Robert SOLÉ (Egypte/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert SOLÉ (Egypte/France)

Message  Lacazavent le Sam 20 Déc 2008 - 16:49

De : sereinejulie1 Envoyé : 25/04/2005 16:16
Le Tarbouche, Prix Méditerranée 1992, Points, 415 pages


Robert Solé présente d’une manière truculente l’ascension irrésistible, économique et sociale de Georges Batrakani, le plus grand fabricant de tarbouches au monde. Le tarbouche était un bonnet rouge cylindrique garni d’un gland de soie que portaient les Turcs et les Égyptiens. Un objet qui symbolisait toute une époque et qui était presque un emblème de l'Egypte. Dans ce roman merveilleusement évocateur, Robert Solé retrace une importante partie de l'histoire de l'Egypte au début du siècle dans une saga qui n'a d'autres lieux qu'Héliopolis et Alexandrie.

Ainsi, il suit 4 générations de la famille Batrakani qu’on appelait Syriens à défaut d’être Égyptiens à part entière comme si cette famille, établie en Égypte depuis des lustres n’avaient pas définitivement coupé les ponts avec Damas, Alep ou Sidon! De leurs triomphes ou tragédies, il recrée un lieu et un temps révolu. Il tisse adroitement l’histoire de cette famille en une tapisserie pittoresque et compliquée de cette ère égyptienne marquée par la diversité religieuse et ethnique, guerres mondiales, forces occupantes et pour clore : le nationalisme et l’indépendance qui mènera à la fin du tarbouche et le départ des Batraquanis.

‘’Le Tarbouche’’ nous restitue le charme troublant d’une époque disparue. Les personnages sont aussi exotiques que le cadre égyptien. L’on peut occasionnellement perdre la trace du nom d’un sultan ou un révolutionnaire dans cette riche concoction littéraire, peu importe! Le plat est ravissant. Solé tambouille à plaisir une écriture mentholée, vivifiante.

Un bon bain chaud parfumé de culture égyptienne… Un beau parcours fictionnel. Vraiment tout ce qu’il faut pour encourager le lecteur à tourner la page. 4.50

___________________________

Robert Solé

Journaliste et écrivain français, Robert Solé est né en 1946 au Caire et arrive jeune en France. Après des études à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, il effectue toute sa carrière au quotidien français Le Monde. Il y sera correspondant à Rome et à Washington, chef du service Société, rédacteur en chef, directeur adjoint de la rédaction, et occupera ensuite la fonction de médiateur du journal.
Parallèlement, il a notamment publié les romans «Le Tarbouche», «Le Sémaphore d'Alexandrie», «La Mamelouka», «Mazag», les essais «L'Egypte, passion française», «Les Savants de Bonaparte», «Le Grand Voyage de l'obélisque», «Voyages en Egypte», ainsi qu'un «Dictionnaire amoureux de l'Egypte». Il est co-auteur, avec le photographe Carlos Freire, d'«Alexandrie l'Egyptienne» et, avec Dominique Valbelle, de «La Pierre de Rosette».




avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert SOLÉ (Egypte/France)

Message  lalyre le Mar 27 Juil 2010 - 11:50

Une soirée au Caire
Robert Solé
Seuil août 2010
209 pages
Charles, le narrateur avait dix ans lorsque ses parents et lui ont dû fuir le sol égyptien en juin 1963, cela n'a guère été facile pour eux car un douanier au regard de faucon, assisté de deux sbyres qui rivalisaient de zèle ont fait vider toutes les valises comme s'ils étaient coupables ....Mais coupables de quoi ? Son père,Sélim Yared était harcelé pour une vague affaire de faute fiscale, c'est pour cela qu'il serait parti en catastrophe, abandonnant sur place une entreprise florissante. Habitant Paris et devenu français,Charles pendant vingt-cinq ans a toujours refusé de revenir en arrière. En 1980,à Genève, Michel, son oncle et parrain vient de décéder, lui a légué ses cahiers, le lendemain des obsèques, il part pour le Caire,pour un colloque, emportant les cahiers.Charles raconte qu'il appartient à un monde qui est mort en avril 1958, le jour des funérailles de son grand-père, Georges Bey Batrakani car c'est jusqu'à cette date qu'il déclare avoir vécu quelques années heureuses en Egypte, jusqu'à l'exil et la dispersion de la famille. Il nous dit aussi que de tous les lieux de son enfance, c'est la maison des grands-parents maternels qui tient la plus grande place .Peut-être parce qu'elle est toujours habitée par sa tante Dina qui est la veuve d'Alex,le jean-foutre de la famille qui collectionnait les bagnoles et les actrices avec un petit a......Dina aussi à l'époque choquait beaucoup la grand-mère de Charles..Donc Charles est au Caire,il veut revoir Dina, il lui téléphone, un peu inquiet car cela fait si longtemps, elle le reçoit et l'on apprend ce que sont devenus certains membres de la famille, on sait aussi que Georges Bey avait une entreprise on l'on confectionnait des tarbouches, cette usine stagnait dangereusement. A la fin du roman, Charles se demande ce qu'il connaît de ce pays, ou dit-il, il se cantonne dans les refuges et fuyant l'odeur de la misère, de l'argent sale et du sang des moutons que l'on égorge le jour de la Fête, il passe d'une île à l'autre, lui qui avait idéalisé ce pays, occultant toutes les anciennes souffrances. Il a soudain une furieuse envie de partir.......
Mon avis
Que l'on ne s'y trompe pas, il y a beaucoup de personnages que je m'abstiens de citer dans ce résumé, ce que j'ai aimé ce sont les passages du cahier de Michel. Ce que je peux dire aussi c'est que ce n'est pas une lecture facile mais le style de Robert Solé que je n'avais jamais lu est une belle découverte pour moi. Il y a aussi quelques belles pages sur les fouilles archélogiques, j'aime aussi ce que recherche obstinément Charles, c'est à dire, tout ce qui reste du passé, le Nil, le désert, la gentillesse, l'humour, la souplesse d'esprit, le fatalisme, bref qui pour lui sera toujours" L'Egypte éternelle.......4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert SOLÉ (Egypte/France)

Message  lalyre le Mer 27 Avr 2016 - 16:16

Solé Robert     
   Hôtel Mahrajane   
     Editions Seuil octobre 2015    
262 pages

Quatrième de couverture

L’hôtel Mahrajane est l’un des joyaux de Nari, un petit port arabe de la Méditerranée. Dans cette ville cosmopolite, séparée de la capitale par un désert, chacun ? musulman, chrétien ou juif ? trouve sa place. On n’y vit pas vraiment ensemble, mais en voisins. Les amours entre personnes de communautés différentes ne vont pas jusqu’au mariage, sauf à provoquer des drames.

Depuis la mort du fondateur, c’est son gendre, Haïm Lévy-Hannour, qui dirige l’hôtel, aux côtés de sa séduisante épouse, Nissa. Le Mahrajane fait office de club pour la bonne société locale. La famille du narrateur en est exclue, mais l’oncle Louca y a ses entrées, par la porte de service. Au cours des déjeuners dominicaux, ce personnage fantasque, adoré des enfants, en révèle une partie des secrets.

Le narrateur découvrira à son tour les coulisses du Mahrajane. Mais cet hôtel de charme peut-il résister aux bouleversements politiques et religieux qui affectent la région ? Il connaîtra des transformations successives, jusqu’au feu d’artifice final…
Mon avis
Dans ce roman, le narrateur nous fait connaitre la société et l’histoire égyptienne des années 1950 à nos jours (bien que je ne considère pas ce roman comme historique) cela décrit avec simplicité et beaucoup de précisions. Nari est une petite ville  fictive, au bord de la Méditerranée ou musulmans, chrétiens et juifs vivent en bonne entente, jusqu’au jour ou les juifs sont expulsés, le directeur de l’hôtel Mahrajane et sa femme sont aussi obligés de quitter l’Egypte. C’est alors que l’hôtel jusqu’alors luxueux  est ouvert à tous, le service laissant à désirer et le bel immeuble se dégrade faute de moyens. J’ai aimé la plupart des personnages, j’ai aussi ressenti de la tendresse dans ce livre de Robert Solé un peu comme s’il nous parlait de souvenirs d’enfance et de jeunesse, tant les descriptions me paraissent nostalgiques. Un bon roman de vacances léger et romantique à lire au bord de la Méditerranée. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert SOLÉ (Egypte/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum