Jonathan COE - La maison du sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Philcabzi le Lun 25 Mai 2009 - 23:52

La maison du sommeil de Jonathan Coe
Ed. Gallimard, 1998 c1997, 426 pages, ISBN 2-07-074968-1
Titre original: The house of sleep (traduit de l'anglais par Jean Pavans)

Ma note : 3.75/5

Résumé:
Bon là je tente de vous faire un résumé mais si ce n'est pas clair je n'y peut rien! L'histoire se passe à deux époques distinctes soit en 1983-1984 alors que la vieille demeure Ashdown sur la côte sert de résidence universitaire, et en 1996 alors que la même maison est devenue un centre de recherche et de soin sur le sommeil. Plusieurs personnages gravitent autour de cette maison et ce aux deux époques, mais surtout possèdent tous un lien souvent surprenant. Il y a Sarah, étudiante en enseignement, figure centrale, narcoleptique qui se cherche et tente de réparer les dégâts que lui a causé Gregory, qui devient le directeur du centre du sommeil, qui accueille Terry à son centre. Terry était le meilleur ami de Robert, amoureux de Sarah, et qui se lie avec le Dr Madison qui … bon j'arrête là je vais vous donner le tournis!!

Mon avis:
Au début de ma lecture je n'étais pas enchantée plus que ça par ce récit, je le trouvais trop compliqué, il y avait trop de personnages. Mais je me suis souvenue qu'un rat (Zeta, je crois) avait dit qu'enter dans les romans de Coe demandait un peu de temps d'adaptation mais que par la suite on restait accroché. Et bien c'est ce qui m'est arrivé! Tout à coup, les puzzles se replaçaient m'amenant de découvertes en surprises et je voulais toujours en savoir plus. Je m'attachais à certain personnage (Terry, Sarah) et j'en détestais d'autre énormément (Grégory). Je ne dirais pas que j'ai trouvé ce bouquin hilarant mais j'ai sourit quelques fois lorsque le jeune Terry remet à sa place un riche collègue de classe. Il faut dire que je ne connais pas du tout le cinéma européen, et que de toute façon je ne suis pas une cinéphile avertie, alors certaines références me sont probablement passées sous le nez. Mais tout de même, j'ai beaucoup apprécié cette lecture et je retenterai probablement la lecture d'un autre titre.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  zeta le Mar 26 Mai 2009 - 9:21

C'est vrai Phil, il est vraiment spécial ce roman (je viens de finir de le relire) ! Tellement alambiqué, avant que tout ne s'éclaire.
J'ai ri franchement moi à certains moments (au début, quand Sarah parle de la soeur de Robert qui lui parle de sa chatte décédée ! et pour d'autres passages)
Mais à la fin, on ne sait pas trop quoi penser quant au sens qu'il a voulu donner à cette histoire .... enfin moi c'est ce que j'en ressors (la même chose qu'à ma première lecture). Le sujet du cinéma européen, c'est complètement satirique, il me semble..... mais c'est le charme de cet auteur de te laisser macérer dans de juteuses interrogations sur ce qu'il a voulu dire.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Philcabzi le Mar 26 Mai 2009 - 11:25

C'est vrai que ça peut faire sourire le passage où Sarah parle de la soeur/chat de Robert. Mais moi j'ai plutôt été touché par la détresse de cette fille, par son incompréhension face aux évènements à cause de ses rêves qu'elles ne comprennaient pas encore. Comme quoi chaque lecture apporte quelque chose de différent chez chacun!
On reste aussi avec beaucoup d'interrogations à la fin de la lecture. Pourquoi ce film, Corvées de latrines, avait-il des conséquences si graves sur les gens qui les entouraient? Qu'arrive-t-il à Gregory dans sa cage de plexiglas? Qu'est-il arrivé à Terry (ça je m'en doute)? Bref l'auteur laisse le champ libre à notre imagination pour imaginer de grands pans de l'histoire.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Cyrielle le Jeu 18 Juin 2009 - 9:22

La maison du sommeil

Edition Flammarion
425 pages

Je ne fais pas de résumé, celui de Philcabzi est très bien!

Mon avis: 5/5
Un vrai coup de coeur pour ce livre. J'ai tout de suite adhéré à l'histoire et je n'ai pas trouvé qu'il y avait trop de personnage. C'est très original la mise en forme du roman, le fait que les chapitres impaires ne se déroulaient pas à la même époque que les chapitres pairs. Au début j'ai eu peut de me perdre mais c'est tellement bien écrit que tout est bien clair.
C'est très drôle, le quiproquo entre Sarah et Robert m'a fait beaucoup rire. Tous les personnages ont des secrets qui petit à petit se révèlent. Le dénouement est vraiment surprenant, je ne m'y attendait pas un seul instant.
Je vais continuer la découverte de cet auteur, j'ai Bienvenue au Club sur mon étagère.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7317
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  DM29 le Mer 24 Juin 2009 - 14:53

La maison du sommeil

Une très bonne histoire. Comme d'habitude avec Coe, on a beaucoup de personnages, et il faut faire attention à ne pas tout mélanger. J'ai personnellement préféré l'histoire de Grégory, sorte de savant fou, à l'histoire de Sarah et Robert qui reste tout de même originale. Ce livre est vraiment drôle et Coe a l'art de pointer du doigt le grotesque de notre société (référence à la réunion des psys avec les deux Coatch qui m'a vraiment fait rire! ). Ce qui m'a plu aussi ce sont les petits détails qui mine de rien sont utiles et qui font plaisir au lecteur attentif, qui nous font deviner les choses, ou nous laissent une bonne surprise si l'on a pas fait attention. Un très bon roman !

note 4/5
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Louvaluna le Mar 30 Juin 2009 - 13:42

La maison du sommeil
(Folio, 1998, 464 pages)

Après avoir été une résidence universitaire, Ashdown, impressionnante propriété perchée sur une falaise des côtes anglaises, accueille désormais la clinique du sombre docteur Dudden qui traite des troubles du sommeil. Tels des fantômes en errance, certains visages reviennent rôder au sein d'Ashdown. Des vies se recroisent après douze ans d'éloignement et de métamorphoses inattendues.

Avec La maison du sommeil, Jonathan Coe nous livre une atmosphère inquiétante mêlée d'ironie. Entre apitoiement sur le sort peu enviable des personnages et humour corrosif de l'auteur, le lecteur est chahuté. Parfois même, ce livre inspire une farce. En témoigne la fameuse mise en abîme introduite dans le chapitre 7 : "La maison du sommeil, écrit par un auteur, Franck King, dont elles n'avaient encore jamais entendu parler" -, agrémentée d'une savoureuse autodérision chapitre 14 : "Croyait-elle vraiment que ce récit d'horreur à quatre sous, qu'avec Véronica elle avait toujours considéré comme une vaste bouffonnerie, ait soudain acquis le mystérieux pouvoir de la blesser ?". Même lorsque l'auteur s'applique à donner une stature digne d'un sinistre château hanté à la propriété d'Ashdown, il provoque une situation cocasse en réécrivant mot pour mot la description de celle-ci à trente pages d'écart : une impression de déjà vu ? De plus, les situations loufoques ne manquent pas dans ce récit, à noter le malentendu concernant le décès de la chatte de Robert, l'article aux notes de bas de page décalées paru dans Photogramme ou encore le colloque des psys qui est mémorable ! Et c'est par là que passe Jonathan Coe pour mener une critique acerbe de la société et s'engager politiquement, en se gaussant des absurdités qui peuvent être rencontrées même dans un secteur aussi sérieux que la psychiatrie, tout en dénonçant le tragique du manque de moyen qui en découle.

Une farce révélatrice de l'absurdité de l'existence. Car on rit beaucoup en lisant La maison du sommeil mais avec une chape de plomb posée sur la tête. Car, finalement, le projet de scénario de Terry ne résume-t-il pas ces douze années passées sur les vies de Sarah, Gregory, Veronica, Robert et Terry lui-même : "Enchaînement brutal de plans de son visage à vingt ans, plein d'enthousiasme juvénile, et de plans de son visage à soixante-dix ans, creusé par l'amertume et le désenchantement. Une chronique vertigineuse, accélérée, de l'optimisme se ratatinant en désespoir." ?

4/5

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Lyreek le Sam 4 Juil 2009 - 20:11



La maison du sommeil - Jonathan Coe
Flammarion - 425 pages

Je vous épargne un énième résumé et passe directement à mon avis.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre remarquablement bien construit et plein de surprises. J'avoue avoir été un peu perplexe au début, me demandant où tout ça allait me mener mais l'intrigue est vraiment très bien ficelée et pour ma part, je n'avais rien deviné.
Ce roman est réellement très original, déjà par le thème des troubles du sommeil, pas vraiment courant, mais surtout par ses personnages : de Terry le cinéphile insomniaque à Sarah, la narcoleptique en passant par le Dr Dudden, le psychiatre fou, impossible de s'ennuyer en leur compagnie.
Comme vous, j'ai beaucoup ri, certaines situations sont vraiment irrésistibles, surtout l'article, c'est vraiment génial!

C'est certain, je relirai Jonathan Coe!

4,75/5

_________________
Lecture en cours : Les filles de Caleb tome I : Emilie d'Arlette Cousture

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2280
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Suzanne-écrivain le Sam 4 Juil 2009 - 20:23

Après avoir lu tous vos critiques, vous me donnez vraiment envie de lre ce roman ! study
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 45
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  dodie le Dim 5 Juil 2009 - 13:11

Mon avis: contrairement à d'autres rats je n'ai pas énormément ri en lisant ce livre mais je l'ai beaucoup aimé. L'écriture, l'histoire,les personnages, bref tout m'a plu. Pour moi un gros coup de coeur 5/5.
avatar
dodie

Nombre de messages : 4510
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Ysla le Mar 7 Juil 2009 - 18:09

LA MAISON DU SOMMEIL
Un roman qui traînait dans ma LAL depuis des années. Je suis bien contente que Jonathan Coe ait été choisi auteur du mois, cela m'a permis de placer cette lecture en priorité dans mes choix Very Happy et je ne le regrette pas.

Mon avis :
Une lecture très agréable, très divertissante, très distrayante. J'ai ri, j'ai souri, surtout lors des passages précédemment cités : la discussion au sujet de Muriel, l'article de Photogramme, la formation des psys avec ses activités manuelles. L'histoire est originale, pas mal ficelée, même si j'ai deviné certaines choses avant d'en avoir la confirmation. Il y a quand même un grand nombre de coïncidences, ce qui rend ce récit très peu réaliste finalement, mais ce n'était sans doute pas le but de l'auteur d'en faire une histoire réaliste. Quoi qu'il en soit, j'ai passé de bons moments avec La maison du sommeil, ce n'est pas un coup de coeur pour moi, mais une bonne lecture dont je garderai le souvenir.

Ma note : 3,75/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Nathalire le Mer 8 Juil 2009 - 15:12

La maison du sommeil

Résumé :
Déjà bien fait donc je m’abstiens.

Avis :
Je n’avais jamais lu de Coe et j’ai plutôt été surprise en bien. J’ai apprécié le mystère autour des personnages et j’ai bien aimé aussi en apprendre un peu plus sur le sommeil (pour ma part j’adore dormir Very Happy ). C’est un roman assez léger, où l’intrigue se déroule en deux époques s’alternant avec les chapitres, ce qui lui ajoute une certaine originalité. J’ai moins aimé les longs passages sur le cinéma et la réalisation, qui me semblaient parfois n’avoir aucun lien avec le reste. Mais sinon avis plutôt positif, je retenterai l’expérience un jour avec cet auteur.

Ma note : 3.5/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  laurier le Dim 2 Aoû 2009 - 20:27

il est difficile de faire un énième comentaire dèrrière tous ces avis Very Happy

ce que j'ai aimé :
comme tout le monde le quiproquo Robert/Muriel , qui a quand même duré...haha
le séminaire des psy et leurs activités, là aussi rire franc
ainsi que la révélation sur Grégory Dudden, je me suis laissée surprendre sur ce coup Very Happy contrairement à Cloé/Robert, je le préssentait
le cadre de l'histoire , bien trouvé
les détails d'une pèriode à l'autre judicieusement placés et retrouvés intelligement à la lecture

par contre on a quand même l'impression de se trouver presque en permanance dans un cabinet de consultations psy, mais venant de cet auteur rien de nouveau, il aime décortiquer la psyché de ces personnages

je reste cependant sur ma faim, que deviennent Cléo et Sarah ?
on suppose également que Grégory devient un peu plus barge Laughing
que Terry est plongé dans une espèce de coma Idea éclairez moi SVP
bref cette histoire manque de finition, ou comme il est dit plus haut à nous d'imaginer ce que l'on veut...
je relirai autre chose de cet auteur pour voir
merci au club pour cette découverte bienvenue1
4/5
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan COE - La maison du sommeil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum