Pierre MAC ORLAN (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre MAC ORLAN (France)

Message  Garanemsa le Dim 11 Jan 2009 - 14:41

A BORD DE L’ETOILE MATUTINE

Pierre Mac Orlan

Joli petit livre à lire qui retrace l’aventure d’un bateau de pirates et flibustiers, indépendant d’un état quelconque

Mais ils se font appeler « gentilshommes de fortune », ils se disaient au 18ème s. compagnons du Jolly Rogers du n om de leur pavillon, étaient des bandits de haute mer, ne connaissant pas les lettres de courses qui donnaient aux corsaire l’autorisation de combattre le roi. Ils obéissaient à leurs lois particulières. Ils finirent pour la plupart, pendus aux potences de l’ancien et du nouveau monde.

C’est donc la vie de ces marins à bord et sur terre et le voyage qu’ils font en arraisonnant les bateaux pour leur propre compte

C’est bien décrit, et historique en même temps.

C’est un 4/5
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 72
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre MAC ORLAN (France)

Message  géromino le Lun 1 Fév 2016 - 16:04

"A bord de L'Etoile Matutine"  Le Livre de Poche 1962  187 pages


       Au début du XVIIIe siècle, un jeune breton orphelin de père et de mère étrangle une fille de quinze ans, sans prendre réellement conscience de son acte. Il s'enfuit. Un bateau accepte de le prendre comme mousse; "L'Etoile Matutine" est en partance pour les Antilles. Ainsi, le narrateur va partager la vie d'errance, de vols et de crimes des "gentilhommes de fortune"; jolie appellation pour désigner une bande de pirates réunis sous le Pavillon Noir. "L'Etoile Matutine" va sillonner la Mer des Antilles, arraisonnant et pillant les navires chargés de butins précieux qui passent à sa portée. Leurs forfaits accomplis et les poches bourrées de pièces d'or, ces brigands vont trouver le repos à terre, dans une des nombreuses îles qui leur servent de repaires.


    Pierre Mac Orlan dépeint de que pouvait être l'existence des "frères de la côte" et des confréries de pirates qui écumaient les mers en ce temps-là. Même si on retrouve forcément quelques clichés qui ont alimenté la légende des pirates, on est plus dans une tentative de rendre réaliste le tableau que dresse devant nous Mac Orlan. Le ton est souvent sobre, teinté parfois de poésie et de lyrisme esquissé. Il s'appuie sur des anecdotes et des petites histoires pour recréer une atmosphère s'approchant de l'authentique; ça sonne vrai. Mais, est-ce pour ajouter du piment à son récit, ou pour faire un lien avec l'histoire la plus célèbre sur les pirates que nous a laissé la littérature (L'île au trésor), Mac Orlan nous embarque dans la quête du trésor de Flint, personnage de fiction créé par Stevenson! Curieux croisement donc de volonté d'authenticité et d'enjolivement du récit par la fiction...


    Au final, on découvre que les pirates n'étaient sans doute pas toujours ces brutes épaisses et sanguinaires que nombre de clichés laissent entendre. Parmi ces "gentilhommes de fortune", on pouvait trouver des individus raffinés, cultivés, des gens pour qui le destin a basculé un jour et qui ont fuit les représailles de la justice. Mac Orlan réussit quand même à les rendre sympathiques et parfois attachants, même si la violence demeurait leur quotidien: certaines histoires font frémir.  
    Un petit livre qui m'a bien plu, que j'ai lu comme une bonne distraction, pour m'immiscer au coeur de l'âge d'or de la piraterie.


Note: 3,5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2870
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum