Thomas ROSENBOOM (Pays-Bas)

Aller en bas

Thomas ROSENBOOM (Pays-Bas)

Message  gallo le Jeu 5 Mar 2009 - 10:40

Thomas Rosenboom né en 1956 à Doetinchem, passe sa jeunesse à Arnhem dans un milieu catholique. Après le lycée, il étudie pendant trois ans la psychologie à Nimègue, puis il commence et termine une étude de néerlandais à Amsterdam, où il habite depuis.
Il débute en 1982 avec la nouvelle 'Bedenkingen' ("Considérations") dans la revue "De Revisor" et en 1983 avec le livre "De mensen thuis" (3 récits, incluant "Bedenkingen") qui lui valait le Prix Lucy B. en C.W. van der Hoogt, suivi en 1985 par un premier roman : "Vriend van verdienste"(Ami de mérite, 1985). Il est le seul auteur à avoir obtenu deux fois le Prix de littérature "Libris", pour "Gewassen vlees" (Viande lavée") en 1994 et pour Publieke werken (Travaux publiques)" en 1999. En 2003, son roman "De nieuwe man" "Le nouvel homme" a été nominé pour le Prix de littérature AKO et le Prix public NS.
En 2004, il a écrit le livre-cadeau pour la semaine du livre : "Spitzen", traduit en français sous le titre "Le danseur de tango", édité par Stock 2006. Stock éditera prochainement la traduction de "Publieke werken" (Titre allemand "Neue Zeiten", en Danmark "Offentlige arbejder", une traduction en hongrois est également en préparation).
En 2006 il publie "Hoog aan de wind" (récits).

Source (en néerlandais): http://www.thomasrosenboom.nl/boekboek/show


Dernière édition par Gallo le Jeu 5 Mar 2009 - 11:46, édité 1 fois

_________________
Gallo
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas ROSENBOOM (Pays-Bas)

Message  gallo le Jeu 5 Mar 2009 - 11:29

Thomas Rosenboom - Publieke werken.
1999. Lu en néerlandais, Rainbow pockets 2008, 488 pg.
L'edition française chez Stock est imminent et c'est pourquoi je me permets la critique pour les rats.
Ma note 5/5.

Un roman historique dans un style archaïque admirable, comme si l'auteur l'a écrit à l'époque même.
Deux sites principaux: Hoogeveen et Amsterdam en 1888, 1889.
À Hoogeveen ("Haute-Tourbière") (une ville dans la province de Drenthe) un groupe de tourbiers s'installe à la frontière de la zone de tourbières et construit un hameau de huttes de blocs de tourbe - on peut s'installer gratuitement, pourvu que la hutte est construit dans une seule nuit... Un apothiquaire qui rêve d'être medecin se met a faire du bien pour la centaine de familles qui s'installent en quelques années dans ce hameau pauvre dans la plaine fangeuse (" 't Veld"). Entre autres, il s'entremets pour la vente d'un violon en appelant à l'aide son neveu d'Amsterdam, constructeur de violons.
À Amsterdam, les temps nouveaux s'annoncent par la construction de la gare centrale, et d'un grand hôtel près de la gare sur l'emplacement de la maison du neveu. On lui fait un offre généreux, mais il demande plus que le double et les négociations trainent, tandis que la construction démarre. Entre-temps, "un neveu d'Amérique" arrive à Amsterdam pour recruter, enrôler, des emigrants/immigrants pour un "factor" aux États-Unis et pour chercher des investiteurs qui prêtent les frais du voyage et de l'installation là-bas, tandis que les immigrants doivent prendre une hypothèque, s'endetter pour cinq ans.
L'apothiquaire dans un trait de génie, voit les possibilités d'une grande exode....
L'auteur, dans un trait de génie, a vue les possibilités de ce thème; il s'est documenté profondément et y mettant tout son talent, il en a fait un livre très réussi. Un coup de coeur: 5/5.

_________________
Gallo
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum