Deirdre MADDEN (Irlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  gallo le Ven 19 Déc 2008 - 12:29

De : Sahkti1 (Message d'origine) Envoyé : 18/01/2006 07:42

Deirdre MADDEN, Authenticité
(Editions Belfond, ISBN 271443911X)
Littérature irlandaise

Un résumé:
L’écriture de Deirdre Madden est à l’image de son Irlande natale, teintée de nuances et de couleurs, tantôt sombres tantôt explosives et, surtout, beaucoup de force et d’authenticité. Le titre est bien choisi. De l’authenticité, il y en a beaucoup dans ce roman qui débute à Dublin, dans un parc, sur un banc, avec un homme, William Armstrong, qui souhaite en finir, assommé par un énième coup de blues devenu bien trop lourd à porter. Une femme qui par là lui demande du feu et sans le savoir, va le détourner de son but morbide. Julia Fitzpatrick lui parle, l’écoute, fait un bout de chemin avec lui, le raccompagne et le charme. Bouée de secours qui n’en est pas vraiment une. Julia a un amant, Roderic Kennedy, un homme tourmenté qui n’arrive pas à se débarrasser de ses fantômes alcooliques. Trio étrange et infernal, des folies et des errances mises bout à bout avec un fil conducteur : ces trois-là sont des artistes, peintres accomplis ou ratés. L’art peut-il unir et sauver ?

Mon avis:
Deirdre Madden va au fond des âmes, elle s’adonne à de l’introspection romantique humaine et sensible. Ses personnages sont des déçus de la vie qui ne sont pas encore au bout du rouleau, mais le pensent, alors qu’un rien pourrait les aider. C’est ce rien que l’auteur nous décrit, racontant la lente progression vers la déchéance puis vers des jours meilleurs. Avec en toile de fond Dublin et l’Irlande (agréable de lire un tel ouvrage sur un banc dans un parc qui pourrait être celui du récit !)
Pas de pathos bon marché ou de mélodrame à outrance, les héros du récit sont des êtres sincères, authentiques, qui se livrent sans fioritures ou manières. Une vie brute offerte avec beaucoup de douceur au lecteur qui plonge de suite dans le texte et ces ambiances quotidiennes rassurantes par leur air connu.

Un extrait:
Ils retournèrent dans le jardin écrasé de chaleur. "Ca c’est une fleur de la passion, dit Roderic en montrant une plante grimpante entrelacée à une claire-voie à côté de la porte de service. C’est difficile à croire, n’est-ce pas, que je puisse vivre dans une maison devant laquelle pousse une fleur de la passion ? Parfois, ça me semble irréel. Je crois que c’est un rêve et que je vais me réveiller dans ta maison au son de la pluie qui crépite contre les ardoises." (page 165)

Ma note: 4/5


De : Chantal5500 Envoyé : 24/11/2006 22:54

Deirdre MADDEN - IRLANDE, NUIT FROIDE

C'est l'histoire de quatre femmes : Emily, la mère, veuve, et ses trois filles : Helen, l'aînée, avocate spécialisée dans le terrorisme à Belfast ; Cate, la seconde, journaliste à Londres ; et Sally, la plus jeune, qui a choisi de rester près de sa mère et est institutrice dans l'école de son enfance.

Le lecteur "visite" tour à tour la vie de ces quatre femmes endeuillées et marquées à vie par la mort violente du père, et par l'Histoire de leur pays.

Ecriture simple, sensible, attachante, qui dit tout sur les années 70 de l'Irlande du Nord, sur les difficultés et la douleur de ceux qui restent après les morts violentes et incompréhensibles d'innocents, sur l'horreur de la guerre civile.

4,25/5


De : liza_lou55 Envoyé : 03/08/2007 20:27

Deirdre MADDEN - Irlande, nuit froide
(10/18, 270 pages)

Trois soeurs se retrouvent dans la maison familiale en Irlande du Nord où les attend leur mère Emily, veuve depuis la mort de son mari assassiné un soir par des hommes cagoulés. Les attendent aussi les souvenirs, avec les moments heureux de leur enfance mais aussi avec l'angoisse et la terreur liées à cette époque mouvementée que fut les Troubles en Irlande du Nord dans les années 70.

Il y a Helen, l'ainée, brillante et sévère avocate exerçant son métier à Belfast et chargée de défendre les terroristes de l'IRA. Il y a Cate, la belle journaliste de mode, partie vivre à Londres et ayant voulu de cette manière tirer un trait sur ce pays qui malgré tout, continue à encore la concerner et la soucier par son histoire tumultueuse. Enfin, il y a Sally, la cadette, restée au pays près de sa mère et devenue institutrice dans l'école de leur enfance.

Une évocation du destin de ses trois soeurs, bouleversées à jamais un soir funèbre, celui de la mort de leur père tant aimé... A travers leurs pensées et leurs souvenirs, le lecteur se trouve entrainé dans une leçon d'histoire que Deirdre Madden réussit à décrire avec précision mais aussi avec simplicité et neutralité. L'auteur décrit les manifestations ayant lieu dès la fin des années 60 réclamant les mêmes droits civiques pour les Catholiques, n'ayant alors bien moins de droits que les Protestants détenant tout le pouvoir. Mais personne ne peut nier que ce fut aussi l'époque d'affrontements sanglants entre les deux communautés, avec un climat de haine et de suspicion palpable et invivable. Les attentats touchent malheureusement le plus souvent plus d'innocents que de coupables, laissant des familles à jamais noyées dans leur chagrin.

Pas de sentimentalisme, pas de haine dans l'écriture de Deirdre Madden. Non, juste un roman d'une douceur et d'une tristesse qui, par moments, étreint le lecteur qui ne peut s'empécher de se remémorer les paroles de Charlie à ses filles "N'oubliez jamais ce que vous avez vu aujourd'hui et ne laissez jamais quiconque vous faire croire que c'était autre chose qu'une vie gâchée et des vies détruites".

Ma note : 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Irlande, nuit froide - 10/18 domaine étranger (poche) - 5/5

Message  zeta le Mer 16 Déc 2009 - 12:15

J’avais lu l'élogieuse critique de Liza Lou mais si je n’avais pas écarté la possibilité de m’intéresser un jour à ce roman, je n’y voyais pas d’urgence.

J’avais tort, je viens de faire, en le lisant grâce à elle, une belle découverte.

C’est une histoire de femmes, comme je les aime, trois sœurs Helen, Cate, Sally et leur mère Emily. Le roman débute quand Cate vient en visite chez sa mère pour lui annoncer ainsi qu’à ses sœurs une nouvelle.

En parallèle, nous suivons le déroulement de cette visite, des interrogations qu'elle provoque, et nous plongeons dans le passé des trois jeunes femmes qui interviennent tour à tour avec leurs souvenirs personnels d’une enfance choyée.

Leur vie était très harmonieuse alors, au sein d’une famille unie, il y avait leur mère très attentive à leur bien être, leur père, Charlie, un homme tendre, gai et compréhensif, leurs grands parents, leurs oncles et tantes, leurs cousins, cousines …. Toute une parenté, dont certains sont plus aimés que d’autres (parce que plus aimables), mais une famille globalement soudée et chaleureuse. On retrouve toutes les petites anecdotes, tous les faits marquants qui parsèment l’existence des enfants heureux. C’est frais, c’est amusant et pétillant. On oublierait presque qu’elles grandissent dans un pays en pleine guerre civile. Car c’est aussi le récit exact de la vie politique dans l’Irlande de la fin des années 60 et des épisodes dramatiques et violents qui vont ensanglanter les deux décennies qui suivront.

J’ai vécu, de loin, tous ces événements, il ne se passait guère de jours, dans ma jeunesse, sans qu’on fasse état d’attentats ou de représailles de l’un et l’autre des partis en présence. C’est terrible une guerre civile, cela oppose les membres d’une même nation dans des combats fratricides qui n’ont aucune raison d’être. Et ce roman démontre bien comment peu à peu la haine peut envahir les populations les plus pacifiques. Des meurtres suivis d’autres meurtres, vengeance immédiate et aveugle, font que même les êtres les moins hostiles sont peu à peu gagnés par le ressentiment ; des voisins, autrefois amis, se craignent et se fuient. Mais le père des gamines a trop d’intelligence et de bonté en lui pour participer à cette névrose générale, il soutient son clan, sans rancœur, en toute impartialité, autant écœuré par les exactions de quelque côté qu’elles viennent. Et ce père, adoré, sera lui aussi pourtant pris dans la tourmente ….

La nostalgie et le partage entre la joie et le chagrin habite ce très beau roman. Il n’est pas vraiment triste, il n’est pas complètement joyeux, il est fort et vrai, il est comme la vie avec le meilleur et le pire intimement mêlé.

Tant de morts et de chagrins qui auraient pu être évités, L’Irlande actuellement, peut-être parce qu’elle a profité ces dernières années d’une nette progression de son niveau de vie, a, j’espère, tiré un trait définitif sur ce passé si sombre. Afin que l’enfant de Cate puisse vivre une même enfance heureuse que, pour lui, rien n’entachera.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Shan_Ze le Mer 16 Déc 2009 - 21:15

Hum, très inspirant, Zeta ! Je note !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7378
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Lacazavent le Jeu 17 Déc 2009 - 7:08

C'est un livre qui me fait bien envie, je le note également
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Clochette le Lun 8 Fév 2010 - 20:56

Irlande, nuit froide de Deirdre Madden
Editions 10/18 (LV de Liza-Lou)

Irlande, nuit froide est un roman à quatre voix toute féminines.
Emily, la mère, veuve depuis peu, son mari ayant été assassiné par les soldats anglais. Elle traine son chagrin et a dû mal à faire son deuil. Elle reste néanmoins très entourée par ses 3 filles : Helen , l'ainée, avocate à Belfast, sérieuse et revêche qui veut néanmoins défendre les droits de son pays, Kate (devenue Cate en Angleterre), journaliste à Londres, qui rentre au bercail pour annoncer une grande nouvelle à sa famille. Elle a fui l'Irlande du Nord et ses combats et préfère se dissimuler dans le "superficiel". Et enfin, il y a Sally, la petite dernière, toujours dans les jupons de sa mère, et qui enseigne (comme sa mère dans un autre temps) dans l'école de leur village.

Ces récits sont émaillés de souvenirs d'enfance avec la voix de chacune d'entre elles. Elles ont été toutes heureuses, entourées d'un mari et d'un père aimant, compréhensif, tolérant, et mort trop tôt, en victime innocente lors de combats "inter-religions". Car vient se greffer peu à peu à ses récits d'enfance et ces anecdotes enfantines, un regard d'adulte sur le monde qui les entoure et les combats sanglants entre catholiques et protestants qui faisant bien plus de victimes parmi les innocents et les êtres chers que parmi les forces militaires.

Deirdre Madden nous dépeint les conflits qui meurtrissent l'Irlande d'une manière très neutre, impartiale. Elle n'essaie à aucun moment de nous convaincre du meilleur parti, et chaque parti a ses qualités et défauts. Elle adoucit, par ailleurs, ses vrais moments de douleur par les anecdotes des petites filles, très soudées entre elles et qui a fortiori semble vraiment avoir une enfance heureuse.

Un roman qui m'a beaucoup touché, parce que d'une part, par des mots simples et doux, Deirdre Madden nous raconte l'Irlande et nous dévoile un pan absurde de son histoire, conflit à nos portes qui a fait tant de morts absurdes et de victimes innocentes (comme toutes les guerres d'ailleurs), et d'autre part le destin de ces 3 filles changées jamais par la mort de leur père et par ces combats fratricides, et qui veulent néanmoins se reconstruire. Une fin malgré tout optimiste qui nous fait espérer un monde meilleur pour l'enfant à naître.

Un passage qui m'a beaucoup touché sur la fraternité :
Cate réfléchit et analyse :
"Qu'avait-elle en commun avec Sally et Helen, à part le fait qu'elles étaient sœurs ? C'était bien là le sens même de la famille. Pour que des étrangers deviennent des amis, on avait besoin de partager avec eux des centres d'intérêt, des croyances et des aspirations, mais avec ses sœurs, ce qu'on avait "en commun", c'était soi-même.. En y repensant bien des années plus tard, elle se sentait même un peu honteuse de se rendre compte à quel point elle avait considéré sa famille comme une évidence, à quel point la chaleur et l'amour extraordinaires qui avaient baigné son enfance lui avaient semblé un fait acquis, allant de soi. Elle savait depuis toujours que l'enfance était importante, et cette perception fugitive du malheur des autres l'avait choquée et troublée."

Ma note : 5/5 - Un coup de
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2127
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  s-lewerentz le Mar 9 Fév 2010 - 7:16

Très belle critique, Clochette !
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  odilette84 le Mar 9 Fév 2010 - 11:04

ouaip !

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Louvaluna le Mar 9 Fév 2010 - 15:08

Zeta, Clochette, deux très belles critiques pour ce livre !

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Liza_lou le Mar 9 Fév 2010 - 20:06

Clochette, je suis ravie que tu aies aimé! Et ta critique est superbe!!! Bravo!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  zozinette le Sam 27 Mar 2010 - 9:28

IRLANDE, NUIT FROIDE - DEIRDRE MADDEN


A travers l'histoire de ces femmes, Emily la mère, et ses trois filles, Cate la journaliste, Helen l'avocate et Sally l'institutrice, Deidre Madden nous parle de l'Irlande des années 70, Irlande meurtrie et qui sème le malheur dans les familles, où il ne reste plus que l'amour pour faire face.

J'ai été touché par ce livre. La familla a un rôle prépondérant. Les relations entre les trois soeurs et cette mère encore pleine du chagrin de la perte de son mari est magnifique d'amour et de simplicité malgré tout les non-dits.

J'ai été totalement prise par cette écriture si souce et si fluide.


Ma note

4/5
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  odilette84 le Ven 2 Avr 2010 - 17:36

IRLANDE, NUIT FROIDE

livre voyageur de Liza-Lou,
joli roman triste sur les vies de quatre femmes, trois soeurs et leur mère dont les vies ont été étroitement liées aux troubles en Irlande .
la perte d'un père, d'un mari, le choix de s'exiler ou de rester, le choix de s'engager, de se résigner , rien n'est simple en ce pays...
On comprend à travers les lignes que les souffrances ne s'effacent pas et que les bonheurs passés, les souvenirs d'enfance sont à jamais entachés par la violence qui a un jour croisé le chemin de cette famille...
je suis très intéressée par l'Irlande et tout ce qui traite de ces terribles évènements
(le livre m'a fait penser à mon traitre de Sorj Chalandon )

ma note 4/5
merci Liza

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Liza_lou le Sam 3 Avr 2010 - 15:30

Zozinette et Odilette, je suis contente que vous ayez aimé! Very Happy

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Cyrielle le Ven 14 Mai 2010 - 14:17

Irlande nuit froide

4/5
Merci Liza lou d'avoir fait voyager ce magnifique livre. Cette histoire de soeurs très attachantes, nous ammène dans l'Irlande ravagée par les Troubles. J'ai beaucoup appris sur cette période grâce à ce livre et ça m'a donné envie de mieux connaître l'Irlande.
J'ai beaucoup aimé la structure du livre, un chapitre dans le présent et ensuite un chapitre dans l'enfance des filles. Tout au long du roman plane le drame de cette famille très uni.
C'est vraiment une histoire touchante, qui ne nous accable pas de tristesse, un roman à lire surtout si on aime l'Irlande.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7307
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  clarize le Lun 24 Mai 2010 - 7:25

Irlande, nuit froide de Deirdre MADDEN

J'ai aimé l'histoire de ces quatre femmes et de l'Irlande du nord. Je me suis retrouvée dans les années 7O, les discours de Bernadette Devlin, les mamifestation pacifiques puis l'escalade tous ces tués, "Bloody Sunday" dont U2 a fait une chanson, Bobby Sands et 1O personnes que l'on a laissé mourir de faim, la dame de fer ne cèdant pas. Comment vivre dans une telle violence avec la peur. Quel beau témoignage que l'histoire cette famille .

Merci beaucoup Liza_lou

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Prospéryne le Lun 30 Aoû 2010 - 12:29

Irlande, Nuit froide Deirdre Madden 10/18 278 pages



Résumé:
Déjà très bien fait plus haut!

Critique:
C'est le genre de livre que j'adore parce qu'il nous fait plonger au coeur de la psyché d'un peuple balloté par l'histoire. Deirdre Madden nous fait découvrir ce que signifie vivre au coeur d'un conflit. Vivre en ayant peur des attentats, peur de se faire agresser dans la rue, peur de voir sa famille mourir ou encore, tout simplement peur de son voisin parce qu'il n'est pas de la même religion que vous. Et on s'entend que la différence est très mince entre catholique et protestant au contraire de chrétiens et musulmans, ou autre! La façon dont l'histoire dresse les gens les uns contre les autres, alors qu'il n'y avait aucune raison profonde de le faire, on le vit et on le découvre à travers la famille Quinn, une famille heureuse et unie, entraînée bien malgré dans la tourmente de l'histoire irlandaise. J'ai aimé le magnifique portrait des trois soeurs, la façon dont chacun réagit à la mort de leur père adoré, emporté dans la tourmente. J'ai aussi aimé la pudeur des mots, on ne découvre vraiment ce qui est arrivé qu'à la toute fin du livre, mais on sait parfaitement que sa disparition a laissé un trou énorme dans leurs vies à toutes. Les constants allers et retours dans le temps m'ont aussi aidé à comprendre, parce qu'on pouvait vivre, presque au jour le jour, l'évolution de ce conflit, la façon dont ont commencé les manifestations et aussi comment la politique a suivi. Autant cette incursion dans l'histoire que l'incursion au coeur de la famille Quinn m'a plu, à parts égales. Luxe suprême, l'édition que j'ai eu la chance de lire avait une tonne de notes de fin de livre qui permettait d'expliquer les moments forts de l'histoire de cette période et aussi tous ses personnages pas très bien connus d'un public qui n'a pas connu les événements. Vraiment, je crois que si tous les auteurs irlandais ont cette sensibilité, je vais devenir fan de la littérature irlandaise!

Ma note: 4.75/5

Merci Liza lou pour ce LV!

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  anna44 le Jeu 23 Sep 2010 - 20:12

Irlande, Nuit froide - Deirdre Madden
(LV de Liza_Lou)

Résumé : Ce roman nous plonge dans l'Irlande du Nord des années 70 et dans la vie de trois soeurs très différentes mais si proches. Le livre est construit sur une alternance de chapitres dédiés soit à leur vie à cette époque, rythmée par les troubles de plus en plus violents opposant les catholiques et les protestants, soit à leur vie actuelle, de femmes (quasi)-indépendantes mais finalement meurtries par un terrible passé commun.

Commentaire : C'est le thème de ce roman qui m'a incitée à le lire ne connaissant que très peu l'histoire de l'Irlande du Nord.
Ce roman est placé du point de vue d'une catholique et pourtant, à aucun moment, je n'ai ressenti de la haine envers l'autre camp, ni même un engagement politique significatif.
L'histoire est empreinte d'un réalisme surprenant. Ces 3 soeurs sont magnifiques dans tout ce qu'elles ont d'ordinaire. Elles vivent dans une famille épanouie malgré quelques tensions comme toutes les familles en connaissent un jour. Et c'est ce point de vue si ordinaire d'une famille meurtrie qui rend ce roman si bouleversant.
La notion politico-religieuse est amenée en douceur, avec beaucoup de tristesse et de douleur contenues mais sans aucun jugement. L'auteur ne cherche pas à fournir de réponses, ni à porter d'accusations, simplement à nous faire prendre la mesure de cette tragédie.

Un vrai coup de coeur pour moi : 5/5 coeur coeur coeur coeur coeur
Merci Liza_Lou ! Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Authenticité - Belfond -4/5

Message  zeta le Mar 16 Sep 2014 - 10:39

Julia une jeune artiste rencontre fortuitement un homme William et le secourt à un moment où il va très mal. Ce simple geste de compassion, lui attache l'amitié de celui qu'elle a aidé. Mais Julia, un être, bienveillant, lumineux, a déjà une vie bien remplie, elle aime et est aimée de Rodéric, un artiste peintre établi, elle a Max son chat, Dan son père, et son art conceptuel qu'elle invente avec ferveur. Julia et Rodéric forment un couple bien assorti, malgré les 20 ans de plus de Rodéric. Face à ces êtres qui se sont réalisés, malgré les chagrins et les difficultés rencontrés dans leur vie, William, qui a enfoui au fond de lui la nécessité de peindre pour une existence plus confortable et conventionnelle, aura une attitude ambivalente. L'on apprend au fil des pages et des retours en arrière à quelles difficultés se sont heurtés Julia et Rodéric.

"Authenticité" est un très beau et très complet roman. Deirdre Madden a beaucoup de talent, elle explore et rapporte minutieusement les sentiments, d'amitié, d'amour, de filiation, le besoin de créer, les affres de la création, le rapport aux autres, et d'autres sujets évoqués par petites touches.  .... c'est bien écrit, et c'est très profond.
Ma seule petite restriction vient de moi et non du roman. Je suis assez hermétique à l'art abstrait, conceptuel et tout ce qui y a trait ne me touche pas. 
Par contre j'ai été plus remuée par la bonté authentique de Julia, par les passions et les errements de Rodéric, même William qui parait être un personnage repoussoir, malveillant, malgré tout émeut par son manque de sureté, l'inadéquation entre lui et sa vie.
Le roman est constitué de beaucoup de chapitres qui retournent dans le passé des personnages principaux, sans chronologie. il faut y être attentif, mais on se repère bien au bout de quelques lignes.
Dans ses descriptions, Deirdre Madden, montre une précision et un sens du détail rares et l'on se trouve devant les scènes qu'elle dépeint, à recevoir une étude complète de chaque élément qui les composent, comme si nous étions devant un tableau qui, par miracle, nous révélerait ce que l'artiste a pensé et a voulu dire en le peignant. C'est troublant.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Lyreek le Lun 31 Aoû 2015 - 19:37



Irlande, nuit froide - Deirdre Madden
10/18 - 277 pages

Résumé

Helen, Sally et Kate Quinn sont trois sœurs très unies depuis leur enfance. Devenues adultes, même si leurs vies ont pris des directions différentes, elles sont restées très proches. Helen est devenue une brillante avocate à Belfast. Kate, elle vit à Londres et c'est une journaliste à succès. Quant à Sally, la petite dernière, c'est la seule qui soit restée aux cotés de leur mère : elle est devenue institutrice dans l'école de leur village. Un weekend, Kate débarque à l'improviste à la maison familiale pour annoncer à sa mère et ses deux sœurs une nouvelle inattendue. L'occasion pour chacune de se souvenir du passé...

Mon avis

Quel beau roman! Dur bien sûr, mais tout de même magnifique. J'ai adoré suivre les trois sœurs, découvrir leur enfance dans l'Irlande des années 70 et à travers leur histoire, les évènements si sombres qui ont touchés l'Irlande du Nord à cette époque. Bien sûr, j'ai déjà lu des livres qui parlent de ces évènements mais les revoir à travers les yeux de petites filles les fait voir sous un autre jour. Ici, la famille Quinn n'est pas partie prenante des combats, le père soutient la cause catholique mais refuse la violence et la haine. Pourtant, ils paieront leur tribut bien malgré eux.

C'est une histoire très émouvante, ces quatre femmes ont beaucoup souffert mais un lien très fort les unit. A travers leur histoire, c'est toute la souffrance d'un peuple à laquelle on assiste impuissant. Tellement de violence, de haine et de victimes innocentes. Pourtant, il faut continuer à vivre, malgré la peur et les deuils.

C'est une histoire dramatique mais pourtant, le livre n'est pas plombant. Il parle aussi et surtout du bonheur de l'enfance et célèbre la force des liens familiaux, comme un refuge dans la tempête. Bref, un très beau livre, émouvant et nostalgique. Un coup de cœur!


5/5

_________________
Lecture en cours : Dans les replis du temps de Kate Atkinson

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2266
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deirdre MADDEN (Irlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum