Peter MAYLE (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peter MAYLE (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 21 Déc 2008 - 9:27

De: Mousseline

Peter Mayle - Une année en Provence
(Seuil, 1996, 262 pages)

Peter Mayle, un anglais, réalise son vieux rêve: s'installer en Provence. Avec sa femme, ils achètent une fermette (un mas). Il raconte dans ce livre sa première année en Provence.

C'est un récit plein d'humour. Il raconte différentes anectodes, évènements de leur vie au quotidien. Il souligne les caractéristiques de la Provence: le vin, les truffes, la neige qui soulève la panique chez les habitants, ses problèmes pour faire rénover sa maison, la gastronomie provençale, la conduite automobile des provençaux, la bureaucratie française, les amis qui se pointent à tout bout de champs, la chasse, les vacanciers sur la Côte d'Azur, les cafés, la pétanque, les vendanges, les marchés, l'huile d'olive, les courses de chèvres et etc.

Ça m'a pris cinquante pages avant d'embarquer, avant de me laisser séduire par l'humour de Peter Mayle mais par la suite j'ai carrément rigolé jusqu'à la fin du livre. J'ai été charmée lorsqu'il raconte ses relations avec les Provençaux, les traits de caractère des paysans, des ouvriers en bâtiments, les particularités de la Provence: les truffes, le pain, le pastis, le vin; vraiment cute. Ça donne envie de déménager. Mais j'ai trouvé qu'il énumère trop souvent les menus des restaurants où ils ont mangés. Ça devient monotone à la longue et je perdais le rythme de l'histoire malheureusement. Bon je sais que la bouffe c'est une préoccupation majeure en Provence sauf que trop c'est trop.

Un petit livre plein de charme. C'est à lire pour connaître la Provence et pour se faire tout simplement plaisir, quelques heures de rigolade.

Note: 3.75/5
(Mousseline)


De : plouch1242 (Message d'origine) Envoyé : 21/07/2004 19:39

Mousseline,
C'est toi qui avait mis 3.75 / 5 à ce gigantesque navet ? Tu es vraiment indulgente !

C'est un ramassis de lieux communs et de clichés éculés sur la Provence. A lire "d'un derrière distrait" ( je ne sais plus qui a dit cela ).

Plouch.


De: Polo

Peter Mayle - Une année en Provence

Ce n'est pas un livre que j'ai apprécié lire. En fait, j'ai laissé tomber à mai. Je pensais à ma liste d'épicerie ou aux travaux à faire dans la maison en lisant alors c'est pas bon signe.

Le 2/5 c'est pour avoir visité un peu la Provence et pour le reste disons que je me fous totalement de la petite vie pénarde de l'auteur. Çà m'emmerdait tous ces petits problèmes de la vie de tous les jours. J'ai bien assez des miens pour ne pas lire ceux des autres.

Je suis peut-être trop sévère, j'ai pas eu une bonne semaine, le livre en a souffert. Smile

Note: 2/5
(Pico)


De: Boogok

Peter Mayle - Une année en Provence

C'est mignon mais aussi redondant. Ça tient plus de la chronique que du roman. En fait, à partir du mois d'avril, j'avais besoin de me donner des élans. Parfois, une anecdote me ravissait et j'étais bonne pour un autre p'tit bout. Honnêtement, je suis loin d'y voir un chef-d'oeuvre de littérature; un p'tit amuse-gueule peut-être mais pas plus.

Ceci étant dit, c'était quand même bien écrit et ce qui est dit des Français, je l'ai vérifié moi-même. Alors oui, parfois j'ai ri franchement.

Note: 3/5
(Boogok)


De: Lucifer
Moi j'ai eu de la difficulté à le lire, j'aurais aimé le faire enregistrer: "Racontez-moi vos vacances mais ne me les écrivez pas." Je n'ai pas haïs par exemple, mais bon... Oui ça donne le goût de découvrir la Provence... mais...
Note: 3/5


De: Lagrande

Peter Mayle - Une année en Provence

Pour moi c'est une relecture, mais je l'avais lu il y a plusieurs années. J'ai été tout aussi enchantée!

Je pense que j'ai encore mieux apprécié la deuxième lecture puisque je suis allée en Provence depuis. J'y ai retrouvé les odeurs, les petits villages (c'est vrai que c'est désert le dimanche matin), aller chercher son pain à la boulangerie, son vin chez le producteur, son fromage chez l'artisan, et le climat, la fraîcheur des soirées en campagne et la chaleur incroyable de Marseille!

Et la bouffe, on mange tout le temps en Provence!

Note: 4/5
(Lagrande)


De: Loukiana
Rigolo comme livre. Je trouve que c'est plus une chronique qu'un roman mais bon...
Un livre parfait pour la plage. On lit un chapitre, une p'tite saucette, un autre chapitre, une partie de volley-ball. C'est léger, plein d'humour et ça m'a fait découvrir la Provence. On y parle beaucoup de bouffe et de vin. J'avais toujours envie d'un bon verre de vin rouge en lisant ce livre.
Note: 4/5


De: Polluxe

Peter Mayle - Une année en Provence

Dieu que j'ai eu faim en lisant ce livre! Miam miam que cela avait l'air bon. En tout cas, ce livre a inscrit la Provence dans la liste des voyages à faire, définitivement!

Moi j'ai également beaucoup aimé l'humour de ce livre, qui est plus une chronique du quotidien qu'un roman comme tel. Par contre je ne pourrais pas supporter la lenteur des travaux comme ça se passe là-bas, vraiment pas!!! Je sacrais après le gars de se faire traiter de la sorte, j'aurais crié un peu moi pour me sortir de ce fatras plus vite que ça, hihihi! Faut croire que je n'aurais pas le caractère pour vivre là. Smile

En même temps, ce fameux mistral, je me demandais comment il se comparait à nos hivers de -50 degrés. Et j'avoue que je les trouvais bien femmelettes! Smile)

Il y a une suite, intitulée Provence toujours, que je vais me procurer à la bibliothèque.

Note: 4/5
(Polluxe)


De: Elorac
Un livre sans prétention, qu'on lit sans façon en appréciant le temps qui se déroule, au rythme des saisons lentes mais régulières. On a l'impression de sentir et de goûter les plats qui sont décrits, de voir le paysage devant nos yeux.
Un voyage en lecture que j'ai bien apprécié.
Note: 4/5


De: Caro et cie

Peter Mayle - Une année en Provence

Ce n'est vraiment pas le genre de livre que j'ai l'habitude de lire, cependant, je dois avouer que je me suis laissée totalement séduire. Il m'a complètement embarqué grâce à ses admirables descriptions pleines d'humour et de soleil. Les mots coulaient sans jamais me lasser. Cet homme a vraiment du talent pour donner de l'allure au quotidien, au repas et à des évènements anodins.

Un homme et sa femme s'installent en Provence. Un rêve qu'ils chérissent depuis un bout de temps. Alors arrivent les intrigues: Que mangeront-ils pour soûper? Où iront-t-ils chercher le vin et l'huile d'olive? Les ouvriers viendront-ils travailler aujourd'hui? Quand le printemps arrivera-t-il? Le téléphone sonne, serait-ce des invités qui s'annoncent? Le dénouement: Enfin, la maison est rénovée, le chauffage fonctionne et tout ce beau monde se réunissent autour d'un festin et de plusieurs bonnes bouteilles de vin!

J'envie les gens de Provence tel que décrit par Mayle. Ils prennent le temps de vivre et de manger. Ils ne vivent pas à 100 à l'heure. Je crois qu'un jour j'irai y faire un tour.

Note: 5/5
(Caro et cie...)


De: Mamanlouve
J'ai vraiment aimé.

C'est doux, calme, plaisant à lire. On se laisse emporter, on entend dans notre tête les gens du pays parler avec l'accent, on se surprend d'avoir envie de manger certains mets (et non repas lol) avec eux, à vouloir aller voir ce petit bout de pays.

Vraiment j'ai bien aimé. Je vais lire d'autres bouquins de cet auteur.

Note: 4/5
(Mamanlouve)


De: Kira
Très bien écrit. Je suis ravie d'avoir découvert Mr Peter Mayle! Étant une Américaine en France je trouve qu'il cerne vraiment bien les français ainsi que les étrangers... j'ai ri. J'avais faim et soif et l'impression d'être présente.
Note : 5/5


De : mamanlouve Envoyé : 2002-10-01 20:30

Hotel Pastis de Peter Mayle

….2.5/5. J’ai vraiment ete deçu de ce livre. Un peu trop « romancer » a mon gout. J’adore le Peter Mayle, tranquille, passionner, passionnant. Je n’ai pas aimer la partie ou il a voulu faire dans le policier dans ce roman là


De: Annabelle

Peter Mayle - Hôtel Pastis
(Seuil/Points, 1998)
J'ai beaucoup aimé Mayle. Je vais en relire d'autres de lui. C'est rafraîchissant et plein de senteurs et de saveurs de Provence.

J'adore!

Note: 4/5
(Annabelle)


De : RoseChinchilla Envoyé : 06/12/2004 20:57

Peter MAYLE - Le bonheur en Provence

Edition Seuil, collection Point
Titre orginal : Encore Provence

L'histoire : il n'y a pas d'histoire à proprement parler. Après quelques temps aux Etats-Unis, Peter Mayle et son épouse reviennent habiter dans le Luberon, ce qui donne l'occasion à l'auteur de disserter encore et toujours sur ce pays qu'il décrit comme "son unique raison d'écrire".

Mon avis : On retrouve l'humour anglais de Peter Mayle, ce goût des petits bonheurs et ces descriptions culinaires à faire hurler une diététicienne. Mais le tout a un petit air de répétition, de redite, et surtout de clichés. De plus, je suis toujours suspicieuse des refrains sur l'air du "bon vieux temps".
Enfin, la construction est assez brouillonne. J'avais aimé "Une année en Provence", et ses faux airs de journal de bord. Ici, on a une collection d'essai dont très peu ont un début, un milieu et une fin cohérents.

Note : 2.5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Hotel Pastis

Message  petitemartine le Lun 11 Juil 2011 - 8:55

Hotel Pastis de Peter MAYLE

Quatrième de couverture



Tout juste divorcé d'une épouse mondaine, lassé du monde agité des
affaires de Londres, Simon Shaw tombe amoureux de la Provence tranquille
et ensoleillée. C'est une nouvelle vie qui s'offre à lui avec Nicole,
jeune Française qui le décide à ouvrir un hôtel dans un charmant
village de Lubéron. Mais entre le chant des cigales et les petits verres
de pastis, de curieux évènements se trament. Quels projets fomentent
donc Jojo et sa bande de cyclistes dans le café d'à côté? Peter Mayle
nous entraîne ici dans les aventures de la Provence pittoresque et
joyeuse qu'évoquaient déjà ses précédents romans, et qui ont séduit des
lecteurs du monde entier.



Mon avis :
Pauvre Simon Shaw ! Riche publicitaire londonien,divorcé, il en a marre de la grisaille londonnienne ! C'est donc normal qu'il parte en vacances sur un coup de tête dans le Lubéron, que sa Porche Cabriolet tombe en panne dans un minuscule village, qu'il y rencontre une charmante française Nicole- elle aussi divorcée..- qu'ils décident ensemble de rénover un vieux mas provençal et d'en faire un superbe hôtel avec vue panoramique de la piscine sur la Provence ensoleillée. Bien sûr, son fidèle majordome Ernest le suivra dans cette aventure qui sent bon la provence, la lavande et l'huile d'olive !
C'est plein de clichés mais c'est charmant ! Une agréable lecture de vacances où Peter Mayle mêle une légère intrigue policière assez cocasse à la rénovation de cet hôtel où j'irais bien goûter à la cuisine de madame Pons !
Les personnages sont attachants, les lieux décrits dignes du dernier numéro d'"art et décoration" , les plats préparés mettent l'eau à la bouche... Bref, je me suis laissée piégée par cette lecture toute simple mais pleine de charme en ce début de juillet !
Un livre à emporter dans ses valises

Ma note : 3,5/5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2380
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter MAYLE (Royaume-Uni)

Message  Casta le Lun 5 Déc 2011 - 19:32

De Peter Mayle : La Femme aux melons - 1997 - (332 pages)

Quatrième de couverture : Sur le dessus de la cheminée, dominant l'âtre, la Femme aux melons de Cézanne et sa soeur jumelle les contemplaient, placides, belles, apparemment identiques. Cyrus s'approcha en secouant la tête :

- "Vraiment, Nico, je vous félicite. C'est tout à fait extraordinaire. Dites-moi un secret : combien ça vous prend de temps de..."

- Cyrus !

Ayant entendu le bruit d'un moteur, André avait jeté un coup d'oeil par la fenêtre..."

Entre la Provence et les grandes capitales du monde de l'art, galopent faussaires, marchands, grands collectionneurs, et quelques beautiful people. Une enquête menée à bride abattue par Peter Mayle qui, avec son irrésistible drôlerie, nous fait découvrir un milieu cosmopolite et mystérieux.

Mon avis :

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, mais finalement je suis allé au bout de cette lecture. Le style est assez agréable, l'auteur fait parfois preuve d'un humour plaisant, mais ce sont là toutes les qualités de ce roman. L'intrigue, très classique et un rien naïve, est cousue de fil blanc. Les personnages sont sans surprises et souvent dépeints de manière caricaturale. J'ai trouvé également un certain nombre d'invraisemblances. Bref, on ne palpite pas, on ne s'interroge pas, on ne fait que parcourir les lignes, parfois avec plaisir mais sans plus. Un dernier point important, pour moi, mais je ne sais pas s'il faut en accuser le traducteur ou, avec lui, l'auteur lui-même (Seule la lecture en V.O., à laquelle je ne comprendrais pas grand chose pourrait trancher) : ce roman est émaillé d'un certain nombre de termes ou expressions d'un autre âge, qui détonnent singulièrement. Ecrit à la fin des années 90 et se déroulant à la même période, il ne devrait y être question de : chandail, pantalon de flanelle, poste à transistor et autre sergent de ville. Je me serais cru parfois dans un "Alice" de la bibliothèque verte, que je lisais quand j'avais quinze ans (c'est dire s'il y a longtemps...).

Ma note : 2.5 / 5
avatar
Casta

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 10/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter MAYLE (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum