Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  gallo le Ven 19 Déc - 8:46

De : Chantal5500 (Message d'origine) Envoyé : 11/07/2004 19:07

NOCES INDIENNES (Sharon Maas)
J’ai lu N° 6556 - 666 p.

Biographie de l’auteur :
Sharon Maas est née en Guyane britannique. Journaliste reporter spécialisée dans le sous-continent indien, elle a fondé dans le sud de l’Inde une association caritative pour laquelle elle milite activement. Noces indiennes est son premier roman. Depuis, elle a également écrit « La danse des paons »

Résumé :
Ce roman regroupe 3 histoires en apparence différentes mais qui vont s’entrecroiser pour n’en faire plus qu’une. Trois histoires, trois personnages principaux, à des époques différentes, dans trois lieux (en Inde dans la région de Madras, en Guyane britannique et à Londres) :
Nat, orphelin mi-indien, mi-blanc, est adopté par un « sahib » docteur qui l’emmène dans son village indien…
Savitri, indienne de Madras aux dons de guérisseuse, est amoureuse de David, le fils de ses maîtres anglais…
Saroj, indienne, vit en Guyane britannique et se révolte contre son père qui veut la marier de force…

Ce roman, malgré son côté mélo et assez romantique, m’a bien plu : L’ambiance est exotique à souhait, le dépaysement est garanti. On est plongé dans la vie indienne : coutumes, religion, cuisine, paysage, pauvreté, maladies… On sent les odeurs, on voit les couleurs…J’ai retrouvé plein de sensations visuelles, auditives, olfactives. Plein de souvenirs sont remontés de mes voyages en Inde. Sous le thème du mariage forcé ou contrarié, l’auteure met l’accent sur la condition et la place de la femme dans la société indienne. Elle évoque également la colonisation britannique, la seconde guerre mondiale en Asie, les guerres raciales en Guyane, les religions et coutumes indiennes avec le système des castes, la misère et la maladie, la vie à la campagne différente de la vie à la ville….
L’histoire est bien ficelée et le dénouement sans cesse renouvelé. C’est un très bon roman d’été. 3,8/5


De : Crystal-Jade Envoyé : 17/07/2004 03:03

Sharon Maas: NOCES INDIENNES

J' ai lu moi aussi noces indiennes et j' ai littérallement adoré. Pour les même raisons que Chantal, elle a déjà tout dis, je ne peux rien rajouter, sauf que ce livre est riche en informations et en documentation sur les moeurs et la vie de la communauté indienne. Il aborde tous les problémes de façon naturelle et simple à comprendre. Si je devais parler d'un point négatif du livre je dirais que la fin tant attendue (on a envie de lire l'épilogue tant le suspens est fort) est légérement tirée par les cheveux. Il y a beaucoup trop de coïncidences et c'est dommage, car c'est ce qui nous rappelle que le livre est romancé, sinon on aurait pu croire à une histoire vraie!

Sinon j'ai lu aussi son deuxiéme livre " la danse des paons" car comme toute rate qui se respecte je lis toutes les oeuves d'un nouvel auteur! (lol). J'ai beaucoup aimé aussi, et je dirais que ce deuxiéme livre est plus mature, car moins de coincidences. Le livre raconte l'histoire de Rita, enfant orpheline mal-aimée par sa belle mére et qui éprouve un amour sans limite pour sa petite soeur Isabelle. Le livre dépeint la vie en Guyane mais également le milieu de la prostitution en Inde. Attention pour les âmes sensibles!

J'ai apprécié les 2 livres de la même façon et sans discrimination je leur donne à chacuns 4/5.

Crystal-jade


De : Chantal5500 Envoyé : 17/10/2004 21:45

Sharon MAAS : LA DANSE DES PAONS
J'ai lu. 495 p.

Rita, petite sauvageonne guyanaise, est le fruit d'un amour interdit entre un Indien et une métisse. Sa mère meurt alors qu'elle n'a que quelques mois et son père est un doux rêveur qui la laisse très souvent libre. Avec l'arrivée de Maryline, sa belle-mère, la vie de Rita change radicalement. Celle-ci lui impose des règles de conduite très strictes, et par manque de savoir-faire, lui donne la responsabilité d'Isabelle, sa fille, qui vient de naître. Une étrange relation va alors se dessiner entre les deux soeurs, faite de haine, de jalousie, d'admiration et d'envie...

En fait dans de livre, j'ai aimé les 50 premières pages (récit de la toute petite enfance de Rita) et les 50 dernières pages (récit qui concerne l'esclavage des petites filles indiennes enlevées ou vendues pour devenir prostituées dans des conditions atroces). Entre ces deux parties , je me suis souvent forcée à lire : le récit est rempli de longueurs, de répétitions inutiles et surtout il est tellement "fleur bleue" que c'en est quelquefois affligeant. Quelques beaux passages tout de même quand Rita vit chez sa grand-mère maternelle dans la jungle guyanaise. J'ai de beaucoup préféré "Noces indiennes" du même auteur.
2,8 / 5


De : Quetzal (Message d'origine) Envoyé : 2006-08-06 07:40
Critique de Noces indiennes , de l'auteure guyanaise Sharon MAAS.

Miroir de deux colonies du siècle dernier : l'Inde et la Guyane britannique. Trois personnages, trois préoccupations, trois destins, dont les chemins se croiseront de façon quasi magique. Est-ce le hasard ? Est-ce l'ordre normal des choses ? Savitri est une jeune indienne de la région de Madras, fille du cuisinier de la famille Lindsay. David Lindsay et elle se font une promesse de mariage à 6 ans, mais peut-on combattre les tradditions et mêler les sangs ? Cet amour peut-il survivre au temps, aux tentations, au cours de la vie ? Nat, petit Indien à la peau caramel, a été adopté par un docteur sahib, un Anglais, qui, ayant perdu celle qu'il aimait, a décidé de vouer sa vie aux plus pauvres d'entre les pauvres. Nat, envoyé à Londres pour poursuivre ses études de médecine, suivra-t-il la trace de son père adoptif, ou cédera-t-il à la tentation et aux pièges de l'occident, lui qui a toujours été protégé du monde extérieur à son village indien ? Sarojini , jeune Indienne bramhane et dernière d'une famille de trois enfants, est née en Guyane britanique, de parents indiens de naissance. À une époque où son pays bouille de tensions raciales entre Noirs et Indiens, entre tradditions et modernisme, entre émancipation de la femme et servilité, Sarojini se cherche et a soif de liberté. Mais sait-elle vraiment ce que signifie ce mot ? Veut-elle vraiment l'assumer ? Son amitié avec Trixie, désapprouvée par son père, ainsi que les découvertes qu'elle fera sur sa famille, pourront-elles lui permettre de comprendre ses origines et de se définir enfin ?
Ce roman, le premier de Sharon Maas, une auteure native de Guyane et passionnée par l'Inde, pose les yeux sur la zone floue qu'est l'identité, l'importance de la caste chez les Indiens, la classe sociale ailleurs, la soif qui assaille chaque être de connaitre ses racines, de les combattre, de les narguer, d'y revenir. Noces indiennes s'avère un texte écrit d'une plume de maître, qui transporte le lecteur dans un univers exotique, doux-amer pour ses personnages, crédibles et magiques à la fois. Une histoire qui coupe indéniablement le souffle et qui nous rend amoureux de l'Inde.

Quetzal
Note globale : 5/5


De : ValéSmith Envoyé : 2007-09-16 22:50

Noces indiennes (Poche) de Sharon Maas (Auteur)
Martine Leroy-Battistelli (Traduction)

A Madras, Savitri, la fille du cuisinier et David, le fils du maître, jurent de s'aimer toujours en dépit de leurs parents qui veulent les séparer. Dans le Tamil Nadu, Nat quitte l'orphelinat, adopté par un médecin blanc qui l'aime et le protège de ses propres démons. En Guyane britannique, Saroj, une jeune fille rebelle, se révolte contre un père violent qui entend lui imposer un mari dont elle ne veut pas. En faisant se rencontrer ces personnages en quête d'identité, Sharon Maas tisse un magnifique et émouvant canevas dans lequel se mêlent trois époques, trois continents, et trois histoires d'amour. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

« Mais maintenant, en pensant au fils Gosh et à ses dents en avant un cri jaillit du plus profond d'elle-même, un cri de révolte qui marqua le moment précis de son passage à l'âge adulte : Non ! Je ne veux pas ! »

À Madras, Savitri, la fille du cuisinier, aime David, le fils des maîtres anglais. Cet amour saura-t-il résister au poids des traditions ? Nat est l'enfant adoptif d'un médecin blanc qui soigne les malades démunis d'une province indienne. Parti à Londres faire des études, parviendra-t-il à ne pas oublier d'où il vient ? Saroj vit une existence riante en Guyane britannique jusqu'au jour où son père lui impose un mari...

Roman foisonnant, vibrant de violence et d'amour, Noces indiennes mêle, avec un brio époustouflant, le récit de trois destins exceptionnels qui finissent par se rencontrer au-delà des époques, des continents et des races.
Commentaire de lecture :

C'est un roman d'amour qui entremèle des personnages aux cultures diverses , sur le siècle dernier . C'est aussi un subtil descriptif de la mentalité indienne et de la place des femmes dans cette société . Et comme l'histoire se situe avant et après la seconde guerre mondiale , tant de bouleversements et d'évolutions de mentalités accentuent cette description . on veut tout savoir sur la vie de ces jeunes Indiens, Anglais ou Africains qui mènent pratiquement tous le même combat, celui de la liberté pour les uns, de l'amour pour les autres... Et puis, on y découvre aussi les moeurs d'un pays, l'Inde, des coutumes archaïques qui n'ont plus leur place dans un monde moderne, les femmes sont fiancées à l'âge de 13 ans et mariées à 16, que ça leur plaisent ou non...On y découvre aussi une vie politique difficile où règnent le racisme, le complexe de supériorité, la haine...
C'est un livre à lire absolument... il est très touchant et vous surprendra jusqu'au bout!!

Note de 4.5/5 pour un super roman


Dernière édition par gallo le Lun 31 Aoû - 14:56, édité 1 fois
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  laurier le Sam 13 Juin - 20:22

La danse des paons de Sharon MAAS

Présentation de l'éditeur
" Elle ne parvenait pas à détacher ses yeux de cet être humain miniature qui dormait paisiblement la tête posée sur l'oreiller (..). Ce fut un coup de foudre. Dès l'instant où elle posa les yeux sur elle, Rita aima sa sœur d'un amour total où se mêlaient de la vénération et un désir de protection ; un amour trop grand pour une enfant de dix ans. " Rita, petite sauvageonne guyanaise, est le fruit d'un amour interdit entre un Indien et une métisse. Sa mère meurt alors qu'elle n'a que quelques mois et son père est un doux rêveur qui la laisse très souvent libre. Avec l'arrivée de Marilyne, sa belle-mère, la vie de Rita change radicalement. Celle-ci lui impose une règle de conduite très stricte et, par manque de savoir-faire, lui donne la responsabilité d'Isabelle, sa fille qui vient de naître. Une étrange relation va alors se dessiner entre les deux sueurs, faite de haine, de jalousie, d'admiration et d'envie... Voici une fable légère et réaliste sur la recherche du bonheur, un véritable voyage de l'enfance vers l'âge adulte.



Cher journal
Bonjour. J'ai juste six ans.Je m'appelle Rita Maraj, j'habite à Georgetown au 7, Victoria Street, avec papa et Mildred.
Mildred c'est la bonne.
Papa t'a donné à moi aujourd'hui...

Ainsi commence ce livre
Rita se confie à son journal tout au long du livre,
Finalement ce journal nous montre une Rita très différente de celle que tout le monde connait.
Dans la vie elle est fantasque, rêveuse, elle donne l'impression de s'ennuyer de tout, sauf quand elle mène la bande du quartier ou qu'elle s'occupe d'animaux bléssés ou abondonnés, qu'elle garde dans son jardin.
Contrairement à ce que l'on croit, cette petite fille est d'une grande intelligence, ses réflexions sont terre à terre et pleines de bon sens
Elle s'élève seule, tranquillement jusqu'au jour ou arrive la belle-mère
s'en est fini de cette enfance sauvage et insouciante
comme elle dit dans son journal, " Papa a dit que j'allais avoir une nouvelle maman, mais tout ce que j'ai eu c'est une catastrophe." Very Happy

Les années passent, elle grandit, malheureuse avec cette belle mère qui ne lui trouve rien d'intéressant, ne l'aime pas
Arrive le bébé, Isabelle, là c'est l'amour total et immédiat, elle a dix, mais c'est elle qui s'en occupe, lui a donné son premier biberon, Marilyn , la mère la lui tend dés l'accouchement, faute d'être elle même capable de s'en occuper.
Marilyn ne connais d'Isabelle que l'enfant qu'elle prend comme une poupée, pour l'exiber, puis plus tard en faire un Miss
mais entre temps Isabelle sous la surveillance de Rita à un accident et tout bascule
La grande responsable est bien évidement Rita... qui va passé des années à se racheter, en passant par amour et haine de cette demi sœur qui fait tout pour lui gacher la vie.
Au fond d'elle même Rita se cherche, elle attend, quoi? elle ne sait pas
Sa grand-mère guyanaise lui dit que le jour venu elle saura

Petit voyage en Inde
dans le même temps que grandissent Rita et Isabelle, nous faisons connaissance de Kamal
Descendant de maharajas, qui n'atttend qu'une chose, s'échapper d'un palais régi par sa grand-mère, ainsi grandit il sans rien connaitre de l'extérieur, à part sa vision d'une journée de fugue.
Il en reste si marqué qu'il ne trouve plus le goût de vivre, il veut la vraie vie, pas celle de ce palais qui vit dans un passé révolu
La rani fait venir le "médecin-gourou-devin !" qui lui dit qu'elle doit le laisser sortir et faire des études et qu'il deviendra moine...
Voilà Kamal aux Etats Unis, il y rencontre sa future femme, ils se marient contre l'avis de leur entourage respectif
Ils reviennent vivre en Inde, mais pas au palais , il a coupé les ponds depuis longtemps.
ils auront une fille Asha, qui elle aussi grandira sans ses parents, du à la mort prématurée de sa mère et l'éloignement de son père, qui se sent incapable de s'en occuper, d'autant qu'en Inde un père seul élevant sa fille ça ne se fait pas

En Guyana Rita et Isabelle apprennent que leur père est un descendant de ce fameux maharaja
Elles finissent par arriver en Inde
Chacune d'elle rencontrera son destin,
l'espoir d'un mariage princier pour Isabelle
Rita, elle passera par les quartiers les plus sordides de Bonbay pour trouver enfin ce qu'elle cherchait depuis toujours....

Contrairement à Chantal j'ai beaucoup aimé ce livre,
les femmes y sont toutes des personnages forts
même en Inde où elles n'ont pas forcement une grande place
c'est justement les deux seuls hommes clés du livre qui sont fuyants
Rita gardera une ligne de conduite têtue, obstinée, qui lui permettra de tenir , de continuer à être elle même
Longtemps, l'écriture était son passeport pour l'évasion, son defouloir, sa sauvegarde.
Isabelle est mauvaise, peut-être, surtout malheureuse, insatisfaite, il a lui toujours manqué quelque chose !
et puis elle est si belle, tout le monde le dit

j'ai beaucoup appris sur l'Inde dans ce livre, je ne connaissait pas du tout côté lecture 4/5

ouf, voilà qui est fait...ZETA wink
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Lun 15 Juin - 18:43

Superbe critique Laurier, merci beaucoup.
Il a l'air bien selon toi mais comme les critiques sont mitigées, il faudra vraiment que je me fasse ma propre opinion.
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  zeta le Mar 16 Juin - 11:41

Et bien bravo Laurier pour cette critique, on a l'impression qu'elle t'a donné du mal (à cause du "Ouf"), mais rendons à César ..... je crois que c'est Nathalire qui l'attendait avec impatience ..... ce qui ne m'a pas empêché de l'apprécier et de noter ce titre !
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  laurier le Mar 16 Juin - 18:10

oups ! Very Happy
avatar
laurier

Nombre de messages : 589
Age : 64
Location : Alsace
Date d'inscription : 21/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  Elfe le Lun 31 Aoû - 14:45

Noces Indiennes

A Madras, Savitri, la fille du cuisinier et David, le fils du maître, jurent de s'aimer toujours en dépit de leurs parents qui veulent les séparer. Dans le Tamil Nadu, Nat quitte l'orphelinat, adopté par un médecin blanc qui l'aime et le protège de ses propres démons. En Guyane britannique, Saroj, une jeune fille rebelle, se révolte contre un père violent qui entend lui imposer un mari dont elle ne veut pas. En faisant se rencontrer ces personnages en quête d'identité, Sharon Maas tisse un magnifique et émouvant canevas dans lequel se mêlent trois époques, trois continents, et trois histoires d'amour" (4e de couverture)

Noces indiennes est un roman bouleversant. Nous suivons tout à tour 3 personnages qui ont tous un point commun: ne pas sa soumettre aux traditions et plus particulièrement au mariage arrangé. Nous avons donc 3 points de vue différents mais qui se rejoignent sur un point: la liberté. 3 destinées différentes. C'est un très beau roman, qui m'a quelque peu troublé au départ, la mise en place m'a semblé un peu longue. Mais cela vaut le coup de poursuivre sa lecture jusqu'au bout!!! Ma note: 5/5 coeur
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1779
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  Lyreek le Dim 22 Jan - 18:58


Noces indiennes - Sharon Maas
Flammarion - 520 pages

Quatrième de couverture
A Madras, Savitri, la fille du cuisinier et David, le fils du maître, jurent de s'aimer toujours en dépit de leurs parents qui veulent les séparer. Dans le Tamil Nadu, Nat quitte l'orphelinat, adopté par un médecin blanc qui l'aime et le protège de ses propres démons. En Guyane britannique, Saroj, une jeune fille rebelle, se révolte contre un père violent qui entend lui imposer un mari dont elle ne veut pas. En faisant se rencontrer ces personnages en quête d'identité, Sharon Mass tisse un magnifique et émouvant canevas dans lequel se mêlent trois époques, trois continents et trois histoires d'amour. Un grand roman indien plein de flamme et de couleurs.

Très bon roman qui m'a permis de voyager d'Inde en Guyane en passant par Singapour et Londres.
Un peu difficile au début de passer continuellement d'une histoire à l'autre mais comme le roman est bien construit et qu'on ne peut s'empêcher de s'attacher aux personnages, on s'y fait assez vite.
Sachant que les trois histoires étaient liées, j'ai essayé au cours ma lecture de deviner comment s'articulait le destin des personnages et si j'avais entrevu quelques petites choses, l'auteure m'a tout de même surprise plus d'une fois.
J'ai beaucoup aimé découvrir la vie quotidienne à l'indienne, le poids des traditions. J'ai été bien sur révolté contre les mariages arrangés de filles d'à peine 14 ans.
C'est très romancé, très plaisant à lire. Mon seul petit bémol sera pour le rebondissement final, un peu trop gros pour être crédible. Mais sinon c'est une très bonne lecture.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2294
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sharon MAAS (Guyana/Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum