et politiques dans cette Inde coloniale, les moeurs, les coutumes, les Rajahs et Maharajahs rivalisant d'excentricité. Il est fascinant de savoir que les faits et personnes évoqués sont réels. J'ai adoré voir les photos des protagonistes, je ne les ai découvertes qu'au milieu du livre et tant mieux ! car j'aime bien imaginer d'abord. Le récit est parsemé d'informations sur les origines des moeurs et des traditions. C'est une facette de L'inde qu'il était très plaisant d'explorer, une lecture que je n'oublierai pas.

Extraits :
"Le rajah eu à affronter bien des bouleversements occasionnés par sa subite adaptation au monde moderne. Il n'était pas facile de concilier des cultures si différentes que l'anglaise et la sikh ; il n'était pas facile d'être en même temps un roi indien et un seigneur anglais, ancien et moderne, démocrate et despote, prince oriental et vassal européen."
En France, il se sentait libéré des obligations et des contraintes du Raj britannique. Personne ne connaissait les limites de son pouvoir, ni les humiliations qu'il devait parfois supporter de la part des Anglais quand ils lui refusaient un caprice. Il était traité comme un véritable souverain et cela flattait sa vanité. En Angleterre, si riche fut il, il était un roi de pacotille. Un de plus dans la myriade de princes indiens.

Ma note : 4.5/5

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  zozinette le Sam 23 Oct 2010 - 11:05

UNE PASSION INDIENNE - JAVIER MORO


Quatrième de couverture

1908: la superbe danseuse andalouse Anita Delgado épouse la maharajah de Kapurthala. 1925: la "cinquième épouse" se sépare de son mari et quitte l'Inde. Entre ces deux dates, Anita aura vécu une passion tumultueuse à l'origine d'un des plus grands scandales de l'Empire britannique. Une plongée étourdissante dans les fastes d'un monde emporté par l'Histoire, entre conte de fées moderne et roman vrai d'une femme libre.


Mon avis

Ce livre est à la fois un magnifique roman d'amour, un récit historique passionnant et un voyage inoubliable.
Anita Delagdo vient d'une famille pauvre d'Andalousie. Avec sa soeur Victoria elle est danseuse et elles donnent des spectacles sous le nom des Camélias.
C'est pendant un de ces spectacles que la maharajah du Kapurthala va tomber amoureux. Et pour ce rajah qui a toujours eu tout ce qu'il voulait, il est hors de question qu'Anita lui échappe. Il a déjà quatre femmes mais qu'importe.
Anita va finir par succomber au rajah et cela va être le début d'une histoire hors du commun.
Au début des années 1900 les Indes sont gouvernées par les Anglais. Qui voient d'un très mauvais oeil ce mariage. Rejetée par l'officiel anglais, Anita et le rajah vont devoir se battre pour imposer leur couple, non seulement devant les anglais mais aussi face à cette société indienne très traditionnelle.

Dès les premières lignes de ce livre j'ai fait un saut dans le temps. Je me suis retrouvée aux côtés d'Anita et en même temps qu'elle j'ai découvert un monde fascinant. Ces Indes pleines de richesses et de pauvretés, où tout se côtoie avec une étonnante facilité. Dans ce livre on découvre la vie et les coutumes indiennes, quand les maharajahs régnaient encore et que leurs trains de vie était d'un faste majestueux.
Anita est européenne, elle ne veut pas vivre dans la zénana avec les autres épouses et concubines de son mari. Qu'importe, son rajah l'aime aussi pour ses différences et accepte qu'elle vive dans le nouveau palais, l'Elysée, où le premier étage est construit à hauteur de dos d'éléphants pour qu'ils puissent être montés sans difficulté!
Mais face à l'hostilité permanente, le temps finira par donner raison aux plus pessimistes.

Les protagonistes de ce livre ont réellement existé. Un mini album photo à la fin du livre nous permet de les voir.
Javier Moro s'est appyué sur des documents et des témoignages pour nous raconter cette histoire. Il nous rend tout cela d'une façon magistrale, sa plume est enlevée pour nous parler de cette si belle histoire d'amour.. Mais il nous parle aussi de l'Inde de cette époque et j'ai énormément apprécié la seconde partie du livre où il nous parle exclusivement du rajah, de sa naissance à quand il rencontre Anita. On appréhende d'autant mieux les réactions de cet homme à qui rien ne résiste.
Et quelle femme que cette Anita. Elle a 17 ans quand elle arrive à Bombay mais ce pays va vite la faire grandir. Elle va apprendre à porter le sari, à parler l'ourdou ( la langue locale), à différencier les castes, à devenir "memsahib" pour ses sujets...

On voit aussi l'Inde changer, se transformer en République, l'arrivée de Gandhi...et tout cela va changer va changer la vie des rajahs. Je ne connaissais pas du tout cette partie de l'hostoire de l'Inde et j'ai été ravie de la découvrir.

Un livre absolument magnifique.


Extraits
" Seule, blessée par le vide qui se fait autour d'elle, Anita s'affole. Même si Mme Dijon lui a toujours parlé des femmes du rajah, la jeune Espagnole vient de réaliser ce que cela veut dire. Soudain, elle comprend que chacune de ces femmes a vécu un jour semblable à celui-ci, qu'elles sont bel et bien les épouses de son mari, et qu'elle est la cinquième.

" La servante de Son Altesse est une femme âgée, une aya comme on les appelle en Inde.Vêtue de blanc, le visage tout ridé, elle a pour spécialité d'habiller les dames. Elle commence par tourner atour d'Anita en l'enveloppant dans le tissu puis, avec ses doigts noueux, fait de nombreux petits plis qu'elle attache à la taille, en forme d'éventail, afin qu'elle puisse marcher facilement. Avec le tissu qui reste, elle refait un tour dans le dos, le lui passant sous le bras, elle le croise à la hauteur de la poitrine et lui en couvre la tête comme d'un voile. Anita se regarde dans la glace. Le sari fait ressortir son élégance et dissimule son ventre. Elle se plaît bien, finalement, en princesse orientale."
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  odilette84 le Sam 23 Oct 2010 - 11:58

je note !!

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Rosario le Sam 23 Oct 2010 - 12:14

J'ai commandé du même auteur, en espagnol, "Le Sari rose" qui est l'histoire du fils d'Indira Ghandi, Rajiv Ghandi avec son épouse italienne qu'il avait connue en, Angleterre quand il y faisait ses études. Bien que l'histoire soit véridique, bien sûr, c'est un peu mon côté midinette qui se réveille là !

Bon week-end à tous.


Rosario

Rosario

Nombre de messages : 341
Age : 72
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  zozinette le Sam 23 Oct 2010 - 12:35

"Le sari rose" est dans ma Lal, j'espère le trouver en bibli sinon je vais être obligée d'attendre la sortie poche.
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Shan_Ze le Lun 25 Oct 2010 - 11:50

Je l'avais remarqué au marché aux livres pendant le thème Inde mais j'ai résisté à la tentation (je devais déjà en avoir plusieurs en main).
J'ai vu qu'il était disponible en bibliothèque, je le note mais ça sera pour plus tard. Merci Zozinette pour ton enthousiasme ! (et aussi aux précédentes)
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7457
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Une passion indienne - Points - 4/5

Message  zeta le Ven 4 Mar 2011 - 12:29

Comment une petite danseuse espagnole de 16 ans devient la maharani de Kapurthala ? C'est le récit étonnant et prenant écrit par Javier Moro.
Le destin de cette jeune fille sera en même temps terriblement conventionnel pour l'époque : ses épousailles sont plus un mariage arrangé qu'un mariage d'amour, elle est en quelque sorte vendue par ses parents à un homme qui est déjà pourvu de quatre épouses (à peine lui demande-t-on son avis sur la chose) et en même temps complètement extravagant ! Le maharadhja de Kapurlatha accepte en épousant Anita Delgado, de ne pas la faire vivre au harem et de la traiter "à l'occidentale". Au cours de cette lecture nous sommes à la fois grisés (comme Anita) par les fastes des monarques indiens, leur façon de vivre, presque paradisiaque et interloqués par le contraste avec la situation économique et politique du pays. Anita Delgado semble peu soucieuse de changer la condition du peuple, mais en avait-elle le pouvoir ? Entre les querelles de famille et de palais et l'ostracisme des occupants anglais, l'héroïne de l'histoire parvient à garder une certaine indépendance, à s'imposer en douceur et à conserver l'intérêt d'un époux par essence volage pendant presque 20 ans. J'ai été tentée plusieurs fois d'aller chercher des informations sur le net. Je voulais absolument voir en photo mari et femme pour me faire une idée (il y a quelques photos à la fin du livre également).
Un roman qui se lit tout seul, et qui nous dépayse vraiment. Moro a peut-être forcé le romanesque de cette union, où l'intérêt devait avoir une grande part, mais le résultat est bien agréable à lire.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Clochette le Lun 13 Aoû 2012 - 14:11

Le sari rose - Javier Moro
Editions Robert Laffont


Le "fabuleux destin" de Sonia Maino, fille d'un petit entrepreneur italien, qui va épouser Rajiv Gandhi, petit-fils de Néru, et fils d'Indira Gandhi. En épousant Rajiv, Sonia épousera non seulement une dynastie mais la nation indienne toute entière.

Petit éclaircissement dans un premier temps, l'auteur nous indique que pour écrire ce livre, il n'a jamais été reçu par qui que ce soit de la famille Gandhi. Sonia Gandhi est une "déesse" dans son pays, une forteresse imprenable. Ce roman a d'ailleurs été censuré en Inde parce qu'on touchait à l'icône. Le gouvernement avait l'impression qu'on médisait sur leur princesse, alors que j'ai de mon côté (et en plus des recherches que j'ai effectuées ultérieurement) trouvé que c'était une femme admirable et qui par bien des côtés, a montré que le pouvoir ne l'intéressait et sa seule ambition était de vivre heureuse auprès de son mari.
Il n'empêche que le fait de savoir que l'auteur n'a pas été reçu par la famille amoindrit le côté personnel de l'histoire et en fait une biographie "très romancée" du personnage.

Sonia est donc fille d'un entrepreneur italien, envoyée en Angleterre pour parfaire son anglais. Elle fait la connaissance de Rajiv Gandhi, pour qui elle éprouve un amour immédiat et absolu. Son père étant contre un mariage (il sait qu'il perdra sa fille si elle part si loin), ils se fréquentent pendant 2 avant que le père ne cède et qu'ils convolent en justes noces. Sonia épousera donc Rajiv à New Delhi en véritable fiancée indienne. Elle portera à cette occasion un sari rose, sari tissé en prison par Néru pour sa fille Indira et qui par la suite sera transmis de génération en génération.

Vivre avec toute sa famille est essentiel en Inde, et tout juste mariés, ils partagent donc la maison d'Indira Gandhi, alors premier ministre de l'Inde. Ils vont vivre et partager au quotidien les décisions (parfois lourdes de conséquence) d'Indira, son rythme de travail effréné, ses soucis, ses joies, ses peines. Indira est un personnage vraiment hors du commun, au charisme impressionnant, force de conviction, capable de renaître de ses cendres après une traversée du desert, et qui a beaucoup beaucoup oeuvré pour son pays, en digne héritière de son père, Néru, père de la nation indienne.

Sonia et Rajiv vivent de près toutes les tentatives d'Indira pour sortir son pays (qui représente tout de même 1/6 de la population mondiale) de la misère, abolir les coutumes ancestrales (tels les dots pour les filles, ou la coutume du "sati" qui consiste pour les veuves à se jeter dans le bûcher, le système de castes, etc.), améliorer les relations entre les différentes ethnies et religions (qui sont forcément nombreuses dans un pays d'une telle taille)
Sonia, qui d'emblée, a un rapport très proche (voire fusionnel) avec sa belle-mère, tentera d'adoucir ces moments, en agissant dans les coulisses, telle une fée du logis, en mitonnant de plats de pasta (!), en rendant la maison la plus accueillante possible. (c'est cette image-là qui n'a pas été apprécié en Inde qui donnait l'impression que Sonia était une potiche.)

Tous ces moments vécus auprès de sa belle-mère lui seront d'autant plus utiles qu'elle sera elle-même, un jour, obligée par la force des choses d'assurer la relève de la famille Gandhi et devenir l'une des femmes les plus puissantes au monde. Très paradoxal quand on sait qu'elle est entrée en politique par accident, et qu'elle a toujours refusé d'être dans la lumière.

Beaucoup, beaucoup de choses pour ce livre très dense, qui se lit finalement plutôt comme un documentaire.
Je dirais plus un livre sur la famille Gandhi que sur l'histoire d'amour entre Sonia et Rajiv (j'y ai découvert par ailleurs, que la famille Gandhi n'a aucun lien de parenté avec le mahatma car c'est un nom de famille très répandu en Inde). Une famille qui a énormément donné, souffert par son sens du devoir, son abnégation et l'amour de son pays (quelques similitudes avec la famille Kennedy dans les tragédies...)
On y apprend énormément sur les difficultés de la vie indienne, pays aux multiples paradoxes, où le plus riche cotoie le plus pauvre sans aucun état d'âme, où la richesse des palais avoisinent celles des bidonvilles, où la corruption est présente à tous les niveaux jusque dans les plus hautes sphères de l'état, où il faut lutter à chaque instant pour vivre...
Bref, un très bon livre qui m'a appris énormément sur l'Inde (et je pourrai en dire encore mais ça va finir par être long Very Happy ) J'ai vécu pendant plusieurs jours avec la famille Gandhi et j'ai eu l'impression, à la fin du roman, de faire partie de cette famille.
Aujourd'hui, les 2 enfants de Sonia et Rajiv (Rahul et Pryanka) reprennent le flambeau et tous les regards sont tournés vers Pryanka qui à priori, ressemble de manière frappante à sa grand-mère, Indira Gandhi.


Ma note : 4,5/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  nitou le Mar 25 Sep 2012 - 11:21

et dire que je viens de voir que ma bibliothèque a mis se livre au Pilon !!! affraid
je suis de permanence samedi matin, je vais essayer de le récupérer !
avatar
nitou

Nombre de messages : 467
Age : 44
Location : nantes
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le sari rose

Message  kattylou le Sam 10 Aoû 2013 - 20:39

4eme de couv 
 1965 : rien ne prédisposait Sonia Maino, une étudiante italienne d'origine modeste à rencontrer Rajiv, petit-fils de Nehru et fils d'Indira Gandhi. Mais lorsque Christian von Stieglitz, leur ami commun, les présente à Cambridge, Sonia tombe aussitôt sous le charme de cet étudiant presque ordinaire, dont le seul rêve est de devenir pilote. Trois ans plus tard, malgré les réticences de son père, Sonia épouse Rajiv à New Delhi. Elle revêt pour l'occasion le sari rose tissé par Nehru en prison, celui-là même qu'avait porté Indira lors de son propre mariage. Le symbole est fort : par cette alliance, Sonia choisit d'unir son destin à celui d'une nation, qui, pour l'heure, lui est étrangère. Plus de vingt ans après, la mort tragique de Rajiv, en 1991, ne pourra défaire les liens qui se sont tissés entre Sonia et le peuple indien
 Pour plus de détail voir la présentation de Clochette qui est très complète 


Un coup de cœur pour ce roman  C’est toute l’histoire de l’inde du XX eme siècle que Javier Moro nous raconte à travers les personnages de la famille Nehru – Gandhi : Le grand père Nehru et le Mahatma Gandhi,  la forte personnalité d’Indira Gandhi,  le charismatique Rajiv et la jeune femme effacée Sonia . On découvre aussi toute la diversité culturelle et religieuse de l’inde ainsi que les bouleversements technologiques . L’auteur nous donne juste assez de détails pour la compréhension des enjeux politiques et la partie romanesque permet de dévorer  le livre comme un roman .
Un roman que je conseille à tous ceux qui veulent en savoir plus sur l'Iinde et cette famille
 ma note 5/5

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Lacazavent le Sam 10 Aoû 2013 - 21:36

Celui-là il est dans ma pal Very Happy

dès la rentrée il faut que je pense à le ressortir.


Dernière édition par Lacazavent le Lun 12 Aoû 2013 - 21:31, édité 1 fois

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Cyrielle le Dim 11 Aoû 2013 - 9:05

Il est à la biblio, le lorgne dessus dès que je passe devant. Son épaisseur m'empêche de céder mais je finirai par craquer Very Happy 
 
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7381
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  kattylou le Lun 12 Aoû 2013 - 20:16

Il ne faut pas hésiter !

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  nauticus45 le Lun 12 Aoû 2013 - 20:29

Je l'ai ajouté à ma LAL, vos critiques me tentent beaucoup!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1568
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Ladybug le Sam 17 Aoû 2013 - 13:41

Kattylou, je suis vraiment contente que tu aies autant aimé cheers 

Et je ne sais pas pour toi, mais moi j'étais totalement amoureuse de Rajiv Gandhi !

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  kattylou le Dim 18 Aoû 2013 - 17:47

Ladybug moi aussi un grand faible pour Rajiv Gandhi ! Tu m'as vraiment donné envie de me ploger dedans  au fur et à mesure de la discussion de la semaine quand tu le lisais .Merci pour cette découverte!

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Van le Dim 18 Aoû 2013 - 19:44

Bon cette fois c'est décidé. La prochaine fois que je le vois à la bibliotheque, je le prends! Laughing
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  lalyre le Dim 7 Fév 2016 - 10:29

Moro Javier      
L’empereur aux mille conquêtes  
Editions Points mai 2015
ISBN 978 2 221 13332 3      
    724 pages          

Quatrième de couverture
Pedro, l’héritier de la dynastie des Bragance, doit faire un choix qui bouleversera l’avenir du Brésil. Rejoindre son père, le roi João, au Portugal, où il affronte la révolution ou rester pour assurer l’unité de son pays d’adoption ? Impulsif et idéaliste, Pedro se décide à embrasser le destin du Brésil, qu’il mènera vers l’indépendance et la modernité.

Mon avis
Voici un livre bien documenté, un superbe roman sur les origines du Brésil indépendant avec de courts chapitres,  très agréable à lire, mais il faut parfois s’accrocher,  qui cependant, décrit une histoire enrichissante que je ne connaissais pas ou si peu. Javier Moro nous fait voyager dans le temps avec des personnages époustouflants. Pedro, l’héritier de la dynastie des Bragance est un fou du sexe opposé, semant des enfants lors de ses frivolités. Il a toujours reconnu être un mauvais mari, cependant il s’est toujours soucié de ses nombreux enfants, reconnaissant qu’il en était le père, avouant cela, il espérait compenser ses vices de coureurs de jupons. Parlons un peu de Léopoldine qui après un long voyage de quatre-vingt-cinq jours va enfin voir Pedro. Déjà festives, le fracas des salves accompagnant l’arrivée et le mouillage des vaisseaux, des drapeaux  et des oriflammes multicolores se déployaient. Sur les quais, des drapeaux de l’Autriche, et du Royaume Uni, du Portugal et des Algarves furent hissés, et les cloches de toutes les églises se mirent à sonner jusqu’au soir. Cependant ce qui impressionna le plus Leopoldine fut la quantité d’esclaves en ville, certains étaient vêtus comme des messieurs, gantés de blanc, avec des tuniques brodées et des perruques frisées, ils étaient porteurs de palanquins.  Et voilà le prince régent Pedro et sa femme Leopoldine,  tous deux âgés de vingt-trois ans, allaient écrire une page de l’histoire du continent américain. Dans cette histoire, on se demande parfois ou est la réalité ou la fiction, cependant il faut prendre en compte ce que nous dit Javier Moro dans sa note en fin de livre ; Les événements racontés ici ont réellement eu lieu. Les personnages, les situations et le contexte historique sont véridiques et ont fait l’objet d’une recherche exhaustive et d’une étude approfondie de la correspondance complète de Léopoldine. Personnellement je dirai que cette saga historique que j’ai beaucoup appréciée est un hymne au Brésil……4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  kattylou le Dim 7 Fév 2016 - 21:38

Je l'ai commencé l'été dernier puis mis de coté car je devais lire d'autres livres (prêt; bibliothèque )j'ai bien aimé le début . Il est resté dans ma Pal près de mon lit je le reprendrai cette année.
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  kattylou le Dim 5 Juin 2016 - 21:27

 L'Empereur aux mille conquêtes -


Pedro, l'héritier de la dynastie des Bragance, doit faire un choix qui bouleversera l'avenir du Brésil. Rejoindre son père, le roi João, au Portugal, où il affronte la révolution ou rester pour assurer l'unité de son pays d'adoption ? Impulsif et idéaliste, Pedro se décide à embrasser le destin du Brésil, qu'il mènera vers l'indépendance et la modernité.
La famille de Bragance qui règne sur le Portugal a du s’exiler au Brésil en 1807 lorsque que les troupes de Napoléon sont arrivées à Lisbonne.Depuis Joao régente le pays pour sa mère. C’ est un homme indécis et débonnaire alors que sa femme Carlotta est une intriguante qui rêve de retourner au Portugal afin de restaurer la monarchie absolue. Elle croit pouvoir y parvenir en accompagnant ses deux filles qui doivent se marier en Espagne l’une à son oncle l’autre à son cousin mais la Reine mère  Maria meurt et Joao devient roi . Leurs fils enfants Pedro et Migrel sont de jeunes enfants au début du livre . Pedro devient un jeune homme inpétueux qui peut passer des heures à cheval il ne compte pas les conquêtes mais dois épouser Léopoldine une jeune Habsbourg. Lorsque le Portugal rappelle la famille régnante il fera le choix de rester au Brésil  et le couple va régner sur le Brésil .Sans être follement amoureux de sa femme il la respecte écoute ses conseils elle est très aimé par le peuple ils ont donc tout pour réussir et vont changer le destin du Brésil en le modernisant .Mais Pedro tombe éperdument amoureux d’une roturière qu’il va couvrir de cadeaux une sorte de Mme de Montespan . Tout à sa passion il ne se rend pas compte que son épouse s’étiole et qu’il perd ainsi la confiance du peuple
 
. Javier Moro nous fait découvrir 3 générations de Bragance et nous fait voyager entre le Portugal et le Brésil. Les faits historiques se mêle au coté romanesque et on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman de 720 pages que je n’ai pas lâché. Il faut dire que le caractère de Pedro en fait un héros de roman. Beau impétueux il n’hésite pas à suivre ses troupes sur le champ de bataille et va œuvrer pour supprimer l’esclavage. A l’opposé Léopoldine élevée à la cour d’Autriche est une jeune femme éffacée qui  aime son mari et qui a appris à tout supporter sans rien dire. J’ai eu envie de la secouer !
Un coup de cœur 5/5
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Mandarine le Jeu 9 Juin 2016 - 13:44

Très inspirant, je le note immédiatement!! Merci! bounce
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2148
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  kattylou le Jeu 9 Juin 2016 - 21:11

Tu  ne sera spas déçue !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3429
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Awara le Ven 10 Juin 2016 - 0:24

Je note aussi!

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4031
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Javier MORO (Inde/Espagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum