Ruthanna HOPPER (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ruthanna HOPPER (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Ven 29 Mai 2009 - 12:05

De : Diantre65 Envoyé : 11/09/2008 03:39
Hollywood Princesses - Comment se faire un prénom dans la jungle d'Hollywood.
de Amanda Goldberg et Ruthanna Hopper.
Éd. Michel Lafon, 2008, 348 pages.


Résumé :
Lola Santisi est née à Hollywood pendant une soirée des Oscars. Ses parents sont célèbres et elle a vécu toute sa vie parmi les stars de cinéma et autres grandes personnalités. Toutefois, elle souffre d'acteurolisme - dépendance aux jeunes acteurs débutants- et de déficit de carrière aggravé, malaise courant chez les enfants de gens célèbres. Sa psychothérapeute tranche : elle doit stopper les amourettes avec ces acteurs narcissiques et elle doit trouver sa propre voie professionnelle. Lola fait donc beaucoup d'efforts pour y arriver, mais son meilleur ami Julian Tennant, nouveau designer de mode prometteur, l'engage pour qu'elle parvienne à faire porter une de ses robes à au moins une actrice lors de la prochaine cérémonie des Oscars.
C'est donc ce suspense qui nous tiendra en haleine tout le long de ce roman écrit à quatre mains, qui soit dit en passant m'a fait passer d'excellents moments. Car les auteurs s'en donnent à coeur joie (elles qui dans la vie baignent réellement dans le monde des stars) pour se moquer des stars et de leurs caprices et leurs exigences immondes. Les vedettes du cinéma et de la mode sont grandement égratignées mais d'une manière satirique qui grossissent leurs "défauts" à la puissance mille.

Tous les clichés que nous connaissons déjà sur les célébrités y passent et sont tellement exagérés, que le résultat est incroyablement comique. Moi, en tout cas, j'ai pouffé de rire à de nombreuses reprises : les dialogues sont modernes et comiques, les traits de caractères des Stars sont exagérés , les situations sont tellement absurdes et cocasses que j'ai rigolé tout du long. Beaucoup d'action, une intrigue qui se déroule à un rythme débridé, aucune longueur, aucun temps mort.

Une histoire légère qui se déguste avec entrain et bonne humeur, écrite dans un style enlevé, moderne et actuel.
Si vous avez envie d'un bouquin qui fait rire, choisissez celui-ci. Très divertissant.

Ma note : 4.8/5

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruthanna HOPPER (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Ven 6 Mai 2011 - 19:38


Célébutantes - Amanda Goldberg et Ruthanna Hopper
J'ai lu - 349 pages

Lola Santisti est la fille d'un réalisateur oscarisé d'Hollywood. Mais sa vie n'est pas rose pour autant : elle souffre d'acteurolisme, une addiction aux acteurs qui la fait aller d'échec amoureux en échec amoureux. Quant à sa carrière professionnelle, rien ne va plus non plus.
Elle travaille avec son meilleur ami Julian, un jeune styliste qui essaie de percer dans la jungle hollywoodienne et qui lui confie la délicate mission de trouver une actrice qui acceptera de porter une de ses robes à la cérémonie des oscars qui doit avoir lieu dans les prochains jours.

Dans ce roman, on plonge dans l'univers des stars de cinéma d'Hollywood et je vous le dis tout de suite ça fait pas rêver du tout!
Souvent superficielles et capricieuses, les acteurs et actrices en prennent pour leur grade. C'est mordant et très drole!
Pourtant, j'ai trouvé ça un peu "too much", c'est vraiment très exagéré (enfin, j'espère!), on a du mal à croire que le milieu d'Hollywood soit réellement comme ça.
Je pense que les auteurs auraient pu en faire un peu moins car là, ça devient lassant à la longue. De la même façon, il y a un peu trop de personnages qui gravitent autout de l'héroïne, on cite des noms de célébrités toutes les 2 phrases, à un moment on sature un peu!
Et la fin, c'est le summum de l'improbable mais bon c'est voulu.
Bref, l'idée de dénoncer l'hypocrisie du monde du cinéma est bonne mais à trop vouloir charger le trait, ça pert un peu de sa force.
Enfin, j'ai tout de même bien rigolé des travers d'Hollywood, et c'est déjà pas mal.

3,5/5

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum