Dacia MARAINI (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dacia MARAINI (Italie)

Message  gallo le Sam 20 Déc 2008 - 19:00

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 01/05/2006 14:35
La vie silencieuse de Marianna Ucria - Dacia Maraini
Pavillon poche Albin Michel

Sicile au XVllle siècle,Marianna née d'une famille noble de Palerme,devenue sourde-muette à l'âge de cinq ans vit murée dans son silence et pour communiquer avec le monde,elle choisit la lecture et l'écriture.Comme ses soeurs elle est destinée au mariage ou prendre le voile.Forcée d'épouser à treize ans,son oncle le vieux duc Pietro qui lui fait trois enfants elle vit dans son douloureux silence et à la lecture de philosophes,elle découvre la vie et connait l'amour,et ce n'est qu'après avoir découvert le terrible secret qui l'a rendue infirme qu'elle apprend à conquérir sa liberté et se libère sans réserve,elle s'enflamme alors pour les grandes idées,lutte contre l'injustice et la misèreet affirme sa son identité,sa féminité et sa sensualité.

Mon avis: Un très beau portrait de femme décrit dans ce livre,un beau style,de belles phrases que j'ai relus plusieurs fois dont je vous en livre une:
Dans ses mains un livre d'amour:
Les mots,dit l'auteur,sont cueillis par les yeux comme les grappes d'une vigne grimpante,ils sont écrasés par la pensée comme par une roue de moulin,puis,sous forme liquide,ils se répandent et parcourent les veines avec bonheur.Est-ce cela,la divine vendange de la littèrature ??
5/5
Lalyre
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dacia MARAINI (Italie)

Message  Lulu le Lun 1 Mar 2010 - 10:10

La vie silencieuse de Marianna Ucria (La lunga vita di Marianna Ucria)


Le portrait d'une femme exceptionnelle dans la Sicile du XVIII ème siècle.

Marianna sourde muette issue d'une famille noble, est mariée à son oncle à treize ans. Elle met au monde de nombreux enfants puis découvre la lecture et l'écriture. Elle passe alors de longues heures dans sa bibiliothèque. Sa vie s'enrichit et son petit monde quotidien s'élargit. Elle connaît alors l'amour, les plaisirs sensuels et voyage. Elle jouit des plaisirs de la vie chose inconnue aux autres femmes de l'île.

Ce roman est à lire absolument quand on aime les portraits de femmes atypiques, quand on aime cette Sicile si bien décrite qui rappelle celle de Tommasi De Lampedusa dans le Guépard et surtout quand on aime la lecture.Il y a de très beaux passages sur la Lecture et les livres comme le portrait de ce jeune homme:

"Un garçon insolite: il se levait à midi parce qu'il passait la nuit à lire. On retrouvait ses draps salis par la cire. Il prenait des livres dans la bibiliothèque puis oubliait de les rendre. A côté de son lit s'était formée une pile haute comme le bras. Il mangeait beaucoup, il était gourmand des spécialités siciliennes: caponata, pâtes aux sardines, "sfinciuni" à l'oignon et à l'origan, glaces au jasmin et au raisin."


Ma note: 4/5
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum