Denis MONETTE (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Denis MONETTE (Canada/Québec)

Message  gallo le Lun 22 Déc 2008 - 17:57

De: Michelle

Denis Monette - Marie Mousseau 1937-1957
(Les Editions logiques, 1997, 541 pages)

L'idée de départ était super intéressante! Un homme âgé, un écrivain qui a perdu le goût d'écrire est intrigué par la tombe voisine de celle de sa femme, la tombe d'une fille morte à 20 ans. Il rencontre sa soeur, maintenant âgée, qui les élevées, elle et une autre soeur. L'histoire le passionne et réveille en lui le goût de réécrire. Au fil des rencontres, il découvre son histoire.

Ben j'ai pas aimé. Ni les personnages, sauf cet autre soeur mal aimée (pas celle de la tombe) qui a mal tourné, qui visiblement a souffert mais que la dame âgée qui les a élevées détestait et rabaissait au lieu de l'aider. Alors que celle qui est morte à 20 ans était trop parfaite. Enfin cette dame âgée, si amère, si vulgaire si malsaine dans sa jalousie, ha... aucune sympathie pour elle. Enfin c'était si négatif comme atmosphère. J'ai quand même commencé "l'Ermite" et quand j'ai vu que c'était semblable, j'ai abandonné! Pourtant là aussi l'idée de départ était très bonne.

Par contre, Denis Monette écrit très bien, pas de doute là-dessus!

Note : 2.5/5
(Michelle)


De: Mamanlouve

Denis Monette - Marie Mousseau 1937-1957

C'est fou mais je déteste le personnage principal. Pas celle que l'on veut montrer comme personnage principal mais celle qui est le plus présente. Tout au long de ma lecture, je l'ai trouvée prétentieuse, égoïste, possessive et dictatrice. Enfin! Je l'ai enfin terminé. C'est la première fois que je lis cet auteur. J'avais fait ce choix pour savoir si j'achetais ou non "L'Ermite" et "Pauline..." Mais je crois bien que non. Bien que cela me semblait bon, celui-ci m'a déçue. Je vais peut-être essayer de l'obtenir à la bibliothèque à la place.

Note : 3/5
(Mamanlouve)


De: Poutchi

Denis Monette - Marie Mousseau 1937-1957

Je me suis laissée transporter. Je voulais qu'elle raconte cette chère Laurence. Je ne voulais pas qu'ils arrêtent pour un repas ou autre. J'étais en haleine. Ouf!!!

Quel destin tragique pour cette petite Marie!!! Cette garce de Colette, mais on peut comprendre... le manque d'attention qu'elle n'a pas eu!!! Le beau Rémi, pauvre lui, un gars se tanne.

Très emballée par ce livre!!!

Note : 4/5
(Poutchi)


De: Pirouette

Denis Monette - Marie Mousseau 1937-1957

Merci M. Monette, ce livre je l'ai dévoré.

J'ai aimé et détesté Laurence mais je vivais avec elle. J'ai aimé Rémi je le plaignais, je le consolais, je vivais avec vous, avec eux, j'ai pleuré la mort de Marie, je vous en ai voulu de ne pas nous avoir montré la photo de Marie en mariée même si je l'ai imaginée.

J'ai terminé ce livre hier soir vers 22h et j'aurais voulu en parler avec Laurence avec vous avec Rémi avec Denis. Je l'ai prêté à une amie pour en discuter après, je suis en manque de ce livre que je vais sûrement relire.

Merci M. Monette, c'est la première fois qu'un livre me fait cet effet.

Note : 5/5
(Pirouette, Montréal)


De: Jeanne
Très bon. J'ai passé de très belles heures à lire ce roman, "Marie Mousseau". J'ai lu tous les romans de Denis Monette. Très bon écrivain.

Note : 5/5
(Jeanne, 74 ans, Canada)


De: Chatminou

Denis Monette - Adèle et Amélie
(Les Editions logiques, 1997, 587 pages)

C'était mon premier Monette et j'étais toute excitée.

Adèle, 85 ans et Amélie, 84 ans; partagent la même chambre à la Résidence des Lilas. Soeurs de sang, soeurs d'infortune, soudées l'une à l'autre par la vie, par le temps, par la solitude. Petites filles du début du siècle, vieilles petites filles unies par la sénilité de l'âge. Elles finiront leurs jours comme elles ont vécu leur vie, soudées l'une à l'autre par l'amour/haine qui a transformé leur quotidien en enfer: je t'aime, je te hais, tu me tues.

À prime abord, j'ai adoré le contexte. Il y avait là un petit parfum de "Rue Deschambault" de Gabrielle Roy. En 1901, un jeune Québécois en chômage, s'installe en Ontario. Il y rencontre la femme de sa vie, qui lui donne deux fillettes et revient au Québec, à Montréal. Pauvreté, misère, dignité des fiers Canayens-Français qui essaient de se tailler une place au soleil.

À travers les deux soeurs, Monette nous fait traverser le siècle et son évolution. C'est très intéressant de voir les changements de mentalité qui se regroupent au gré de l'évolution économique. Mais... hélas! il y a toujours un mais; la relation empoisonnée des deux soeurs, finit par nous empoisonner également. Adèle est une plaie qui n'engendre pas la moindre sympathie - pas pour moi - le genre qui te rend tellement violente que tu la frapperais avec un divin plaisir. Et elle n'en finit plus de s'accrocher à la vie, à sa méchanceté, à sa pauvre soeur. Amélie est une innocente qui se laisse piétiner. Malheureuse, elle se laisse entortiller par l'autre, avec quelques petits cris, minuscules soubresauts qui ne lui permettent pas de rompre les liens. Adèle se prend pour le nombril du monde et Amélie aime la vie, mais s'empêche d'en jouir pour sa soeur.

Oui, dans le contexte social, ça se tient. J'y ai retrouvé des images mentales qui accompagnaient les récits de l'arrivée de ma mère à Montréal. Mais c'est long, long et ça se répète tellement. L'information, toujours la même, nous revient à tous les chapitres, comme si l'auteur s'adressait à des demeurés qui n'avaient rien compris. Ça m'agace! Que ses héroïnes soient stupides, passe encore, mais qu'il ait l'impression que ses lecteurs le seront aussi, c'est exaspérant. J'ai horreur des rerere-dit, des avez-vous oublié le comment du pourquoi du vécu des personnages. Aie Charles! C'est un roman, pas un livre de philo ! Bref, un gros bouquin de 447 pages qui, selon moi, aurait pu se réduire à 300 pages.

PS: Je vais quand même lire d'autres Monette, après tout c'était son premier livre.

Note : 3/5
(Chatminou)


De: la-grande

Denis Monette - Adèle et Amélie

C'est un livre que j'ai lu... avec sans plus d'intérêt.

L'histoire n'est pas mauvaise, mais il y a quelque chose qui m'a dérangée chez ces 2 soeurs qui restent vieilles filles toute leur vie... Adèle, si hautaine qui veut tout contrôler et Amélie, plus naïve, qui connaît le bonheur pendant 1 an...

Je pense que c'est la manière dont les soeurs vieillissent qui m'a dérangée, finir ses jours à vivre en ermite parce qu'on s'est coupés du reste du monde et Adèle qui fait tout pour que sa soeur devienne sénile. Finalement, je trouve ça pathétique... Et peu réjouissant...!

Note : 3/5
(Lagrande)


De: Doune

Denis Monette - Les parapluies du diable
(Les Editions logiques, 2000, 325 pages)

Alors voici, j'ai lu mon premier roman de Denis Monette. J'en détenais deux exemplaires dans ma bibliothèque sans pourtant les avoir lus. Je me demandais quel genre de livre cet homme pouvait-il bien écrire, québécois naturellement!

Familier dans ses textes mais vulgaire dans ses dialogues, ce texte nous rejoint par ses mots directs et francs qui nous rappellent assez durement la laideur de notre vocabulaire. Cependant, l'histoire, elle me rappelait un livre que j'ai lu il y a quelques années; "C'est pas ma faute!" Je ne sais pas si vous connaissez mais bref, ayant déjà lu un livre de ce type, je n'étais plus excitée au type québécois.

Je vous explique, il s'agit d'un homme dans la cinquantaine, Michel, qui nous raconte son enfance. Issu d'une famille de 5 enfants, il est le non-désiré. Sa mère, cette chère mère que j'ai détestée totalement mais en même temps aimée par les propos de l'enfant, est une mal-aimée. Parlons-en de ce terme, avoir été à la place de monsieur Monette, j'aurais intitulé ce livre les mal-aimés ou Un peu de tendresse svp. Ces termes reviennent, reviennent et reviennent encore. Peut-être qu'en théorie ce type d'approche aurait dû me montrer l'impact et me chagriner mais au contraire, cela m'a tapée sur les nerfs.

Michel, à l'âge de huit ans, se voit vivre la pire trahison. Ida, sa mère, le couvre des pires mensonges et grâce comme toujours à son jeu de manipulatrice, elle l'envoie dans un orphelinat. Lui, qui a père et mère, se retrouve coincé entre les quatre murs d'un orphelinat où les soeurs jouissant de leur pouvoir, s'en donne à coeur joie avec les enfants. Cette partie du livre m'a touchée, voir même traumatisée en quelque sorte. La réalité des faits mentionnés m'a touchée et c'est ce qui fait que j'ai continué à lire.

Ce livre, je l'ai lu en deux jours. Ce qui m'agaçait sur son type d'écriture? Il forme des phrases à suspension en quelque sorte. Il écrit une phrase, nous laisse entendre quelque chose, termine sa phrase avec trois petits points et vlan! Tout autre chose.

Intéressant, mais pas tout le temps. Alors voilà, je vous le conseille, contrairement à vos critiques, j'en lirai d'autres mais comme vous, je n'irai pas en acheter!

Note : 3.8/5
(Doune, Rouyn-Noranda/Canada)


De: Lindsay

Denis Monette - Les parapluies du diable

C'était le premier livre de M. Monette que j'ai lu, il m'a vraiment touchée, même à n'en pleurer. Au début, l'histoire est un peu flou mais on entre vite, j'ai lu ce livre en une soirée! De plus, j'adore les livres québécois, il est fort agréable de lire des livres dont l'histoire s'est déroulée dans notre province .

Je vous conseille fortement ce livre, il est excellent. Je vais vous raconter un peu l'histoire. Ça raconte le drame d'une famille dont le père est toujours absent, il y a cinq garçons: Jean-Pierre 18 ans, Julien 15 ans, Maurice 9 ans, Michel 8 ans et Cloclo (Claude) moins de 5 ans. Michel alors âgé de 55 ans se retrouve devant la maison de sa jeunesse et il se rappelle plein de souvenirs d'enfance.

Je vous conseille ce livre.

Note : 5/5
(Lindsay, 15 ans, Longueil/Canada)
p.s. A noter que ce livre est une autobiographie.


Dernière édition par Gallo le Mar 10 Fév 2009 - 19:56, édité 1 fois
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Denis MONETTE (Canada/Québec)

Message  gallo le Lun 22 Déc 2008 - 18:02

De: Ody

Denis Monette - Et Mathilde chantait
(Les Editions logiques, 2000, 442 pages)

Y m'énaaaaaarrrrrve ce livre là. Plus moumoune qu'elle, ça se peut pas! Et lui ÉGOISTE, ça s'peut pas. Je ne l'ai pas terminé et je ne sais pas si je vais le finir. En fait, je me demande si c'est pas le livre qui me met tout à l'envers et "down".

J'ai été déçue car j'avais déjà lu d'autres livres de lui que j'avais aimés. J'en ai un autre et pas certaine que je vais le lire.

(Ody)


De: Loukiana

Denis Monette - Et Mathilde chantait

Bof, c'est plein de sentiments collants comme du caramel, c'est onctueux mais tellement prévisible! Et puis, c'est plein de clichés, mais vraiment plein!

L'épouse d'une autre époque, douce, tendre et soumise. La maîtresse du mari qui est dure, égoïste et manipulatrice, vous voyez le genre? :-)

Note : 2/5
(Loukiana)


De: poutchi

Denis Monette - Et Mathilde chantait

Un homme quitte sa femme comme ça au bout de 20 ans pour une autre. Sa femme est défaite mais elle refait sa vie. Au bout d'un an ils se revoient dans des conditions particulières où Mathilde se bat pour sa vie.

C'est très bon.

Note : 4/5
(Poutchi)


De: Jassie

Denis Monette - L'ermite
(Les Editions logiques, 2000, 443 pages)

J'ai adoré ce livre! il est passionnant du début à la fin! Pour moi ça été dur de m'empêcher de le lire d'un coup! L'histoire est vraiment bonne et ça donne le goût de lire la suite "Pauline Pinchaud servante". Je recommande cette lecture à tous, je vous avertis tout de suite que vous allez trouver dur d'arrêter de lire une fois que vous êtes bien embarqués dedans!!!

Note : 4/5
(Jassie, 16 ans, Longueil/Québec)



De: Polluxe

Denis Monette - L'ermite

Ce livre aurait du s'appeller "Comment parler de sexe sans jamais dire les vrais mots", hihi! Moi qui disais qu'il commençait bien, pas trop vulgaire, je retire ce que j'ai dit! Du cul, du cul, du cul, sans arrêt! C'est supposé être l'histoire d'une fille qui sait pas choisir entre trois gars, moi je dis que c'est une modine de folle qui sait pas se brancher! En plus, coeur sensible s'abstenir, elle bouffe sans arrêt des cochonneries, ça lève le coeur! Pis y as-tu quelqu'un pour me dire c'est quoi des cup cake (elle mange ça aussi)?

Bref, à lire si vous avez rien d'autres à faire, ou si vous voulez voir un autre genre de Denis Monette. Moi, je vais essayer "Le purgatoire".

Note : 2/5


De: Poutchi
Spécial comme histoire. Mais j'ai aimé la vie de Pauline, c'est original, crû et c'est une histoire d'amour assez spéciale.
Note : 3.5/5


De: Mamanlouve

Denis Monette - Pauline Pinchaud servante
(Les Editions logiques, 2000, 443 pages)

Les personnages sont vraiment attachants. Mais certains peuvent être aussi chiants qu'attachants, comme le personnage principal: Pauline. Dans le premier tome, Pauline est mineure. Elle est placée par le curé du village chez un ermite. Elle vivra dans ce petit village bien des expériences. Elle qui en a déjà pas mal. Puis arrive la majorité, une grossesse et bien des déboires. Dans le second tome, nous découvrons Pauline à l'âge adulte, toujours dans les mêmes "patterns", déboires et autres. C'est bon... J'ai été surprise et j'ai hâte de lire la suite et fin!

Note : 3.8/5
(Mamanlouve)


De: Darkdesires

Denis Monette - Le rejeton
(Les Editions logiques, 2001, 404 pages)

J'ai trouvé ce livre excellent, comme les deux précédents : "L'Ermite" et "Pauline Painchaud servante". On voit Dédé, le personnage principal, évoluer dans des expériences, pour la plupart sexuelles, vraiment particulières un peu comme son père Ti-Guy. Il vit avec sa grand-mère et, malgré son amour pour elle, il lui mène la vie dure. Il rencontrera des gens qui lui montreront la vie assez crûment.

Note : 5/5
(Dark desires, 21 ans, St-Hubert/Canada)


De: mamanlouve

Denis Monette - Le rejeton

Dernier tome de la série. Autant j'ai aimé les deux premiers tomes et je les recommande à tous, autant j'ai été déçue par le dernier, vite faut que ça finisse.

C'est l'histoire de Dédé, le fils de Pauline qui devient adulte. Ses parents vivent une sexualité assez débridée, il essaiera pas mal tout allant même jusqu'à se prostituer sans se rendre compte de ce qu'il fait.

Note : 3/5
(Mamanlouve)
De : Géro (Message d'origine) Envoyé : 19/08/2006 04:41

Denis Monette
Denis Monette est né à Montréal. Auteur à succès, tous ses romans sont devenus des best-sellers et ont été mis en nomination pour tous les prix du public des divers Salons du Livre à travers le Québec. En plus d'Adèle et Amélie et de sa trilogie composée de L'ermite, Pauline Pinchaud, servante et Le rejeton, il a écrit entre autres Les parapluies du diable (récit de son enfance), Les bouquets de noces, Et Mathilde chantait, Marie Mousseau 1937-1957, Un purgatoire ainsi que La maison des regrets, des oeuvres fort appréciées de son vaste public.


Par un si beau matin
Auteur: Denis Monette
Édition: Les Éditions LOGIQUES
Pages: 414

Résumé

Jeanne et Martial Durelle décident, à la veille de célébrer leur quarantième anniversaire de mariage, de se séparer, de prendre chacun leur vie en main et de poursuivre leur route l'un sans l'autre plutôt que de mourir d'ennui ensemble. Une décision qui fait réagir leurs enfants, Roger, Carole, Sylvain et Julie, chacun d'eux vivant en couple. L'aîné jette carrément le blâme sur sa mère alors que l'autre fils s'efforce d'accepter le fait. L'une des filles n'apprécie guère le geste malgré une certaine gêne à rabrouer ses parents, alors que la plus jeune semble vouloir comprendre sa mère, même si elle éprouve du chagrin pour son père dont elle est la préférée. Surgissent alors les discordes, le drame familial, les rappels à l'ordre, les déchirures, alors que Jeanne tente tout simplement, mission accomplie auprès de ses enfants, de vivre enfin sa vie. Loin de Martial qu'elle prétend avoir si peu aimé...
Et lui, désespéré d'avoir à quitter sa petite maison de la rue Garon, s'en va, indécis, passablement démoli, en dépit d'un semblant de fierté.

Par un si beau matin est le onzième roman de Denis Monette. Plus contemporain que les précédents - les pages s'ouvrent en l'an 2000 -, on n'y décèle pas moins les sentiments dont la plume de l'auteur s'imbibe chaque fois qu'il la trempe pour ses émotions. Cette histoire de famille intense atteindra de plein fouet les parents de l'âge de Jeanne et Martial de même que les lecteurs de l'âge de leurs enfants. Parce que ce scénario où l'agitation est omniprésente pourrait être vôtre aussi bien que celui des personnages de cette belle oeuvre de fiction.

Par un si beau matin, un roman qui va droit au coeur !

Mon appréciation

En lisant le résumé, tout de suite j'ai su que j'aimerais ce roman et je vous avoue que je n'ai pas été déçue. Avant d'avoir terminé le prologue de 20 pages, j'étais conquise, j'aimais et je savourais ce que je lisais.

Jeanne et Martial sont des parents qui osent montrer leurs sentiments et les enfants comme tous les enfants peuvent si bien être ingrats ne se sont pas gênés pour dire leur façon de penser.

En lisant, j'ai eu le coeur gros, j'ai ri mais surtout jamais je ne me suis ennuyée. Je n'ai trouvé aucune longueur et j'en redemandais encore.

J'ai trouvé les personnages tellement attachants. C'est la vraie vie de tous les jours qui pourrait nous arriver à chacun de nous qu'on soit parents ou enfants.

Je vous suggère ce livre et je donne une note de: 5/5

avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Denis MONETTE (Canada/Québec)

Message  Isaby le Mar 30 Mar 2010 - 19:51

Denis Monette - Pauline Pinchaud servante
(Les Editions logiques, 2000, 443 pages)

Dans la même veine que l'Ermite, le premier de la série. Si vous avez aimé le premier, vous aimerai celui-ci. C'est une lecture facile et divertissante. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, mais leurs mésaventures captent notre attention. J'avais pitié de la pauvre Pauline, même si je n'en aurais pas voulu comme copine!

Bonne lecture!

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Denis MONETTE (Canada/Québec)

Message  Suzanne-écrivain le Dim 17 Avr 2011 - 21:13


Le jardin du docteur Des Oeillets
Les Éditions Logiques
2011
474 pages

Résumé

Au début du roman, Narcisse Des Oeillets est étudiant en médecine. Un soir, en visite chez sa copine, il rencontre la soeur de celle-ci, Marguerite Fougère. Passionné par l'horticulture, il voit naître en lui une folle idée ! Marier Marguerite Fougère, pour son nom, et nommer chaque enfant qu'ils auront par des noms de fleurs. Il pourrait ainsi créer son propre «jardin» d'enfants !

Son plan se réalise et la folie s'empare de plus en plus de lui, jusqu'à en venir à créer un plan démoniaque pour contrôler le futur de ses enfants...

Mon avis

J'ai rapidement lu ce roman... Ce qui est un bon signe ! On y suit le docteur Des Oeillets de la vingtaine jusqu'à sa mort... Et il vivra vieux le docteur ! J'ai aimé détester ce personnage. Il est froid, méchant... sans coeur ! Il n'est pas un bon époux, pas un bon père, pas un bon docteur. Son seul talent est l'horticulture. Ces aussi ce talent qui est à la base de toute sa folie !

Un bon conteur ce monsieur Monnette...

Ma note

4,5/5

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 44
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Denis MONETTE (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum