Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Aller en bas

Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Prospéryne le Mar 23 Déc 2008 - 12:15

De : Mousseline (Message d'origine) Envoyé : 2002-09-23 11:27
Le pianiste de Wladislaw Szpilman

L'auteur a grandit en Pologne, il est pianiste.Il raconte dans ce livre sa vie durant les années de guerre de 1939 à 1945. En fait il a écrit ce livre en 1946 mais à l'époque le régime communiste a refusé qu'il publie son livre. Et par la suite il y avait toujours quelqu'un pour l'en empêcher.

Finalement le livre est demeuré dans la bibliothèque familiale.Son fils a découvert le livre à l'âge de 12 ans, c'est ainsi qu'il a pu connaître l'histoire de sa famille parce que son père n'en parlait jamais. Bref finalement le livre a été traduit en français vers la fin de la vie de l'auteur soit en 2000.

Pour ceux et celles qui ont lu des livres qui parlent de la 2e guerre mondiale cela peut sembler répétif mais peu importe impossible de pas être bouleversé par l'histoire de W. Szpilman. Et contrairement a bien d'autres bouquins du genre, le livre a été écrit par l'homme qui a vécu ces atrocités et non par un journaliste quelconque et ce
à peine un an après la fin de la guerre et non des dizaines d'années plus tard...

Il raconte sa vie à Varsovie, sa vie dans le ghetto de Varsovie...et oui c'est dur, dur de lire son histoire, c'est absolument bouleversant, mais je crois que c'est important d'aller jusqu'au bout afin de savoir ce qui s'est réellement passé.

C'est un livre qui se lit très bien et très rapidement d'ailleurs. J'ai beaucoup aimé à la fin du livre les extraits du journal de l'officier allemand qui a sauvé Szpilman...disons que ça donne un espoir...

Je ne peux que donner une note parfaite à un tel témoignage.

note: 5/5




De : la-grande Envoyé : 2003-02-02 21:31
Le pianiste Wladislaw Szpilman

note: 4.25/5

Je ne ferai pas de résumé, Mousseline a fait un bon travail avant moi!

J'ai beaucoup aimé ce livre et l'auteur sait raconter les atrocités qu'il a vécues pendant la guerre... je trouve remarquable qu'il ait pu raconter son histoire si peu de temps après s'être sorti de cette guerre... j'imagine que l'écriture a été un exhutoire pour lui.

De plus, son histoire nous raconte autre chose que les camps de concentration... mais plutôt le récit d'un homme qui a réussit à se sortir vivant d'un conflit horrible.

J'avoue que j'aurais aimé en savoir plus sur la chute de Varsovie et j'ai été fascinée par les quelques détails sur la destruction presque totale de la ville ... l'histoire de la Pologne est passionnante

Bref, un bon livre du genre.




De : Friisette Envoyé : 2003-03-19 07:53
Le Pianiste Wladislaw Szpilman

L'histoire de cet homme qui a réussi à survivre, par miracle, à l'extermination systématique des juifs de Varsovie m'a beaucoup touchée. J'ai aimé sa façon de raconter sans apitoiement, sans mièvrerie. Il a senti qu'il était inutile de trop en mettre, que les faits parlaient d'eux-même.

La survie de Szpilman est d'ailleurs assez incroyable, un mélange d'instinct, de logique, de débrouillardise mais surtout d'énormément de chance. En plus, cet homme avait une rapidité hors du commun à réagir correctemment. Et durant toute la guerre, il a continué à se préoccuper de ne pas abimer ses mains, de s'assurer de pouvoir continuer à jouer. C'est assez incroyable étant donné les situations dans lesquelles il devait survivre.

Donc, j'ai beaucoup aimé ce livre même si le sujet n'est pas nouveau et l'écriture bien ordinaire. Je considère qu'il vaut quand même le détour et qu'il est sans nul doute une belle lecture.

4/5




De : Francesco183 Envoyé : 2003-05-22 06:07
" Le Pianiste " de Wladislaw Szpilman

éditions Robert Laffont janvier 2001

ISBN 0-75380-860-9

Ce récit bouleversant évoque les années que le pianiste juif , Wladislaw
Szpilman a vécues dans le ghetto de Varsovie entre 1939 et 1945.

Il vivait chez ses parents avec ses deux sœurs et son frère et travaillait comme musicien à Radio Pologne.

Le livre débute au moment où il joue un nocturne de Chopin alors que la capitale polonaise croule sous les bombes et que brusquement les émissions radiophoniques sont réduites au silence.

Six ans plus tard , elles reprendront par le même morceau joué par le même pianiste.

Durant la période qui s’ écoule entre ces deux moments il continue à pratiquer son piano dans un café fréquenté par l intelligentsia juive et ainsi il parvient à gagner un peu d’argent pour nourrir les siens dans le ghetto.

Malheureusement en août 1942 , tous ces proches sont déportés et il échappe miraculeusement au convoi pour Treblinka grâce à un policier juif mélomane , auxiliaire des SS .

Puis pendant deux ans et demi , il va errer de cachette en cachette souffrant de faim et de froid.

Il vit comme un reclus , traqué par les allemands et il quitte le ghetto pour se réfugier chez les uns et les autres .

" l ‘isolement absolu est la condition de ma survie " déclare-–t-il.

Finalement il sera sauve par un capitaine allemand , Wilm Hosenfeld qui découvre le pianiste moribond dans les ruines du ghetto , l’épargne et lui apporte nourriture et vêtements.

On peut découvrir à la fin du livre quelques extraits du journal de cet officier exprimant dégoût et haine pour ses compatriotes.

Ce " Juste " sauvera d autres juifs et en 1952 il mourra dans les camps soviétiques.

C ‘est un livre bouleversant écrit avec grande pudeur et modestie comme un témoignage objectif et lucide sur la Shoah.

L ‘auteur a écrit son récit en 1946 au sortir de la guerre et le livre a été interdit par le régime communiste et n ‘ a toujours pas été traduit en polonais.

Le réalisateur Roman Polanski en a récemment tiré un film tourné à Prague.

Freddo




De : cuné Envoyé : 2004-04-25 03:28
J'ai lu hier le pianiste de Wladislaw Szpilman en edition pocket, 316 p. avec l'avant-propos et les ajouts de fin.
Mon fils me disait "Maman pourquoi tu fais la grimace ?" Je devais effectivement faire une drôle de tête en le lisant.
C'est fort parce que justement Wladyslaw Szpilman raconte à froid, distancié et objectif. Derrière c'est le lecteur qui met tous ses sentiments.
C'est un témoignage important. Forcément c'est dérangeant.
4/5






Livre du mois Février 2005:
Le pianiste de Wladyslaw Szpilman


Voir toutes les critiques: http://clubdesrats.forumr.net/livres-du-mois-f43/fevrier-2005-le-pianiste-de-wladyslaw-szpilman-t1841.htm?highlight=szpilman



De : JoAnn_Kamar Envoyé : 2005-07-24 05:01


Le pianiste Wladislaw Szpilman

Étant donné que c'est un journal, une autobiographie, je trouve que l'histoire est mille fois plus douloureuse que si ce n'était "que" fiction, écrit par un écrivain mélancholique et incroyablement proche de la réalité de la guerre.
J'ai lu le livre (en anglais) en premier, et même si pour quelques passages (moi qui lis beaucoup dans le tramway quand je vais à la fac), je sentais des frissons, je me mettais à trembler tant les scènes décrites étaient épouvantables (les têtes contres les murs...), et même si, comme toujours, il y a des "nuances" qui m'échappent lorsque je lis dans la langue de Shakespeare, j'en ai pleuré avec ce livre! Vraiment!
Je crois que dans le tram, on se demandait que si au lieu d'aller à la fac, je n'allais pas à La Colombière (hôpital psychiatrique à l'arrêt après la Fac de Lettres, ici à Montpellier, proche de la Fac de Sciences).
En regardant le film, moi qui suis connue pour être une Marie Madeleine, avec une hypersensibilité, j'ai pleuré plus qu'il n'était permis. Et d'ailleurs, malgré des scènes qui me font frissonner, parce que j'ai lu le livre d'abord, j'ai bien compris quelques détails (en tout cas, plus vite que les autres), comme les taches de sang qu'on voit sur les murs, devant des cadavres, alors que les Szpilman attendent le train...
Pour le film, c'est incroyable qu'avec un seul personnage (pour la plus grande partie en tout cas), on ne s'ennuie pas une seconde! Même les silences sont importants...
Le livre et le film se complètement de manière excellente et, comme dirait notre ami Roberto Begnini ("La vie est belle"), c'est époustouflant!

5/5

Jo Ann
Prospéryne
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 36
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Isaby le Lun 5 Avr 2010 - 20:24

Le pianiste de Wladislaw Szpilman

Ce petit livre de 300 pages en format poche se lit rapidement. Le récit est habilement raconté et on peut aisément s'imaginer toute l'horreur de cette guerre. L'auteur raconte son histoire, l'histoire d'un jeune pianiste Polonais et juif qui a survécu dans le ghetto juifs de Varsovie. L'auteur décrit, à la manière d'un journal intime, ses souvenirs de cette époque, ses rencontres et les hasards de la vie qui ont fait qu'il soit demeuré vivant et que tant d'autres soient morts.

Un livre touchant, boulversant. Un sujet dur mais une histoire si bien racontée qu'elle se laisse lire facilement.

À lire pour comprendre et ne pas oublier...

5/5

_________________
sunny
Isaby
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 44
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  cookie610 le Ven 23 Juil 2010 - 13:00

Le pianiste

Note : 4.5/5

Résumé : Wladyslaw Szpilman nous raconte comment il a (sur)vécu pendant la seconde guerre mondiale, lui juif polonais dans le ghetto de Varsovie avec sa famille puis seul jusqu'à la libération.

Critique : c'est un témoignage boulversant sur la politique ménée contre les juifs par les nazis. L'histoire est entièrement autobiographique ce qui la rend encore plus emouvante. Certains passages sont assez difficiles mais nécessaires pour bien comprendre ce qui s'est passé. Au début, je trouvais dommage qu'il n'y ait pas (ou peu) de détails sur sa vie après la guerre, mais après avoir effectué des recherches, j'ai vu que el livre avait été écrit dès 1946 (la traduction française ne date que de 2000). Bref, pas grand chose d'autre à dire, c'est un excellent récit.

NB : dans l'édition Pocket, il y a à la fin des extraits du journal intime de Wilm Hosenfeld, le SS qui a sauvé W.Szpilman, et ils sont vraiment très intéressants.
cookie610
cookie610

Nombre de messages : 4884
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Réaliste-romantique le Lun 13 Sep 2010 - 12:44

Le pianiste, de Wladislaw Szpilman

Récit de la survie de ce juif pianiste à la radio de Varsovie lors de la Deuxième guerre mondiale. Szpilman survit aux premières années du ghetto, échappe à la liquidation, et passe ensuite deux années caché dans cette ville qui ne deviendra qu’un champ de ruines. À la toute fin, il sera même sauvé par un officier allemand.

La lecture est palpitante, on dévore ce livre. Le livre offre un éclairage sur des éléments que l’on connaît moins : la vie dans le ghetto, comment les juifs n’étaient pas tous égaux ou solidaires. Il y avait de riches nababs, ceux qui contrôlaient l’entrée des victuailles, qui vivaient dans des fourrures en buvant du champagne tandis que nombre de leur concitoyens mourraient de froid de l’autre côté de la porte. Et tous ont, en bout de ligne, connus le même sort. Le rythme est rapide, 1939 à 1945 se défilent dans à peine plus de deux cent pages. Mais ceci est la cause d’un bémol : le style est un peu plat, souvent factuel, car devant indiquer pas mal d’éléments. Mais c’est peut-être aussi le choix de l’auteur, pour se distancier de l’horreur qu’il raconte, car il a rédigé ce récit en 1946.

Le film de Polanski était excellent, avec bonne direction photo, et montage enlevant. Le livre apporte un peu plus d’information et de compréhension sur la situation du ghetto et la situation militaire de la ville que le film, mais il y a une lacune importante pendant la lecture : la musique! Mais comme m’a dit ma conjointe : on n’a qu’à faire jouer le trame sonore, ou sinon du Chopin, pendant la lecture pour une expérience complète. Et certaines scènes ont été un peu remaniées dans le film pour ajouter de l’effet dramatique, mais sans trahir le récit.

4,5/5

le réaliste-romantique
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Ysla le Lun 13 Sep 2010 - 13:06

Ce qui m'avait choquée dans ce film, que j'ai trouvé excellent par ailleurs, c'est que tous ces polonais parlent ... anglais !! Même effet avec le film adapté du livre Le liseur, d'ailleurs.
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Mousseline le Lun 13 Sep 2010 - 13:21

J'ai lu le livre et vu le film, j'avais beaucoup aimé.

Mais si les polonais parleraient polonais on comprendrait rien... Shocked

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Ysla le Lun 13 Sep 2010 - 13:29

Mais si, avec des sous-titres !!
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wladyslaw SZPILMAN (Pologne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum