Les notes sont-elles vraiment représentatives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les notes sont-elles vraiment représentatives

Message  Calepin le Dim 28 Déc 2008 - 23:24

Bonjour à tous !

Par souci de préserver certains questionnements que je jugeais importants, j'en ai sauvegardé quelques uns pour vous les retransmettre ici. Donc, dans les prochaines semaines, vous aurez droit à des éléments de réflexion sur lesquels nous pourrons débattre.

Pourquoi ceux-là vous demandez-vous ? Et bien parce que la majorité de ces sujets étaient en fait des sondages. Aimez-vous ça ou ça ? Difficile de débattre sur une question fermée à deux alternative, non ? Razz Bien que certains étaient amusants, c'est le genre de discussion qui revient fréquemment, à mesure que de nouveaux arrivants y songent. Autrement dit, ils reviendront sans doute d'eux-même. Wink

L'autre raison qui a motivé mon geste est, comme soulevé ci-haut, que certains débats sont plus pointilleux et ont susciter l'intérêt de plusieurs personnes, ou personne d'autre n'y avait encore songé. Alors sur ce, je vous laisse sur un premier débat : Les notes sont-elles vraiment représentatives ?



De : Calepin0 (Message d'origine)
Envoyé : 2008-02-24 09:54

Bonjour à tous !

J'ai envie de lancer un débat qui me trotte dans la tête depuis un bon petit bout de temps et visiblement, je n'ai pas pu vider la question ! Donc, le sujet que je vous propose aujourd'hui prend pour cible les notes. Dans un forum de littérature, on s'entend qu'on ne parle pas de musique, mais bien de la note que l'on donne à un livre.

Vous avez sans doute tous fureté un peu partout sur Internet pour vous rendre compte à quel point le système de note est répandu. À force d'en voir que l'on trouve parfois justes, parfois questionnables, on fini par se poser cette question : Les notes sont elles vraiment représentatives de l'oeuvre ?

Je suis plutôt partagé face à cette question, mais au fond, je crois que mon ambivalence penche davantage du côté de la non représentativité d'une note. Je m'explique. Une note sans critères vraiment officiels est trop subjective. Ce qui à la fin a fini par m'agacer un peu c'est à quel point plusieurs lecteurs sont malheureusement extrémistes de la note. Razz En d'autres mots, c'est soit archi mauvais ou totalement divin. Pas nuancé pour deux sous, peu importe le type d'ouvrage (vous l'aurez devinez, j'exagère ici aussi Laughing ). Et le pire, pour moi, est souvent la justification qui vient avec :" le meilleur livre de l'année" ou encore "c'est nul à chier". Point. Rien d'autre. Wow... difficile de juger la pertinence de la note avec un commentaire aussi explicite. scratch Donc, les navets et/ou coups de coeur trop faciles nuisent, selon moi, à la pertinence de la note.

L'autre aspect qui m'agace est souvent, des gens qui lisent des livres et les notent sans même se fier au contexte. Par exemple, lire un auteur à tendance plus poétique et dire qu'ils ont détesté le livre en entier. Bien, si tu n'aimes pas la poésie, il fallait s'y attendre, mais au moins, explique cette raison dans ta critique. Autrement, on ne peut pas savoir.

Tout ceci donne pour résultat qu'à la longue, on vient à ne plus considérer l'avis de certaines personnes parce que leur jugement critique est trop limité et qu'on ne peut pas vraiment s'y fier. Après tout, une note, c'est une perche tendue à un prochain lecteur qui, par le biais de la note (et de la justification qui vient avec) lui donnera l'envie de lire le livre... ou non. Pour un auteur, c'est une réalité tout de même importante que de voir ses livres critiqués. C'est une façon détournée pour eux d'avoir droit à une publicité gratuite quand même bien visible, eux qui sont trop souvent boudés par les médias. (Un fait véridicte au Québec, en tout cas. Je ne sais pas si c'est un cas semblable en France) Ça revient à dire que de donner une note est d'un certain côté une responsabilité et un pouvoir qu'a un lecteur à ne pas dédaigner.

En gros, ça explique pas mal ma position légèrement en défaveur de la note. Voilà, le débat est lancé !



De : Profgéo
Envoyé : 2008-02-24 10:30

La note est selon moi un peu à l'image (boîteuse certes) du résultat d'un match de hockey ou de soccer. Pourquoi ils ont gagné? Parce que le résultat est 5 à 3. Ça ne veut pas dire que l'équipe gagnante a mieux joué que l'autre, mais c'est une façon de marquer une différence entre les deux, une manière de chiffrer le résultat. Sinon, on en finirait plus! Mais les vrais fanatiques de sport vous diront que ce n'est pas là que l'on retrouve l'essence de la partie, c'est en regardant le jeu que l'on peut pleinement l'apprécier. Ou du moins en regardant le résumé aux bulletins de nouvelles.

C'est la même chose pour un livre. On utilise la note pour marquer la différence de qualité entre deux livres, un peu pour faire un vainqueur et un vaincu. Mais en littérature, c'est pratiquement totalement subjectif. Il n'y a pas de jeux clés pour décider de qui sera le vainqueur et comparer deux livres revient souvent à comparer des pommes et des oranges! Les styles, les sujets, la manière de l'aborder jusqu'au format du livre entre en ligne de compte dans le jugement final du lecteur. Alors une note, c'est simplement un indicateur, pas une garantie, trop de variables entrant en ligne de compte. La critique (quand elle compte plus de deux lignes) est habituellement plus fiable, mais encore là réductrice. On ne peut transmettre toute l'émotion qui nous prend à la lecture d'une oeuvre écrite. Le meilleur juge reste toujours de lire nous-même le livre, mais disons que les critiques, notes incluses sont souvent un indocateur très utile qui nous permet de faire le tri dans l'immense masse de la production littéraire, une façon de ne pas enchaîner six bides en même temps et de se retrouver avec une panne sèche de littérature sur trois ans.

@+ Prospéryne



De : Cafrine
Envoyé : 2008-02-24 11:28

Sujet très intéressant Calepin. Je t'apporte ci-après ma réflexion.. du moins je vais essayer en espérant nourrir le débat.

1) De mon point de vue, la note est représentative non pas de l'oeuvre mais de son impact sur la personne qui l'a lu à un moment T. De ce fait, nous avons tous les mêmes critères mais avec des nuances différentes. Je m'explique.
Le ressenti est, à mon sens, LE Critère commun à tous les lecteurs quelques soit le forum. Il s'appuie sur des sous-catégories qui selon l'individu s'exprimera avec plus ou moins de nuances, sera orienté ou non : plume de l'auteur, histoire, mais aussi disposition du lecteur au moment où il lit (on ne lira pas les déboires d'une trentenaire de la même façons si on soufre de cette situation ou si on est bien dans ses bask à ce moment là !)... Bref tous ces paramètres qui selon le parcours de chacun sera diférent. Donc forcément la note de l'un ne sera pas la même que l'autre, mais il constitue ddu point de vue de cet individu LA note, SA représentativité de l'oeuvre. Donc de mon point de vue, compte-tenu de ces paramètres la note est objective, représentative de l'oeuvre pour cet individu.

2) Concernant le côté extrême de certaines notations et les commentaires pas très constructifs ou argumentés, je reconnais que parfois moi aussi je reste sur certains forums! Mais c'est très rare qu'il n'y ait qu'un avis sur la question. On en trouve toujours un(e) voire d'autres qui vont être plus bavards ( dans le bon sens du terme) ou qui auront la plume plus avertie aussi (certains aiment lire mais se sentent pas très à l'aise avec la rédaction d'une critique qui relèvent pour eux d'un véritable exercice de style (ny voyez toujours pas une connotation péjorative dans cette phrase)). Et je pense que c'est là, dans cette sommes de commentaires que ce dégage le consensus à savoir la vision général d'un certains nombre de personnes qui sans devenir l'avis de la terre entière va tout de même relever et bien si une oeuvre X a écho sur un panel de lecteurs plus ou moins large. Et souvent et bien on retrouve des livres qui, malgre nos tendances littéraires, nos parcours et bien "prend dans ses filets" une majeure partie de lecteurs... Voilà la note de l'oeuvre qui apparaît...
Et si certains on le coup de gueule facile comme tu dis ou le coup de coeur ça se vérifie àassez vite par recoupement d'autres avis si il est finalement légitime ou marginal...

3) sur ton paragraphe je cite "L'autre aspect qui m'agace est souvent, des gens qui lisent des livres et les notent sans même se fier au contexte". Euh...ben ... c'est peut-être un petit peu dur. Même si on est pas trop poésie on peut bien s'y essayer sans être pour autant féru de... Moi par exemple j'ai bien lu des poètes sans pour autant aimer ce genre littéraire et j'y ai trouver des poètes qui me parle, qui m'accroche. De même le théâtre est un genre que j'affectionne mais ça ne signifie pas que je vais tout aimer au niveau des auteurs de ce genre. ET TANT MIEUX car si il ne me parle pas à moi il parlera sans doute à quelqu'un d'autre et c'est là toute la beauté de cet ART qu'est la Littérature c'est qu'elle parle à chacun d'entre nous différement et c'est ainsi qu'elle est et qu'elle doit être de mon point de vue bien sûr.
Moi je crois beaucoup en ma propre capacité de discernement. Je prends les avis, je les lis tous sans préjugés à la vue de tel ou tel pseudo. Ensuite je me fais ma propre opinion. Tout ça pour dire que si j'ai u livre qui m'intéresse et que sur un site tout le monde le démolit, je le lirai pour m'enfaire ma propre opinion ; si on me dit tel auteur est nul & que moi je l'adore et bien je vais pas changer d'un iota mon point de vue parce qu'après tout je lis ce que je veux et les auteurs que je veux ! De surcroît je serai peut-être la seule à parler de cet auteur (ce qui m'étonnerai quand même dans ce vaste monde) mais il saura qu'il a au moins une fan !!! Et si l'avis est contraire et bien il saura que cette personne n'appartient pas à son lectorat.

4) Enfin (parce que j'ai été longue...) on ne peut pas non plus dire à tous les auteurs ce qu'ils veulent entendre, ça serait leur mentir. Publiciser une oeuvre est toujours difficile parce qu'on se livre au public et qu'on se met en danger sous le regard des autres mais c'est aussi ça l'enjeu quand on édite son oeuvre. Je ne crois pas qu'un auteur serait content de publier son oeuvre et qu'il n'y ait pas de retours bon ou mauvais soit-il... C'est valable pour tous les secteurs de l'art : les acteurs, danseurs, comédiens, chanteurs, ... vous les imaginer sans public, sans retour sans évaluation de leur performance....

Donc moi je ne suis pas défavorable à la note, du moment qu'on ait cette capacité de discernement à relativiser, à synthétiser tout ce qu'on lit. Ma foi si on est honnête avec soi-même quand on note et bien j'estime que celà consistue une certaine représentativité de l'oeuvre de façon générale. Et il y a toujours des exceptions à la règle et c'est ça qui estbeau dans l'Art !

Espérant ne pas avoir été hors sujet Cafrine.



De : Mousseliine
Envoyé : 2008-02-24 12:00

Les notes sont elles vraiment représentatives de l'oeuvre ?

Les notes, à mon avis, représentent plutôt l'appréciation qu'une personne a eu de ce livre. Alors une note est effectivement toujours subjective. Il n'y a pas personne au monde qui a le pouvoir d'être "le noteur" des livres. Aux lecteurs de juger selon leur appréciation.

C'est quoi des critèress officiels?

Faut voir la pertinence de la note par rapport aux lecteurs. Il n'y a pas de pertinence sinon. Pour moi les notes que je donne sont pertinentes en égard à mon appréciation, j'ai aimé ou pas, ou aimé ou pas, moyennement...

Et c'est ce que je veux savoir si un lecteur a aimé ou pas.... pas de savoir qu'il juge que c'est une oeuvre de qualité........

Mais de lire la critique va souvent me permettre de savoir si je vais aimer un livre ou pas, si ça ne suffit pas je vais lire d'autres critiques. Le résumé, et tant mieux s'il est personnel je préfère et de loin, les commentaires.... et voilà je connais suffisamment mes goûts pour savoir si je vais aimer ou pas.

Aussi quand on participe à un forum littérature avec le temps on se rend compte qu'on partage des goûts avec certaines personnes, alors les critiques de ces personnes attirent davantage mon attention.



De : lalyre7032
Envoyé : 2008-02-24 13:00

Mousseline je suis tout à fait d'accord avec toi.
Pour moi que veulent dire mes notes ?C'est tout simplement le reflet de mes émotions,car qui sommes-nous pour définir si tel ou tel livre est mauvais ?
Qui sommes-nous pour critiquer tel ou tel auteur ?J'ai aimé ou pas aimé un livre ?Hé bien ce sont mes notes qui n'engagent que moi....Mais j'adore lire les avis des autres lecteurs et lectrices qu'ils aient ou non le même avis que moi peu importe après tout,cela fait partie du jeu

Amicalement

Lalyre



De : mariselya
Envoyé : 2008-02-24 13:01

Je n'aime pas trop noter non plus mais je joue le jeu en tentant de "graduer" mon jugement, ma conviction personnelle sur un livre . Mais je note en aucun cas l'oeuvre, je note en fait la satisfaction ressentie suite à la lecture de tel ou tel livre. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. C'est ce sentiment que je chiffre en fait. Je préfèrerais de loin y aller d'une manière un peu moins chiffrée, moins quantifiée d'ailleurs, par exemple : j'ai aimé un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout. J'ai aussi remarqué que je ne note que les livres que j'ai aimé un tout petit peu, un peu, beaucoup,"très beaucoup" tandis que les autres "les moins aimés", je les abandonne ou j'essaie d'expliquer pourquoi j'ai abandonné, pourquoi je n'ai pas aimé, accroché, ce qui m'a empêchée d'entrer dans ce livre, ce qui m'a dérangée, etc,...Mais par respect, en aucun cas je ne permettrais de coller un zéro pointé ou de faire un commentaire du style "nul à chier". Je trouve que les critiques littéraires sont suffisamment durs , quelquefois hargneux et pas toujours si justes pour qu'on veuille revendiquer une partie de leur boulot.
Maintenant sans doute que le commentaire de Calepin visait sans doute à ce que les notes soient plus affûtées et plus maîtrisées. Sur quoi se base-t-on pour donner une note ? Sur notre impression personnelle de ce qui vaut le détour ou pas. Mais difficile alors d'adopter une méthodologie commune pour une notation harmonieuse, calibrée sur une grille de critères bien établis. Et même les professeurs les plus émérites ayant adopté un système de cotation commune n'auront pas tous au final la même manière de noter car pas la même approche, pas la même personnalité.
Je n'éprouve personnellement aucun malaise par rapport à certaines notes données car je lis toujours plusieurs commentaires (en général tout ce qui a été écrit sur un livre et/ou un auteur chez les rats, et je vais fureter sur d'autres blogs et dans les revues, et dans les bibliothèques qui ont souvent aussi d'excellentes fiches de lecture) et je reste donc en dernier lieu libre de mon jugement, de mon choix de lecture et de la note que je vais devoir lui donner... J'assume.

P.S. : mais pas de note pour la pertinence des commentaires, "hein siouplait"
Un bisous 5/5 à tous les rats !

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes sont-elles vraiment représentatives

Message  Calepin le Dim 28 Déc 2008 - 23:36

De : Philcabzi5
Envoyé : 2008-02-25 07:59

Pour moi la note chiffrée que je donne aux livres que je lis n'est en fait qu'un indicateur de position dans mon appréciation de mes lectures. Je m'explique: la note que je donne est hautement personnelle et me permet de savoir si j'ai plus apprécié le livre X que le livre Y. En aucun cas je n'ai la prétention de m'imaginer que mon opinion sur un bouquin est la vérité absolue! Dans chacun des livres que je critique, même si je n'ai pas aimé ma lecture, je tente tout de même d'indiquer les points forts ne serait-ce que la beauté de la page couverture!
Je ne pense pas qu'une seule note, une seule critique d'un livre peut être représentatif de l'appréciation globale de cet oeuvre. Par contre quand on voit qu'un livre est noté 5/5 par 8-10 personnes et que les critiques nous parlent, ont peut se dire que ça vaut peut-être la peine de s'y attarder. D'où le plaisir de faire une activité tel Le livre/auteur du mois!!!



De : zeta-b
Envoyé : 2008-02-25 11:52

Les notes me posent aussi problème. Par contre pas quand j'adore ou je déteste un livre, là cela me parait plus facile. Quand je suis mitigée, quand des côtés m'ont plu et pas d'autres alors savoir si je dois lui donner deux, deux et demi ou trois, devient un vrai casse-tête chinois.
Je note d'après deux éléments : le plaisir que j'ai pris au cours de ma lecture et la qualité du style (ce qui est subjectif et correspond à mes critères d'excellence). Je suis plutôt critique et rarement je donne le cinq. Je suis parfois étonnée que certains lecteurs donnent des notes excellentes à presque tout ce qu'ils lisent.
Je ne me fie donc pas à la note mais plutôt au résumé pour choisir parmi les lectures des rats les romans que je veux acheter.



De : Calepin0
Envoyé : 2008-02-25 16:21

Cafrine : Pour moi, on écrit rarement trop... surtout quand c'est pertinent ! Tes réflexions sont vraiment intéressantes. Le senti est effectivement assez majeur en littérature. Mais encore là, ça dépend de ce que l'on recherche, ce que l'on est prêt vivre avec le livre. C'est là qu'entre en jeu le "contexte" de la lecture. Par exemple, si je veux des émotions fortes et être effrayés, je risque de lire un livre d'horreur. Doit-on s'attendre à être touché émotivement comme on l'aurait fait pour un auteur de littérature dite générale ? Probablement pas. Quoique certains cas sont trompeurs. Guy Gavriel Kay en est un excellent exemple en Fantasy, lui qui réussit non seulement à monter une histoire passionnante, mais aussi à toucher à l'être humain aussi profondément et universellement. Mais bon, mon exemple ne sert qu'à illustrer une autre difficulté de la critique, soit de s'ajuster aussi au niveau de lecture offert au lecteur. La littérature jeunesse vs la littérature pour adultes en est un autre très bon exemple.

Quant à la responsabilité que l'on a face aux auteurs, je crois que j'ai dû mal m'exprimer. Je pense que tu complètes bien ma pensée. On doit rester le plus honnête possible envers un texte. J'aime mieux être plus critique et donner une note que je juge plus proche de la réalité que de déclarer un coup de coeur à chaque fois que j'ai aimé un livre. C'est un peu ça, je pense, notre responsabilité de lecteur envers les auteurs. (N'allez pas imaginer que je veux mettre de la pression sur tout le monde, par contre... Je me dis juste que si j'étais un auteur, c'est comme ça que j'aimerais être critiqué. Smile )

Zeta-b : Tu me rejoints particulièrement dans ta façon de coter. Pour moi, la note n'est pas qu'un simple reflet de mon appréciation d'un texte. Elle va influencer plus ou moins (selon si c'est un gros coup de coeur ou coup de gueule) le résultat final, mais j'essaie aussi de me définir certains critères sur le plan de l'écriture (sa fluidité, son senti) la cohérence de l'histoire en général et d'autres trucs propres au texte et à sa structure. C'est difficile, je trouve, de bien noter un livre en tenant compte de tout ça, mais il me semble que ça donne quelque chose de peut-être un peu plus objectif (remarquez qu'encore là, ça reste très subjectif ). Et en même temps, j'essaie d'éviter de faire une grosse analyse digne d'une maîtrise en littérature. Il y a des limites, quand même ! Razz )

Je suis aussi du même avis de Zeta-b quant à l'utilisation de la note 5. Dans ma tête, ça signifie chef-d'oeuvre ou quelque chose qui s'y rapproche. Donc, s'il y a des 5 partout, selon ma façon de coter un livre, ça enlève beaucoup de crédibilité aux chefs-d'oeuvres ou au lecteur. À ce moment-là, on n'a d'autres choix que de trier sur le volet les lecteurs que l'on considère aussi critique que nous, sur à peu près les mêmes points. C'est un peu tannant, mais en même temps, on ne peut pas établir des critères fixes d'évaluation des oeuvres. D'abord, je ne pense pas que tout le monde ait le bagage pour le faire (moi le premier et de loin Very Happy ) et ensuite, ça deviendrait bien vite une corvée chiante !



De : Mousseliine
Envoyé : 2008-02-26 08:47

Calepin et Zeta... peut-être que vous n'avez pas la chance de tomber souvent des sur des chef-d'oeuvres. Voici le barème du club des rats qu'on retrouve dans la page des Débutants :


0: Absolument nul! C'est à se demander comment ça a pu être publié!
1: Quelques éléments intéressants mais il y a un grand risque que ça vous crée une panne de lecture...
2: Bof... Rien d'épatant! À lire seulement s'il n'y a vraiment pas autre chose.
3: Pas pire mais pas un chef-d'oeuvre.
4: Une belle lecture. À conseiller vivement!
5: Wow!!! Absolument génial! Un coup de coeur avec feux d'artifices!!!



De : FilouDidlidou
Envoyé : 2008-02-26 16:38
Mousseline, j'ai pris connaissance de ce barême il y a quelques semaines seulement (n'est-ce pas étrange que je me sois senti débutant soudainement, alors que je n'avais nullement ressenti cela depuis les années que je fréquente ce lieu???) et je l'ai trouvé intéressant, car les appréciations sont assez bien balancées (pas de sauts trop disproportionnés entre deux notes par rapport à d'autres).

Néanmoins, puisqu'il y a des mais à cette appréciation, je reproche... ce ne sont pas en fait de vrais reproches, simplement une opinion personnelle, que je comprendrai n'être pas forcément celle d'autres... je "reproche" donc, écrivais-je, à cette notation le trop grand nombre de mes lectures se situant entre 3 et 5, voire entre 4 et 5, car si je tombe parfois sur un authentique navet (selon mon entendement de la chose), c'est malgré tout très rare. En fait, selon ta notation, je noterais (en pourcentage approximatif de mes lectures) :
• 0 : 0%;
• 1 : 1%;
• 2 : 3-4%;
• 3 : 15%;
• 4 : 55%;
• 4,5 : 20%;
• 5 : 5%.
Tu es mathématicienne, je crois... Tu observeras facilement l'asymétrie de la courbe.

Mais comme je ne lis pas l'ensemble des publications (COMMENT??? - Ben non, j'dois aussi passer du temps en famille, travailler et dormir, alors hein, j'vous dis pas... Non non, je ne suis pas capable de tout lire), peut-être l'asymétrie observée est-elle due à la qualité de mon filtre, qui ne laisse pas facilement accéder à ma PAL n'importe quel bouquin douteux, et que si je lisais au hasard complet, peut-être aurais-je une plus belle cloche de Gauss, mieux centrée et tout (???). Mais peut-être aussi la qualité de l'édition contemporaine provoquerait-t-elle naturellement cette déportation vers les hautes notes du pic de ma courbe (ce qui reviendrait à dire que je perdrais mon temps à mettre mon filtre au point, attendu qu'avec ou sans filtre, j'obtiendrais des résultats sensiblement similaires). Je ne saurais dire présentement ce qu'il en est et ne suis pas certain que ça vaut vraiment la peine de trop creuser la question : ça me ferait mal au cerveau et ne m'apporterait, je crois, pas énormément, alors je me contente de ce flou dans lequel planent mes pensées.

En souhaitant que quelqu'un se sente l'intérêt et l'énergie d'apporter de l'eau à mon moulin.



De : gallomaniac
Envoyé : 2008-02-27 06:24

Filou, tu as bien observé l'asymmétrie de la distribution. La courbe Gauss ne s'applique pas, puisqu'il y a de la sélection: les livres moins bien sont choisis moins souvent (ou abandonné en cours de lecture sans être critiqué), alors la courbe se déplace asymmétriquement vers le haut avec une moyenne de 4,1.... Qu'on juge pourtant avec décernement suit du fait qu'il n'y a que 5% de 5/5.



De : Philcabzi5
Envoyé : 2008-02-27 08:16

Filou: En tant que chercheure, tu viens d'éveiller mon intérêt. Razz Je me demande si je prenais mes livres au hasard à la biliothèque (dans les rayons bien sûr et non dans la section Best-Sellers!) j'obtiendrais un courbe de Gauss normale?? Il faudrait essayer... Pour ça tout de même il faudrait lire un assez grand nombre de livres pour que ce soit statistiquement valable. Hummm... je vais peut-être tenter l'expérience.



De : FilouDidlidou
Envoyé : 2008-02-27 09:06

Cher Gallomaniac,
Il n'y a en effet que 5% de 5/5 et il y a une raison à cela : le dernier bon (entre 4 et 5) me semble un peu plus important que les autres car tant de livres parmi ceux que je lis en font partie, et c'est la raison pour laquelle j'ai opéré une coupure supplémentaire. En fait, les 20% de 4,5/5 devraient être répartis entre 4 et 5 (disons à 3 pour 2, ce qui me semblerait assez juste, nous obtiendrions alors ~13% de 5/5) pour avoir un ensemble vraiment uniforme et en phase avec la portion inférieure du spectre (de 0 à 4).

Mais l'option que j'ai choisie montre selon moi davantage mes motifs de critique par rapport à une façon de noter somme toute assez intéressante malgré tout. En fait, je ne lui reproche que le fait qu'elle rassemble vers le haut un trop grand nombre de livres, ce qui rend difficile la classification des très bons et des excellents livres entre eux, et donne une fausse impression que tout s'équivaut rendu à ce niveau.

Chère Philcabzi,
s'il te plaît ne me rend pas responsable s'il se trouvait que la proportion de bouquins emmerdants que tu te tapes augmente de façon inquiétante... Embarassed Je serai par contre très intéressé des résultat de ton enquête Smile (peut-être me laissera-t-elle entrevoir que je perds mon temps à faire de la sélection, après tout).



De : Calepin0
Envoyé : 2008-02-27 09:41
"[...] rassemble vers le haut un trop grand nombre de livres, ce qui rend difficile la classification des très bons et des excellents livres entre eux, et donne une fausse impression que tout s'équivaut rendu à ce niveau"

Cette citation de Filou (je peux t'appeler comme ça ?) représente plutôt bien le fait que dans ce débât, ma position penche vers la non représentativité d'une oeuvre. La raison qu'il explique reflète bien une partie de ma pensée, soit le fait qu'à un certain niveau, avoir donné des scores trop élevés à tout ce que l'on a aimé rend terne les livres qui sont vraiment meilleurs que tous les autres 5/5 déjà donnés.

Franchement, c'est un débat des plus agréables ! Very Happy Pour ajouter de l'eau au moulin, je pense que dans la classification par notation, le fait d'avoir une certaine échelle d'évaluation (même si elle est plus subjective) est un complément que je considère essentiel à la critique écrite. Pourquoi ? L'aspect visuel. Ce qui accroche le regard, avant tout, n'est pas la courbure d'un S solitaire ni le découpage du texte, mais bien la note. C'est encore mieux, selon moi, lorsque celle-ci se démarque du texte par un système visuel comme des étoiles, par exemple (Un peu comme sur le site principal). Ça me semble une invitation à lire la critique... ou non, selon le nombre d'étoiles obtenues (ce qui est donc également un aspect négatif, parfois). Mais encore là, tout dépend des habitudes du lecteur.



De : Philcabzi5
Envoyé : 2008-02-27 12:07

Filou: Ne t'inquiète pas je ne te rendrai pas responsable! Je pensais ajouter un seul filtre à mon "choix" pour les livres, soit des livres de moins de 300 pages. Ainsi si c'est barbant, ça va durer moins longtemps. Mais est-ce qu'il y de plus de 5/5 dans les pavés ou dans les petits livres??? Bon me voici avec un autre sujet de recherche. Il faudrait que je me recycle pour explorer tous ces questionnements très intéressants!

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes sont-elles vraiment représentatives

Message  Calepin le Dim 28 Déc 2008 - 23:50

De : FilouDidlidou
Envoyé : 2008-02-27 13:40

Phil, si tu parvenais à te dégotter un emploi pour une firme où le boulot consiste à monter des bases de données d'appréciation des livres en fonction de différents paramètres, je te ferai parvenir mon cv afin que tu le soumettes à ton employeur : je serais très intéressé (très très très intéressé...)

Et ouais, je serais aussi intéressé que je l'ai dit, sauf en ce qui aurait à voir avec le département Harlequin........

Calepin, je t'en prie, appelle-moi comme tu le désires : Filou, Filoudlidou, Filoudidlidou, Félix, Monsieur Effe, ... (afin de demeurer dans mes bonnes grâces, je suggèrerais de ne pas utiliser de dépréciatifs trop méchants, mais tu n'y pensais sûrement pas, alors en donnant ce conseil, je perds vraisemblablement un peu mon temps à mettre des points sur des i qui n'existent pas).



De : mieldorado
Envoyé : 2008-02-27 14:14

Vaste débat en perspective ! Personnellement, quand je lis les critiques, ce qui m'importe le plus, c'est le commentaire qui est fait du livre. Ce n'est pas la note qui influence mon envie ou ma non-envie de jeter un oeil à un bouquin.

Je dois reconnaître qu'il peut être difficile de mettre une note à un bouquin, et que cette note peut ne pas reflèter notre jugement. Le 5/5 devrait être rare si l'on considère qu'il veuille dire "Attention Chef-d-oeuvre". Mais le 5/5 peut tout autant signifier "Coup de coeur", ce qui est tout à fait différent que chef-d'oeuvre. Avoir un coup de coeur n'est pas si rare, tandis que rencontrer un chef d'oeuvre est rare. Cette nuance lancerait un débat tel que "Quels sont les caractéristiques d'un chef d'oeuvre ?", débat qui existe déjà (je crois)....Bref tout n'est que subjectivité !

Dans mon cas, j'ai déjà mis 5/5 pour signifier le coup de coeur. Et j'avoue que depuis ma présence sur le site, la moins bonne note que j'ai dû mettre doit être 2. Sinon la majorité des notes se situent autour de 4. Je suis d'accord sur le fait que mettre une note n'est pas un acte gratuit, la note n'est pas faite pour emballer la critique avec un joli ruban rouge quand le livre nous a plu. Elle doit être autant réfléchie que le résumé que l'on fait du livre, ou que la critique. Cette note doit reposer sur le critère "Pourquoi j'ai aimé le livre/pourquoi je n'ai pas aimé?" et non sur des critères du genre "Ce roman est mauvais" ou "c'est nul à chier". Je dois tenir ça de ma grand-mère qui me disait tout le temps : "On dit je n'aime pas et non ce n'est pas bon" quand un aliment déplaît. Lire, c'est comme goûter à un plat, c'est le fait d'aimer qui fait que l'on continue de tourner les pages, comme l'on finit une assiette. Quand on déteste un livre, on a le choix de l'abandonner, même s'il est vrai que, la plupart du temps, le lecteur persévère et continue la lecture coûte que coûte !
Les notes ne sont peut-être pas toujours représentatives, mais je pense qu'elles tiennent une place importante dans le forum. La où il y a débat, il n'y a pas de réponse tranchée ! Peut-être faudrait-il laisser le choix à chaque petit rat de biblothèque de mettre une note, ou de ne pas en mettre ? En tous les cas, cette question méritait d'être posée, bravo Calepin

5/5 pour le débat, oups déformation "professionnelle" !



De : lalyre7032
Envoyé : 2008-02-28 04:26

Mieldorado...bravo pour ton commentaire,je suis tout à fait d'accord avec toi,c'est à dire que personnellement les 5/5 ne sont que des coups de coeur rien de plus.Qu'un livre plaise ou pas,je sais que je n'ai pas le droit de dire qu'il est mauvais et comme ta grand-mère disait on aime ou on n'aime pas.....
Zeta... suite à ta question sur la parution des livres en poches,je me suis renseignée alors voila : Ce n'est pas systèmatique,certains paraissent très vite parce qu'ils ne se vendent presque plus en broché ex : Les bienveillantes " il y en a qui ne paraîtront jamais en poche ,d'autres qui ont un contrat de parutions en poche après X temps,d'autres dont certains dont les incontournables tels que Douglas Kennedy,Guillaume Musso etc mettent plus de temps.Comme tu vois tout cela dépend d'un tas de choses....J'espère avoir répondu clairement.....



De : loup_en_vadrouille
Envoyé : 2008-02-28 05:16

Au début, j'étais très ennuyée avec cette histoire de note. Il m'était plus simple de faire le commentaire car on peut nuancer, relativiser. Noter un livre me semble brutal, plus radical. Cela me fait penser à la notation à l'école. Je me souviens que des profs mettaient une note "moyenne" ou "mauvaise" mais ne parlaient pas de ce qui était positif dans le devoir! C'est fort décourageant! Bref, je referme cette parenthèse.

La notation est moins un problème si les lecteurs font l'effort de lire le commentaire qui l'accompagne. Par exemple, j'ai critiqué le dernier Jean-Christophe Grangé et je l'ai noté 3/5, ce qui signifie "pas pire mais pas un chef-d'oeuvre" selon le barème du club des rats. Alors, si le lecteur s'en tient à la note, il ne perdra pas son temps à lire ce livre. Mais dans mon commentaire, j'ai pris la peine d'expliquer pourquoi j'avais été déçue mais aussi quelles étaient les qualités du livre. Là, le lecteur peut mieux juger de l'intérêt de cette lecture pour lui.
Je tiens donc à dire que mes notes reflètent avant tout l'émotion que le livre a suscité chez moi. Quand je mets 5/5, c'est un coup de coeur (j'ai été bouleversée ou j'ai appris beaucoup de choses ou j'ai beaucoup ri ou je me suis vraiment évadée...) mais je ne pense pas avoir les compétences pour dire si c'est un chef-d'oeuvre.

Mieldorado, tu as eu une grand-mère philosophe. Je peux dire que j'ai apprécié ou non un livre, mais je ne peux pas dire qu'il est "mauvais" car d'autres le trouveront peut-être bon. Mon avis est tout subjectif. Je ne peux pas émettre un jugement à valeur universelle.



De : zeta-b
Envoyé : 2008-02-28 06:02

Merci Lalyre pour cette réponse. Je suis sure que beaucoup de romans de qualité qui n'ont pas eu assez d'écho lors de leur première parution, doivent passer aux oubliettes en n'étant pas édité en format économique, ils loupent une chance de deuxième vie. C'est dommage, mais c'est la loi du marketing. J'achète peu de brochés, à cause de leur prix. Depuis que je suis dans ce forum et que je parcours parfois les blogs de lecture, je m'aperçois que je passe ainsi à côté de beaucoup de bons livres.

Mieldorado je suis bien d'accord avec ce que tu dis sur l'appréciation et la notation d'un livre. Et ta grand-mère a raison dans l'absolu.
Cependant, on a tous un jour ou l'autre refermé un livre en se disant : "Pffffft nul à chier celui-là". L'écriture, l'histoire, la cohérence du monde et des personnages inventés, la pauvreté du style, tout nous fait dire que ce roman est un "mauvais roman". Il va peut-être plaire à d'autres lecteurs, mais cela ne veut pas dire qu'il est bon. C'est la même chose en musique, d'ailleurs. Il y a des nanars qui se vendent très bien en disque (et je peux en citer pas mal mais vous êtes plus jeunes que moi, je ne sais si vous allez vous en souvenir). Cela ne veut pas dire qu'ils sont de qualité.
Et il y a des livres qui ont de la valeur littéraire, mais qui ne nous plaisent pas pour tout un tas de raison qui tiennent à nos goûts personnels. Je fais la part des choses très distinctement. Il y a donc pour moi des auteurs qui méritent à peine un 1 en appréciation, une fois que je les ai repéré je ne les lis plus (j'ai d'ailleurs peut-être tort, ils peuvent s'améliorer). En général, je ne dirai pas tous le mal que je pense d'eux sur ce site, non pas pour ne pas les blesser (je ne pense pas qu'ils me lisent) mais pour ne pas blesser ceux qui les apprécient, mais parfois j'ai bien envie d'orienter ces personnes vers d'autres lectures moins "primaires"(mais pas moins distrayantes).



De : FilouDidlidou
Envoyé : 2008-02-28 13:03

Chère Loup-en-vadrouille, j'ai bien aimé ton commentaire, mais j'aimerais me permettre un commentaire ou une question :

Tu dis ne pas te juger compétente à déclarer si un livre est ou n'est pas un chef d'oeuvre. C'est intéressant comme remarque et je me suis moi-même interrogé après-coup, à savoir si oui ou non j'en possédais moi-même les compétences (finalement, je ne suis pas certain de les avoir...). Néanmoins, il me semble qu'en fait d'appréciation, je sois malgré tout capable de classer mes lectures, fussent quelques excellents livres entre eux.

Par exemple, j'ai énormément apprécié Le dernier soupir du Maure de Salman Rushdie. Ce livre, pour te citer, m'a "appris beaucoup de choses" et je m'y "suis vraiment évadé" (bon! ça ne complète pas l'ensemble des raisons pour lesquelles je l'ai aimé, mais c'est je crois assez clair pour ne pas s'éterniser sur le sujet). Il en va de même pour Spectacles curieux d'aujourd'hui et d'autrefois (compilation chinoise du dix-septième siècle de nouvelles contemporaines, pour ceux que ça intéressera), la quantité de chose que j'y ai appris est incroyable et la portée philosophique de l'oeuvre m'enthousiasme énormément. Le récit du dernier soupir est construit de façon plus complexe et rocambolesque (c'est un plus par rapport à l'autre, merci à tous ces auteurs du vingtième siècle qui ont tant fait pour la réforme de l'art du roman), mais en définitive, j'ai préféré les Spectacles curieux. En définitive, deux coups de coeur, deux "5/5" selon la notation en vogue ici, mais néanmoins deux 5/5 inégaux, car j'ai préféré l'un d'eux à l'autre...

Sont-ce des chefs d'oeuvre? Je ne saurais dire... Je puis néanmoins, selon mon propre jugement, ma propre opinion des mérites respectifs de ces deux ouvrages, leur attribuer une valeur d'appréciation différente, ce que ne me permet pas la simple note sur 5, selon les définitions proposées.

Mais c'est aussi vrai que le commentaire devrait être pris en compte par la personne qui prend connaissance d'une critique, celui-ci permettant de nuancer la note. Malgré cela, il peut parfois être difficile pour les autres de se former une idée aussi claire que la nôtre de notre opinion : il ne savent pas forcément nos goûts, nos lectures passées, la place que prend la lecture dans nos vies, la façon dont notre propre barême de notation change avec le temps (je ne crois pas que tous les rats suivent à la lettre ce système de notation proposé, puisque moi le premier n'en avais jamais seulement pris connaissance avant il y a quelques semaines...)

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes sont-elles vraiment représentatives

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum