Delphine BERTHOLON (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Delphine BERTHOLON (France)

Message  Mousseline le Mer 29 Oct 2008 - 4:16

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 2008-09-17 13:06

Twist Delphine Bertholon JC Lattès 2008
429 p.

Dans ce roman il y a troix voix,celles de Madison,sa maman et Stanislas.
A Guéthary,en sortant de l'école,Madison,une fillette de onze ans se fait interpeller par le conducteur d'une Volvo,il lui demande simplement ou il pourrait trouver un vétérinaire pour sa petite chatte qui a besoin de soins.Madison veut lui expliquer le chemin pour y arriver mais l'homme l'invite à monter dans la Volvo,ce sera plus simple dit-il....Sans méfiance,elle s'installe à la place du passager et voila....plus personne ne la retrouvera malgré les recherches entreprises.Elle se retrouve enfermée dans une cave,elle a froid,elle croit que son ravisseur va demander une rançon,enfin c'est ce qu'il lui dit.....Seule, déjà en âge de réfléchir,elle lui demande de quoi écrire,il lui apporte un cahier ou elle va consigner ses faits et gestes,ses colères,les jours qui passent,toutes ses pensées les plus intimes,sa peur,l'attente car les mois passent et elle se rend compte que son corps se transforme,elle a ses premières menstrues,il lui apporte du linge ,des vêtements ringards mais lui interdit de mettre le nez dehors.Mais que veut donc cet homme qui n'est ni méchant,ni violent avec Madison ?
La mère de Madison n'a d'autres ressources que d'écrire de longues lettres à sa fille disparue,elle refuse de croire qu'elle est morte,elle espère la revoir un jour,elle lui parle de son chagrin ,de l'absence qui fait paraître la maison plus grande,les mois passent,elle l'imagine devenir une jolie demoiselle sans elle pour l'aimer et la serrer contre son coeur.Elle lui parle de la mort du grand-père,de son papa qui ne va pas très bien depuis la naissance d'une petite soeur,des mois qui deviennent des années ,sans nouvelles de Madison,que vont donc devenir ces pauvres parents?
Voici Stanilas ,plus âgé que Madison dont elle fut toujours amoureuse,il vit à Paris,à une vie amoureuse avec Louison qui part et revient sans cesse ,dont les absences toujours plus longues font revenir ses pensées vers Madison,des souvenirs de la petite fille telle qu'il la connue,il revient d'ailleurs voir les parents.......mais les années passent.....
Madison quand à elle,continue d'écrire pour ne pas devenir folle ,pour tenir le coup,elle cache ses cahiers,ses seuls compagnons.....car elle les dédie à Stanislas avec l'espoir de les lui remettre un jour et cinq ans plus tard un certain jour de juin..........

Un livre superbe avec ces trois voix qui s'entremêlent,qui nous parlent d'amour,de mots,d'écriture,de peur,de solitude et de liberté.L'humour de Madison avec ses métaphores qui m'ont souvent fait sourire,j'ai admiré son courage,ses ruses et sa tenacité face à son ravisseur.Les lettres remplies de tendresse et d'amour de la maman,une vraie ode à la disparue m'a vraiment émue,sachant que ses écrits ne seraient pas lus.Stanislas ,ce jeune homme dont le souvenir de la petite disparue l'aide à vivre son histoire d'amour m'a émue...Un roman écrit d'une façon cohérente dont il est certain que je ne l'oublierai jamais... 5/5
Lalyre





De : lacazavent Envoyé : 2008-09-19 03:50

"Twist" Delphine BERTHOLON

JC Lattès, 429 pages

Mince, tu m'as devancé !!! Je peut donc être plus concise...!

Madison avait douze ans, elle rentrait de l' école mais n'est jamais arrivé chez elle. Enfermé au fond de sa prison, elle écrit son quotidien dans les cahiers ringard que R. lui donne. Elle a la fois, fait de grand projet, on la voit grandir, mûriir et se construire dans l'isolement.
Lui faisant écho, les lettres que sa mère écrit chaque jour, elle lui parle de la vie qui passe, de son chagrin, du vide créée par son absence.
Et puis, il y a Stanislas, le beau prof de tennis dont elle est amoureuse.
Plus les années passent et plus les personnages s'enferment dans leurs rondes solitaires.


Que dire de plus, Lalyre, tu m'as ôté les mots de la bouche !
A part que ...
Ecrit sur un rythme soutenu et un style fluide, c'est un roman à la fois envoûtant et poignant.
C'est si rare le livre qui arrive si bien a vous faire voyager à travers toutes les émotions, ces livres qui en un éclair vont font passer du rire aux larmes.
En un mot : EPOUSTANFLANT

Ma note : 5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Cafrine le Mar 24 Fév 2009 - 14:57

Sad Ouh rien qu'à vous lire j'en ai les larmes aux yeux les filles. Lacazavent merci pour le lien. Un de plus sur ma liste, mais je vais me "gonfler à bloc" avant de le lire histoire de ne pas ressortir de là le moral dans les chaussettes !
avatar
Cafrine

Nombre de messages : 624
Location : Réunion/France
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  zeta le Mar 24 Fév 2009 - 15:00

A moi aussi il fait bien envie ce roman, je l'attends en poche.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Invité le Mar 24 Fév 2009 - 18:02

Je rencontre Delphine Bertholon le 30 mars chez mon fils,j'adore.....ces rencontres car cela me permet
des apartés avec les auteurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Lacazavent le Mer 25 Fév 2009 - 13:34

Quelle chance Lalyre, vraiment je t'envie ...

Zeta et Cafrine : L'une des meilleures choses avec ce livre c'est la surprise que l'on éprouve en le lisant. On part avec l'impression qu'on aura le moral dans les chaussettes comme tu dis et puis finalement la force des personnages nous entraine vers des sentiments tout à fait inattendu. Enfin, je peux pas en dire plus sans trop en dévoilé. J'attend avec impatience vos avis...
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  lalyre le Dim 22 Mar 2009 - 9:56



Delphine Bertholon


Delphine Bertholon est née à Lyon en 1976. Elle est scénariste. Elle vit à Paris dans le onzième arrondissement. Elle a publié chez Lattès Cabine commune (2007).



Cabine commune Delphine Bertholon

JC Lattès 2007

152 P

Dans une boutique de luxe de prêt-à-porter,derrière les rideaux d’une cabine d’essayage,des dialogues fusent.des clientes mécontentes,complexées,énervées ou grossières,elles mettent les nerfs des vendeuses à rudes épreuves.Des mini-drames tel que cette dame qui dans la cabine se trouve avec celle qui lui a volé son homme ,qui justement essaye la robe dont elle a envie…Des dames qui ont des problèmes avec leur corps,veulent absolument une taille plus petite.Il y a aussi celle qui cherche un cardigan,il y a en a de toutes les couleurs,la cliente mécontente car elle voulait du bordeaux,la seule couleur non disponible….Il y a celle qui veut perdre deux kilos a pris du 40 en prévision…..Au fil des pages on découvre la mentalité de notre société de consommation avec une galerie de personnages délirants,des dialogues savoureux mais aussi les réflexions amusantes du personnel sur certaines clientes dont elles rient entr’elles.

Un petit livre délicieux qui donne tout de même matière à reflexion sur le comportement névrotiques des femmes stressées,sur le harcèlement des vendeuses.J’ai lu ce petit livre par petit morceaux,le dégustant page à page.Un livre de détente que je recommande….5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Twist - JCLattes - 4,5/5

Message  zeta le Lun 1 Mar 2010 - 12:46

Que peut-il y avoir de pire que de perdre un enfant. Qu’il soit emporté par une maladie ou un accident, la douleur doit être insurmontable. La mère de Madison est soumise à une souffrance plus forte encore s’il est possible : sa fille disparait un soir sur le chemin de retour du collège et elle ne sait plus rien de ce qu’est devenue sa fille. Alors pourquoi s’accroche-t-elle à l’espoir fou et irraisonné que Madison est vivante et qu’elle la reverra un jour ?

Elle lui écrit donc, jour après jour, des lettres déchirantes qui se finissent par cette formule merveilleuse : « n’oublie jamais que je t’aime ».

Madison de son côté n’oublie rien de ce passé qu’on tente de lui arracher, et enfermée dans ce sous-sol où son kidnappeur la tient, elle garde à l’esprit tout le beau et le bon que constituait sa vie, et fait preuve d’un indomptable petit caractère, afin de ne pas sombrer, afin de conserver son insoumission, pour ne pas consentir insensiblement à cette réclusion. La pensée de Stanislas, un jeune homme, voisin de ses parents, qu’avec son tout jeune cœur de onze ans elle aimait en secret l’aide et la soutient. Stanislas dont on suit aussi la vie et les amours.

C’est un joli roman, qui nous passionne dès sa première page. nous côtoyons tour à tour la famille aimante de Madison, le jeune Stanislas qui est fort sympathique et la petite fille dans sa prison.

Et cette histoire très prenante et très sombre, Delphine Bertholon parvient cependant à nous la rendre supportable. Parce que Madison a tant de force et de détermination qu’on espère avec elle.

Alors si le personnage de R, malgré sa psychose, est relativement inoffensif et que, dans la réalité, les choses n’étaient pas aussi « faciles » pour les enfants dont on a entendu parler qui ont subi le même enfermement imposé par des déséquilibrés …. Je ne vais pas me plaindre pour une fois que ce roman ne nous désespère pas. J’ai fort apprécié ma lecture et j’ai eu du mal à poser mon livre à partir du moment où je l’ai commencé.
Les sentiments de tous les personnages sont bien observés, bien exprimés. Une lecture qu'il ne faut pas craindre d'entamer même si on a le coeur sensible.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  zozinette le Lun 1 Mar 2010 - 16:14

Il faut que je le lise celui-là ! je note
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  nauticus45 le Lun 1 Mar 2010 - 19:56

Je le rajoute à ma LAL, vos critiques sont trop tentantes!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1525
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Shan_Ze le Mer 3 Mar 2010 - 12:39

Il est déjà dans ma LAL mais toujours pas dans le catalogue de la bibliothèque. Je crois qu'une suggestion ne va pas tarder, ça fait déjà longtemps que j'ai envie de le lire ! Ta critique, Zeta, ne fait que renforcer cette envie !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7354
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  dodie le Jeu 28 Oct 2010 - 20:29

Twist

Je ne vous infligerai pas un résumé de plus.
Je viens de lire la dernière ligne. Quel bonheur! Il y a longtemps que je n'avais pas ressenti cela avec un livre: ne pas pouvoir le laisser.
Le roman à trois voix se prête à merveille à cette histoire.

Les cahiers de Madison: comment ne pas être bouleversée en lisant ces lignes écrites afin de ne pas sombrer dans la folie. On ressent la solitude de Madison, on étouffe avec elle dans cette cave. Par moment on a peur qu'elle ne développe le syndrome de Stockolm pour son geôlier mais non elle essaie juste de le connaitre, de comprendre ses motivations pour pouvoir sortir de cet enfer.
A aucun moment l'auteur tombe dans le larmoyant car malgré des moments de déprime Madison s' accroche , tient bon et a souvent des réparties qui nous font sourire.

Les lettres de sa mère: écrites elles aussi pour éviter la folie, la dépression. Elles aussi m'ont donné la chair de poule. Elle décrit les évènements importants qui se passent dans leur vie comme si Madison était simplement partie en voyage. Avec des mots simples, c'est tout l'amour d'une mère qui s'exprime. Qu'elles sont émouvantes!

L'histoire de Stanislas: ah Stanislas! Qui ne rêverait pas d'avoir eu un grand frère comme lui? Un jeune homme cultivé, sensible qui par amour se laisse lui-même enfermer. C'est un peu à cause de lui, sans qu'il le sache, que tout est arrivé mais c'est certainement grâce à lui que Madison réussit à supporter son enfermement.

En un mot un très beau roman servi par une très belle écriture.
Je reprendrai le terme de Lacazavent( qui m' a offert ce livre ....): époustouflant!
Ma note: 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4453
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Lacazavent le Ven 29 Oct 2010 - 10:50

Very Happy Absolument ravie que ce livre t'ai plu autant qu'à moi
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Delphine BERTHOLON (France)

Message  Elfe le Sam 30 Avr 2011 - 9:00

L'effet Larsen

"Depuis
plus d’une décennie, Nola vit avec une zone d’ombre au sein de son
histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement… Elle décide
alors, l’année de ses trente ans, d’enfin trucider son fantôme. Elle
rembobine, jusqu’à cet été-là, l’été le plus marquant de son existence.

Août
1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du
monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Sauvée
de la solitude par un job d’été dans un bistrot où les hurluberlus
imbibés se succèdent plus vite que les petits ballons de rouge, la jeune
fille gère avec les moyens du bord le chagrin de Mira, sa mère, et sa
propre colère. Contraintes d’emménager dans l’« immeuble-mutant »,
reflet architectural de leurs vies décrochées, les deux femmes espèrent
se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement,
Mira présente d’étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient
intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet
qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la
lente descente aux enfers de sa mère,et s’interroge sur ce que tout
cela signifie. L’hyperacousie est-elle le simple contrecoup de la mort
de Jacques, ou la matérialisation de quelque chose d’autre ? Cet
abominable immeuble serait-il une sorte de catalyseur ? Peut-être, mais
de quoi ? Et surtout, comment soulager Mira de ce poids infini, qui
semble se situer bien au-delà du deuil ? Commence alors pour la jeune
Nola une (en)quête insolite au cœur de la mémoire familiale."
(Présentation de l'éditeur)


L'effet
LArsen est un roman très fort et poignant, qui traite, sans tomber dans
le pathos, de la difficulté de faire son deuil face à la disparition
d'un être cher. Une très belle écriture accompagne ce récit d'une très
grande sensibilité et qui ne vous laissera pas indifférent.



Ma note: 4/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1762
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  dodie le Sam 30 Avr 2011 - 14:00

Moi qui avais adoré Twist, je le note. Merci Elfe
avatar
dodie

Nombre de messages : 4453
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Cyrielle le Ven 6 Avr 2012 - 9:11

Je l'ai vu dans La Grande Librairie hier, ça m'a donné envie de la découvrir, je vais m'acheter Twist. Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7287
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Lacazavent le Ven 6 Avr 2012 - 11:55

Very Happy laisse toi tenté Cyrielle,
Twist avait été un immense coup de cœur pour moi. Il y a tellement d'émotion dans ce livre !

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Clochette le Ven 6 Avr 2012 - 16:23

Quand je te dis Elfe qu'on a les mêmes lectures. wink
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2121
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  lalyre le Dim 15 Avr 2012 - 12:28

Grâce
Delphine Bertholon
J.C.Lattès avril 2012-
356 pages

Présentation de l'éditeur
« Dès que je passai le seuil de la maison, je sus que quelque chose n’allait pas. »

1981. Dans sa maison près de Villefranche-sur-Saône, la très jolie Grâce Marie Bataille, trente-trois ans, vit au rythme des retours de son mari, représentant en électroménager, lorsqu’une jeune fille au pair d’origine polonaise vient perturber une vie qui semblait jusque-là tracée à la craie…
En 2010, Nathan, son fils, vient fêter Noël en famille. Mais cette année, tout est différent. Nathan apprend que son père, disparu sans crier gare trois décennies plus tôt, a refait surface. D’inquiétants phénomènes surviennent alors dans la maison familiale.

Dialogue virtuel entre une mère et son fils à trente ans d’intervalle, Grâce invoque les fantômes, les secrets et les non-dits familiaux, sur le rythme staccato d’un thriller psychologique.

Mon avis
A dire vrai, j’ai préféré Twist à celui-ci, bien qu’il y ait de beaux passages comme les répliques des jumeaux Colin et Sorine, les enfants de Nathan qui sont orphelins de leur mère décédée lors de leur naissance. Ce roman est écrit à deux voix, celle de Nathan s’adressant à Cora, sa femme disparue pour lui parler des enfants, de Grâce sa mère, de Lise sa sœur, une jeune femme étrange, des phénomènes se produisant dans sa maison natale lors de sa visite le jour de Noël.
Et celle de Grâce qui est constamment en attente de Thomas, son époux toujours en voyage d’affaires. C’est à lui qu’elle s’adresse, elle l’aime mais elle est jalouse de la jeune polonaise, peut-être a-t-elle ses raisons pour cela ? Grâce elle aussi est une femme étrange qui cache bien son jeu à l’égard de ses enfants. Bref je n’ai pas trop aimé ce roman pourtant bien écrit et recherché car il a fallu beaucoup d’imagination à l’auteure, mais ce n’est pas mon genre de lecture que je situerais comme un roman de vacances. Mes personnages préférés du roman sont Nathan et les jumeaux, Lise m’a déçue par son comportement et de Grâce, je n’en dirai pas plus……3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Cyrielle le Mer 2 Mai 2012 - 7:50


TWIST



Présentation de l’éditeur :
Avant de monter dans sa voiture, j’ai hésité mais pas longtemps, et puis j’ai répondu : « D’accord ! ». Ce « D’accord », je voudrais le froisser dans ma main comme un papier gras qu’on jette à la poubelle. Maman me l’avait assez répété, de ne pas parler aux inconnus, de faire attention avec tous ces « détraqués » qui courent dans la nature mais là, pas une seconde ça ne m’avait traversé l’esprit. A cause de la bonne tête de R. avec sa chevelure d’éponge, sa voiture brillante, la jolie chatte à trois couleurs dans la petite caisse, l’orage dément qui me coulait dessus et surtout – surtout – à cause de Stanislas.

Je m’appelle Madison Etchart
Ceci est un SOS

Guéthary, 14 juin. Madison, 11 ans, est enlevée au retour de l’école. Au fond de la cave qui lui sert désormais de chambre, elle essaie de comprendre le pourquoi du comment : avec cette foi des enfants qui ne renoncent jamais, elle recompose son monde au fil de ses cahiers. Deux voix lui font écho, celle d’une mère brisée mais qui espère toujours, et celle de Stanislas, le bel étudiant qui donnait à Madison des cours de tennis, au seuil de sa vie d’homme. Delphine Bertholon nous livre un roman bouleversant sur l’enfance et ses élans, sur l’attente, mais surtout sur l’enfermement et toutes les stratégies que nous inventons pour survivre, chacun à notre façon. Car les failles qui dorment en nous sont parfois plus redoutables pour emmurer les êtres que les barreaux d’une prison…

Mon avis: 4/5
C'est le premier roman de cette jeune auteure que je lis et j'ai apprécié son style, simple et le récit de cette séquestration à 3 voix.
La petite Madison qui raconte ce qu'elle vit dans ses précieux cahiers, qui lui permettent de ne pas devenir folle, de s'accrocher à quelque chose, un espoir. Stanislas, le prof de tennis de Madi, qui tombe fou amoureux de Louison, mais il s'emprionne plus aussi finalement dans cette amour à sens unique. Et enfin la voix de la mère de Madison, qui écrit des lettres à sa fille qu'elle ne lui envoie bien sûr pas, mais elle s'accorche à l'espoir de la revoir.
Le fait qu'il n'arrive rien de sordide à Madi est appréciable, j'avais peur que l'on tombe dans le thriller classique et enlève toute l'originalité du roman.
Jusqu'au bout je ne me suis demander comment ça allait finir, Delphine Bertholon a réussi a garder le suspence jusqu'à la fin. Et je n'en dirai pas plus...
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7287
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  lalyre le Sam 5 Mai 2012 - 13:17

L’effet Larsen
Delphine Bertholon
J’ai lu Février 2012
315 pages

Présentation de l'éditeur
Depuis plus d’une décennie, Nola vit avec une zone d’ombre au sein de son histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement… Elle décide alors, l’année de ses trente ans, d’enfin trucider son fantôme. Elle rembobine, jusqu’à cet été-là, l’été le plus marquant de son existence.
Août 1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Sauvée de la solitude par un job d’été dans un bistrot où les hurluberlus imbibés se succèdent plus vite que les petits ballons de rouge, la jeune fille gère avec les moyens du bord le chagrin de Mira, sa mère, et sa propre colère. Contraintes d’emménager dans l’« immeuble-mutant », reflet architectural de leurs vies décrochées, les deux femmes espèrent se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement, Mira présente d’étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la lente descente aux enfers de sa mère,et s’interroge sur ce que tout cela signifie. L’hyperacousie est-elle le simple contrecoup de la mort de Jacques, ou la matérialisation de quelque chose d’autre ? Cet abominable immeuble serait-il une sorte de catalyseur ? Peut-être, mais de quoi ? Et surtout, comment soulager Mira de ce poids infini, qui semble se situer bien au-delà du deuil ? Commence alors pour la jeune Nola une (en)quête insolite au cœur de la mémoire familiale.

Mon avis
Voici un roman qui grâce à des personnages vrais et attachants, est très bien décrit avec une forme de respect pour l’histoire de Nora. J’ai beaucoup aimé cette sorte de patience quelle trouve dans son amour pour sa mère. Un mélange de vérité, de drames et de rires et pourtant rien n’est facile pour Nora que j’ai perçue comme un petit bout de femme, s’adressant à son père décédé quelques mois plus tôt et courant dans tous les sens en tentant de prendre soin de sa mère. C’est aussi pour elle et sa mère le grand travail d’un deuil, c’est grâce au grand talent de l’auteure et par la justesse des mots, que l’on peut imaginer leur souffrance. Un roman qui interpelle par le thème principal mais laisse la surprise du dénouement auquel je ne m’attendais pas du tout….4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Lyreek le Mer 3 Oct 2012 - 16:56


Cabine commune - Delphine Bertholon
J'ai lu - 152 pages

Dans une boutique de prêt-à-porter parisienne, clientes et vendeuses se retrouvent dans la cabine d'essayage commune.

Ce livre est composé de morceaux de dialogues entre clientes exigeantes et toujours pressées et vendeuses débordées et excédées. Et ils s'en passent des choses derrière le rideau de la cabine commune!
L'idée est intéressante mais la forme est assez pénible à lire. Uniquement des dialogues où on ne sait pas toujours qui parle. C'est assez lourd et un peu répétitif. Mais pour qui a déjà travaillé dans le commerce un jour, on y reconnait sans mal les clients impatients, de mauvaise humeur et parfois de mauvaise foi! Et en effet, il en faut de la patience pour supporter les caprices et les gamineries de la clientèle, qui sous prétexte qu'elle paye, se croit tout permis. Allez, il vaut mieux en rire!

3,5/5

_________________
Lecture en cours : La dernière fugitive de Tracy Chevalier

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2255
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Lyreek le Mar 2 Juil 2013 - 19:19



Grâce - Delphine Bertholon
Le livre de poche - 312 pages

Quatrième de couverture
1981. Dans la campagne beaujolaise, Grâce Marie Bataille, 33 ans, vit avec ses enfants au rythme des allées et venues de son mari, représentant de commerce. Quand elle engage une jeune fille au pair polonaise, cette existence bien rangée vole en éclats. 2010. Nathan, son fils, vient la retrouver pour fêter Noël en famille. Mais cette année, tout est différent. Tandis que d’étranges incidents surviennent dans la maison, des secrets du passé menacent de ressurgir... Delphine Bertholon construit son univers en croisant ceux de Claude Chabrol et de Stephen King. À cette province étouffante, magistralement décrite, se superpose une atmosphère de film d’épouvante.

Après un début un peu poussif où je me demandais où l'auteur voulait nous mener, j'ai embarqué dans le roman, prise au jeu de l'intrigue et des secrets de cette famille atypique. Le récit à deux voix, celle de Grace d'une part, et celle de Nathan d'autre part, permet de garder le mystère entier quasiment jusqu'à la fin. Une fin que je n'avais pas vu venir, d'ailleurs!
Petit bémol toutefois : le ton de Grace est parfois un peu larmoyant et m'a un peu lassée à la longue. L'explication des incidents bizarres m'a un peu déçue également mais à part ses petits défauts, j'ai apprécié ce livre bien construit et prenant.

3.5/5

_________________
Lecture en cours : La dernière fugitive de Tracy Chevalier

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2255
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Van le Mar 2 Juil 2013 - 20:36

Je vais me laisser tenter par cette auteure! Je note.
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 33
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  dodie le Ven 18 Oct 2013 - 16:37

Le soleil à mes pieds- JC Lattès- Août 2013


 Ce roman de Delphine Bertholon met en scène deux soeurs: la petite et la grande, il faudra attendre les toutes dernières pages pour connaître leurs prénoms. 
Dès le début on pressent qu'un drame s'est passé dans leur enfance et on le découvrira petit à petit à travers de nombreux retours en arrière.
 Cette histoire commune va créer un lien indestructible entre ces deux soeurs maintenant jeunes adultes. Mais ce lien est d'une nature très particulière. En effet la petite vit complètement isolée du reste du monde, dans "sa cage de verre", étouffée par sa grande soeur qui est son exact opposé. On se rend vite compte que la grande est une femme tyrannique qui prend du plaisir à évoquer la mort et la souffrance. 

Vous l'aurez compris l'ambiance de ce roman est très lourde voire malsaine et l'auteur amplifie ce phénomène par une écriture froide, ciselée ne laissant que peu de place aux sentiments.

Je l'ai lu très vite car dès le début on veut connaître l'issue de cette histoire.
Même si je n'ai pas autant été séduite qu'avec "Twist" ce fut une lecture intéressante.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4453
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  lalyre le Mar 10 Déc 2013 - 17:31

Le soleil à mes pieds   
Delphine Bertholon   
JC Lattès août 2013     

Mon avis

Un roman attachant mais une atmosphère assez sombre par le sens de la narration un peu trop rapide qui crée un sentiment d’urgence, peut-être est-ce parce que je l’ai trouvé trop court ? La Grande et la Petite nous tiennent dans une ambiance étouffante, et malsaine, sans aucun doute c’est un livre qui ne laisse rien deviner et que j’ai lu avec attention. Je dois reconnaître que parfois un souffle plus gai et plus léger allège l’histoire des deux sœurs. Des thèmes omniprésents tels que la tyrannie, la perversité, la domination qui cependant unissent La grande et La Petite de façon irréversible jusqu’à l'issue imprévisible. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine BERTHOLON (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum