HOMERE (Grèce)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre poème homérique préféré?

13% 13% 
[ 1 ]
87% 87% 
[ 7 ]
 
Total des votes : 8

Re: HOMERE (Grèce)

Message  veilleur le Jeu 31 Mar 2011, 21:29

L'Odyssée

La quête de justice

L'Odyssée fait partie de ces récits fondateurs que tout le monde connaît sans avoir jamais lu. Les divers épisodes ont été popularisés par des réécritures, des récits de fiction, des films. C'est peu dire si les aventures d'Ulysse ont façonné l'imaginaire occidental, bien plus que les récits des mondes nordique. La Grèce et ses récits est la matrice de la raison et de l'imagination. Rome y a puisé son inspiration, de même que la Renaissance, l'art classique français, le néo-réalisme des années trente,... En me plongeant dans ce récit versifié, avec la belle version traduite par le poète qu'est Philippe Jaccottet, je pensais me retrouver dans un monde connu, mais surtout connu pour ses chimères et monstres. J'ai donc été fort surpris de constater que l'Odyssée est un récit qui respire la nostalgie. La nostalgie d'un homme qui tente de retourner dans son pays, la nostalgie d'une femme qui pleure son époux, la nostalgie d'un fils qui cherche son père. Face aux implacables décrets des dieux et de leurs courroux puérils, les sentiments de cette famille aux abois nous donnent une vision de l'universalité de la famille humaine en quête d'un havre de paix. Et la paix se manifeste avec la justice. Dans ce récit quasi-statique où tout se passe à travers des récits entrecroisés, le lecteur peut avoir le sentiment que ce ne sont que des plaidoiries scandées vers les dieux de l'Olympe pour demander justice. Les dieux ne répondant qu'avec parcimonie, hormis Athéna, Ulysse fait justice lui-même. Dans le palais d'Ithaque, l'oeuvre de justice passe par le sang, des flots de sang, avant le soufre purificateur.

Récit puissant et éternel, l'Odyssée fascine par sa puissance évocatrice, sans doute plus que l'Iliade, récit de héros sans failles où seul Hector est proche des humains que nous sommes. Evocateur et sensuel car le lecteur rêvera sans doute plus qu'avant aux charmes de Calypso et de Circé, malgré leurs sortilèges. L'Odyssée, le lecteur la fait avec Ulysse et Télémaque, parfois âprement à travers la versification homérique, mais ce voyage mérite d'être fait.

Veilleur
avatar
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 52
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: HOMERE (Grèce)

Message  cookie610 le Ven 14 Oct 2011, 16:49

L'Iliade

(d'après la traduction de Leconte de Lisle)

Note : 3.5/5

Critique
: de ce mythe antique archi connu, je connaissais surtout le film de Wolfgang Peterson avec Brad Pitt et quelques vagues notions qu'il me restait de mes cours de grec au lycée. L'histoire de la guerre de Troie a souvent été reprise dans beaucoup d'ouvrages mais là, il s'agit du texte originel qui date
d'il y a près de 30 siècle.

Il faut dire d'abord que ce texte ne raconte qu'un passage précis de la guerre de Troie. Lorsque le livre commence, la guerre a déjà commencée depuis 9 ans et on n'a pas la fin de l'histoire avec le fameux cheval, le talon d'Achille, etc... C'est un peu dommage d'ailleurs parce que ce sont des passages qui m'auraient surement beaucoup plus. Mais bref, Homère se concentre sur un point précis. Il y a quelques passages longs et extrêmement descriptifs avec une énumération de noms de soldats mais les passages de négociations, de pourparlers entre les troyens, les dieux et les grecs sont passionnants. Je me suis attachée aux personnages mythique comme Achille, blessé dans son orgueil, mais surtout à Hector très attaché à l'honneur. J'ai bien aimé aussi les interventions des dieux qui sont partagés sur le sort de la guerre et qui s’immiscent et rusent pour parvenir à leurs fins.

Pour ce qui est du genre, je dois dire que la traduction que j'ai a énormément vieillie et a un peu gâché mon plaisir à lire ce livre. Les noms des personnages ne sont pas traduits donc au début il faut parvenir à remettre qui est qui et puis surtout, il y a des tournures de phrases un peu tordues aujourd'hui, il faut bien le dire. Je pense qu'une traduction plus moderne doit être plus agréable parce que sinon, j'ai vraiment trouvé que l'histoire est vraiment très intéressante. J'ai hâte de lire la suite de ce livre, L'Odysée mais je vais quand même essayer de trouver une traduction plus abordable pour l'Odyssée. Néanmoins, malgré tous mes déboires, je suis ravie (et un peu fière de moi je dois dire) d'avoir lu ce livre, un des tous premiers de l'histoire de la littérature.


avatar
cookie610

Nombre de messages : 4720
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: HOMERE (Grèce)

Message  Louvaluna le Ven 14 Oct 2011, 21:29

Cookie, félicitations pour cette lecture et pour ta critique !

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: HOMERE (Grèce)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum