Le roman noir américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le roman noir américain

Message  Calepin le Lun 22 Déc 2008 - 14:48

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 2006-10-21 10:34

Certainement mon genre préféré dans le polar.

Définition très sommaire que j'ai trouvé : On dit entre autres que l'intrigue est souvent au second plan pour offrir plutôt peinture de
la société dans ce qu'elle a de plus noire. Donc un roman davantage sociologique que policier
.

Je trouve que ce n'est pas nécessairement évident parfois de classer des auteurs par genre... j'aurais pourtant juré que Nécropolis de Herbert Lieberman rentrait dans cette catégorie... et bien semble-t-il que non.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roman noir américain

Message  Philcabzi le Ven 21 Aoû 2009 - 11:58

Voici ce qu'en dit Marcel Duhamel, en 1948, alors qu'il était directeur de la collection Série noire de chez Gallimard:

Que le lecteur non prévenu se méfie : les volumes de la "Série noire" ne peuvent pas sans danger être mis entre toutes les mains. L'amateur d'énigmes à la Sherlock Holmes n'y trouvera pas souvent son compte. L'optimiste systématique non plus. L'immoralité admise en général dans ce genre d'ouvrages uniquement pour servir de repoussoir à la moralité conventionnelle, y est chez elle tout autant que les beaux sentiments, voire de l'amoralité tout court. L'esprit en est rarement conformiste. On y voit des policiers plus corrompus que les malfaiteurs qu'ils poursuivent. Le détective sympathique ne résout pas toujours le mystère. Parfois il n'y a pas de mystère. Et quelquefois même, pas de détective du tout. Mais alors ?... Alors il reste de l'action, de l'angoisse, de la violence — sous toutes ses formes et particulièrement les plus honnies — du tabassage et du massacre. Comme dans les bons films, les états d'âmes se traduisent par des gestes, et les lecteurs friands de littérature introspective devront se livrer à la gymnastique inverse. Il y a aussi de l'amour — préférablement bestial — de la passion désordonnée, de la haine sans merci. Bref, notre but est fort simple : vous empêcher de dormir.

Bon, il y a peu de chance que je convainque qui que ce soit de lire des romans noirs avec cette citation là! Embarassed

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roman noir américain

Message  Cyrielle le Ven 21 Aoû 2009 - 12:01

Il sait vendre ses livres Laughing ça donne envie !
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7317
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roman noir américain

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum