Toni MORRISON (Etats-Unis)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Aurore le Mer 28 Nov 2012 - 12:17

Home - Toni Morrison

(C. Bourgois, 2012, 151 p.)

Vous connaissez les récits addictifs? Dans ce cas, vous devriez classer Home dans ce genre-là. J'avais entendu de très bonnes critiques dans "La grande table" de France Culture et m'était dit que ce livre-ci serait pour moi. Et quand Priceminister a lancé son opération des Matchs de la rentrée littéraire avec, en lice parmi les sélectionnés, le fameux Home, j'ai bondi sur l'occasion. Bien m'en a pris !

Le récit commence par une évasion d'un asile psychiatrique par un homme (Frank) qui, on l'apprend, a fait la guerre de Corée. Il est Noir et l'époque est marquée par la ségrégation raciale, où il ne fait pas bon être de couleurs dans les États du Sud, comme c'est le cas en Géorgie, où Frank veut retourner. Il veut aider sa soeur, Cyndra (dite Cee) qui va de galère en galère. De Seattle jusqu'à Atlanta, le périple est marqué par l'observation du racisme au quotidien, par les souvenirs de guerre, par le passé familial. Et c'en est haletant !

Le livre est bref et la narration est pourtant, ce que j'appelle, intense. Le peu de personnages nous permet une réelle proximité à leur relation et à leurs expériences passées. Le contexte est bien sûr passionnant pour qui s'intéresse à cette période trouble de l'Histoire, où Noirs et Blancs vivaient dans deux univers cloisonnés. Frank et Cee incarnent des anti-héros types, fragilisés par la vie mais luttant pour garder la tête haute.
Moi qui découvre Toni Morrison avec ce livre, j'ai été saisie par son ton incisif, ses phrases courtes et sa langue claire et sans emphase. C'est exactement le genre de livres qui sait où il va et d'où il vient, comme son personnage principal. Les tergiversations ne sont plus possibles car la réalité de la situation appelle de la réactivité et du mouvement. Tout y est là-dedans !

Le nom de mon père, c'est Luther et celui de ma mère, Ida. Ce qu'il y a d'insensé, c'est notre nom de famille. Money. L'argent. Qu'on n'avait pas. (p. 47)

Là où je suis plutôt preneuse de livres courts et concis, flirtant avec la nouvelle, j'ai été presque déçue avec Home de devoir me contenter de seulement 150 pages. Il va sans dire que la narration se lit d'une traite et qu'on ne boude pas son plaisir face à tant de densité dans une histoire, au fond, si simple.

Pour conclure, je dois dire que je relirai Toni Morrison car cette auteur a bien l'air d'avoir de nombreuses autres pépites dans son œuvre.




4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Mer 28 Nov 2012 - 13:53

Belle critique, y'était un temps ou je lisais tous les livres de Toni Morrison mais je me suis laissée dépassée. J'aimerais lire Home mais j'ai tellement d'envies...

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Sam 1 Déc 2012 - 17:53

Et moi je l'envisage prochainement!!

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  kattylou le Sam 15 Déc 2012 - 19:53

j'ai lu 40 de pages et je n'arrive pas à entrer dedans ...

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3365
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Sam 29 Déc 2012 - 15:44

"Home" éd. Bourgois 2012 153 pages

Je ne vais pas rajouter grand chose aux critiques de Lacazavent et Aurore. Ce livre est une perle qui se déguste à petites lampées, délicatement, sans brusquer son plaisir, pour faire durer. Comme le dit Aurore, j'ai trouvé aussi que 150 pages, ça faisait trop court; la fin arrive trop vite et j'aurais accompagné Franck et Cee pendant encore quelques chapitres. En même temps, parce que dans ce condensé d'histoire y réside toute la crème de l'ouvrage, plus de pages auraient été peut-être de trop: on y trouve l'essentiel, tout y est, il n'y a rien à jeter.

C'est seulement mon deuxième livre de Toni Morrison et les critiques plus haut aiguisent ma curiosité envers ses autres ouvrages. Elle possède un style d'une grande force, qui entraine et emporte le lecteur. Et j'ai l'impression que n'importe où qu'elle aille, on la suit.

Note: 5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Sam 29 Déc 2012 - 17:36

Je vais finir par me décider...

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  petitepom le Mer 16 Jan 2013 - 12:26

Home

On suit le parcours de franck qui part rejoindre sa soeur, on decouvre aussi le passé de Cee, sa soeur; des souvenirs de Franck à la guerre ; tout cela est donné au lecteur de façon dispatché, ce sont les dernieres pages qui nous éclaire et relie tout cela.

C'est à ce moment là, que j'ai pensé à ce livre comme un coup de coeur, en effet, quand on a tout les éléments de l'histoire, on découvre une Amérique, dont on connait déja ses erreurs avec les gens de couleurs, mais ce livre a une autre approche qui le rend unique.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 248
Age : 52
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Chantal le Lun 28 Jan 2013 - 15:38



LOVE : Toni Morrison
Christian Bourgois Editeur - 305 pages.


Comment être noire aux Etats unis, ET, comment être en même temps, femme.

Comment un homme (noir) Bill Cosey a semé l'amour, la jalousie, la douleur, la haine, la mort dans le coeur de trois femmes : May, Christine et Heed. C'est l'irruption de Junior, 40 ans après la mort de Bill qui va réveiller tous les non-dits et faire s'affronter les deux survivantes Christine et Heed, autrefois amies, devenues ennemies.

Une très belle histoire, une superbe écriture.
Mais....J'ai trouvé la construction du récit très, très maladroite, en tout cas, elle m'a beaucoup emmêlée, embrouillée, ce qui m'empêchait d'apprécier le texte. Je n'ai commencé à apprécier ma lecture que vers la fin du deuxième tiers du livre, ce qui est bien tard. La narration de L., l'ancienne cuisinière, me paraissait impromptue, alors que c'est elle qui va donner la clé du livre.

Bref, je n'ai pas apprécié ce livre prometteur à cause de cette façon de présenter le récit, qui pourtant dans d'autres livres, ne m'a pas gênée. Donc un peu déçue.

3,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Jeu 16 Mai 2013 - 7:50

"Jazz" 10/18 1995 249 pages

Harlem 1926. Par jalousie, Joe Trace assassine sa jeune maîtresse Dorcas. Violette, sa femme, le jour de l'enterrement, tente de lacérer le visage de la défunte, par vengeance.

Chacun des chapitres suivant évoque un personnage différent: Joe, Violette, Dorcas, Alice (la tante de Dorcas), etc... Ainsi à travers leur vie on découvre l'histoire de ces Noirs devenus libres après l'abolition de l'esclavage, rejetés du Sud (question de vie ou de mort) et pas bien acceptés dans le Nord. Cette communauté est à l'origine du quartier de Harlem, où un nouvel air à danser fait fureur et fait tourner bien des jeunes têtes, comme un air de liberté: le jazz.

Ce roman me semblait pourtant bien prometteur et je m'y suis lancé avec bonheur, pour vite me rendre compte que j'en perdais le fil, croyais m'y retrouver après un retour en arrière, reprenais la lecture, etc... De plus, si vous ne lisez pas le quatrième de couverture, (ou si vous n'êtes pas un familier de New-York) rien n'indique que la Ville dont il est question, est Harlem; et je ne peux pas dire que j'ai été transporté, ni envouté, par la façon dont la musique était évoquée. Au final, c'est un livre que j'ai plutôt survolé. Jamais je n'ai réussi à "entrer dedans", trop confus. Sûrement je retenterai un autre livre de Toni Morrison; ses livres possèdent une âme qui ne me laissent pas indifférent.

Note: 3/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 6 Fév 2014 - 12:35

Sula

Des années 20 à 60, on apprend la vie de trois générations de femmes noires américaines, en particulier la dernière, de deux lignées différentes, Nel et Sula, de grandes amies.
 
Je n’arrive pas à aimer du Toni Morrison. J’avais lu Beloved il y a 15 ans, et mon impression était « bof ». Mais à lire tous les éloges sur cette auteure, je voulais essayer à nouveau. Mais avec encore moins de succès. Il n’y a pas eu de déclic pour Sula, et je devenais donc un peu distrait au fil de la lecture, un peu mélangé entre les personnages, ce qui ressemble à mon expérience avec Cent ans de solitude. Je vais donc classer Morrison avec ce dernier roman : les grandes œuvres qui ne sont pas pour moi (pour l’instant).
 
2/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : La jungle (Sinclair Upton), The Traveller's Guide to Outer Space (Neil...) 
En attente : 
Commentaire en attente : Les habitudes alimentaires des mal-aimés
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1945
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 9 Mar 2014 - 17:21

Home               
Toni Morrison           
Ed.10/18 octobre 2013           
          142 pages
Quatrième de couverture
Frank Money est Noir, brisé par la guerre de Corée, en proie à une rage folle. À Atlanta, il doit retrouver sa jeune soeur Cee, cobaye d'un médecin blanc, pour regagner Lotus en Géorgie, la ville de son enfance – «le pire endroit du monde». S'engage pour lui un périple dans l'Amérique ségrégationniste des années 1950 ou dansent toutes sortes de démons. Avant de trouver, peut-être, l'apaisement. Parabole épurée, violemment poétique, Home conte avec une grâce authentique la mémoire marquée au fer d'un peuple et l'épiphanie d'un homme.
Début du roman
Home commence par une vision presque fantastique: deux enfants assistent à un combat entre des chevaux, et à la mise en terre d'un cadavre, à la sauvette. «Sans jamais lever la tête, juste en regardant à travers l'herbe, on les a vus tirer un corps d'une brouette et le balancer dans une fosse qui attendait déjà. Un pied dépassait du bord et tremblait, comme s'il pouvait sortir, comme si, en faisant un petit effort, il pouvait surgir de la terre qui se déversait.» Ce n'est qu'aux dernières pages du livre que le mystère sera éclairci, et que cette scène fugitive et obsédante, comme un mauvais rêve, prendra son sens et éclairera, rétrospectivement, l'ensemble du roman.


Mon avis

Toni Morrison nous plonge dans l’Amérique des 1950, c’est l’histoire de Franck, traumatisé par la guerre dont il est l’un des survivants, qui ne comprend plus le monde qu’il retrouve, lui-même est incompris par son entourage. Devenu apathique et perdu dans ses souvenirs, il perd l’amour d’une femme qui ne le supporte plus. Il reçoit une lettre lui apprenant que sa jeune sœur Cee est en danger de mort, il va commencer un long voyage pour se rendre à Attlanta, contre toute attente, ce voyage va aider Franck à se reconstruire. Cela pour la grande Histoire, car ce roman est poignant et bouleversant,  dénonçant  le racisme et le trafic d’êtres humains, les droits de l’homme mais aussi les pires heures de la ségrégation raciale à la veille de la lutte pour les droits civiques. Une très belle et forte histoire de rédemption, une réflexion sur la paix et l’humanité.  4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  petitepom le Jeu 5 Mar 2015 - 13:09

Sula
L’histoire parallèle de deux petites filles, l’une sage, l’autre rebelle, qui se retrouvent quarante ans plus tard.

Je trouve que le titre n’est pas si approprié, car ce livre raconte les différents thèmes qui permettent de mieux cerner la vie d’une communauté noire mise à l’index par la société blanche et profondément raciste de cette époque, et pas seulement la vie de Sula.
Sula est une femme noire libre et donc scandaleuse, d’où son importance dans cette lecture alors que Nel choisit de se conformer aux règles de sa communauté en se mariant, d’avoir une vie de femmes noires, rendue extrêmement difficile à cause de la double contrainte d’être le « sexe faible » et la « race inférieure »…
J’ai aimé cette lecture mais je regrette qu’il ne soit pas centrée que sur la vie de Sula et plus exploité.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 248
Age : 52
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Mar 28 Avr 2015 - 21:36

Beloved de Toni Morrison

Beloved… bien-aimée. C’est l’inscription que Sethe a mis sur la tombe de sa fille… 
Près de Cincinnati, dans le bourg de Bluestone Road, années 1870, une petite maison que toute le monde évite, le Bon-Abri. La cause : un bébé-fantôme qui retourne la maison de sa colère. 
Beloved, c’est l’histoire d’un amour trop fort, d’une liberté revendiquée, de vies trop tôt prises. Il n’est pas facile de suivre le fil de l’histoire de Sethe, Denver, Paul D. et autres Noirs brisés par la haine de certains Blancs. Quelques années après la fin de la Guerre de Sécession, l’égalité entre Noirs et Blancs prend du temps à se mettre en place. Les Noirs sont comparés à des animaux, il n’y aucun respect pour leurs corps, les témoignages de violence sont nombreux dans le roman. 
Beloved, c’est un puzzle dont les éléments s’assemblent : l’accouchement de Sethe avec l’aide d’Amy, les moments avec Halle, les confessions de Paul D. … Au lecteur de remettre en place les événements afin de comprendre leurs vies, leurs souffrances et pourquoi Sethe en est arrivée à commettre cet acte-là. Toni Morrison mélange réalité et fantastique pour montrer les sentiments complexes de Sethe à travers de puissantes métaphores, des répétitions entêtantes.
Je n’avais pas apprécié Jazz de cet auteur mais j’ai aimé Beloved malgré sa complexité, son rythme étrange, ses fantômes, ses malheurs… Il faut savoir être persévérant avec ce genre de romans, parce qu’ils sont des livres d’amour et de liberté. 
Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 12 Nov 2015 - 21:33

Home de Toni Morrison




Troisième roman de Toni Morrison que je lis et chaque fois, une narration différente, un cadre différent. Ici, Frank, de retour de la guerre de la Corée, doit retrouver sa sœur, Cee, qui est en danger.
C’est un roman que j’ai eu du mal à comprendre tout de suite. J’ai du le laisser mûrir pour arriver à suivre le cheminement de la pensée de l’auteur. Toni Morrison peint son roman par petites touches, rien n’est clairement dit, tout est suggéré comme la couleur de la peau de chacun. La ségrégation existe, il suffit de lire entre les lignes. 
Ce voyage vers sa sœur permet de découvrir sa famille, son enfance, son lien très fort avec Cee. C’est à la fin qu’on comprend les racines retrouvées et le retour dans leur Géorgie, avec ce racisme ambiant des années 50 aux Etats-Unis : les lois qui régissent la vie des Noirs de l’époque sont insensées.
 Un roman complexe comme le fait si bien Toni Morrison, parfois ça donne quelque chose d’énorme (comme Beloved), parfois un peu moins, mais toujours avec beaucoup de talent. 
Note : 3.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  kattylou le Ven 13 Nov 2015 - 18:41

J'avais abandonné Home pour ces mêmes raisons je pense que je reprendrai un livre de T Morrison un jour ce sera certainement beloved
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3365
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 7 Jan 2016 - 23:28

Délivrances de Toni Morrison



Lula Ann, surnommée Bride ,a vécu son enfance dans la haine de sa mère. Sa faute : être noire, plus sombre encore que sa mère, Sweetness et son père qui a préféré partir. Sweetness Bridewell n’arrivera pas à avoir de la tendresse pour sa fille. Des années plus tard, Bride a réussi sa vie mais un jour, tout bascule elle se fait agresser, perd son petit ami et des choses étranges lui arrivent… 
Quatrième livre de Toni Morrison (et troisième en 2015, une révélation de l’année pour moi). C’est incroyable, ses romans sont toujours si puissants ! Beaucoup de sentiments sont évoqués même si comme dans la plupart de ses livres, elle aborde la question de la place des Noirs dans la société. Il y a toujours une part de fantastique dans ses livres, qui laisse parfois un peu déconcerté. J’ai aimé la place que peut prendre l’amour pour une personne ainsi d’autres contraires… Un peu écœurée par toutes ces violences faites aux enfants. Mais l’écriture de Morrison me fascine toujours autant par sa force et sa façon de dépeindre le racisme de différentes manières.
Je compte bien poursuivre la lecture de son œuvre. 
Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Awara le Dim 11 Sep 2016 - 21:31

L'oeil le plus bleu
Toni Morrison
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean Guiloineau
10/18 - Domaine Etranger - 2014 - 219 pages

Pourquoi ce titre? il se réfère au miracle attendu par une petite fille noire désespérée, Pécola, qui pense que des yeux bleus tels qu’en ont des petites filles blanches, la sortiront de ses malheurs.

Toni Morrison nous enchante avec une écriture très belle et poétique dont la justesse rend parfois la lecture insoutenable. Des narrateurs se succèdent et tracent des portraits justes dont l’écriture livre toute la complexité des situations. Ils relatent la vie ordinaire de deux petites filles noires, Claudia et Frieda, qui bénéficient d’un amour maternel peu chaleureux mais présent,  ainsi que l’existence tragique de leur amie Pécola, petite fille laide, pas aimée par sa mère, accablée de malheurs et de violence, dont les parents ont vu leur existence s’engluer chaque jour un peu plus dans la misère.  
Ce texte dénonce par son écriture la condition des noirs dans les Etats-Unis ségrégationnistes avec la domination incontestée des blancs; ramenés à moins que rien, la population noire est poussée à la violence et à la folie. Cette folie dans laquelle sombrera Pécola près s’être fait violer par son père et avoir perdu son bébé.

Note 5/5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3969
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Lun 12 Sep 2016 - 18:21

Tu me donnes envie de le retrouver dans ma pal Very Happy
J'aime beaucoup cette auteur
Merci Awara

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Mar 13 Sep 2016 - 6:29

J'ai Beloved dans ma PAL depuis une éternité. J'ai toujours eu très envie de le lire mais je ne sais pas pourquoi, j'en repousse la lecture... Il faut que je remédie à ça, j'ai envie de lire tous les livres de cette auteur!
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2124
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Awara le Mar 13 Sep 2016 - 7:32

C'était le premier que je lisais et ai moi aussi envie de poursuivre la lecture de cet auteur. Je ne sais pas ce qui en est des autres romans, mais dans L'oeil le plus bleu l'écriture est très travaillée, ce qui est parfois la lecture déconcertante.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3969
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Mar 13 Sep 2016 - 13:07

J'avais déjà entendu dire ça, que son style était un peu "difficile"; je crois que c'est pour ça que je retarde ma lecture, elle me "fait peur". Mais les critiques sont toujours très positives donc c'est plutôt encourageant. Je pense que c'est une voix majeure dans la littérature américaine...
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2124
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Mar 30 Mai 2017 - 13:55

"Tar Baby" 10/18  1999    432 pages 


         Valerian Street un riche retraité blanc vit avec sa femme Margaret dans une île des Caraïbes. Sydney et Ondine, des domestiques noirs, sont à leur service. Jadine, la nièce de ces derniers, travaille comme mannequin à New-York. Elle est de passage à la propriété des Street, quand un marginal noir en fuite, qui se fait appeler Fils, trouve refuge dans la maison. Valerian se refuse à le livrer aux autorités et l'accepte comme invité. Une liaison va se nouer entre Jadine et Fils. La vie à la propriété va s'en trouver bouleversée.


          Un roman sensuel baignant dans une aura un peu mystérieuse ou envoûtante, qui met en rapport les comportements complexes entre les noirs et les blancs et décrit une passion amoureuse qui tourne au conflit. Les personnages sont tout à fait bien campés dans leurs rôles et l'humain prend une grande part dans leurs relations. Malgré cela, j'ai peiné à suivre le déroulement de cette intrigue; c'est une lecture (comme deux autres livres sur les trois précédents de l'auteure) pour laquelle j'éprouve de la difficulté à suivre le fil. Des passages entiers compliquent la fluidité de la lecture, comme insaisissables. Il faut y revenir et les déchiffrer sous peine de se perdre dans la narration. "Home" (mon préféré) m'avait paru beaucoup plus accessible. 


Note:  3,5/5


           

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2811
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  lalyre le Sam 17 Juin 2017 - 16:20

Morrison Toni      
   Home
   Editions 10/18 novembre 2014   
ISBN 978 2 264 06478 3   
142 pages

Présentation de l'éditeur
La guerre de Corée vient à peine de se terminer, et le jeune soldat Frank Money rentre aux Etats-Unis, traumatisé, en proie à une rage terrible qui s’exprime aussi bien physiquement que par des crises d’angoisse. Il est incapable de maintenir une quelconque relation avec sa fiancée rencontrée à son retour du front et un appel au secours de sa jeune soeur va le lancer sur les routes américaines pour une traversée transatlantique de Seattle à Atlanta, dans sa Géorgie natale. Il doit absolument rejoindre Atlanta et retrouver sa soeur, très gravement malade. Il va tout mettre en oeuvre pour la ramener dans la petite ville de Lotus, où ils ont passé leur enfance. Lieu tout autant fantasmé que détesté, Lotus cristallise les démons de Frank, de sa famille. Un rapport de haine et d’amour, de rancoeur pour cette ville qu’il a toujours voulu quitter et où il doit revenir. Ce voyage à travers les États-Unis pousse Frank Money à se replonger dans les souvenirs de son enfance et dans le traumatisme de la guerre ; plus il se rapproche de son but, plus il redécouvre qui il est, mieux il apprend à laisser derrière lui les horreurs de la guerre afin de se reconstruire et d’aider sa soeur à faire de même.

Mon avis
Je pense que la quatrième de couverture en dit beaucoup, j’ajouterai que l’histoire se situe en Amérique dans les années 1950. La belle écriture de Toni Morrison nous décrit le racisme car les noirs sont toujours interdits dans beaucoup d’endroits, elle nous parle de thèmes douloureux, comme le racisme, la ségrégation, la honte et la violence et l’insertion sociale. Un très beau témoignage empreint d’humanité sur la vie d’une communauté noire rurale à la veille de la lutte pour les droits civiques. Un récit remarquable qui interpelle par des questions sur la condition humaine, qui est toujours d’actualité dans le monde contemporain…..4,5/5

Je m'aperçois que j'avais déjà lu ce livre que je viens de relire sans me souvenir de rien Embarassed
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Sam 17 Juin 2017 - 16:38

Merci Lalyre, je le réserve à ma bibliothèque. Je ne pensais pas participer à cet auteur du trimestre, mais tu m'as fait changer d'avis.

_________________
Lectures en cours : La jungle (Sinclair Upton), The Traveller's Guide to Outer Space (Neil...) 
En attente : 
Commentaire en attente : Les habitudes alimentaires des mal-aimés
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1945
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Sam 17 Juin 2017 - 19:05

Très envie de le lire aussi!!!

Hihi, c'est normal, Lalyre, tu en lis tellement!!!!! Par contre, tu as mis la même note les 2 fois, ça c'est chouette! Ca confirme que c'est un bon livre ! Very Happy
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2124
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum