Toni MORRISON (Etats-Unis)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 9:53

De : la-grande (Message d'origine) Envoyé : 02/12/2003 15:32

Toni MORRISON - Song of Solomon (La chanson de Solomon)

Macon Dead est un riche homme d'affaire noir - il vit au Michigan avec sa femme et ses 3 enfants... 2 filles et un garçon que tout le monde appelle "Milkman" parce que sa mère l'a allaité très (trop) longtemps.

Macon Dead a de grands espoirs pour son fils... mais celui-ci a des fréquentations que son père n'approuve pas... entre autre Pilate, la soeur de Macon, une femme qui vit pauvrement avec sa fille, Reba, et sa petite-fille Hagar. Hagar et Milkman deviendront amants...

Un jour, Macon fera croire à Milkman que Pilate possède de l'or chez elle... Milkman décide donc de chercher l'or chez Pilate ... en vain. Il décidera alors de suivre les traces de Pilate et d'aller en Virgine où elle a vécu pendant plusieurs années. C'est alors que Milkman se trouvera à Shalimar, Virginie... un bled perdu dans l'Amérique noire... il sera alors confronté à son passé et à l'histoire de sa famille...

C'est là que le livre devient absolument passionnant à mon avis. Il y a plein de choses intéressantes mais l'histoire de cette famille noire, issue d'esclaves et d'indiens, est merveilleuse. Enfants de Solomon et de ses descendants... Milkman finira par comprendre toute l'histoire en entendant une chanson (La chanson de Solomon) que des enfants chantent dans un jeu.

C'est un livre qui m'a donné envie de lire plus sur les afro-américains... sur les horreurs de l'esclavage, sur leurs racines parfois difficiles à retracer.

Une excellente lecture!

Note: 4.5/5


De : sereinejulie1 Envoyé : 02/12/2003 22:18
La-grande, si tu as aimé The Song of Solomon alors tu aimeras tous les livres de Toni Morrison. J'ai lu toute son oeuvre sauf Jazz et son tout dernier. Quant à ce roman c'est celui qui m'a le moins plu chez l'auteur. UN MUST: PARADISE qui demeure mon préféré. Je t'enjoint donc de découvrir Toni Morrison car son travail d'écriture est palpable, recherché. Le lecteur se laisse empoter par ses lectures. Il n'y a pas d'efforts à faire, juste à tourner les pages. Un de mes 10 auteurs favoris.

Voilà!

Sereine


De : Cryssilda_ Envoyé : 03/12/2003 20:46

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé Beloved, un roman ancrée dans l"histoire des noir- américains et de sa dure réalité, sous un fond de rêve, de flou et de poésie.

Cryssilda



De : sereinejulie1 Envoyé : 04/12/2003 18:18

Beloved : il faut absolument lire ce livre. Cela a été mon roman initiatique des oeuvres de Morrison. Elle a 8 romans à son acquis. Tous aussi intéressant les uns que les autres. Voici un petit extrait de Beloved:

''Il y a une solitude que l'on ne peut bercer. Bras croisés, genoux remontés, on se tient, on se cramponne, et ce mouvement, à la différence de celui d'un bateau, appaise et contient l'esseulé qui se berce. C'est une solitude intérieure, qui enveloppe étroitement comme une peau. Puis il y a une solitude vagabonde, indépendante. Celle-là, sèche et envahissante, fait que le bruit de son propre pas semble venir de quelque endroit lointain''

Lire Toni Morrison c'est lire de la poésie.
Sereine


De : Mousseliine Envoyé : 24/05/2004 20:00
Toni Morrison Beloved

L'histoire se passe dans les années 1870 dans les environs de Cincinnati, Ohio. La guerre de Sécession est terminée. Sethe vit seule avec sa fille Denver avant que Paul D et Beloved viennent les rejoindre. C'est la vie après l'esclavage, la vie intérieure surtout, la lutte constante pour oublier. Sethe ancienne esclave tente de survivre au présent en chassant les souvenirs du passé, sa vie d'esclave au Kentucky où elle s'est enfuie. Ce sont aussi des retours dans le passé pour d'autres personnages, Baby Suggs la grand-mère, qui de ses huit enfants n'en a vu grandir qu'un seul, les autres vendus. Paul D aussi qui vivait dans la même exploitation que Sethe, a lui aussi a fermé ses souvenirs dans une petite boîte bien scellée. Mais Beloved vient bouleverser cette paix durement acquise...

Un thème traité d'une façon bien particulière, une histoire déchirante, une écriture saisissante, un style très personnel. L'accent est mis sur le "après/esclavage", sur les répercussions psychologiques, sur les souvenirs qu'il faut oublier pour survivre. En voici un court extrait:

"Il y a une solitude que l'on ne peut bercer. Bras croisés, genoux remontés, on se tient, on se cramponne, et ce mouvement, à la différence de celui d'un bateau, apaise et contient l'esseulé qui se berce. C'est une solitude intérieure, qui enveloppe étroitement comme une peau. Puis il y a une solitude vagabonde, indépendante. Celle-là, sèche et envahissante, fait que le bruit de son propre pas semble venir de quelque endroit lointain".

Quoi vous dire de plus que "lisez-le"! Ce livre a remporté le prix Pulitzer en 1988. Pour ma part, je veux absolument découvrir le reste de l'oeuvre de cette grande auteure, auteure qui fut lauréate du prix Nobel en 1993.

Note : 4.5/5
-------------------------------------------------------------------------------
Tu vois Sereine j'ai fini par y arriver. Je viens de remonter les messages et on s'est arrêté sur la même citation.


De : hermanicuss32 Envoyé : 25/05/2004 11:10

Je l'ai lu aussi Beloved deux fois il est fantastique mais je n'ai jamais lu d'autres romans de Toni M. Si vous deviez ne m'en conseiller qu'un (à part Beloved) ce serait lequel?
Avez-vous vu le film tiré du livre? http://www.2m.tv/cinema/article.asp?id=7526
Si vousavez aime le livre vous aimerez le film je vous l'assur il est très bien réalisé je trouve.


De : Mousseliine Envoyé : 25/05/2004 14:43
Ah justement je voulais demander si quelqu'un a vu le film... je vais me laisser du temps et peut-être que je le louerai un de ces jours.

Voici sa bibliographie:
L'Oeil le plus bleu, 1970, Christian Bourgois
Sula, 1973, Christian Bourgois
La chanson de Salomon, 1977, Christian Bourgois, a obtenu le "National Book Critics Circle Award" 1977
Tar Baby, 1981, Christian Bourgois
Dreaming Emmett, théâtre, 1986, Christian Bourgois
Beloved, 1987, Christian Bourgois, Pulitzer Prize 1988, film en 1998 par Jonathan Demme
Jazz, 1992, Christian Bourgois
Playing in the Dark : whiteness and the literary imagination, Essai sur les Noirs dans la littérature, 1992, Christian Bourgois
Paradis, 1998, Christian Bourgois
Love, 2003, Christian Bourgois
p.s. L'année correspond à la sortie du livre en version originale.

J'aimerais bien tous les lire.... et possiblement suivre l'ordre de parution. Malheureusement je ne peux pas tout acheter mais quelques-uns ça me ferait bien plaisir.

Biographie dans Grioo.com
Se lit bien c'est court et suffisant pour avoir une bonne idée de l'auteure.


De : Mousseliine Envoyé : 11/06/2004 03:17

Toni MORRISON : Sula

Éditeur : Editions 10/18 (19 février 1993)
Collection : Domaine Etrange
Format : Poche - 188 pages
ISBN : 2264021055

On est en 1920 dans le quartier réservé aux noirs d'une petite ville de l'Ohio. C'est l'histoire de plusieurs des habitants de cette ville, on les suit jusqu'en 1965. L'accent est mis sur deux des personnages, deux grandes amies, Nel qui suivra le même parcours que les autres femmes du quartier et Sula qui quittera les siens pour les grandes villes américaines. Quoique la misère est là, rien n'est explicite, ce n'est pas un roman misérabiliste.

Pas aussi répercutant que Beloved mais c'est tout de même très bien. On suit l'évolution de la vie des noirs américains sur une grande période de temps. Malheureusement le livre fait un peu moins de 200 pages alors on arrive à la fin trop rapidement. Ce n'est pas pour autant superficiel car Toni Morrison s'attarde seulement sur certains aspects et ces aspects elle les développe correctement. Mais j'en aurais pris bien davantage, je suis restée sur ma faim.

Ayant lu Beloved voilà à peine deux semaines j'ai bien aimé voir les différences entre les deux livres, l'époque est différente, les thèmes soulevés différents aussi. Bientôt je lirai Le chant de Salomon.
À lire!

Note : 4/5


De : Mousseliine Envoyé : 28/06/2004 02:40

Toni MORRISON : L'oeil le plus bleu

Éditeur : Editions 10/18 (30 octobre 1998)
Collection : Domaine Etrange
Format : Poche - 217 pages

C'est l'histoire de trois fillettes noires qui vivent à Lorain, une ville de l'Ohio. Les filles grandissent et découvrent la condition des noirs, elles découvrent que pour être belle faut avoir les cheveux blonds et les yeux bleus...

J'ai beaucoup aimé ce livre. On y retrouve les mêmes thèmes que dans les autres romans que j'ai lus de l'auteur: l'enfance, la vie des noirs en Amérique, les femmes qui sont souvent le seul soutien de leur famille car les homme démissionnent. Je ne sais pas trop pourquoi mais j'imagine que c'est un peu l'enfance de Toni Morrison ce livre du moins sous certains aspects...

Toni Morrison a un très beau style plus je la lis et plus j'aime.

Je vous le recommande très très fortement!

Note : 4.5/5


De : Mousseliine Envoyé : 27/07/2004 13:54

Toni MORRISON - Le chant de Salomon

Le chant de Salomon c'est l'histoire de la famille Mort. Le père, Malcon Mort, ne vit que pour possèder des choses. La mère, fille du plus célèbre médecin noir de la région, a voué une adoration sans limites à son père. Lena et Corinthiens, les deux filles qui sont restées vieilles filles à force d'attendre le prétendant idéal. Et Malcon Mort, le fils, enfant il était délaissé par ses pairs, différent d'eux, un père trop riche, on l'appelle Laitier parce que sa mère l'a allaité très longtemps.

Décidemment j'aime beaucoup Toni Morrison. Ses personnages sont toujours passionnants, ils se distinguent par une touche d'excentricité. Des personnages complexes, tourmentés qui cherchent un sens à leur vie comme Laitier qui ne se sent pas à sa place auprès des siens et pas davantage dans la société, il devra partir à la recherche de ses origines pour enfin trouver la paix.

J'ai beaucoup aimé ce livre comme tous les autres de Toni Morrison d'ailleurs, peut-être celui-ci davantage mais c'est peut-être seulement parce que plus je lis Toni Morrison plus j'aime ce qu'elle écrit. Son oeuvre nous fait découvrir la vie de ces descendants d'esclaves afro-américains où le passé pèse lourd sur le poids de l'avenir...

Note : 4.75/5


De : Mousseliine Envoyé : 23/01/2005 14:21

Toni MORRISON : Tar Baby

Un Américain à la retraite vit dans une île des Antilles avec sa femme, un couple de domestiques noirs et leur nièce. Un jeune homme noir en fuite s'est caché à l'insu de tous dans la maison pendant quelques jours. On finit par le découvrir et à partir de là la vie de tout ce monde est chambardée...

C'est un roman très fort et très riche au niveau de la dimension psychologique, chacun des personnages est décrit minitieusement ainsi que les relations les uns avec les autres. Le climat est plutôt malsain, la relation entre le vieil homme et sa femme est tordue. Ces gens riches ont supporté financièrement les études de la nièce de leurs domestiques, Jadine, qui connaît un succès international en tant que mannequin. Mais le jeune homme fugitif, Fils, remet tout en question, et les rapports entre blancs et noirs se compliquent.

Même s'il y a peu d'action finalement, l'histoire est très prenante tellement l'écriture est dynamique et nous emporte bien allègrement, de plus on est absordé par tous les personnages sans exception.

Toni Morrison à son meilleur! Un excellent roman que je vous recommande avec plaisir, si vous ne connaissez pas encore Toni Morrison, il faut vous y mettre!

Note : 4.75/5


De : nirvana1050 Envoyé : 23/01/2005 16:24
Toni MORRISON "Love"
Ed.Christian Bourgeois,
305p.

Dans ce récit, on oscille entre présent et passé, depuis les années trente jusqu'à nos jours, dans la petite cité balnéaire sur le déclin d' Up Beach, qui connût sa période faste avant d'être partiellement engloutie suite à un ouragan. Subsite la partie hôtel d'un complexe de vacances, qui fut établi par Bill Cosey, étonnante réussite d'un homme noir qui parvint à s'imposer dans la communeauté, et à y réussir par le biais de son hôtel de luxe qui finit malheureusement, au fil des décennies, par péricliter.
Ici s'entrecroisent des femmes, très différentes les unes des autres, dont Bill fut l'amant, le beau-père, le mari ou l'ami. Il les a toutes marquées différemment, et aujourd'hui encore règne une grande rivalité, mâtinée de pure haine, entre certaines.
Toni Morrison nous livre chacun de ses personnages sans parti pris, elle les fait s'entrecroiser dans une danse rythmée par le bruit de l'océan, avec beaucoup de poésie. Chaque point de vue dévoile les acteurs de ce ballet, leurs amours et leurs envies et nous permet de comprendre leurs motivations.
Il faut un peu de temps pour que les pièces s'imbriquent, mais l'auteur garde la main haute dans ce jeu de piste qui nous mène à la récompense, sa conclusion, un final de toute beauté.
"Love", paradoxalement, c'est la haine, le mépris de soi,ou de l'autre, pour ce qu'il n'est plus, les tendresses déçues, le sacrifice de rêves pour plaire à l'autre, c'est l'amour dans son contraire, qui peut vous hanter toute une vie.

Ma note: 4/5


Dernière édition par Gallo le Mar 10 Fév 2009 - 14:40, édité 1 fois
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 9:59

De : sereinejulie1 Envoyé : 13/02/2005 20:38

Toni MORRISON: JAZZ
Éditions 10/18, 249 pages

Résumé: Joe Trace assassine en 1926 sa jeune maîtresse Dorcas devant sa femme, Violette, qui à son tour assassine une deuxième fois sa défunte rivale, dans un mouvement de vengeance irraisonnée. Ces deux gestes désespérés vont contraindre les deux époux à chercher dans leur passé commun les traces de leur présent ravagé.

Mon avis: Voici un merveilleux récit sombre et envoûtant, construit sur la scansion du jazz qui retrace l’épopée captivante de la vie lors de l’ère du post-esclavage, associée au vent de liberté qui flotte sur le Harlem des années 20. Une vie qui moule et parfois encourage le désir, la rage et la haine. Dans l’ensemble, c'est une fresque de moeurs à laquelle nous convie Toni Morrison. Ses personnages aux silhouettes torturées semblent marcher vers nulle part. Leur quête bouleverse. À leurs gémissements se mêlent tendresse, désespoir, exaspération et révolte.

Passion, jalousie, violence et musique sont au palmarès de cette splendide narration où l’humanité montre ses visages les plus variés. Il s’agit aussi d’une agréable promenade littéraire. Un régal d’intelligence et de style. Une force dans les images. Une prose qui porte de lumineux moments de révélation dans la façon dont l’auteure articule la complexe syntaxe des relations humaines. Toni Morrison fait surgir les choses du néant avec une musique poétique, elle mêle aussi admirablement le fantastique à cette histoire complexe et évidente. Servant de toile de fond à ce remarquable texte, est la ville de New York référé uniquement comme ‘’la ville’’ dont les forces attirent les personnages loin de la réalité de leurs débats et désillusions.

Au bout de quelques pages uniquement on se laisse envahir par ce roman sur un fond de jazz naissant, car une fois de plus, elle déploie son talent pour l’écriture fluide et ponctuée de lyrisme. Ce roman est aussi poésie mais Toni Morrison n’oublie pas de nous insuffler ses idées, ses convictions par la magie de ses mots. Elle formule clairement sa pensée et est une observatrice aussi lucide que passionnée de l’une des périodes les plus mouvementées de l’histoire des E.U. À mon avis, tous les livres de Toni M. sont un événement de première grandeur. On sait à quoi s’attendre quand on ouvre un roman de Toni Morrison. Ce sera vif, profond, bien découpé et très bien orchestré.

Avec Jazz, Morrison aborde une fois de plus, le thème du peuple noir dans une culture raciste. Grâce à son œuvre, elle devient une auteure phare pour les femmes et les afro-américains désireux de célébrer leur héritage. Ce n’est pas en vain qu’elle fut la première femme noire à obtenir le prix nobel de la littérature.

Toujours sous le charme de son écriture enchanteresse, je suis une inconditionnelle de cette auteure, Selon moi, elle est sans aucun doute une auteure à découvrir peu importe le livre, ils sont tous paradisiaques. Laissez-vous séduire…

4.5


De : Mousseliine Envoyé : 21/02/2005 05:30

Toni MORRISON : Jazz
(Editions 10/18, 1995, 248 pages)

Harlem, les années vingt. Un homme tue sa jeune maîtresse, à l'enterrement la femme de cet homme tente de mutiler le cadavre de la jeune fille. Ce meurtre est un prétexte pour fouiller dans le passé des personnages. Ces gens qui ont laissé la Virginie et la vie de paysans pour venir s'installer en ville, la Ville.

Au départ ça me semblait confus, Toni Morrison a une écriture très lyrique dans ce roman. Dans le site d'Amazon, on dit que l'écriture de Toni Morrison est le jazz même, qu'elle en a les caractéristiques, je ne pourrais dire car je ne connais pas suffisamment le jazz pour établir une telle comparaison mais ce qui est certain c'est qu'ici les envolées lyriques sont vertigeuses.

Mais plus j'avançais, plus j'appréciais la virtuosité de l'auteur à jouer avec les rythmes de la langue et à dévoiler peu à peu les différents éléments, j'ai retrouvé avec plaisir les thèmes de prédilection de Toni Morrison. L'écriture m'exigeait d'être bien concentrée ce qui m'a amenée à m'immerger complètement dans l'histoire et à vivre de concert avec les personnages. Avec Toni Morrison les choses se font subtilement, en finesse, en nuance.

Bref, un très bon romané Un roman que je suggère absolument à tous les fans de l'auteur car Toni Morrison ici s'éclate pour notre grand plaisir. Par contre pour qui n'a jamais lu Toni Morrison il vaut peut-être mieux ne pas l'aborder avec cette oeuvre.

Note : 4.25/5


De : van1709 Envoyé : 16/03/2005 19:13

Toni MORRISON: Beloved

Que dire si ce n'est que ce livre est magnifique. C'est la première fois que je lis cette auteure, et je suis vraiment séduite, tellement séduite que je compte bien lire ces autres bouquins. Ce roman est saisissant, on est pris dans le tourbillons des sentiments, des souvenirs des personnages, on en vient presque a ressentir les meme choses. Les évènements passés qui font prendre des décisions tragiques, on cherche à comprendre...
Je ne peux rien dire de plus, si ce n'est que c'est a lire absolument!
Note: 4,75/5


De : Cocotte8017 Envoyé : 20/03/2005 16:00

Toni MORRISON: Beloved
(Éditions 10/18, 1998, 380 pages)

L'histoire se passe en 1870 en Ohio où vivent Sethe et sa fille Denver. Sethe lutte constamment pour oublier son passé d'esclave qu'elle a réussit à fuir, mais au cours duquel un terrible drame est survenu. Paul D. et Beloved font alors leur apparition dans la vie de Sethe et Denver et viennent tout chambouler. Remontent alors à la surface d'horribles souvenirs...
J'ai beaucoup aimé ce livre! Toni Morrison traite des répercussions de l'esclavage, de la lutte pour oublier ses souvenirs, c'est très intéressant et captivant. L'auteur va très loin dans la psychologie de ses personnages. Le récit nous ramène parfois dans le passé où nous faisons la connaissance d'autres personnages tous passionnants ; Halle, le mari disparu de Sethe, Baby Sugs, la grand-mère qui a perdu tous ses enfants à cause de l'esclavage, les autres esclaves qui vivaient alors avec Sethe. J'aime bien ce procédé de retour en arrière qui nous permet de mieux comprendre et de saisir toutes les subtilités de l'histoire et des personnages. Toni Morrison a un style unique, percutant, que j'ai beaucoup apprécié.

Je vous suggère fortement ce livre! Pour ma part, je ne m'arrêterai pas là avec Toni Morrison!

Ma note : 4,5/5


De : van1709 Envoyé : 26/06/2005 23:50

Toni MORRISON: Love

Ce livre, c’est le regard de plusieurs femmes sur un homme. Ce sont des rancœurs, de la haine, de l’incompréhension, de la méfiance entre chacune d’elles. Toni Morrison a parfaitement réussi à retranscrire tous ces sentiments que l’on perçoit inévitablement sans trop savoir le pourquoi ou le comment, mais que l’on cherche à comprendre. J’ai ressenti à travers son écriture une atmosphère particulière, une très grande tension, un peu de mystère parce qu’on ne sait pas ce qui s’est passé et que l’on comprend au fur et à mesure avec subtilité; une écriture parfois un peu complexe car on n’est pas toujours sûr de la personne qui s’exprime, il m’a fallu à plusieurs reprises faire un petit retour en arrière histoire de savoir qui s’exprimait. C’est le deuxième roman de Toni Morrison que je lis, et encore une fois, je n’ai pas été déçue, elle arrive à faire en sorte que nous, lecteurs, percevions la lourdeur, la tension, le mystère, et surtout les sentiments. Je l’ai ressenti la première fois en lisant Beloved, et maintenant encore avec Love.

Note : 4.5/5


De : odilette84 Envoyé : 03/08/2005 19:08

Toni MORRISON: Love

je suis entièrement d'accord avec toi, Van...très belle critique j'ai beaucoup aimé aussi.
Malgré tout, l'histoire est un peu embrouillée parfois.
J'aime bien cette impression que l'on reconstitue un puzzle et que les pièces s'assemblent lentement.
Ce livre est aussi un document sur la vie de la population noire à une époque troublée.
Je vais continuer à explorer cette auteure.
ma note : 4/5


De : van1709 Envoyé : 04/08/2005 14:59

Toni MORRISON: Tar Baby

3ème roman de Toni Morrison que je lis et toujours sous le charme. Je dois admettre que j’ai eu énormément de mal à accrocher au début, je l’ai trouvé plutôt lent, ce que je n’apprécie pas en général, et j’ai failli laisser tomber. Heureusement que j’ai tenu bon, puisque, malgré sa lenteur, ce livre est aussi bon que les autres que j’ai lu. Les relations entre les personnages sont complexes et très bien décrites. Toni Morrison m’a toujours fait ressentir les sentiments de chacun des personnages, et encore une fois, elle a réussi à me faire cet effet.

Note : 4/5


De : van1709 Envoyé : 12/10/2005 20:49

Toni MORRISON: Le chant de Salomon

C’est l’histoire de Macon Mort, aussi connu sous le nom de Laitier, qui décide un jour de partir à la recherche d’un trésor que son père et sa tante avaient découvert étant plus jeunes, lorsqu’ils habitaient en Virginie. Mais sa recherche du trésor deviendra également une recherche sur l’histoire de sa famille. Un roman où l’on voit un personnage qui ne sait pas qui il est et ce qu’il veut, qui décide de faire un voyage pour avoir de l’argent, et qui finalement s’intéressera à l’histoire de sa famille.

Contrairement aux autres habitants de la ville où il habite, il ne s’intéresse pas à ce qui se passe autour de lui, et cela lui est d’ailleurs beaucoup reproché, comme s’il avait perdu ses racines, son identité. C’est d’ailleurs à ce problème de la recherche d’identité que s’intéresse ce livre, même si la quête ne commencera que tard, on verra avant à quel point il est perdu. J’ai beaucoup aimé la façon dont Laitier reconstitue l’histoire de sa famille. Les autres personnages du roman sont tous aussi intéressants, on apprécie d’en savoir plus sur les personnes, leurs situations, etc... Je prends toujours énormément de plaisir à lire les romans de Toni Morrison, qui touchent à chaque fois à des choses bien définies. Une histoire qui en vaut vraiment la peine.

Note : 4.5/5


De : Melisande5505 Envoyé : 08/12/2005 18:59

Toni MORRISON: Jazz
Christian Bourgois, 249 pages

Joe, un homme marié vit une histoire avec Dorcas une fille de 18 ans qu'il finit par assassiner. Sa femme Violette tente de défigurer le cadavre de Dorcas pendant l'enterrement. Le roman va par petites touches raconter des bouts de vie de personnes plus ou moins directement concernés par ce drame.
Je suis un peu mitigée par la lecture de ce livre. J'ai beaucoup apprécié au début, trouvant vraiment intéressante cette approche pointilliste, le regard de l'auteur sur les personnages en même temps plein d'humanité mais pas du tout sentimentalisant. Mais progressivement j'ai un peu décroché, trouvant que cette façon de passer d'un personnage à un autre tournait un peu au procédé, c'est certes très intelligent mais un peu artificiel. On a pas le temps de s'attacher vraiment aux personnages ni de les voir évoluer. Mais cela reste une lecture enrichissante par certains aspects, on voit à quel point l'expérience de l'esclavage marque la mémoire collective et interfére avec le présent.

3/5


De : van1709 Envoyé : 06/02/2006 17:49

Toni MORRISON: The bluest eye (L’œil le plus bleu)

Résumé : L’histoire d’une fillette de 12 ans, Pecola, qui n’est ni jolie, ni intelligente, et qui veut avoir des yeux bleus pour être belle.

Mon avis : Ce résumé est banal (très même, je suis désolée j'arrive pas à faire un résumé satisfaisant), pourtant ce livre est rempli d’émotions. Pecola se rend très vite compte que pour être belle il faut avoir des yeux bleus. C’est son plus grand rêve.

On voit l’histoire à travers les yeux de deux autres fillettes, qui essayent quand même, à leur façon, de « soutenir » Pecola. En même temps, on voit le contexte, les afro-américains qui tentent de s’en sortir. Un monde dur dans lequel Pecola doit survivre.

Et on assiste à sa descente aux enfers, une plongée dans la folie, elle s’est trouvée un refuge et n’admet pas la triste vérité. Comment accepter cette vérité quand personne, pas même sa mère ne la croit ?

Vraiment émouvant, triste, perturbant.

Note : 5/5


De : Shan_Ze Envoyé : 16/02/2006 14:18

Jazz de Toni Morrison

Aux Etats-Unis, Joe Trace, un homme noir des années 20 tue sa maitresse. Sa femme, plein de désespoir, se jette sur son cadavre pour la tuer une seconde fois. Troublé par leurs gestes, le couple se penche sur leur passé...
J'ai eu du mal à suivre l'histoire, les paragraphes sont compacts, les phrases longues... Parfois, je ne savais pas qui parlait... J'ai cru que c'était un bon moyen pour commencer du Toni Morrison, mais ça n'a pas marché! Dommage parce que je m'étais enthousiasmée à la lire!

Note : 2.25/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  gallo le Mar 23 Déc 2008 - 10:03

De : natevaP Envoyé : 16/02/2006 18:14

L'OEIL LE PLUS BLEU - TONI MORRISON

Claudia, 9 ans, et Frieda, 10 ans sont noires. La première déteste les poupées blondes, l'autre idolâtre Shirley Temple. Elles vivent modestement avec des parents tantôt violents, tantôt indifférents. Un jour, sa famille recueille Pecola, 12 ans, dont la famille s'est retrouvée à la rue. D'un caractère faible et d'une laideur réputée, elle a cependant une histoire.

Le récit fragmenté de ses bribes de vies m'a un peu déçue mais quelle prose! Je m'étais attachée à la petite narratrice en la personne de Claudia qui s'efface pour faire place aux autres protagonistes. C'est un peu comme si l 'auteure poussait la porte de chacun pour éclairer le sombre intérieur de toute une communauté en transcrivant le témoignage de quelques uns. La négritude de tous ces voisins de misère est autant de croix portées avec résignation. La "beauté blanche" est loin de leur monde mais le régit. La haine n'est jamais exprimée de manière directe et violente, tous serrent les dents mais ne s'abaissent pas à ça. La plume de Toni Morrison m'a emballée.

Nateva 4/5


De : Lyreek14 Envoyé : 24/10/2007 15:05

Toni MORRISON: Le chant de Salomon
Editions C.Bourgeois 1996 - 472p

Pour le résumé, je vous renvoie aux messages des rats qu'ils l'ont lu avant moi.

Mon avis : Première découverte pour moi de cette auteure et ce fut une belle découverte. Dès les premières pages, j'ai été emportée par l'écriture et surtout, par les personnages tellement bien décrits qu'on les croit bien vivants, tous différents mais tous fascinants. Les trois femmes Pilate, Reba et Agar m'ont particulièrement marquée et touchée. Et la quête de Laitier, parti chercher de l'or et qui finalement va partir à la découverte de ses ancêtres...
Un très beau livre, très riche d'enseignements sur la vie de noirs après l'esclavage et sur le racisme.

4/5


De : Ysla Envoyé : 06/04/2008 11:24

Toni MORRISON: SULA
174 pages, éditeur Picador

Ce court roman retrace sur une bonne partie du 20ème siècle (et aussi avant cela via quelques flashbacks) la vie d'habitants du quartier noir de Medallion dans l'Ohio. Parmi eux, il y a Nel et Sula, deux jeunes filles unies par une amitié forte et des secrets, dont un particulièrement tragique. Puis Nel se marie tandis que Sula part étudier et découvre d'autres villes. 10 ans plus tard, elle revient dans sa ville d'origine...
L'écriture de Toni Morrison est unique. J'ai lu "Beloved" il y a des années (presque 15) et j'en ai gardé peu de souvenirs (comme toujours quand je ne relis pas un livre) mais je sais qu'il m'avait beaucoup plu. Eh bien l'écriture, son ryhtme, ses mystères me sont revenus en mémoire à la lecture de "Sula". Il y a beaucoup de choses entre les lignes, beaucoup de sous-entendus, de la même façon que de grandes parties de la vie des personnages restent dans le flou, laissant au lecteur le loisir de les imaginer. C'est une écriture aboutie, très poétique, et aussi par moments musicale.
Le récit est fort, le drame est présent partout mais ce n'est jamais larmoyant. Le livre permet aussi de s'imaginer la dure vie et les conditions difficiles d'un noir américain dans la première moitié du 20ème siècle.
Toni Morrison sait plonger son lecteur dans une ambiance, une atmopshère particulières. Et quoi que les personnages aient fait, je ne me suis jamais retrouvée en train de les blâmer ou de les plaindre. Le monde dépeint par l'auteure n'est pas manichéen et en cela me paraît authentique et réaliste.

Ma note : 4.75/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Ysla le Dim 11 Jan 2009 - 17:07

L'OEIL LE PLUS BLEU
10/18, 218p

Début des années 40. Quelques saisons de la pré-adolescence de trois jeunes filles noires : Claudia et Frieda (qui sont soeurs) et Pecola. Le roman se centre sur le triste et tragique destin de Pecola, qui rêve d'avoir les yeux bleus.

Il est difficile de parler fidèlement de ce livre, car il y aurait tant de choses à dire. A mon avis, ce roman est étudié dans les lycées et universités anglophones, ou par les personnes qui font des études littéraires anglaises, car si on se penche un peu sur sa construction, on voit que rien n'est laissé au hasard.
La forme du livre est très intéressante : un premier texte apparemment sans rapport avec le reste, très simple et concret sous trois formes différentes (avec ponctuation, sans ponctuation, sans aucune séparation entre les mots) qui revient de façon morcelée par la suite, sous sa troisième forme, et uniquement en tête des chapitres dont le narrateur n'est pas identifié, c'est à dire les chapitres qui racontent l'histoire de Pecola et de sa famille. Ces chapitres alternent avec d'autres, dont la narratrice est Claudia. Pour en revenir à ces "morceaux" du texte du début : sont-ils placés là, en tête des chapitres, par hasard ? Pourquoi le sont-ils, sinon ? Je me suis posé la question et en les observant un peu à la lumière du propos de chaque chapitre, j'ai remarqué que chaque morceau annonçait ce propos. Par exemple : le début de ce texte parle d'une maison et est placé en tête du chapitre qui décrit le logement de la famille de Pecola. etc. A mon avis, ce texte (où la maison est belle, la famille gentille, etc) représente peut-être le rêve de Pecola ?
En tout cas, j'ai trouvé cette structure très originale et bien adaptée à l'histoire. J'aime me poser des questions sur la façon dont l'écrivain crée son livre, observer l'agencement des éléments. J'aime aussi être surprise par la nouveauté et là, ça a été le cas.
Quant à l'histoire, en effet on retrouve les thèmes chers à l'auteur, avec des personnages toujours très bien décrits, qu'on imagine sans peine, des situations qui émeuvent, d'autres qui révoltent, qui ne laissent jamais indifférent. Le style de Toni Morrison me plaît toujours autant, et même s'il s'agit là de son premier roman, toute sa poésie et tout son lyrisme sont à l'oeuvre.

Ma note : 4,75/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 11 Jan 2009 - 17:12

J'aime particulièrement lire des critiques de livres que j'ai lu par le passé... ça me les remets en mémoire.

Et ohlala... j'avoue Embarassed que je n'avais pas porté attention à la structure du livre!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 8 Fév 2009 - 11:22

Toni MorrisonLove
Christian Bourgeois éditeur / 305 pages



Quatrième de couverture :

"May, Christine, Heed, Junior, Vida – et même L – sont des femmes obsédées par Bill Cosey. Cosey incarne leurs désirs de père, mari, amant, protecteur, ami, désirs qui dominent les vies de ces femmes bien après sa mort. A la fois le vide et le centre de leur histoire, puissant, charismatique, ombrageux, monstrueux, il est lui-même guidé par de sombres forces – un passé trouble et une femme inoubliable, nommée Celestial.
Depuis plus de quarante ans, l’hôtel est abandonné et la villégiature sous l’eau, mais Christine et Heed, désormais âgées, liées par la jalousie et la douleur de toute une vie, sont toujours les femmes Cosey, « aussi différentes que le miel de la suie », lorsque Junior fait irruption dans leur existence avec ses minijupes et ses grandes bottes et une certaine lueur dans les yeux…"




Voilà un livre qui me laisse perplexe, c'est le premier livre que je lis écrit par Toni Morrison et je dois dire que j'ai vraiment été dérouté par son écriture. Les portraits de femme se croisent et s'entrecroisent autour de la figure d'un même homme qui fut pour l'une un mari, l'autre un père, un amant, un ami ...etc
J'ai mis beaucoup de temps avant de réussir à imbriquer correctement les différentes pièces des témoignages, je ne comprenais pas grand chose aux rapports entretenues entres elles enfin avant les pages 200. Une petite explication dans le style des pièces de théâtre m'aurait été bien utile, par exemple : May, femme de … fille de … mère de ... / Heed, femme de …
L'écriture complexe m'a également obligé à quelques aller retour en arrière, histoire d'être sûr de la personne qui raconte.
Mais au delà de cette impression de brouillon, étonnamment dès les premières phrases je me suis laissé emporté par l'atmosphère de tension, de rancoeur, de passion et de mystère si bien recrée par Toni Morrison. J'ai été conquise par sa narration où j'ai vu se refléter les différentes facettes de l’amour, elle n'hésite pas à faire passer ses personnages de l’envie au désir, à l’obsession, à la langueur. Ce roman, c'est le cycle autour d'un premier amour indélébile, un amour qui nous emporte et nous marque pour toujours.
J'ai aimé ces portraits de femme même si le puzzle trop lent à se former m'a quelques peu gâcher ma lecture... 3,25/5




Pour tous ceux qui serait également dérouté par les rapports entretenues par ses femmes entres elles voici le lien vers une critique paru dans le magazine Lire :ICI
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 16 Fév 2009 - 20:37

J'ai lu presque tous les livres de Toni Morrison excepté celui-ci et "Paradis"... et je suggèrerais à quiconque veut découvrir Toni Morrison de commencer par Le chant de Salomon ou encore Beloved.

Par la suite on devient inconditionnel de cet auteur!

Merci pour ta critique, ce roman n'avait pas encore été critiqué dans le forum.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Lun 23 Fév 2009 - 17:17

Jazz de Toni Morrison
édition Christian Bourgeois / 249 pages



En 1926, Joe Trace assassine sa jeune maîtresse Dorcas, en proie au désespoir et à la jalousie. Violette la femme de Joe, se précipite à son tour sur la dépouille de sa rivale, dans le but de la tuer une seconde fois.


Je poursuit ma découverte de cet auteur que l'on dit incontournable avec ce roman musical, je ne suis pas encore tout à fait convaincue mais il ne manque plus grand chose ! J'apprend progressivement à apprécier Toni Morrison, de mieux en mieux, et la prochaine fois, je pense que je vais opté pour l'un des livres suggéré par Mousseline « Le chant de Salomon » ou « Beloved » histoire de poursuivre en beauté …

Attention pour les lecteurs potentiels ce livre exige une grande concentration, un silence absolu, un esprit entièrement consacré à l'histoire. La plus grande difficulté pour moi va être d'essayer de bien vous rendre l'atmosphère de ce texte. Alors désolé ,mais je devoir vous faire travailler, mais le mieux est que vous vous imaginiez regardant un tableau de Paul Signac ou de Georges Seurat, un air de Coltrane ou de Djongo Reinhardt flottant dans l'air.
Au délà de tous les résumé ou analyse c'est de loin la meilleur méthode pour vous rendre au mieux ce livre...

Toni Morrison abolit les codes et m'a entrainé pauvre lectrice dans son processus de démolition. J'ai apprécié cette écriture bouillonnante, foisonnante, rapide. J'aime sa façon particulières qu'elle a de nous brosser les portraits de ces personnages en les replongeant dans leur passé et leurs souvenirs. Le point de départ de l'histoire n'est finalement qu'un simple prétexte à mener une introspection au plus profond de l'âme de ses personnages, une analyse des répercutions entre les actes passés et les présents.
Et même si parfois, tout comme dans Love d'ailleurs, je ne savais plus trop qui parler finalement cela ne me gênais même plus, l'histoire se déroulait sans avoir besoin de plus de précision.
Toni Morrison joue sans aucun complexe avec la langue, elle varie les rythmes, les styles, les narrateurs. Elle a crée une sorte d'objet littéraire autonome, vous allez me croire folle si je vous le dis mais tant pis, j' ai eu comme l'impression que ce n'est pas moi aimé ce livre mais lui qui a bien voulu ce laisser aimer de moi. Complexe Non ...! ? Ce livre a du déteindre sur moi !


3,75/5



avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Lun 23 Fév 2009 - 17:43

Et voici un tableau de Paul Signac : Le port de Saint-Tropez





ainsi que l'un des plus célèbres de Georges Seurat : Le Cirque




Pour les air de jazz je ne peux hélas que vous faire des liens :
Coltrane
Reinhardt Django
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 27 Sep 2009 - 14:15



Semble-t-il que le dernier livre de Toni Morrison est vraiment très très bien, en tout cas les critiques aux Etats-Unis sont très très positives. J'étais déçue de ne pas l'avoir trouvé au Québec dans ma tournée des bouquineries.

Lacazavent ta critique de Jazz est tout à fait extraordinaire, ça fait longtemps que je voulais te le dire.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 27 Sep 2009 - 17:15

Merci Mousseline,
d'ailleurs ton message me rappelle que je vous dois la critique de "Un don", j'avais adoré, autant que "Beloved" que j'ai lu juste après. Toi qui aime Toni Morrison, je ne peux que te le conseiller, je ne pense pas que les fans puissent être déçu avec ce nouveau titre.
Bon courage pour tes recherches...
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Isaby le Ven 11 Juin 2010 - 1:05

Mousseline a écrit:

Semble-t-il que le dernier livre de Toni Morrison est vraiment très très bien, en tout cas les critiques aux Etats-Unis sont très très positives. J'étais déçue de ne pas l'avoir trouvé au Québec dans ma tournée des bouquinerie.
Il est maintenant disponible. C'est un coup de coeur renaud bray.

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 42
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un don

Message  nauticus45 le Jeu 31 Mar 2011 - 12:27





  • Broché: 192 pages
  • Editeur : 10 (15 avril 2010)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264048948
  • ISBN-13: 978-2264048943

Présentation de l'éditeur



Dans l'Amérique du XVIIe siècle, celle des vastes étendues et des territoires vierges, Blancs, Noirs, Indiens subissent encore la même oppression. Jacob, un négociant anglo-néerlandais vit avec sa femme Rebekka en Virginie. Lorsqu'il se rend chez un planteur de tabac qui lui doit une forte somme, ce dernier ne pouvant le payer, lui propose une esclave. En dépit du mépris qu'il a pour ce système, Jacob accepte de prendre avec lui Florens, une enfant noire de huit ans. Elle formera avec Lina, seule survivante de sa tribu indienne et Sorrow, une adolescente blanche, un surprenant trio de domestiques. Roman polyphonique, Un don traverse l'Amérique des origines, transcende les genres, bouleverse.



Commentaire:

C'est le deuxième roman de Toni Morrison que je lis (le premier était "Beloved") et le deuxième coup de coeur pour cet auteur! D'abord pour le style, très poétique même dans les descriptions les plus noires, et ensuite pour le fond qui est très intense et poignant. Ces trois domestiques à la fois femmes et enfants et leur Mistress sont très touchantes, elles sont fortes tout en se sachant très vulnérables face aux hommes et se battent au quotidien pour garder leur dignité de femme et leur coeur de femme et de mère, quitte à faire appel à la superstition ou à la religion quand elles ont besoin de se sentir guidées. Elles résistent ensemble à leur condition et à leur passé, mais si l'union fait la force chacune garde ses cicatrices et réagit en fonction de son expérience et de la nécessité de se préserver...

Extrait:


"Recevoir le pouvoir de dominer autrui est chose difficile; s'emparer de force de ce pouvoir est chose erronée; donner ce pouvoir sur soi-même à autrui est chose mauvaise."

C'est le conseil d'une mère à sa fille, un conseil à méditer...

5/5


avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1515
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  catherine le Sam 12 Nov 2011 - 2:39

Beloved (v.o.)

Le résumé ayant été fait maintes fois, je vais passer tout de suite à ma critique.

J'ai été d'abord un peu déroutée par la façon dont le roman est monté, pensant que puisque je lisait en version originale, j'en manquais des bouts... je me suis par la suite rendue compte que c'était à cause de la façon dont le roman était structuré. En effet, la vie des personnage ayant été tellement dures, les pires épreuves nous sont révélées petit à petit, comme si les personnages nous les révélaient lorsque nous pénétrons suffisamment dans leur intimité. L'horreur de perdre des proches qui sont vendus ailleurs, jusqu'où certains peuvent aller pour faire éviter à d'autres de vivre ce qu'eux-mêmes ont vécu. Certains actes, lorsqu'on ne connaît pas les personnages, peuvent sembler froids, durs, inconcevables... mais le blanc et le noir peut devenir gris.

Le livre nous présente la réalité de ces gens, qui doivent vivre avec ce qu'ils ont vécu. Accepter ce qu'il leur a été fait, accepter ce qu'ils ont faits eux-même... la réalité se mêle avec la fiction, de vieux fantômes surgissent parfois.

Un livre incroyablement poignant, qui ne laissera personne indifférent, et qui permet d'entrevoir un peu l'impact qu'a pu avoir l'esclavage sur un peuple.

4.5/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Isaby le Ven 18 Nov 2011 - 22:27

Belle critique Catherine. Je le lirai un jour, ce n'était juste pas le bon moment pour moi.

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 42
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 11 Jan 2012 - 11:22

Toni Morrison- Beloved

Dans ce roman, Toni Morrison nous raconte par d'incessants retours en arrière la vie de Sethe, esclave noire qui a réussi à s'échapper et à sauver ses enfants.
Elle vit avec l'unique fille qui lui reste Denver lorsqu'arrive Paul D , un esclave qu'elle a connu autrefois . Puis telle une incarnation du passé , une jeune femme Beloved surgit de nulle part.
De par la construction du livre nous faisons connaissance petit à petit avec elle et les personnages importants de sa vie: ses enfants bien sûr, son mari, sa belle-mère. Sethe semble mener maintenant une vie "normale" malgré la présence permanente et obsédante du souvenir d'un drame qui s'est passé des années plus tôt mais qui a détruit sa vie et celle de sa famille.
Le talent de l'auteur réside dans son style bien sûr mais aussi dans le fait de ne pas nous asséner toute l'horreur de l'esclavage d'un seul coup. Elle instille petit à petit des détails qui au fur et à mesure de la progression du roman sont enrichis. Les pièces du puzzle se mettent en place pour aboutir à une histoire poignante racontée par une écriture très forte.
Ce roman est le premier de Toni Morrison que je lis et j'ai été littéralement envoûtée!
Ma note 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4436
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  anna44 le Mer 11 Jan 2012 - 12:54

Merci pour ta critique dodie Smile Je le note Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Mar 16 Oct 2012 - 21:57

Home de Toni Morrison
Christian Bourgeois éditeur / 151 pages




L’histoire se déroule dans l’Amérique des années 1950, encore frappée par la ségrégation. (...)
La guerre de Corée vient à peine de se terminer, et le jeune soldat Frank Money rentre aux Etats-Unis, traumatisé, en proie à une rage terrible qui s’exprime aussi bien physiquement que par des crises d’angoisse. Il est incapable de maintenir une quelconque relation avec sa fiancée rencontrée à son retour du front et un appel au secours de sa jeune sœur va le lancer sur les routes américaines pour une traversée transatlantique de Seattle à Atlanta, dans sa Géorgie natale. (...)




Il y a des livres qu' on aurait envie de résumer en un mot : superbe, sublime, foncer...etc
Avec Home on a simplement envie de le relire et de le mettre dans les mains d' un autre lecteur passionnée pour qu' il le découvre à son tour.
Tout y est dans ce court roman, la brièveté et la concision, une histoire passionnante qui se construit par petites touches, des personnages complexes et attachants. L'écriture est superbe, on sent que chacun des mots, chacune des phrases, chaque paragraphes ont été choisi, pesé, mesuré. À notre plus grand bonheur.
Je l'ai lu et relu, j'ai voulu noter une puis deux, puis trois, quatre, cinq phrases pour finalement me dire que je devrais le garder sous la main.
Un grand bravo à Christine Laférrière pour son travail de traduction.



5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Mar 16 Oct 2012 - 22:02

Bon... une autre tentation. Merci Lacazavent.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Mar 16 Oct 2012 - 22:04

Very Happy Il est tout petit et en plus il vaut vraiment le coup d' être lu !!!

Parfait pour venir grossir une petite pal de très bon livre Wink

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Elfe le Mer 17 Oct 2012 - 7:36

Je l'ai commandé pour la bibliothèque où je travaille!!
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1761
Age : 36
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  catimini le Mer 17 Oct 2012 - 15:09

Merci Lacazavent. J'avais déjà envie de le lire et cette fois c'est sûr je le met dans ma LAL.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 42
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mer 17 Oct 2012 - 16:55

Je prends note de ce livre qui me tente beaucoup, merci Lacazavent flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4120
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Ven 23 Nov 2012 - 10:35

"La chanson de Salomon" Le Livre de Poche 1987 409 pages

L'histoire commence en 1931 en Caroline du Nord au moment de la naissance de Macon Mort Junior, surnommé "Laitier" (parce que sa mère lui donnait le sein alors qu'il avait passé l'âge de téter depuis longtemps!). Macon Mort son père gagne beaucoup d'argent avec les maisons qu'il loue, collectant sans état d'âme les loyers, menaçant d'expulsion sans aucun scrupule même les gens les plus nécessiteux, noirs comme lui de surcroit. Père et fils s'opposent. Malgré l'interdiction du père, le fils est allé rendre visite à sa tante, Pilate. Pilate lui raconte l'histoire de sa famille, qui ne concorde pas totalement avec la version qu'il tient de son père. Il décide de partir en quète de ses racines familiales dans ce Sud anciennement cotonnier et esclavagiste. De ses rencontres avec les gens qui ont connu ses ancêtres, le Laitier parviendra à retricoter l'histoire de ses parents et grands-parents; avec difficulté néanmoins, comme un puzzle dont ont n'arrive pas à assembler les pièces entre elles.

C'est en entendant un jour une comptine scandée par des enfants qui jouent, que tout s'éclaire et que lui apparaît la clé de ses interrogations.

Même si l'histoire est principalement centrée sur le Laitier et sa quête identitaire, elle fait intervenir un grand nombre de personnages: sa mère, Ruth, battue et insultée par son mari; ses deux soeurs Magdalène dite Léna et Première Corinthiens; sa tante Pilate, mère de Reba, grand-mère d'Agar; son ami Guitare et une foule d'autres qui étoffent le roman et lui apportent richesse et ampleur.

Cet écheveau familial est parfois assez emberlificoté au point d'en perdre le fil par moment; par endroits il m'a fallu revenir en arrière pour retrouver une information zappée ou pour clarifier une explication. Mais dans l'ensemble, ça se lit très bien. C'est un livre parfois émouvant, parfois cruel, qui brasse trois générations de Noirs, de la fin de la Guerre de Sécession aux années 60.

Note: 4/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2693
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  lalyre le Ven 23 Nov 2012 - 12:48

Je viens de passer en revue toutes critiques sur les écrits de Toni Morisson et vraiment j'ai très envie d'en lire donc encore une fois je note flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4120
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toni MORRISON (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum