Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Dim 21 Déc 2008 - 2:39

De : cuné (Message d'origine) Envoyé : 2005-05-08 12:06
Une vie inachevée
Albin Michel 316 p.
Traduit de l'américain par Nicole Hibert

L'ouest américain, des personnages taciturnes, peu loquaces, des grandes plaines, le soleil, une petite ville, beaucoup de non-dits qui pourtant exrpriment plein de choses.... Voilà le décor de ce très beau roman.

Griff est une petite fille d'environ 9 ans, et sa mère Jean ne cesse de se tromper dans le choix de ses compagnons; le dernier en date, Roy, la bat, alors quand elles se sauvent toutes les 2 pour trouver refuge dans la ferme de l'ex beau-père de Jean, Griff est circonspecte, mais heureuse. Ce dernier, Einar, ne les accueillera pas du tout de bon coeur, mais dans les petites communautés, tout le monde s'entraide, c'est comme ça. Le quotidien, petit à petit, nous ouvrira les portes de la compréhension des moteurs de chacun.

Je ne cessais de penser à Clint Eastwood pour le personnage d'Einar, mâtiné de Robert Redford pour toute l'ambiance de L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. Ce n'est pas tant que l'écriture de Mark Spragg soit stylisée, ou même jolie, mais son économie de mots sert complètement l'histoire, chaque mot est juste, et efficace.

Un chouette roman tout en retenue, une histoire d'enfance, qui apprivoise les démons des grands, je vous le conseille !

5/5
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Mar 15 Nov 2011 - 3:57


Une histoire de famille
Lieu : Un ranch dans le Wyoming

La première phrase : "Les bûches d'aubier craquent et se rompent dans le petit ventre du poêle, la chaleur enfle entre les planches en pin, des murs et du toit, usées par les intempéries, toute la cabane semble gémir."

Jean n'est pas douée pour tomber sur le bon gars. Après s'être fait tabasser encore une fois par Roy, elle décide enfin de le laisser, elle ramasse ses affaires et sa fille Griff Gilkynson et fait route vers l'Ouest. Elles se retrouvent chez le grand-père de Griff dans son ranch au Wyoming, le vieil Einard, mais Jean est loin d'être la bienvenue car Einard la rend responsable de la mort de son fils.

Peu à peu Einard se laisse séduire par la petite Griff - comment pourrait-il en être autrement cette enfant est tellement adorable. Et la petite Griff a enfin trouvé un vrai foyer.

J'ai lu ce roman d'un bout à l'autre entre 22 heures et 2h30 du matin... impossible de le lâcher. C'était comme de regarder un film tellement c'est rapide et tout ou presque est en dialogues.

Mais après avoir tourné la dernière page il m'en reste rien (sinon que l'envie d'un autre roadtrip dans le Wyoming). Je sais que ce sera vite oublié.

C'est une belle histoire divertissante mais aussi conventionnelle. Les personnages et certains événements manquent de crédibilité quoique on ne s'y arrête pas vraiment avant d'arriver à la fin.

Et quand je ne retiens aucun extrait dans un roman c'est qu'il manque quelque chose mais tout de même Mark Spragg fait bien ressentir ce que peut être la vie dans le Wyoming.

C'est le roman parfait pour un voyage en avion (peut-être un voyage qui vous amènera dans l'Ouest Razz ). Mais si vous voulez qu'il vous reste quelque chose de l'Ouest lisez plutôt Jim Harrison, Rick Bass, Dan O'Brien, Edward Abbey et bien d'autres...

Note : 3,5/5

p.s. A noter que ce livre a reçu de très bonnes critiques aux USA, j'ai peut-être passé à côté. Je vais sans doûte redonner une chance à l'auteur. Voir entre autres :
http://www.bookbrowse.com/reviews/index.cfm/book_number/1467/an-unfinished-life

Le film qui en a été tiré m'inspire beaucoup ne serait-ce que pour les superbes paysages de Wyoming.... Quelqu'un l'a vu ?


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  petitepom le Ven 23 Nov 2012 - 15:53

une vie inachevée

Ce roman est une belle tranche de vie dans un décor western moderne.

Jean et sa fille décident de se réfugier chez le grand père de la petite, qui ne connait pas son excistence, ces 3 là vont apprendre à s'apprivoiser ; le grand père est un peu rustre mais pas méchant, sa petite fille va lui redonner le sourire ; et puis il y a Mitch qui apporte un touche de douceur.

Les personnages sont forts, authentiques, on se plait en leur compagnie, malgré leurs souffrances ils sont dignes, honnêtes et surtout très solidaires ; dans ce petit village, on se sert les coudes ; tout cela en fait une lecture très agréable.

L'histoire n'a pas de grand boulversement, on s'attend à ce qu'il va se passer, mais cela n'enlève rien au charme de cette lecture, c'est l'ambiance qui en fait sa force
avatar
petitepom

Nombre de messages : 248
Age : 52
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 14 Mar 2013 - 21:40

Une vie inachevée de Mark Spragg
Gallmeister, Totem / 304 pages



Dans un ranch délabré d'Ishawooa, Wyoming, le vieil Einar vit reclus dans une tranquille solitude depuis la mort de son fils, dix ans plus tôt. Aussi voit-il d'un mauvais œil resurgir sa belle-fille, Jean, qu’il tient pour responsable de l’accident de voiture qui a coûté la vie à Griffin. Fuyant son compagnon violent, la jeune femme vient se réfugier chez lui. Einar découvre alors l'existence de sa petite-fille Griff, âgée de neuf ans. Le tempérament bien trempé de l'enfant et la fascination qu'exerce sur elle la vie au ranch ne laissent pas le vieil homme indifférent. Mais tandis qu'un équilibre fragile semble s’instaurer, l'ex-amant de Jean débarque en ville.


C'est un très beau roman plein d'amour, de tendresse parfois presque mièvre, son déroulement est très convenue, les personnages frôle la caricature et pourtant cela reste un très belle histoire.
Impossible à lâcher on est pris dans les mailles du récit, les personnages s'enrichissent les uns des autres, apprennent à se connaître, à se pardonner et on l'espère tout au long du roman à ne pas refaire un fois de plus les mêmes erreurs. C'est un livre qui m' a mis du baume au cœur.
Une lecture pleine de charme


4,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Chantal le Ven 15 Mar 2013 - 13:03

J'ai vu le film deux fois et j'avais bien aimé. Donc je ne pense pas lire le livre pour cette fois.
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2240
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Jeu 11 Avr 2013 - 14:06

Une vie inachevée

Note : 4/5

Résumé : Griff est une jeune enfant qui souffre de voir sa mère, Jean, se faire maltraitée par son compagnon, Roy. Un jour, elle l'a convaint finalement de partir. Elles décident de se rendre dans le Wyoming, chez le beau-père de Jean, Einar. Einar est un viel homme bourru qui s'occupe de Mitch, son ami qui a été gravement bléssé par un ours. Mais surtout, Einar ne peut plus supporter Jean car elle est responsable de la mort de son fils.

Critique : J'ai beaucoup aimé ce très beau roman. L'écriture de Mark Spragg est loin d'être parfaite, au contraire, il est presque avare certaines fois, on doute de qui parle dans certains dialogues mais ça marche complètement avec l'histoire. C'est le genre de romans dans lequel on rentre très rapidement et qu'on n'a pas envie de lacher avant de connaitre la fin. Ca manque peut-être d'un peu de profondeurs dans l'histoire, la fin n'est pas surprenante, tout coule très logiquement. Mais c'est une lecture pleine de charme.

Je viens de voir que dans le film adapté du livre, c'est Robert Redford qui joue le rôle d'Einar. C'est marrant parce que quand je lisais le livre, je me représentais plus Clint Eastwood à la place (le Clint de Gran Torino en fait), non pas que j'enlève quoi que ce soit à Redford mais j'avais la vision parfaite d'Eastwood. Il faudra que j'essaye de voir le film un de ces jours.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Fabienne le Dim 16 Juin 2013 - 17:58

Une vie inachevée de Mark SPRAGG

Editions Gallmeister  297 pages





Résumé : (4ème de couverture)
Dans un ranch délabré d'Ishawooa, Wyoming, le vieil Einar vit reclus dans une tranquille solitude depuis la mort de son fils, dix ans plus tôt. Aussi voit-il d'un mauvais oeil resurgir sa belle-fille, Jean, qu'il tient pour responsable de l'accident de voiture qui a coûté la vie à Griffin. Fuyant son compagnon violent, la jeune femme vient se réfugier chez lui. Einar découvre alors l'existence de sa petite fille Griff, âgée de neuf ans. Le tempérament bien trempé de l'enfant et la fascination qu'exerce sur elle la vie au ranch ne laissent pas le vieil homme indifférent. Mais tandis qu'un équilibre fragile semble s'instaurer, l'ex-amant de Jean débarque en ville.


Critique :
Un roman plein de sensibilité, touchant et poignant. L'action se déroule paisiblement et me fait penser aux romans de C. Johnson ou W. Tapply, avec moins de descriptions sur la nature peut être.
Ici, l'auteur se préoccupe plutôt des relations humaines, amour et amitié. Les relations entre Griff et le vieil Einar ainsi qu'entre Jean et Mitch sont émouvantes. Les gens sont taciturnes et ne se donnent que très brièvement et avec parcimonie. Malgré cela, Einar va s'humaniser petit à petit au contact de sa petite fille.
Ce livre a été porté à l'écran avec Robert Redford dans le rôle d'Einar.

Ma note : 4.5/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mark SPRAGG (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum