Jeannette HAIEN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeannette HAIEN (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 19 Déc 2008 - 9:32

De : Eireann561 (Message d'origine) Envoyé : 2006-06-19 05:16

La pêche au saumon
Jeannette HAIEN
Note : 5

Intime confession

Ce livre a été publié en 1986, Jeannette Haien, pianiste et concertiste, elle avait alors 63 ans et c’était son premier roman.
Le père Declan s’acharne à pêcher le saumon, le temps est exécrable, pluie et vent, mais il veut être seul, réfléchir à ces quatre derniers jours. Ces jours qui ont vu certaines de ses convictions profondes lui sembler aléatoires, il se souvient du décès de Kevin, des mots que celui-ci devait lui dire, mais la mort est venue trop vite. Alors c’est Edna qui lui avoue la vérité, il n’était pas mari et femme, comme tout le monde le croyait, mais frère et sœur !
Elle lui raconte leur enfance dans le Donegal, loin de tout, la mort de leur mère, leur père sombrant dans l’alcoolisme, les coups et la peur quotidienne. Elle explique leur fuite, il a seize ans, elle quatorze pour trouver du travail, ils font croire qu’ils sont mariés, de jeunes mariés. Ils s’isolent de plus en plus du monde et changeNT souvent de travail, et leur vie se passera dans ce mensonge bien malgré eux. Puis ils trouvent la maison de leurs rêves et s’installent définitivement, restant dans cette situation ambiguë. Ils gagnent la sympathie des villageois : « Il y a eu quarante huit ans au mois d’août ». L’errance et la peur sont finies.
Le père Declan est torturé par sa conscience et par la rigidité de l’église, comment laisser paraître le faire-part de décès qui stipule que Kevin et Edna sont mari et femme ? C’est un mensonge, mais ces gens n’ont pas pêché, il éprouve du remord pour sa conduite envers Edna, sa sécheresse avant de connaître la vérité. Il est très ému par cette femme qui refuse le confessionnal, mais préfère la table de la salle à manger. Pour, dit-elle, parler à l’homme plutôt qu’au prêtre.
Mais Edna est dans cet huis clos une femme indomptable, qui résiste au prêtre, qui se défend d’avoir, à la limite péché par omission. Elle garde en elle quelques croyances païennes, demande des pleureuses pour la veillée. Mais surtout c’est sa sincérité qui bouleverse le père Declan.
J’ai adoré ce livre, qui de par ses dialogues entre ces deux êtres que tout oppose, qui petit à petit vont apprendre à se connaître et qui comprendront que toute leur vie ne fut que solitude.

Extraits :
-«et puis çà et là une maison. La nôtre était comme ça. Nulle part pourrait-on dire».
-«Tu as choisi une bien belle fille pour te marier» Ca s’est gravé en moi, ces paroles.
-«Parler à cœur ouvert, fit-elle simplement, on ne peut pas faire ça avec n’importe qui»
-«Le fait que les gens nous ont crus mariés, conclut-elle avec simplicité, c’est ce qui nous a permis de faire ce que l’on voulait».
-«Oh ! fit-elle de son ton clair, vous et moi, nous nous ressemblons, mon père, nous avons les mêmes manques»

Titre original : The All of It.
Editions Joëlle Losfeld.
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum