Samuel BENCHETRIT (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Samuel BENCHETRIT (France)

Message  Mousseline le Mar 28 Oct - 9:20

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 2005-03-28 04:06

Récit d'un branleur Samuel Benchetrit

Après s'être aperçu à plusieurs reprises de la facilité qu'avaient les gens à lui raconter leurs problèmes et tourments divers,Roman a une idée:ouvrir une société de plaintes.Il écoutera et pour écouter ,il se fera payer.L'entreprise sera financée avec l'argent d'une vieille tante alcoolique.Evidement comme le titre l'indique Roman est un branleur ,mais il est tellement sympa avec son oreille compatissante qui attire les névrosés,les fous et les dépressifs,poursuivi par ces parasites qu'il n'ose pas éconduire,Roman porte un fardeau trop lourd car il ne parvient pas à isoler sa vie de celle des autres, que l'on peut lui pardonner ses petites manies,c'est à dire se masturber en détachant son regard du monde qui l'entoure.J'ai aimé ce livre qui m'a fait sourire par son originalité et sa simplicité.
Lalyre
4/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samuel BENCHETRIT (France)

Message  lalyre le Mer 1 Avr - 16:27

Chien           
Samuel Benchetrit      
  Grasset 4.mars 2015      
 282 pages 
       
Quatrième de couverture
Je ne pouvais pas trop regarder mon fils jouer avec le chien de notre petite voisine parce que ma femme me parlait :
— La peau me brûle, je perds mes cheveux et mes ongles jaunissent. Je suis allée consulter un spécialiste, le docteur Zenger, et figure-toi qu’il a fini par trouver la cause de cette maladie… Tu veux connaître la cause, Jacques ?
— Oui.
— C’est toi… C’est toi, Jacques !
— Moi ?
— Oui. D’ailleurs, tu apprendras que désormais cette maladie porte ton nom, c’est une Blanchoïte aiguë. (Je m’appelle Jacques Blanchot.) Pour le moment, il n’y a rien à faire pour la soigner. Ni traitement. Ni crème. Alors… il faudrait que tu partes.
— Quand ça ?
— Maintenant… »
Bienvenue dans le roman le plus déjanté, drôle, tendre et cruel de notre monde contemporain où « l’homme est un chien pour l’homme ».


Mon avis
Par ce roman, Samuel Benchetrit est arrivé avec bonheur et beaucoup d’humour  à nous faire assister à la transformation de cet homme en Chien, et oui il sera appelé Chien, soumis à son maître comme il le fut à sa femme, car sans aucune ambition, ni volonté il le sera jusqu’à la fin de sa vie de chien. Ah qu’est-ce que je me suis amusée en lisant ce livre, cependant  il faut dire que cet homme, méprisé par sa femme et ignoré de son enfant,  a choisi son destin, devenir Chien, de race inconnue et pas beau du tout. J’ai adoré les instants de dressage ou fou d’affection et de caresses, il obéit….Couché, assis, va chercher la balle !!! Vraiment c’est d’un humour sauf lorsqu’il reçoit des coups, à ces moments je me créais des images, je voyais Chien les oreilles et la queue basses. J’ai aussi  apprécié  ses aventures en compagnie d’autres chiens. Tout de même ce roman amène à réfléchir sur le comportement cruel des hommes incapables d’humanité  envers les animaux .  J’ai adoré cette façon de se mettre dans la peau de Chien. Un très beau roman avec une fin attendrissante et surprenante.  4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4094
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum