Aravind ADIGA (Inde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aravind ADIGA (Inde)

Message  doriane99 le Jeu 7 Mai 2009 - 21:32

Le tigre blanc

Balram est "Le tigre blanc" : "l'animal le plus rare, celui qui ne se présente qu'une fois par génération"

Balram Halwai a lu que le premier ministre Chinois vient en Inde pour "rencontrer quelques entrepreneurs et apprendre l'histoire de leur réussite". Il se qualifie d'"entrepreneur autodidacte" et décide alors, par l'intermédiaire de lettres, de partager avec le ministre Chinois l'histoire de sa vie, persuadé que les autorités indiennes ne sauront pas lui dépeindre la réalité du quotidien indien.

"... notre nation, bien que dépourvue d'eau potable, d'électricité, de système d'évacuation des eaux usées, de transports publics, d'hygiène, de discipline, de courtoisie et de ponctualité, possède des entrepreneurs... qui, aujourd'hui, dirigent virtuellement l'Amérique."
"Je parle ici d'une partie de l'Inde, au moins un tiers du pays, fertile, regorgeant de rizières, de champs de blé... Ceux qui y vivent appellent cette vaste contrée les Ténèbres... L'Inde est en réalité deux pays en un : une Inde de la Lumière et une Inde des ténèbres."


Issu d'une famille modeste, il a dû quitter l'école très tôt sur ordre de sa famille, employé dans un tea-shop, il réussit à se faire engager comme chauffeur de maître à New Dehli. Son seul but :
"Briser la loi de ce pays - Transformer la malchance en chance."

A travers l'ascension sociale de ce fils de conducteur de rickshaw, l'auteur dépeint une Inde corrompue. La démocratie y est bafouée au quotidien, malgré les belles paroles des dirigeants, le petit peuple subit au quotidien la loi des riches. Il nous dépeint un avenir bien sombre où l'homme de la rue n'a que le droit de courber l'échine.

"Une révolution indienne ?
Non, monsieur. Cela n'arrivera pas. Les habitants de ce pays attendent toujours que la guerre de libération vienne d'ailleurs : de la jungle, des montagnes, de Chine, du Pakistan. Cela n'arrivera pas. Chaque homme doit accomplir son propre pélerinage de libération."

Un récit captivant qui mérite amplement le Booker Prize qu'il a obtenu en 2008.
4,5/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Mousseline le Ven 8 Mai 2009 - 2:18

J'ai commandé quelques romans indiens dimanche dernier mais celui-ci après mûre réflexion, bien qu'il me tente énormément, je l'ai enlevé de ma liste, à cause du prix élevé. Et je me suis dis que comme c'est une nouveauté je devrais le trouver facilement à Montréal dans les bouquineries.

C'est super que tu aies aimé ta première lecture pour le thème... et c'est excitant pour nous, ça donne très envie de s'y lancer au plus vite.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  gallo le Sam 23 Mai 2009 - 19:39

Aravind Adiga - Le tigre blanc. (2008)
Lu en néerlandais, tr. Arjaan van Nimweegen: De witte tijger
279 pg.

Un jeune villageois indien décide de se libérer des contraintes de son village, de sa caste, de son niveau social, d'un mariage arrangé en se faisant chauffeur en service d'indiens riches à Delhi, puis en passant lui-même par des methodes peu morales du coté des riches avec l'argent pris de son maître mort par meurtre. Le recit a la forme de longs émails au premier ministre chinois.

Le livre est facile à lire, assez comique, bien raconté, avec juste assez de paradoxes pour éviter que le personnage principal devienne antipathique. Le sujet est tout à fait Indien. Un livre bien amusant, et j'ai pris du plaisir à le lire, mais je me suis heurté un peu au style trop "populiste". Ma note 4/5.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Philcabzi le Jeu 28 Mai 2009 - 23:04

Le tigre blanc
Ed. Buchet/Chastel, 2008, c2008, 318 pages, ISBN 978-2-283-02332-7
Titre original : The white tiger (traduit de l'anglais (Inde) par Annick Le Goyat)

Ma note : 4.75/5

Résumé:
Un soir, Balram Halwai, surnommé Tigre Blanc, commence une lettre au Premier ministre chinois qui doit visiter l'Inde sous peu. En tentant d'expliquer au politicien comment devenir un entrepreneur comme lui, il lui décrira son histoire mais aussi la vie en Inde, dans les Ténèbres. Il lui décrira comment lui, un pauvre serviteur des Ténèbres, a pu devenir un homme riche et ce "grâce" à son ex-employeur, M. Ashok.

Mon avis:
Ce roman très original nous décrit un monde douloureux et servile où les gens sont enfermés dans des Cages à poules. Avec beaucoup d'humour et aussi une grande honnêteté, Adiga nous plonge dans un monde tout en contraste où les choses ne semblent pas pouvoir changer. Chaque homme doit accomplir son propre pèlerinage de libération. C'est ce que Balram fera. Criminellement. Mais quel autre choix avait-il? Ce jeune homme intelligent devra sacrifier sa famille et vivre en criminel pour dormir dans un lit qui n'est pas couvert de cafards et manger à sa faim. Ceci n'explique pas cela, mais on peut à peine imaginer la rancœur et l'injustice ressentit par ces gens qui n'osent jamais lever la tête de peur d'être humiliés une fois de plus. Bon, vous comprendrez que j'ai beaucoup aimé ma lecture et je crois que ce nouvel auteur est à surveiller.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Cocotte le Mer 24 Juin 2009 - 18:59




Le tigre blanc

(Buchet Chastel, 2008, 320 pages)

Balram Halwai surnommé par un de ses professeurs "Le Tigre blanc" décide d'écrire une lettre au premier ministre chinois qui prévoit faire une visite en Inde très bientôt. Dans ses écrits, Balram décrira sa vie en Inde. Après avoir travaillé avec son frère dans le tea-shop de son village, Balram sera embauché à Delhi comme chauffeur pour M. Ashok et Pinky Madam. Tout d'abord serviable et fidèle à ses employeurs, la vie de Balram bousculera du côté du crime.

Pour un tout premier roman, voici une belle réussite! Pas étonnant que ce titre ait remporté le Booker Prize 2008. C'est une histoire remplie de rebondissements qui nous tient en haleine du début à la fin. L'auteur a une plume rythmée et un humour qui rend l'histoire moins dramatique bien qu'elle le soit pourtant! L'auteur nous présente deux Indes : l'Inde des pauvres, des affamés, des taudis et l'Inde des Entrepreneurs et des riches. Pour passer d'une Inde à l'autre, il faut parfois mettre l'honnêteté de côté... Une réalité tout à fait désolante!

Un livre original à découvrir pour le thème!

Ma note : 4,75/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Ysla le Dim 28 Juin 2009 - 12:30

THE WHITE TIGER (Le tigre blanc)
Free Press, 2008, 277p

Résumé : voir critiques précédentes

Mon avis :
J'ai plutôt bien aimé cette lecture. Le narrateur est attachant, malgré le crime qu'il a commis, et la façon dont il raconte sa vie tient bien en haleine, avec une alternance de récits, de dialogues, d'anecdotes, de réflexions. c'est parfois un peu décousu cependant, on ne sait pas toujours où on en est chronologiquement, et on ne sait quasiment jamais quel âge a le narrateur au moment de tel fait, ça m'a un peu manqué, ce genre de repères, pour imaginer certaines situations. Le style est très actuel, "oral", comme si le narrateur parlait, plutôt qu'écrivait. Ca se lit bien, c'est agréable. L'image que nous donne ce livre de l'Inde d'aujourd'hui est particulièrement désolante et pessimiste. Pas d'enfance pour la plupart des enfants, peu d'école car il faut travailler, corruption, simulacre de démocratie, impunité, asservissement, etc etc, bref bien loin des images d'Epinal ! Heureusement que la narrateur pratique l'ironie et donne à son récit un aspect assez "drôle" (ce n'est pas vraiment le mot que je voudrais mettre, mais bon...). Ses réflexions sur la situation indienne sont très éclairantes et lucides.
En résumé, un bon livre pour se figurer quelques-unes des réalités de l'Inde et un premier roman assurément prometteur.

Ma note : 3,75/5



Aravind ADIGA est né en 1974. Il a vécu en Australie et a étudié à New York et Oxford. Journaliste (il a été correspondant pour Time magazine) et écrivain indien, il vit aujourd'hui à Mumbai.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Clochette le Mer 8 Juil 2009 - 14:31

Le Tigre Blanc d'Aravind Adiga


Alors que le 1er ministre chinois a décidé d'un voyage en Inde pour rencontrer les"entrepreneurs indiens", Baltam, par le biais de lettres, va lui raconter ce qu'est effectivement la vie en Inde, et que pour se sortir de sa condition, il vaut mieux faire preuve de ruses, avoir des relations avec l'autorité, et aller même parfois jusqu'au meurtre.

Je pense que ce roman est une bonne peinture de la vie indienne d'aujourd'hui. En effet, la corruption y règne en maître, la misère cotoie de très près la richesse. (Baltam dort dans un lit empli de cafards et emmène pourtant son "maître dans les palais les plus luxueux) Le poids des traditions et des castes est énorme et il est très difficile de s'en détacher. J'ai plutôt bien apprécié ce roman, même si j'ai trouvé le style peut-être un peu trop "populiste" comme le dit Gallo.
Dans la même veine, j'ai tout de même préféré "La cité de la Joie".
Ma note : 3,5/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2134
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Philcabzi le Jeu 30 Juil 2009 - 15:53

Un nouveau titre de cet auteur est paru le mois passé en anglais: Between the Assassinations. J'ai lu la 4è de couverture à l'aéroport et ça me semblait très bien.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Aravind ADIGA (Inde)

Message  Manu le Mer 6 Jan 2010 - 19:45

Aravind ADIGA -Le Tigre Blanc.

Buchet-Chastel, 2009, 318 pp.

J'ai apprécié ce livre palpitant à un point tel que je l'ai pratiquement lu d'une traite. Halway est un jeune homme élevé dans une petite bourgade rurale, écrasée par la misère et dominée par quelques potentats dont les privilèges sont directement proportionnels aux valises de pots de vins qu'ils distribuent aux politiques.

Halway est malin, même si son éducation scolaire a été réduite à peu de choses compte-tenu de l'indigence des infrastructures éducatives et de la nécessité pour lui de ramener quelques roupies quotidiennes à sa famille.

Il rêve d'un bel uniforme, jalouse le conducteur de bus de la localité,et décide qu'il ne fera jamais partie de la grande majorité des Indiens dont la vie est celle de poules en cage : aucune ambition, pas le moindre effort pour s'extraire de leur triste conditions. Lui sera entrepreneur !

Malin donc, Halway va prendre l'ascenseur social sous la forme d'une limousine Honda City, dont il deviendra le chauffeur, pour le compte
du fils d'un des potentats précités.


L'auteur nous présente l'Inde de manière dialectique : d'un côté, une petite minorité de riches truands, de l'autre, une grande majorité
de pauvres abrutis.


« Il y avait autrefois mille castes et destins en Inde. De nos jours, il ne reste que deux castes, les gros ventres et les ventres creux »,
écrit-il.


C'est à la fin de l'ouvrage que j'ai commencé à être un peu mal à l'aise. La société indienne est-elle aussi figée et manichéenne ?
Pour la connaître un peu, j'ai de sérieux doutes. C'est au contraire son dynamisme et sa pluralité qui la rendent passionnante.
J'ai aussi été surpris par la morale du livre : soyez pourris et sans scrupules, c'est le meilleur chemin vers la rédemption ! Voilà
qui n'aurait pas été dédaigné par Sade. Le Tigre blanc ou les Infortunes de la vertu ?



2,5/5

avatar
Manu

Nombre de messages : 31
Age : 57
Location : Bruxelles
Date d'inscription : 14/08/2009

http://anadi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  veilleur le Mar 21 Déc 2010 - 17:18

Le tigre blanc
Buchet-Chastel 2008

Sortir de la cage à poules

Ce livre mérite-t-il le "booker prize" ? La question est provocante, je le concède. Que contient-il de différent que n'a pas d'autres livres policiers, ou de mœurs, ou d'autres thématiques, joliment troussés, bien scénarisés. Rien, il est joliment troussé et bien scénarisé. Les recettes d'écritures sont connues et l'auteur ne déroge en rien aux "bonnes pratiques" littéraires des grands livres à succès outre-Atlantique. Ce n'est pas fade mais pas excitant non plus. On y rajoute l'exotisme de l'Inde, avec ses quartiers et ses villes miséreuses, le fait que le protagoniste soit issu des basses classes et qu'il s'en sort par le meurtre. Le livre est irrévérencieux, soit, mais pas plus qu'un autre. Ou bien le "Booker prize" est remis à une œuvre littéraire vraiment originale et dans ce cas, il faut monter cette originalité, ou bien il est donné à un auteur qui dénonce une certaine situation sociale dans son pays. Dans ce dernier cas, le prix récompense plus la mise en exergue "politique" que la qualité littéraire. C'est ce qui se passe dans le cadre du Tigre blanc.

Entendons-nous bien : ce livre est bon et je l'ai dévoré en quelques courtes heures. Le lecteur accroche à l'histoire de ce personnage s'accrochant avec ambition aux barreaux d'une échelle sociale qui lui est normalement déniée par le système des castes (la cage à poules). Il accroche également à cette description ubuesque de la corruption endémique qui mine l'Inde avec cette circulation hallucinante des enveloppes et des sacs de billets. Il accroche à la vision cynique que l'auteur peut avoir des hommes d'affaires. Il accroche à la forme néo-épistolaire de cet homme qui écrit à un responsable chinois. De là à recevoir un prix littéraire, je m'étonne simplement !

Pour ceux qui veulent simplement un bon bouquin sans l'estampille du prix, allez-y !

Veilleur
avatar
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 52
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  noemiejardine le Dim 20 Oct 2013 - 13:12

le tigre blanc

Un prêt d'un copine avec qui je balade,
elle mesure 187 cm et moi à peine 160.....
elle m'avait dit, tu verras, c'est vraiment très prenant.

le résumé a déjà été fait.
mais ce livre ne m'a vraiment pas remonté le moral...ni fait rire...ni emballé le moins du monde

est-ce vraiment aussi impossible en inde de sortir de la misère?
la corruption est omniprésente, mais ce bouquin ne laisse guère d'espoir, tout semble tellement pourri que c'est désespérant!

cela se lit, mais suis contente d'avoir fini....
rejoins l'avis de Veilleur: pourquoi ce livre a-t-il obtenu le Booker prize?

3.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aravind ADIGA (Inde)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum