Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  gallo le Ven 19 Déc 2008 - 16:23

De : Foret_ (Message d'origine) Envoyé : 29/03/2007 22:13

Antonine MAILLET : L'Oursiade
232 pages

Résumé de couverture :

A cause d'un feu qui a dévasté les clairières et les bois du compté, une tribu d'ours fait du dépotoir du trécarré son grenier pour la saison. Mais les rapports avec les hommes sont fragiles, malgré la catastrophe, car la peau de l'ours attire toujours chasseurs et braconniers.
A travers une galerie de personnages attachants, les mondes des humains et des ours y vivent une page épique et poétique de leur histoire, barbouillée de sang mais aussi pleine d'espoir.
Un roman de passage, d'initiation a la vie...

J'ai beaucoup aimé le style d'écriture où transparaît l'origine Acadienne de l'auteure, ca donne beaucoup de charme au livre !
Ce livre n'est pas une simple histoire d'ours et d'hommes, c'est beaucoup plus profond que ca et en même temps si simple. C'est l'histoire de la vie, des ours, des humains, de la nature.. J'ai adoré ce livre, qui m'a attendrit, fait sourire mais aussi verser quelques larmes. Le livre à peine terminé que je m'ennuis déjà de cet univers, j'aimerais être encore auprès d'eux. Une histoire et des personnages que l'on garde dans notre coeur !

Ma note 5/5
Mon premier coup de coeur de l'année 2007 !


De : Foret_ Envoyé : 01/05/2007 15:15
Antonine MAILLET - Pélagie-la-charrette
351 pages

Pélagie en tête, un groupe d'exilés Acadiens décident de retrouver leur pays, durant leur voyage à travers le continent d'autre exilés viendront s'ajouter et c'est finalement tout un peuple que Pélagie ramènera en terre Acadienne.

Un périple raconté à la facon originale d'Antonine Maillet et avec des dialogues colorés du langage Acadien. Ce livre-ci n'a pas été un coup de coeur comme L'oursiade l'avait été, mais tout de même une belle lecture. J'ai bien aimé me laisser trimballer par la charrette de Pélagie !

Ma note 4/5
----------------------------------------------------
Antonine Maillet, romancière et dramaturge, est née en 1929 dans le village de Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. Ses romans ont fait d'elle l'ambassadrice d'une langue, d'un peuple, d'une région : l'Acadie, la terre de ses ancêtres. En 1979, elle est le premier écrivain hors de France à remporter le prix Goncourt avec Pélagie-la-Charrette. Nourrie par l'histoire de son pays, d'où elle puise son inspiration, l'auteure, conteuse intarissable, contribue au rayonnement de la littérature francophone d'Amérique.


Dernière édition par Gallo le Lun 9 Fév 2009 - 9:11, édité 1 fois
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  Azurelia le Jeu 22 Jan 2009 - 14:53

Madame Perfecta / Antonine Maillet (Actes Sud, 2002)

Résumé de l'éditeur : Dans ce récit écrit sur le fil tendu de l'émotion, Antonine Maillet fait revivre la mémoire de celle qui a tenu la barre de sa maison durant vingt ans.
Les souvenirs du quotidien qu'elles ont partagé, dans le rire comme dans les larmes, se mêlent aux confidences peu à peu dévoilées de l'attachante Espagnole. Voici Madame Perfecta, la si bien nommée, qui s'en prend au plafond du grenier auquel elle trouve l'air faux et qui cache un trésor. Qui veut son poulailler à Outremont parce qu'une poule lui a déjà sauvé la vie. Qui prend finement sa revanche sur les haïssables cousines de Teruel qui ont craché sur la tombe de sa mère.
Madame Perfecta, dont la jeunesse dans l'Espagne franquiste fut marquée par des drames secrets et de grandes passions, et qui a transplanté l'amour de son pays dans sa terre d'élection. Entre vie réelle et vie rêvée, la romancière fait surgir avec un relief saisissant le portrait d'une femme d'exception. En faisant de Madame Perfecta un de ses plus beaux personnages, Antonine Maillet lui a offert la seule destinée qui était à la mesure de son immense soif de vivre.

Romancière et dramaturge de réputation internationale, Antonine Maillet est l'auteur d'une trentaine de livres, dont La Sagouine et Pélagie-la-Charrette (Prix Goncourt, 1979).

Mon avis : une lecture simple dont l'émotion s'accroît au fil des pages. La destinée d'une courageuse femme de ménage, qui vit avec tant de secrets cachés, tant de souffrances qu'elle ne veut avouer. L'écriture simple d'Antonine Maillet ajoute tellement à ce récit, que l'on pense être réellement face à Madame Perfecta et son accent espagnol.

Ma note : 4/5
avatar
Azurelia

Nombre de messages : 29
Location : Paris / France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  Forêt le Ven 8 Mai 2009 - 19:00

Pierre Bleu
282 pages




Pierre Bleu est-il le fou du village ou le fils étrange né du conflit entre Dieu et le Diable ? Doté d'une longévité indéniable, il régnera longtemps sur les destinées du village acadien de Grand-Petit-Havre. Assez longtemps pour voir grandir le village et souffrir ses habitants, assez longtemps pour constater les ravages de l'acculturation, de la guerre et de la grippe espagnole. Assez longtemps pour aimer fraternellement la petite Bibiane, l'enfant curieuse qui deviendra la mère supérieure du couvent, acharnée à sauver la langue de son peuple plus que son âme, car il faut une langue pour prier, une langue pour rêver, une langue pour exister.

Un petit village qui grandit et qui mène ses nombreux combats sous l'oeil de Pierre Bleu, personnage étrange aux pouvoirs mystérieux. Au début ça me plaisait mais après environ cent pages mon intérêt a diminué et puis finalement les cent dernières pages ont reconquis mon intérêt et j'ai recommencé à apprécier pleinement ce livre. Maintenant qu'il est terminé j'en garde une très bonne impression. Et encore une fois l'écriture très imagée et colorée m'a beaucoup plu.

4/5

Extrait : En un instant, Bibiane avait basculé. Elle voulait se retourner pour coller ses yeux à la fenêtre de la chambrée des filles, s'appuyer sur le chambranle de la porte qui ouvrait sur la cuisine où sa mère remuait la soupe dans la marmite en fonte, où son père contait à la veillée, la veillée qu'était venu lézarder un jeune orphelin sorti de France un instant, un jour, une vie plus tôt. Pierre Bleu sentit le trouble de Bibiane l'envahir et aurait voulu se ranger de son bord, suspendre du bout de ses fils de marionnettiste le temps qui avait rattrapé l'enfant et...
-Douze ans !
...mais les fils du temps s'étaient embrouillés sous ses mains, et il se sentit impuissant devant le temps des autres.
avatar
Forêt

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  Suzanne-écrivain le Ven 8 Mai 2009 - 23:19

Je n'ai jamais rien lu de cette auteure. Par contre, lorsque je lis les critiques, je me dis qu'il faudrait bien m'y mettre !

study
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 44
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  Forêt le Dim 10 Mai 2009 - 14:55

N'hésite pas à lire cette auteure, elle a un style particulier qui j'espère te plaira.
avatar
Forêt

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  géromino le Mar 7 Juil 2015 - 8:43

"Pélagie-la-charrette" éd France Loisirs 1980  283 pages


                    L'Acadie est une ancienne province Canadienne, dont les premiers colons étaient Français et qui correspond aujourd'hui grosso modo au Nouveau Brunswick et à la Nouvelle Ecosse (côte est du Canada). En 1755, les Anglais font la chasse à ses habitants et les déportent pour la plupart vers les états -pas encore Américains- de la Virginie, Géorgie, les Caroline... Plusieurs années après, le gouvernement Anglais ayant assoupli ses décisions, autorise le retour des Acadiens dans leur pays. 
                    Le livre raconte le périple de ces déracinés retournant chez eux.


                    Pélagie n'a qu'un but, une obsession: revenir dans le pays de ses aïeux, le pays qui l'a vue naître, sa "Gran'Prée où elle a laissé tant de souvenirs. Au départ de la Géorgie, ils ne sont qu'une poignée à avoir entassé leurs maigres biens dans sa charrette tirée par une paire de boeufs. Mais tout au long de leur remontée vers cette "Terre Promise", leur nombre ne va cesser de croître. Ce sont des lambeaux de familles, que l'exil a démembrées, qui regardent vers le nord et qui viennent s'ajouter au convoi ("... Un quinzaine de familles déjà, autant de charrettes et de chariots, des boeufs, des mules, des vieillards, des infirmes et des nouveau-nés...").
                    Le chemin est long au pas lent des boeufs, parsemé d'embûches: et on retourne en arrière, plus au sud, pour aller récupérer ce qu'il reste d'une famille -car Pélagie n'abandonnera personne en route-; et on s'embourbe dans les marais de Virginie, ou ailleurs...  Au terme de leur voyage, ils auront mis dix années avant de revoir l'Acadie. Jamais Pélagie ne faiblira dans sa volonté de rapatrier "ses frères et ses cousins": Les Le Blanc, les Bourg, les Bourgeois, les Landry, les Cormier, les Giroué, les Belliveau, les Allain, les Maillets... 


                    Antonine Maillet raconte avec verve et entrain le périple d'un peuple déterminé à retourner vivre au pays de ses ancêtres, d'où Le Grand Dérangement les avaient chassés. Dans un langage émaillé de mots et d'expressions mélangeant le vieux français qui fût, il y a longtemps, encore commun aux deux côtés de l'Atlantique, le texte se savoure pleinement; d'autant plus que la force de son récit est doublé d'un humour présent à chaque page, contrebalançant la gravité et l'émotion qui ne manquent pas d'empoigner le lecteur. Parce qu'il faut bien dire que cette histoire touche énormément, surtout en la personne de Pélagie, cette mère-courage à l'énergie et l'humanité débordante qui mène son "peuple" vers sa Terre, une sorte de Moïse au féminin.
                    Ce livre m'a fait découvrir ce que furent les Acadiens, des colons Français qui parlaient sans doute la même langue que mes arrières-grands-parents. Le fait est que j'ai retrouvé quelques mots ou expressions connus pour les avoir entendus et même utilisés: ils servent encore dans le patois Vendéen (garrocher -balancer-;  des ous -des os-; bêtot -bientôt-; abrier -recouvrir-; qu'ri (pour quérir) -chercher-; hucher -appeler avec force-; la goule -la figure-; ...)
                    Antonine Maillet a obtenu le Prix Goncourt pour ce livre en 1979.


Note: 4,5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2747
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antonine MAILLET (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum